CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Max Linder
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Dacqmine



Date et Lieu de naissance : 30 novembre 1924 (La Madeleine, France)
Date et Lieu de décès : 29 mars 2010 (Périers-en-Auge, France)
Nom Réel : Jacques René Dacqmine

ACTEUR

Fils d’un industriel, Jacques René Dacqmine nait le 30 novembre 1924 à La Madeleine dans le nord de la France. Il devient pensionnaire de la Comédie Française au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Sur les scènes de la Maison de Molière, Jacques Dacqmine interprète «Hamlet» (1941) puis «Phèdre» (1942) et «Le soulier de satin» (1943) mis en scène par Jean-Louis Barrault. Lorsque ce dernier quitte la Comédie Française pour fonder avec sa femme Madeleine Renaud la Compagnie Renaud-Barrault qui s’installe au Théâtre Marigny, il engage des comédiens du «Français» comme Jacques Dacqmine. Dés lors, il se produit dans de nombreux théâtres parisiens. Parallèlement, il se consacre au syndicalisme en devenant Président de la Fédération Force Ouvrière du spectacle.

Au cinéma, Jacques Dacqmine débute dans «Premier rendez-vous» (1940) de Henri Decoin, apparition non créditée au générique. Après son départ du «Français», il partage l’affiche avec Viviane Romance et Maurice Escande de «L’affaire du collier de la Reine» (1946) de Marcel L’Herbier. Il enchaîne avec des seconds rôles dans «Macadam» (1946) de Jacques Feyder avec Françoise Rosay, «La nuit blanche» (1948) de Richard Pottier avec Pierre Brasseur ou «Le secret de Mayerling» (1948) de Jean Delannoy avec Jean Marais. Au début des années cinquante, il acquiert une certaine notoriété en interprétant le Général de Sallanches dans la série «Caroline Chérie» qui consacre Martine Carol. Malgré ce succès, ses apparitions restent secondaires sur le grand écran auprès des vedettes de l’époque comme Curd Jürgens dans «Michel Strogoff» (1956) ou Henri Vidal dans «Action immédiate» (1956) ou de metteurs en scène débutants comme Claude Chabrol pour «A double tour» (1959) ou Claude Sautet pour «Classe tous risques» (1959). Néanmoins, au début des années soixante, il obtient le premier rôle masculin de «Quai Notre Dame» (1960) de Jacques Berthier avec Anouk Aimée. Prestation sans lendemain à l’exception de la médiocre série «Coplan» à la fin de la décennie.

Par la suite, quasiment absent sur écran, Jacques Dacqmine effectue un retour remarqué en avocat dans «La crime» (1983) de Philippe Labro mais surtout en écrivain catholique assassiné dans «Inspecteur Lavardin» (1985) de Claude Chabrol avec Jean Poiret. Ce second rôle lui permet d’enchaîner des rôles de notable: docteur dans «Mélo» (1985) de Alain Resnais, PDG dans «Nouvelle Vague» (1989) de Jean-Luc Godard, général dans «L’opération corned-beef» (1990) de Jean-Marie Poiré, bourgeois dans «Germinal» (1992) de Claude Berri ou président de tribunal dans «Un crime au paradis» (2000) de Jean Becker. Parallèlement, il mène une carrière fructueuse sur le petit écran dans des épisodes de séries à succès comme «Les brigades du Tigre» avec Jean-Claude Bouillon, «Les enquêtes du commissaire Maigret» avec Jean Richard, «Commissaire Moulin» avec Yves Rénier ou «Maigret» avec Bruno Cremer ainsi que dans les deux premières saisons de «La mafia» avec Michele Placido. Ce qui ne l’empêche pas de mener une carrière exigeante au théâtre comme dans «Le foyer» de Octave Mirbeau récompensé du Molière du meilleur spectacle subventionné en 1989.

Retiré du monde du spectacle après une apparition dans «Adieu» (2003) de Arnaud des Pallières avec Michael Lonsdale, Jacques Dacqmine décède le 30 mars 2010 dans le petit village de Périers-en-Auge.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1940Premier rendez-vous – de Henri Decoin avec Danielle Darrieux
1943 CM Premier prix de conservatoire – de René-Guy Grand avec Andrée Clément
1946L’affaire du collier de la reine – de Marcel L’Herbier & Jean Dréville avec Viviane Romance
Macadam – de Marcel Blistène avec Françoise Rosay
1947 CM Chambre 34 – de Claude Barma avec François Darbon
1948Sombre dimanche – de Jacqueline Audry avec Michèle Alfa
La nuit blanche – de Richard Pottier avec Claude Farrell
Le secret de Mayerling / Mayerling – de Jean Delannoy avec Jane Marken
1949Julie de Carneilhan – de Jacques Manuel avec Edwige Feuillère
1950Caroline chérie – de Richard Pottier avec Martine Carol
1952Un caprice de Caroline chérie – de Jean Devaivre avec Martine Carol
1954Le fils de Caroline chérie – de Jean Devaivre avec Brigitte Bardot
1955Les aristocrates – de Denys de La Patellière avec Brigitte Auber
1956C’est arrivé à Aden – de Michel Boisrond avec Dany Robin
Action immédiate – de Maurice Labro avec Barbara Laage
Michel Strogoff ( Michele Strogoff / der kurier de zaren ) de Carmine Gallone avec Curd Jürgens
Sylviane de mes nuits – de Marcel Blistène avec Giselle Pascal
1957Charmants garçons – de Henri Decoin avec Zizi Jeanmaire
La belle et le tzigane – de Jean Dréville & Márton Keleti avec Nicole Courcel
1958Des femmes disparaissent – de Edouard Molinaro avec Estella Blain
1959À double tour – de Claude Chabrol avec Antonella Lualdi
Classe tous risques – de Claude Sautet avec Lino Ventura
Ravissante – de Robert Lamoureux avec Sylva Koscina
La mort aux trousses ( north by northwest ) de Alfred Hitchcock avec Cary Grant
    Seulement voix française de James Mason
1960Quai Notre-Dame – de Jacques Berthier avec Anouk Aimée
Le village des damnés ( village of the damned ) de Wolf Rilla avec Barbara Shelley
    Seulement voix française de George Sanders
1961Le jeu de la vérité – de Robert Hossein avec Françoise Prévost
L’affaire Nina B. ( affäre Nina B. / the Nina B. affair ) de Robert Siodmak avec Nadja Tiller
Maléfices – de Henri Decoin avec Juliette Gréco
1963Le commissaire mène l’enquête – de Fabien Collin & Jacques Delile avec Pascale Roberts
    Segment « Le geste fantastique »
Les cavaliers de la terreur ( il terrore dei mantelli rossi ) de Mario Costa avec Pilar Clements
Coplan agent secret FX18 – de Maurice Cloche avec Jany Clair
1965Coplan FX 18, casse tout – de Riccardo Freda avec Richard Wyler
1968Phèdre – de Pierre Jourdan avec Marie Bell
1978Brigade mondaine – de Jacques Scandelari avec Olga Georges-Picot
1980 DA Le chaînon manquant – de Picha
    Seulement voix & narration
1983La crime – de Philippe Labro avec Gabrielle Lazure
1985Inspecteur Lavardin / Inspecteur Lavardin ou la justice – de Claude Chabrol avec Jean Poiret
Mélo – de Alain Resnais avec Fanny Ardant
1988Erreur de jeunesse – de Radovan Tadic avec Géraldine Danon
1989Nouvelle vague – de Jean-Luc Godard avec Alain Delon
1990Opération corned-beef – de Jean-Marie Poiré avec Jean Reno
Fortune express – de Olivier Schatzky avec Valeria Bruni Tedeschi
1992Germinal – de Claude Berri avec Miou-Miou
CM Le regard de l’autre – de Bruno Rolland avec Hélène Roussel
1994OcchioPinocchio / Occhio Pinocchio – de Francesco Nuti avec Joss Ackland
1997… Comme elle respire – de Pierre Salvatori avec Marie Trintignant
1998La neuvième porte ( the ninth gate ) de Roman Polanski avec Johnny Depp
1999La dilettante – de Pascal Thomas avec Catherine Frot
CM Noire la vie – de Sophie de Daruvar avec Françoise Brion
2000Un crime au paradis – de Jean Becker avec Josiane Balasko
2002Rien que du bonheur – de Denis Parent avec Barbara Schulz
2003Adieu – de Arnaud des Pallières avec Aurore Clément
CM Happy Victor – de Carina Borgeaud avec Michèle Ernou
Fiche créée le 30 mars 2010 | Modifiée le 2 avril 2010 | Cette fiche a été vue 7237 fois
PREVIOUSPierre Dac || Jacques Dacqmine || Marie DaëmsNEXT