CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Geneviève Sorya
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Dufilho



Date et Lieu de naissance : 19 février 1914 (Bègles, France)
Date et Lieu de décès : 28 août 2005 (Lectoure, France)
Nom Réel : Jacques Gabriel Dufilho

ACTEUR

Jacques Dufilho naît le 19 février 1914, à Bègles, en Gironde. Dès l’enfance, il aime se grimer et jouer la comédie. Il décide de monter à Paris pour tenter sa chance. Il réussit à se faire accepter dans la classe du célèbre Charles Dullin où il devient condisciple de Madeleine Robinson et travaille les classiques. Il débute au cinéma en 1939. On l’aperçoit pour de brèves apparitions, en 1941, dans «Croisières sidérales» avec Madeleine Sologne puis, en 1943, dans «Adieu Léonard» aux côtés de Charles Trénet et dans «Premier de cordée», adapté du célèbre roman de Roger Frison-Roche. En parallèle, Jacques joue «Les hallebardiers» au théâtre et fait le comique dans plusieurs cabarets. Rien d’extraordinaire, mais il gagne sa vie. Il poursuit son activité multiple à la libération, vivant à cent à l’heure entre la scène, le café-théâtre et le cinéma.

À partir des années cinquante, Jacques Dufilho se veut avant tout un homme de théâtre. Il joue dans des œuvres «sérieuses»: «L’avare» de Molière, «Les frères Karamazov» de Dostoïevski, «Colombe» de Jean Anouilh .… Il tourne néanmoins plusieurs films par an, notamment les «Caroline chérie» auprès de Martine Carol. On l’entrevoit dans «Lady L.» de Peter Ustinov, avec le couple Sophia LorenPaul Newman. Les metteurs en scène l’emploient surtout dans des rôles de domestiques, de paysans ou de militaires bornés. On garde de lui le souvenir d’un gnome grimaçant. Il travaille aussi beaucoup en Italie, où il donne dans l’alimentaire, notamment avec la série des aventures du Colonel Buttiglione, réalisée par Nino Guerini. Mais il ne s’en plaint pas: «C’est un métier comme un autre». Il fait également une incursion en Espagne, pour l’un des premiers films de Francisco Betriú: «Corazón solitario» (1972). L’énorme succès du feuilleton télé «Lagardère» (1967), adapté aussi au cinéma, où il joue, facétie de la distribution, Passepoil, un Normand taciturne, lui apporte enfin la sympathie du public.

Mais, paradoxalement, c’est à «l’âge de la retraite», que Jacques Dufilho devient une vedette du grand écran. Pierre Schoendoerffer, le très atypique cinéaste français, lui permet de décrocher un césar en 1977. Pour le «Le crabe-tambour», il est ce Breton original, conteur à ses heures, officier mécanicien du «Jauréguiberry», avec en toiles de fond des paysages grandioses d’Indochine et de mer d’Islande. Jacques récidive, en 1980, avec «Un mauvais fils» aux côtés de Patrick Dewaere. En 1992, il campe un saisissant Maréchal Pétain, face à Jean Yanne en Pierre Laval, dans le film controversé de Jean Marbœuf. Le théâtre ne l’oublie pas, avec «Ne coupez pas mes arbres» (1993) face à Danielle Darrieux.

Quand Jacques Dufilho n’est pas à Paris, il se retire dans sa propriété du Gers. Il vit en solitaire, élevant quelques têtes de bétail. Monarchiste déclaré et fervent pratiquant, il est à l’opposé de cette image de tête à claques qu’il a toujours utilisée comme rempart face à l’indiscrétion des autres. Il apparaît une dernière fois, à près de quatre-vingt dix ans, dans le générique du film «Là-haut», de son ami Pierre Schoendoerffer, avec lequel il partage de nombreuses valeurs.

Cet étonnant personnage, unique dans le monde du spectacle, s’éteint à Lectoure, petite ville de sa chère Gascogne, le 28 août 2005. Après une vie bien remplie, nul doute qu’il est attendu «Là-haut».

© Caroline HANOTTE

copyright
1939Le corsaire – de Marc Allégret avec Louis Jourdan
    Inachevé
1941Croisières sidérales – de André Zwoboda avec Madeleine Sologne
1942 CM Etoiles de demain – de René-Guy Grand avec Suzy Carrier
    Seulement apparition
1943Adieu Léonard / La bourse ou la vie – de Pierre Prévert avec Charles Trénet
Premier de cordée – de Louis Daquin avec Irène Corday
1946Le bateau à soupe – de Maurice Gleize avec Charles Vanel
1947Brigade criminelle – de Gilbert Gil avec Daniel Ivernel
Le destin exécrable de Guillemette Babin – de Guillaume Radot avec Jean Davy
1948La figure de proue – de Christian Stengel avec Georges Marchal
La ferme des sept péchés – de Jean Devaivre avec Héléna Manson
1949 CM Les étoiles – de Jacques Dufilho
Histoires extraordinaires – de Jean Faurez avec Suzy Carrier
Vendetta en Camargue – de Jean Devaivre avec Brigitte Auber
1950Caroline Chérie – de Richard Pottier avec Martine Carol
Bibi Fricotin – de Marcel Blistène avec Maurice Baquet
1951Deux sous de violettes – de Jean Anouilh avec Michel Bouquet
Ma femme, ma vache et moi – de Jean Devaivre avec Annette Poivre
1952Un caprice de Caroline Chérie – de Jean Devaivre avec Martine Carol
Le rideau rouge / Ce soir on joue Macbeth / Les rois d’une nuit – de André Barsacq avec Pierre Brasseur
Le chemin de Damas – de Max Glass avec Michel Simon
Le chevalier de minuit – de Robert Darène avec Renée Saint-Cyr
1953Saadia – de Henry Lewin avec Cornel Wilde
Sang et lumière ( sangre y luces ) de Georges Rouquier avec Zsa Zsa Gabor
1954Cadet-Rouselle – de André Hunebelle avec Bourvil
Marie-Antoinette / Marie-Antoinette reine de France – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
Milord l’arsouille – de André Haguet avec Pascale Roberts
1955Paris canaille / Paris coquin / La soupe à la grimace / Oh, la-la chéri ! – de Pierre Gaspard- Huit avec Dany Robin
Mon curé chez les pauvres – de Henri Diamant-Berger avec Arletty
Courte tête – de Norbert Carbonnaux avec Micheline Dax
DO Tindouf – de Jean Devaivre
    Seulement voix
1956Jusqu’au dernier – de Pierre Billon avec Raymond Pellegrin
La vie est belle – de Roger Pierre & Jean-Marc Thibault avec Jean Poiret
Notre Dame de Paris – de Jean Delannoy avec Gina Lollobrigida
Que les hommes sont bêtes – de Roger Richebé avec Dany Carrel
La route joyeuse ( the happy road ) de Gene Kelly avec Barbara Laage
Ce sacré Amédée – de Louis Félix avec Françoise Fabian
1957Les espions – de Henri-Georges Clouzot avec Curd Jürgens
Nathalie – de Christian-Jaque avec Lise Delamare
Mademoiselle strip-tease – de Pierre Foucaud avec Dora Doll
Le temps des œufs durs – de Norbert Carbonnaux avec Béatrice Altariba
Chéri fais-moi peur ! – de Jacques Pinoteau avec Sophie Daumier
1958Et ta sœur ! – de Maurice Delbez avec Pierre Fresnay
Maxime – de Henri Verneuil avec Charles Boyer
Taxi, roulotte et corrida – de André Hunebelle avec Louis De Funès
Le petit prof – de Carlo Rim avec Darry Cowl
Bobosse – de Etienne Périer avec Micheline Presle
1959Signé Arsène Lupin – de Yves Robert avec Alida Valli
Julie la rousse – de Claude Boissol avec Pascale Petit
Fripouillard et compagnie ( i tartassati ) de Steno avec Totò
Le travail c’est la liberté – de Louis Grospierre avec Gérard Séty
Préméditation / Crime prémédité – de André Berthomieu avec Jean-Claude Pascal
1960Dans l’eau qui fait des bulles ! / Le garde-champêtre mène l’enquête – de Maurice Delbez avec Marthe Mercadier
Zazie dans le métro – de Louis Malle avec Catherine Demongeot
Dans la gueule du loup – de Jean-Charles Dudrumet avec Magali Noël
Les vierges de Rome ( le vergini di Roma ) de Carlo Ludovico Bragaglia & Vittorio Cottafavi avec Louis Jourdan
CM XYZ – de Philippe Lifchitz avec Jacques Herlin
    Seulement voix
1961La guerre des boutons – de Yves Robert avec Jean Richard
Le monocle noir – de Georges Lautner avec Pierre Blanchar
La poupée – de Jacques Baratier avec Zbignew Cibulski
Snobs ! – de Jean-Pierre Mocky avec Francis Blanche
1962Un clair de lune à Maubeuge – de Jean Chérasse avec Claude Brasseur
CM Les travestis du diable – de Patrick Waldberg & Jean de Bravura
    Seulement voix & commentaires
DO L’âge d’or du fer – de Jean Valentin
    Seulement voix & commentaires
Coup de bambou – de Jean Boyer avec François Périer
Clémentine Chérie – de Pierre Chevalier avec France Anglade
1963Le bon roi Dagobert – de Pierre Chevalier avec Gino Cervi
Dragées au poivre – de Jacques Baratier avec Jean-Paul Belmondo
L’assassin connaît la musique… – de Pierre Chenal avec Maria Schell
Agent spécial à Venise / Voir Venise et crever – de André Versini avec Sean Flynn
1964La rancune ( the visit / der besuch / la vendetta della signora ) de Bernhard Wicki avec Ingrid Bergman
La grande frousse / La cité de l’indicible peur – de Jean-Pierre Mocky avec Jean-Louis Barrault
Pompe onze / Pompe N°11 ( spuit elf ) de Paul Cammermans avec Akim Tamiroff
Lady L. – de Peter Ustinov avec Sophia Loren
CM La folie – de ? avec Dorothée Blanck
1965L’or du duc – de Jacques Baratier avec Claude Rich
La communale – de Jean L’Hôte avec Fernand Ledoux
James Tont opération DUE ( James Tont operazione D.U.E. ) de Bruno Corbucci avec Lando Buzzanca
DO Anaconda – de Jean Desvilles & E. Ryssack
    Seulement commentaires
1967L’inconnu de Shandigor – de Jean-Louis Roy avec Howard Vernon
Benjamin / Benjamin ou les mémoires d’un puceau – de Michel Deville avec Odile Versois
Lagardère – de Jean-Pierre Decout avec Jean Piat
Les têtes coupées ( cabezas quemadas ) de Willy Rozier avec Estella Blain
1969Un merveilleux parfum d’oseille – de Renaldo Bassi avec Françoise Rosay
Ya manana – de Emile Degelin avec Claudia Bremer
Une veuve en or – de Michel Audiard avec Michèle Mercier
Appelez-moi Mathilde – de Pierre Mondy avec Jacqueline Maillan
1970Fantasia chez les ploucs – de Gérard Pirès avec Lino Ventura
CM Au verre de l’amitié – de Claude Makovski avec Jean Parédès
1971Les bidasses en folie – de Claude Zidi avec Gérard Rinaldi
Une journée bien remplie – de Jean-Louis Trintignant avec Luce Marquand
Cœur solitaire ( corazón solitario ) de Francisco Betriú avec María Isbert
1972Chut ! – de Jean-Pierre Mocky avec Michael Lonsdale
La brigade en folie – de Philippe Clair avec Sim
CM La chavalanthrope – de Mario Ruspoli
1973La grande nouba – de Christian Caza avec Rosy Varte
Si, si mon colonel / Vive la classe ! ( un ufficiale non si arrende mai nemmeno di fronte all’evidenza, firmato Colonnello Buttiglione / Il colonello Buttiglione ) de Mino Guerini avec Aldo Maccione
Les corps célestes – de Gilles Carle avec Carole Laure
Les trois supermen du kung-fu ( crash che botte ! / crash ! che botte... strippo, strappo, stroppio / supermen against the Orient / 四王一后 ) de Bitto Albertini avec Lieh Lo
1974Vive la quille ! ( colonello Buttiglione diventa generale ) de Mino Guerini avec Mario Marenco
L’erotomane – de Marco Vicario avec Janet Agren
Ce cher Victor – de Robin Davis avec Bernard Blier
Basta con la guerra… facciamo l’amore – de Andrea Bianchi avec Dagmar Lassander
Professore venga accompagnato dai suoi genitori – de Mino Guerini avec Aldo Maccione
Fermeture annuelle ( closed up-tigh ) de Cliff Owen avec Annie Belle
1975Il medico e la studentessa – de Silvio Amadio avec Gloria Guida
Buttiglione diventa capo del servizio segreto – de Mino Guerini avec Gianni Cavani
La grande bagarre ( il soldato di ventura ) de Pasquale Festa Campanile avec Bud Spencer
1976Voto di castità – de Joe D’Amato avec Sofia Dionisio
Dimmi che fai tutto per me – de Pasquale Festa Campanile avec Andréa Ferréol
La victoire en chantant / Noirs et blancs en couleur – de Jean-Jacques Annaud avec Jean Carmet
1977Ya, ya mon colonel ( von Buttiglione sturmtruppenführer ) de Mino Guerini avec John Steiner
Le Crabe Tambour – de Pierre Schoendoerffer avec Jean Rochefort
    César du meilleur second rôle masculin, France
1978Nosferatu – Fantôme de la nuit ( Nosferatu : Phamtom der nacht ) de Werner Herzog avec Isabelle Adjani
1979Rue du Pied-de-Grue – de Jean-Jacques Grand-Jouan avec Philippe Noiret
1980Le cheval d’orgueil – de Claude Chabrol avec Dominique Lavanant
Un mauvais fils – de Claude Sautet avec Patrick Dewaere
    César du meilleur second rôle masculin, France
1981Y a t-il un français dans la salle ? – de Jean-Pierre Mocky avec Victor Lanoux
1982Le moulin de Monsieur Fabre – de Ahmed Rachedi avec Azzat El-Allaili
1984 CM La fièvre monte à Castelnau – de Patrice Rolet
CM Grand-père s’est encore sauvé – de Jean-Claude Tourneur
1986L’homme qui n’était pas là / Dicricol ou l’homme qui n’était pas là – de René Féret avec Sabine Haudepin
CM Le moulin de Dodé – de Chantal Myttenaere avec Noëlle Chatelet
1987Mangeclous – de Moshé Mizrahi avec Pierre Richard
À notre regrettable époux – de Serge Korber avec Alida Valli
1988Le radeau de la Méduse – de Iradj Azimi avec Jean Yanne
    Scènes coupées au montage
1989La Vouivre – de Georges Wilson avec Suzanne Flon
1991Les enfants du Naufrageur – de Jérôme Foulon avec Jean Marais
1992Pétain – de Jean Marbœuf avec Jean Yanne
1997Homère, la dernière odyssée / Homère, portrait de l’artiste dans ses vieux jours ( nel profondo paese straniero ) de Fabio Carpi avec Renée Faure
1998Les enfants du marais – de Jean Becker avec Michel Serrault
1999C’est quoi la vie ? – de François Dupeyron avec Jean-Pierre Darroussin
    Coquille d’Argent du meilleur acteur au festival international du film de San Sebastián, Espagne
2003Là-haut, un roi au-dessus des nuages / Là-haut – de Pierre Schoendoerffer avec Bruno Cremer
Fiche créée le 26 mars 2006 | Modifiée le 13 mars 2017 | Cette fiche a été vue 8504 fois
PREVIOUSPierre Dudan || Jacques Dufilho || Huguette DuflosNEXT