CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Geraldine Fitzgerald
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Deray



Date et Lieu de naissance : 19 février 1929 (Lyon, France)
Date et Lieu de décès : 9 août 2003 (Boulogne-Billancourt, France)
Nom Réel : Jacques Desrayaud

REALISATEUR
Image
1968 La piscine – de Jacques Deray avec Romy Schneider, Alain Delon, Jane Birkin & Maurice Ronet
Image
1969 Borsalino – de Jacques Deray avec Jean-Paul Belmondo, Alain Delon & Françoise Christophe
Image
1975 Flic story – de Jacques Deray avec Alain Delon, Jean-Louis Trintignant, Renato Salvatori & Mario David
Image
1985 On ne meurt que deux fois – de Jacques Deray avec Charlotte Rampling, Michel Serrault & Xavier Deluc

Fils d’industriels, Jacques Deray, né Desrayaud, voit le jour à Lyon, le 19 février 1929. À la fin des années quarante, il suit les cours d’art dramatique de René Simon et débute une carrière d’acteur dans la pièce «Au grand large» de Sutton Vane. Après une apparition en 1952 dans «Le trou normand» aux côtés de Bourvil, ce passionné de cinéma devient rapidement assistant réalisateur pour Georges Rouquier, Gilles Grangier, Luis Buñuel et Jules Dassin.

En 1960, Jacques Deray réalise son premier film: «Le gigolo», une comédie sentimentale avec Alida Valli et Jean-Claude Brialy. Suivent deux films policiers. Le premier, «Du rififi à Tokyo» (1962), les aventures d’un gang de truands qui prépare le braquage d’un établissement japonais, avec Charles Vanel, le second, «Symphonie pour un massacre» (1963), une histoire dans le milieu des trafiquants de drogue avec Michèle Mercier. En 1965, sur le plateau de «L’homme de Marrakech», il met en scène George Hamilton et la ravissante Claudine Auger. Celle-ci sera sa compagne durant plusieurs années. En 1968, il réalise la pièce maîtresse de son œuvre: «La piscine» avec Alain Delon et Romy Schneider. Cette production très bien reçue par la critique est aussi un succès public. L’année suivante, avec «Borsalino», il dirige les deux plus grandes stars masculines de l’époque, Alain Delon et Jean-Paul Belmondo. Nouveau triomphe, qui place Deray dans la cour des grands réalisateurs français de films policiers.

Dans les années soixante-dix, considéré comme le digne successeur de Jean-Pierre Melville, Jacques Deray dirige Alain Delon dans trois autres polars musclés: «Doucement les basses !» (1971), «Flic Story» 1975) et «Le gang» (1976). Il travaille aussi avec Jean-Louis Trintignant dans «Un homme et mort» (1972) et Lino Ventura dans «Un papillon sur l’épaule» (1978).

La décennie suivante, Jacques Deray retrouve Delon dans «Trois hommes à abattre» (1980) et Jean-Paul Belmondo dans «Le marginal» (1983) et «Le solitaire» (1986). Trois énormes succès au box-office. En 1985, il remporte le prix du jury au Festival de Montréal pour «On ne meurt que deux fois» avec Michel Serrault et Charlotte Rampling. En 1987, Jacques change de registre et réalise le drame intimiste «Maladie d’amour» avec la jolie Nastassja Kinski.

En 1990, il dirige pour la première fois Yves Montand dans «Netchaïev est de retour». L’accueil glacial réservé à ses deux dernières productions, «Un crime» (1992) puis «L’ours en peluche» (1993), toujours avec Delon, l’éloigne des plateaux de cinéma. Il réalise encore quelques films de télévision dont deux adaptations réussies de Stefan Zweig.

Jacques Deray est aussi très investi dans les instances professionnelles du septième art: Vice-président d’Unifrance-Film entre 1973 et 1975, membre de la commission de contrôle de 1974 à 1990 puis à partir de 1999. Le cinéaste s’est impliqué dans l’ouverture d’un musée à l’Institut Lumière, à Lyon, aux côtés de Bertrand Tavernier, Thierry Frémaux et Bernard Chardère. Il s’éteint dans la nuit du 9 août 2003, des suites d’une longue maladie, à son domicile de Boulogne-Billancourt (France).

© Philippe PELLETIER

copyright
1952Le trou normand – de Jean Boyer avec Brigitte Bardot
    Seulement interprétation
1953Sang et lumière ( sangre y luces ) de Georges Rouquier avec Zsa Zsa Gabor
    Seulement assistant réalisateur
1954Poisson d’avril – de Gilles Grangier avec Bourvil
    Seulement assistant réalisateur
1955Le printemps, l’automne et l’amour – de Gilles Grangier avec Fernandel
    Seulement assistant réalisateur
Gas-oil – de Gilles Grangier avec Jeanne Moreau
    Seulement assistant réalisateur
Cela s’appelle l’aurore ( asi es la aurora ) de Luis Buñuel avec Lucia Bosè
    Seulement deuxième assistant réalisateur
1956Jusqu’au dernier – de Pierre Billon avec Raymond Pellegrin
    Seulement assistant réalisateur
Le sang à la tête – de Gilles Grangier avec Renée Faure
    Seulement assistant réalisateur
Reproduction interdite – de Gilles Grangier avec Annie Girardot
    Seulement assistant réalisateur
Courte tête – de Norbert Carbonnaux avec Micheline Dax
    Seulement assistant réalisateur
1957Le rouge est mis – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
    Seulement assistant réalisateur
Thérèse Etienne – de Denys de La Patellière avec Françoise Arnoul
    Seulement assistant réalisateur
Trois jours à vivre – de Gilles Grangier avec Daniel Gélin
    Seulement assistant réalisateur
1958Le désordre et la nuit – de Gilles Grangier avec Nadja Tiller
    Seulement assistant de production
Archimède le clochard – de Gilles Grangier avec Dora Doll
    Seulement assistant réalisateur
La loi ( la legge / the law / where the hot wind blows ! ) de Jules Dassin avec Gina Lollobrigida
    Seulement assistant réalisateur
1959125 Rue Montmartre – de Gilles Grangier avec Robert Hirsch
    Seulement assistant réalisateur
1960Le gigolo – de Jacques Deray avec Alida Valli
    + adaptation, dialogues scénario
1962Rififi à Tokyo / Du rififi à Tokyo – de Jacques Deray avec Charles Vanel
    + adaptation & scénario
1963Symphonie pour un massacre – de Jacques Deray avec Michèle Mercier
    + adaptation, dialogues scénario
1964Par un beau matin d’été – de Jacques Deray avec Geraldine Chaplin
    + adaptation & scénario
1965L’homme de Marrakech – de Jacques Deray avec Claudine Auger
    + adaptation & scénario
1966Avec la peau des autres – de Jacques Deray avec Marilù Tolo
    + adaptation, dialogues scénario
1967 TV Max le débonnaire – Le point d’honneur – de Jacques Deray avec Daniel Ceccaldi
    Série
1968La piscine – de Jacques Deray avec Romy Schneider
    + adaptation, dialogues scénario
1969Borsalino – de Jacques Deray avec Jean-Paul Belmondo
    + adaptation, dialogues scénario
1970Un peu de soleil dans l’eau froide – de Jacques Deray avec Claudine Auger
    + adaptation, dialogues scénario
1971Doucement les basses ! – de Jacques Deray avec Paul Meurisse
    + scénario
1972Un homme est mort – de Jacques Deray avec Angie Dickinson
    + scénario
1974Borsalino & Co. – de Jacques Deray avec Alain Delon
    + scénario
1975Flic story – de Jacques Deray avec Renato Salvatori
    + scénario
1976Le gang – de Jacques Deray avec Laura Betti
1978Un papillon sur l’épaule – de Jacques Deray avec Lino Ventura
    + scénario
1980Trois hommes à abattre – de Jacques Deray avec Michel Auclair
    + scénario
1982 DO Portrait de Jean-Louis Trintignant – de Pierre Laforêt avec Jean-Louis Trintignant
    Seulement apparition
TV Les secrets de la princesse de Cadigan – de Jacques Deray avec Marina Vlady
1983Le marginal – de Jacques Deray avec Henry Silva
    + scénario
TV Credo – de Jacques Deray avec Nicole Courcel
1985On ne meurt que deux fois – de Jacques Deray avec Charlotte Rampling
    + scénario
    Prix du jury au festival des films du monde de Montréal, Canada
1986Le solitaire – de Jacques Deray avec Jean-Paul Belmondo
    + scénario
1987Maladie d’amour – de Jacques Deray avec Nastassja Kinski
1988Les bois noirs – de Jacques Deray avec Béatrice Dalle
    + scénario
1990Netchaïev est de retour – de Jacques Deray avec Yves Montand
    + scénario
1991Ecrire contre l’oubli – de Chantal Akerman, René Allio, Denis Amar, Jean Becker, Jane Birkin, Jean-Michel Carré, Henri Cartier-Bresson, Patrice Chéreau, Alain Corneau, Costa-Gavras, Dominique Dante, Claire Denis, Raymond Depardon, Jacques Deray, Michel Deville, Jacques Doillon, Martine Francke, Gérard Frot-Coutaz, Francis Girod, Jean-Luc Godard, Romain Goupil, Jean-Loup Hubert, Robert Kramer, Patrice Leconte, Anne-Marie Miéville, Sarah Moon, Philippe Muyl, Michel Piccoli, Alain Resnais, Coline Serreau, Bertrand Tavernier,& Nadine Trintignant avec Marie Trintignant
    Segment « Stanza Bopape »
1992Un crime – de Jacques Deray avec Alain Delon
    + scénario
1993L’ours en peluche – de Jacques Deray avec Francesca Dellera
    + scénario
19943000 scénarios contre un virus – de Jean Achache, Richard Berry, Jane Birkin, Paul Boujenah, Paul Bérenger, Patrice Cazes, Caroline Champetier, Jacky Cukier, Jacques Deray, Xavier Durringer, Sébastien Grall, Laurent Heynemann, Benoît Jacquot, Gérard Jugnot, Cédric Klapisch, Philippe Lioret, Jean Marbœuf, Tonie Marshall, Ivana Massetti, Laetitia Masson, Michel Meyer, Fernand Moszkowicz, Jean-Daniel Pillault, Jacques Renard, Charlotte Silvera, Florence Strauss, Virginie Thévenet, Bernard Verley, Daniel Vigne & Patrick Volson avec Stéphane Bouquet
    Segment « Arnaud et ses copains »
1996 TV Une femme explosive – de Jacques Deray avec Roger Hanin
1998 TV Clarissa – de Jacques Deray avec Maruschka Detmers
2000 TV On n’a qu’une vie – de Jacques Deray avec Marianne Basler
    + scénario
2001 TV Lettre d’une inconnue – de Jacques Deray avec Irène Jacob
Fiche créée le 23 février 2006 | Modifiée le 5 novembre 2011 | Cette fiche a été vue 8738 fois
PREVIOUSGuillaume Depardieu || Jacques Deray || Colette DeréalNEXT