CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Helma Sanders-Brahms
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Herlin



Date et Lieu de naissance : 17 août 1927 (Le Vésinet, France)
Date et Lieu de décès : 7 juin 2014 (Paris, France)
Nom Réel : Jacques de Jouette

ACTEUR
Image
1965 Juliette des esprits (Giulietta degli spiriti) de Federico Fellini avec Giulietta Masina & Sandra Milo
Image
1973 Les deux missionnaires (porgi l’altra guancia) de Franco Rossi avec Terence Hill & Bud Spencer
Image
1982 La lune dans le caniveau – de Jean-Jacques Beineix avec Nastassja Kinski, Gérard Depardieu & Victoria Abril
Image
2009 Des hommes et des dieux – de Xavier Beauvois avec Lambert Wilson, Michael Lonsdale & Olivier Rabourdin

Né le 17 août 1927 au Vésinet, Jacques Herlin passe son enfance et son adolescence à Toulon. Sa vocation de comédien naît lorsqu’il suit sa petite amie dans un cours de théâtre mais comprend que la Préfecture du Var ne peut assouvir son envie d’exercer ce métier et monte à Paris en 1951. Dès son arrivée dans la capitale, il suit les cours d’art dramatique de Raymond Girard fréquentés aussi par Jean-Paul Belmondo ou Françoise Fabian. Il intègre une Compagnie de théâtre où il interprète des pièces du répertoire classique et passe avec succès une audition au Théâtre de la Michodière dirigé conjointement par Pierre Fresnay, Yvonne Printemps et François Périer où il débute sur les planches parisiennes.

Jacques Herlin apparaît pour la première fois au cinéma dans la comédie «Et ta sœur?» (1958) de Maurice Delbez aux cotés de Pierre Fresnay et Arletty. Il enchaîne les petits rôles tout en poursuivant ses activités théâtrales. En 1962, en tournée en Italie avec la pièce «Tueurs sans gages» de Eugène Ionesco, il se fait repérer à Rome et engager par l’agence William Moris qui lui fait signer un contrat d’exclusivité. C’est le début d’une parenthèse italienne d’une vingtaine d’années. En 1963, il apparaît dans le film d’horreur «Le corps et le fouet» de Mario Bava et dans le film à sketches «Les monstres» de Dino Risi. Des réalisateurs prestigieux le sollicitent comme Federico Fellini dans «Juliette des esprits» (1965), Luigi Comencini pour «Don Camillo en Russie» (1965) ou Luchino Visconti dans «L’étranger» (1967).

Par l’intermédiaire de sa compagne d’origine allemande, Jacques Herlin tourne à plusieurs reprises sous la direction de Franz Antel dans des films «historiques érotico-parodiques». Au hasard de productions franco-italiennes, il croise Richard Burton et Marcello Mastroianni dans «Représailles» (1973), Lino Ventura dans «Les durs» (1974) ou Terence Hill et Bud Spencer dans «Les deux missionnaires» (1974). À la fin des années soixante-dix, le développement des chaînes privées par Silvio Berlusconi condamne le cinéma italien à la production de films de série B. On retrouve Jacques Herlin au générique de «La grande bagarre» (1975) avec Bud Spencer, «Treize femmes pour Casanova» (1976) avec Tony Curtis ou «Je hais les blondes» (1980) avec Jean Rochefort. Pour une de ses dernières escapades italiennes, il apparaît auprès de Alberto Sordi dans «Le marquis s’amuse» (1981) de Mario Monicelli.

En 1982, Jacques Herlin rentre en France et se retrouve dans «La lune dans le caniveau» de Jean-Jacques Beineix. Puis, il est successivement dirigé par Philippe Labro, Roger Hanin, Philippe de Broca, Claude Miller, Luc Besson ou Jean-Pierre Jeunet. Il apparaît dans des productions étrangères tournées en France sous la direction de Jerzy Skolimowski, James Ivory ou Ridley Scott. Au théâtre, il effectue son retour sur scène dans «Volpone» (1991) avec Guy Tréjan et Francis Perrin. Il est aussi dirigé à deux reprises par Jérôme Savary et rencontre un grand succès en interprétant Candy dans «Des souris et des hommes» d’après John Steinbeck. À 80 ans passés, il connaît une reconnaissance inattendue en incarnant le Frère Amédée, homme chétif qui échappe à un enlèvement caché sous un lit, dans «Des hommes et des Dieux» (2009) de Xavier Beauvois avec Lambert Wilson et Michael Lonsdale. Le film, qui s’inspire de la vie des moines de Tibhirine, est salué par la critique et couronné d’un beau succès public. Jacques Herlin décède à l’âge de 86 ans dans un hôpital parisien le 7 juin 2014.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1958Et ta sœur ! – de Maurice Delbez avec Arletty
1959 CM XYZ – de Philippe Lifchitz
1960Le Caïd – de Bernard Borderie avec Fernandel
Boulevard – de Julien Duvivier avec Jean-Pierre Léaud
La fille aux yeux d’or – de Jean-Gabriel Albicocco avec Marie Laforêt
1961Carillons sans joie – de Charles Brabant avec Dany Carrel
1962Arsène Lupin contre Arsène Lupin – de Edouard Molinaro avec Françoise Dorléac
Le jour et l’heure ( the day and the hour / today we live ) de René Clément avec Simone Signoret
1963Le corps et le fouet ( la frusta e il corpo / the body and the whip / night is the phantom / son of Satan / the way and the body / what ! / the whip and the body ) de Mario Bava avec Daliah Lavi
Le retour des titans ( Maciste, l’eroe più forte del mondo ) de Michele Lupo avec Giuliano Gemma
Les monstres ( i mostri / opiate’67 ) de Dino Risi avec Ugo Tognazzi
Le temple de l’éléphant blanc ( Sandokan, il maciste della giungla ) de Umberto Lenzi avec Sean Flynn
1964Buffalo Bill, le héros du Far West / L’attaque de Fort Adams ( Buffalo Bill, hero of the Far West / Buffalo Bill, l’eroe del Far West / das war Buffalo Bill ) de Mario Costa avec Gordon Scott
Le sexe des anges ( le voci bianche / i castrati ) de Pasquale Festa Campanile & Massimo Franciosa avec Sandra Milo
La dixième victime / La grande chasse ( la decima vittima ) de Elio Petri avec Ursula Andress
1965Don Camillo en Russie ( il compagno Don Camillo ) de Luigi Comencini avec Gino Cervi
La Mandragore ( la Mandragola ) de Alberto Lattuada avec Rosanna Schiaffino
New York appelle Supedragon ( New York chiama Superdrago / secret agent Super Dragon / höllenjagd auf heiße ware / Super Dragon ) de Giorgio Ferroni avec Ray Danton
Il morbidone – de Massimo Franciosa avec Sylva Koscina
Le C.I.A. mène la danse ( il grande colpo dei sette uomini d’oro ) de Marco Vicario avec Rossana Podesta
Juliette des esprits ( Giulietta degli spiriti ) de Federico Fellini avec Giulietta Masina
Une vierge pour le prince ( una vergine per il principe ) de Pasquale Festa Campanile avec Virna Lisi
1966Je ne fais pas la guerre, je fais l’amour ( non faccio la guerra, faccio l’amore / quadi un’autobiografia comica ) de Franco Rossi avec Catherine Spaak
Yankee ( el Yankee / l’americano / Yankee l’americano ) de Tinto Brass avec Philippe Leroy
Trois cavalier pour Fort Yuma / Les trois cavaliers de Fort Yuma ( per pochi dollari ancora ) de Giorgio Ferroni avec Sophie Daumier
Scusi, lei è favorevole o contrario ? – de Alberto Sordi avec Bibi Andersson
Coup de maître / Coup de maître au service de sa majesté britannique ( colpo maestro al servizio di sua maestà britannica / gran golpe al servicio de su majestad británica ) de Michele Lupo avec Margaret Lee
Dernier Sursaut pour cinq indésirables / Ballade pour un milliard ( ballata da un miliardo ) de Gianni Puccini avec Kitty Swan
Mission T.S. / Mission top secret ( matchless ) de Alberto Lattuada avec Patrick O’Neal
La fille et le général ( la ragazza e il generale ) de Pasquale Festa Campanile avec Rod Steiger
1967Qui êtes-vous inspecteur Chandler? ( troppo per vivere… poco per morire ) de Michele Lupo avec Claudio Brook
Mieux vaut faire l’amour / Suzanne ( Susanne – Die wirtin von der lahn / die wirtin von dero lahn ) de Franz Antel avec Pascale Petit
Tutti frutti ( lo scatenato ) de Franco Indovina avec Martha Hyer
L’homme à la Ferrari ( il tigre / the tiger and the pussycat ) de Dino Risi avec Eleanor Parker
L’étranger ( lo straniero / amare per vivere ) de Luchino Visconti avec Marcello Mastroianni
Poker d’as pour Django ( le due facce del dollaro ) de Roberto Bianchi Montero avec Maurice Poli
Tom Dollar – de Marcello Ciorciolini avec Giorgia Moll
Adios, Hombré ! ( sette pistole per un massacro / Hondo spara più forte ) de Mario Caiano avec Craig Hill
Oui à l’amour , non à la guerre / Suzanne à la cour du roi ( frau wirtin hat auch einen grafen ) de Franz Antel avec Jeffrey Hunter
1968La tour de Nesle ( der turm der verbotenen liebe ) de Franz Antel avec Jean Piat
L’auberge des plaisirs ( frau Wirtin hat auch eine nichte ) de Franz Antel avec Teri Tordai
DO Western, italian style – de Patrick Morin avec Enzo G. Castellari
    Seulement apparition
1969Erotic story / Une histoire d’amour ( una storia d’amore ) de Michele Lupo avec Anna Moffo
Confessions d’un bigame / Profession bigame ( warum hab ich bloß 2 x ja gesagt ? / der liebestolle schlafwagenschaffner / doppelt verheiratet hält besser ) de Franz Antel avec Lando Buzzanca
Les petites chattes se mettent au vert ( liebe durch die hintertür / die liebestollen dirndl von Tirol ) de Franz Antel avec Ivan Nesbitt
Casanova, un adolescent à Venise ( infanzia, vocazione e prime esperienze di Giacomo Casanova, Veneziano ) de Luigi Comencini avec Lionel Stander
Suzanne joue de la trompette ( frau wirtin bläst auch gern trompete ) de Franz Antel avec Rudolf Prack
1970Frau Wirtin treibt es jetzt noch toller – de Franz Antel avec Gunther Philipp
Musik, musik : Da wackelt die penne – de Franz Antel avec Paul Löwinger
Einer spinnt immer – de Franz Antel avec Georg Thomalla
1971Les aventures de Pinocchio ( le avventure di Pinocchio / Pinocchio ) de Luigi Comencini avec Gina Lollobrigida
Homo eroticus – de Marco Vicario avec Luciano Salce
L’amour de gré ou de force ( per amore o per forza ) de Massimo Franciosa avec Michèle Mercier
Die tollen tanten schlagen zu – de Franz Josef Gottlieb avec Theo Lingen
Außer rand und band am Wolfgangsee – de Franz Antel avec Heidi Hansen
1972Canterbury interdit / Y’a bon bananna ( le mille e una notta all’italiana ) de Carlo Infascelli & Antonio Racioppi avec Mariana Camara
Viol en première page ( sbatti il mostro in prima pagina ) de Marco Bellocchio avec Gian Maria Volonté
Il maschio ruspante – de Antonio Raccioppi avec Marisa Merlini
Je suis une call-girl – de Jack Guy avec Dominique Boschero
1973Rapt à l’Italienne / Foutu week-end ( mordi e fuggi / dirty weekend ) de Dino Risi avec Oliver Reed
Frau Wirtins tolle töchterlein – de Franz Antel avec Gabriele Tinti
Blau blüht der enzian – de Franz Antel avec Catharina Conti
Shaft contre les trafiquants d’hommes ( Shaft in Africa ) de John Guillermin avec Richard Roundtree
La propriété c’est du vol ( la proprietà non e più un furto ) de Elio Petri avec Ugo Tognazzi
Das wandern ist herrn müllers lust – de Franz Antel avec Barbara Nielsen
Représailles S.S. ( rappresaglia / massacre in Rome ) de George Pan Cosmatos avec Richard Burton
Les deux missionnaires / Les diamants ne sont pas éternels ( porgi l’altra guancia / i due missionari /don’t turn the other cheek / dos misioneros / turn the other cheek / the two missionaries ) de Franco Rossi avec Jean-Pierre Aumont
1974L’erotomane – de Marco Vicario avec Janet Agren
Les durs ( uomini duri / three though guys / tough guys ) de Duccio Tessari avec Lino Ventura
Pour Pâques ou à la Trinita ( il vangelo secondo Simone e Matteo ) de Giuliano Carnimeo avec Paul L. Smith
Moïse ( Moses / Mosè, la legge del deserto / Mosè ) de Gianfranco De Boscio avec Burt Lancaster
Chi ha rubato il tesoro dello scia? / Who stole the Shah’s jewels? – de Guido Leoni avec Terry-Thomas
1975La grande bagarre ( il soldato di ventura ) de Pasquale Festa Campanile avec Bud Spencer
Mondo candido – de Gualtiero Jacopetti & Franco Prosperi avec Christopher Brown
Tous les chemin mènent à l’homme – de Jack Guy avec Yves Collignon
1976…E tanta paura – de Paolo Cavara avec Eli Wallach
Carioca tigre – de Giuliano Carnimeo avec Cesar Romero
Treize femmes pour Casanova ( Casanova and Co / the rise and rise of Casanova / sex on the run / some like it cool) de Franz Antel avec Tony Curtis
Antonio Gramsci ( Antonio Gramsci: I giorni del carcere ) de Lino Del Fra avec Lea Massari
1977Trois danoises e n chaleur / Trois suédoises en Haute-Bavière ( drei schwedinnen in Oberbayern / drei schwedinnen in Tirol ) de Siggi Götz avec Gianni Garko
Les bonshommes / Piège à folles ( pane, burro e marmellata ) de Giorgio Capitani avec Claudine Auger
La guerre des robots ( la guerra dei robot ) de Alfonso Brescia avec Antonio Sabato
1978Das love-hotel in Tirol – de Franz Antel avec Rolf Olsen
Hurra : Die schwedinnen sind da – de Franz Josef Gottlieb avec Scarlett Gunden
Dans la chaleur des nuits d’été ( summer night fever ) de Siggi Götz avec Olivia Pascal
L’auberge des petites polissonnes ( das wirtshaus der sündigen töchter ) de Walter Boos avec Gina Janssen
1979Moto Massacre / Speed cross ( c’era una volta la legge ) de Stelvio Massi avec Fabio Testi
Himmel, scheich und wolkenbruch / Traumschiff / Traumschiff nach Casablanca – de Dieter Böttger avec Marlène Charell
La fac en délire / Les huitres à la moutarde ( traumbus / austern mit senf ) de Franz Antel avec Stéphane Hillel
Excès exotiques au Tyrol ( zum gasthof der spritzigen mädchen / das gasthaus der strammen mädchen ) de Franz Marischka avec Max Montavon
Lucky star – de Hans-Jürgen Tögel avec Hannelore Schroth
1980Je hais les blondes ( odio le bionde ) de Giorgio Capitani avec Jean Rochefort
Dans la chaleur de Saint-Tropez ( drei lederhosen in St. Tropez ) de Franz Marischka avec Peter Steiner
La salamandre ( the salamander ) de Peter Zinner avec Anthony Quinn
1981Le marquis s’amuse ( il marchese del grillo ) de Mario Monicelli avec Alberto Sordi
Le pont ( ciao nemico ) de Enzo Barboni avec Johnny Dorelli
Piratensender powerplay – de Sigi Rothemund avec Thomas Gottschalk
Die liebestollen lederhosen – de Ernst W. Kalinke avec Margot Mahler
1982Happy weekend – de Murray Jordan avec Ingrid Riegler
Papa e ciccia – de Neri Parenti avec Paolo Villaggio
La lune dans le caniveau – de Jean-Jacques Beineix avec Nastassja Kinski
1983Ironmaster la guerre du fer ( la guerra del ferro / Ironmaster ) de Umberto Lenzi avec William Berger
Plem, Plem : Die schule brennt – de Siggi Götz avec Thomas Ohrner
Histoire du caporal – de Jean Baronnet avec Philippe Nahon
1984Rive droite, rive gauche – de Philippe Labro avec Nathalie Baye
Train d’enfer – de Roger Hanin avec Christine Pascal
1985Bonjour les vacances 2 ! ( European vacation / National Lampoon’s european vacation ) de Amy Heckerling avec Chavy Chase
1986Pehavý Max a strasidlá – de Juraj Jakubisko avec Viveca Lindfors
1987Les chouans ! – de Philippe de Broca avec Philippe Noiret
Funny boy – de Christian Le Hémonet avec Valérie Mairesse
1988La petite voleuse – de Claude Miller avec Charlotte Gainsbourg
La partita / The gamble – de Carlo Vanzina avec Faye Dunaway
Un père et passe – de Sébastien Grall avec Eddy Mitchell
Eaux printanières ( torrents of spring / acque di primavera ) de Jerzy Skolimowski avec Valeria Golino
1989Rebus – de Massimo Guglielmi avec Charlotte Rampling
CM L’auscultation – de Christian Le Hémonet avec Jean-Paul Comart
1990Mortelle amnésie ( shadows of the past ) de Gabriel Pelletier avec Erika Anderson
Un type bien – de Laurent Bénégui avec Alain Biegel
CM Ice-cream et châtiment – de Christian Le Hémonet avec Marie Lenoir
1991La montre, la croix et la manière ( the favour, the watch and the very big fish ) de Ben Levin avec Jeff Goldblum
Les veufs ( entangled / fatal attack ) de Max Fisher avec Pierce Brosnan
1992Krapatchouk ( Krapatchouk, al este del desdén ) de Enrique Gabriel avec Ángela Molina
Justinien Trouvé, ou le bâtard de dieu – de Christian Fechner avec Ticky Holgado
1993Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des parents communistes – de Jean-Jacques Zibermann avec Josiane Balasko
CM Mireille et Barnabé aimeraient bien en avoir un... – de Laurent Bénégui avec Agnès Obadia
1994Jefferson à Paris ( Jefferson in Paris ) de James Ivory avec Nick Nolte
Au petit Marguery – de Laurent Bénégui avec Stéphane Audran
1997Animals ( animals and the tollkeeper / animal attraction ) de Michael Di Jiacomo avec Tim Roth
1998Le créateur – de Albert Dupontel avec Claude Perron
Jeanne d’Arc ( Joan of Arc / the messenger : The story of Joan of Arc ) de Luc Besson avec Milla Jovovich
1999 CM La fourmi – de Anthony Soutter avec Patrick Sueur
2001 CM Das ende des krieges – de Andi Rogenhagen avec Jens Hajek
2002Le pharmacien de garde – de Jean Veber avec Guillaume Depardieu
Sept ans de mariage – de Didier Bourdon avec Catherine Frot
2003L’incruste – de Alexandre Castagnetti & Corentin Julius avec Frédéric Diefenthal
2004 CM Léoléa – de Nicolas Brossette avec Sabine Moindrot
2005Il ne faut jurer... de rien ! – de Eric Civanyan avec Gérard Jugnot
Une grande année ( a good year ) de Ridley Scott avec Russell Crowe
2006Madame Irma – de Didier Bourdon & Yves Fajnberg avec Pascal Légitimus
2007La chambre des morts – de Alfred Lot avec Mélanie Laurent
2008Hello goodbye – de Graham Guit avec Fanny Ardant
Welcome – de Philippe Lioret avec Vincent Lindon
2009À l’origine– de Xavier Giannoli avec Gérard Depardieu
Notre jour viendra – de Romain Gavras avec Aurore Broutin
Des hommes et des dieux – de Xavier Beauvois avec Lambert Wilson
2010Monsieur Papa – de Kad Merad avec Michèle Laroque
Présumé coupable – de Vincent Garenq avec Philippe Torreton
2011Les adieux à la reine – de Benoît Jacquot avec Diane Kruger
Astérix et Obélix : Au service de sa Majesté – de Laurent Tirard avec Edouard Baer
2012Paris-Manhattan – de Sophie Lellouche avec Patrick Bruel
2013 CM La lumière du phare – de Hélène Milano avec Monique Chaumette
CM Petit lait – de François Choquet avec Olivier Rabourdin
2014Ich und Kaminski – de Wolfgang Becker avec Geraldine Chaplin
CM Rue des Ravissantes – de Anne-Laure Daffis & Léo Marchand avec Cosme Castro
Fiche créée le 13 novembre 2010 | Modifiée le 30 mars 2017 | Cette fiche a été vue 5952 fois
PREVIOUSRenée Héribel || Jacques Herlin || Jean HermanNEXT