CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marie-Françoise Audollent
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Hilling



Date et Lieu de naissance : 26 mai 1922 (Randwick, Nouvelle-Galles du Sud, Australie)
Date et Lieu de décès : 16 février 1975 (Paris, France)
Nom Réel : Jacques Hilling

ACTEUR
Image
1954 Les hommes ne pensent qu’à ça – de Yves Robert avec Louis de Funès, Jacques Fabbri & Louisa Colpeyn
Image
1954 Les diaboliques – de Henri-Georges Clouzot avec Véra Clouzot, Simone Signoret & Paul Meurisse
Image
1962 L’abominable homme des douanes – de Marc Allégret avec Darry Cowl, Pierre Brasseur & Francis Blanche
Image
1974 Que la fête commence… – de Bertrand Tavernier avec Philippe Noiret, Jean-Pierre Marielle & Jean Rochefort

Jacques Hilling est né le 22 mai 1926 en Australie, dans la ville de Randwick. Sa voix chaude et un peu rocailleuse lui a permis de faire beaucoup de doublage, notamment pour de célèbres personnages de dessins animés comme le capitaine Haddock ou Tigrou, le tigre zézayant de Winnie l’Ourson. Cette voix, chacun la connaît, comme aussi son visage familier, aperçu dans tant de films, mais le nom de Jacques Hilling est moins connu. Il fait partie de ce valeureux bataillon des acteurs de composition, qui, comme la piétaille des régiments, ne sont là que pour mettre en valeur les vedettes. Par bonheur, la scène l’a moins contraint à l’anonymat. Il joue pour la Compagnie Grenier-Hussenot, l’adjudant Flick des «Gaietés de l’escadron» (1949) de Courteline, Salomon dans le «Kean» (1953) de Dumas, monté par Pierre Brasseur, ou le maître de philosophie du «Bourgeois gentilhomme» (1974), avec Christian Marin en M. Jourdain. Il incarne l’empereur François 1er d’Autriche, grand-père du duc de Reichstadt, dans «L’Aiglon» (1974).

Il débute au cinéma à la fin des années 40 et apparaît dans près de cent trente films. On le trouve le plus souvent à la fin des génériques, quand il y est même crédité. Jacques Hilling joue alors les utilités: des concierges, dans «Les compagnes de la nuit» (1953) de Ralph Habib ou «Crime et châtiment» (1956) de Georges Lampin, des policiers, dans «Les jeux dangereux» (1958) de Pierre Chenal ou «Le mouton» (1960) de Pierre Chevalier, ou encore des médecins, dans «Guinguette» (1959) de Jean Delannoy ou «La princesse de Clèves» (1960), du même réalisateur. Dans «Rue des prairies» (1959) de Denys de La Patellière ou «Lemmy pour les dames» (1962) de Bernard Borderie, il dirige des hôtels. Parfois, il revêt un habit d’époque et coiffe la perruque: et le voilà dans l’uniforme du duc de Brunswick qui, dans «Marie-Antoinette» (1955) de Jean Delannoy, lance le fameux manifeste destiné à sauver Louis XVI, ou dans le pourpoint plus modeste de La Chesnaye, le valet de chambre favori de Louis XIII dans la version des «Trois mousquetaires» (1961) de Bernard Borderie. Il a même coiffé la couronne pour incarner Dagobert, le roi fainéant le plus connu des écoliers français, dans «Les hommes ne pensent qu’à ça» (1954) de Yves Robert. Les rôles se font parfois plus consistants, du moins confèrent-ils une identité à Jacques Hilling. Il fait ainsi partie des conjurés qui veulent hisser au pouvoir le général campé par Jean Marais dans «Eléna et les hommes» (1956) de Jean Renoir. On le voit tenir aussi une place importante auprès de Darry Cowl, infirmier compromis dans un vol de bijoux, dans «Bouche cousue» (1959) de Jean Boyer. En fin de carrière, il incarne un prêtre complaisant dans «Que la fête commence» (1974), de Bertrand Tavernier.

Les années 60 voient Jacques Hilling se tourner vers le petit écran. On le voit dans un épisode des «Saintes chéries» (1965), où il incarne un commissaire et il interprète l’aubergiste Benoît dans la célèbre série «Thierry la Fronde». Il participe aussi au «Théâtre de la jeunesse» (1964/66) de Claude Santelli et au feuilleton «Schulmeister» (1971), avec Jacques Fabbri dans le rôle du célèbre espion. Il prête aussi sa belle voix à d’autres personnages en costumes: Berryer, le fameux avocat légitimiste de la Restauration, dans un épisode des «Evasions célèbres» (1971), ou encore le maréchal Bazaine, qui capitula devant Sedan, en 1870, dans «Le masque aux yeux d’or» (1973). Jacques Hilling fréquente aussi «Au théâtre ce soir»; dans «Arsenic et vieilles dentelles» (1971), il joue le révérend Harper, dont le gendre, Jacques Duby, découvre un cadavre chez ses vieilles tantes. Il s’éteint prématurément à Paris, le 16 février 1975.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1949Retour à la vie – de Henri-Georges Clouzot, André Cayatte, Jean Dréville & Georges Lampin avec Noël-Noël
    Segments « Le retour de René » de Jean Dréville
Rendez-vous de juillet – de Jacques Becker avec Nicole Courcel
Quai de Grenelle – de Emil Edwin Reinert avec Henri Vidal
1950La rose rouge – de Marcello Pagliero avec Barbara Laage
Les amants de Bras-Mort /Les requins du fleuve – de Marcello Pagliero avec Franck Villard
Une fille à croquer / Le petit chaperon rouge – de Raoul André avec Louise Carletti
1951Pas de vacances pour monsieur le Maire – de Maurice Labro avec André Claveau
Deux sous de violettes – de Jean Anouilh avec Dany Robin
La putain respectueuse / La p… respectueuse – de Marcello Pagliero & Charles Brabant avec Ivan Desny
Othello ( the tragedy of Othello : The moor of Venice ) de Orson Welles avec Fay Compton
    Seulement voix dans la version française
CM Terreur en Oklahoma – de Paul Paviot & André Heinrich avec Huguette Faget
1952Lettre ouverte / Lettre ouverte à un mari / Jaloux comme un tigre – de Alex Joffé avec Geneviève Page
CM Le huitième art et la manière – de Maurice Régamey avec Louis de Funès
1953Les compagnes de la nuit – de Ralph Habib avec Françoise Arnoul
Thérèse Raquin – de Marcel Carné avec Simone Signoret
Virgile – de Carlo Rim avec Robert Lamoureux
Le guérisseur – de Yves Ciampi avec Jean Marais
1954Les hommes ne pensent qu’à ça – de Yves Robert avec Louisa Colpeyn
French Cancan – de Jean Renoir avec Maria Félix
Les diaboliques – de Henri-Georges Clouzot avec Véra Clouzot
Boulevard de Paris ( bedevilled ) de Mitchell Leisen avec Anne Baxter
1955La Madelon – de Jean Boyer avec Line Renaud
On déménage le colonel – de Maurice Labro avec Dora Doll
Marie-Antoinette / Marie-Antoinette reine de France – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
Rencontre à Paris – de Georges Lampin avec Betsy Blair
Toute la ville accuse – de Claude Boissol avec Etchika Choureau
Gervaise – de René Clément avec Maria Schell
1956Elena et les hommes – de Jean Renoir avec Ingrid Bergman
Paris Palace Hôtel – de Henri Verneuil avec Charles Boyer
Crime et châtiment – de George Lampin avec Marina Vlady
Notre Dame de Paris – de Jean Delannoy avec Gina Lollobrigida
Que les hommes sont bêtes – de Roger Richebé avec Dany Carrel
Les nuits de Cabiria ( le notte di Cabiria ) de Federico Fellini avec Giulietta Masina
    Seulement voix dans la version française
1957Une nuit aux Baléares – de Paul Mesnier avec Georges Guétary
Le grand bluff – de Patrice Dally avec Dominique Wilms
La peau de l’ours – de Claude Boissol avec Jean Richard
Les espions – de Henri-Georges Clouzot avec Curd Jürgens
Amour de poche / Un amour de poche – de Pierre Kast avec Agnès Laurent
Le triporteur – de Jacques Pinoteau avec Darry Cowl
Maigret tend un piège – de Jean Delannoy avec Annie Girardot
Ascenseur pour l’échafaud – de Louis Malle avec Jeanne Moreau
C’est la faute d’Adam – de Jacqueline Audry avec Dany Robin
Clara et les méchants / Bourreaux d’enfants – de Raoul André avec Jean Poiret
CM La Joconde : Histoire d’une passion / La Joconde – de Henri Gruel avec Judith Magre
1958Les jeux dangereux – de Pierre Chenal avec Pascale Audret
Guinguette – de Jean Delannoy avec Zizi Jeanmaire
Bobosse – de Etienne Périer avec Micheline Presle
La femme et le pantin – de Julien Duvivier avec Antonio Vilar
Babette s’en va-t-en guerre – de Christian-Jaque avec Brigitte Bardot
1959Maigret et l’affaire Saint-Fiacre – de Jean Delannoy avec Valentine Tessier
Les liaisons dangereuses / Les liaisons dangereuses 1960 – de Roger Vadim avec Gérard Philipe
Rue des Prairies – de Denys de La Patellière avec Marie-José Nat
Bouche cousue – de Jean Boyer avec Darry Cowl
Quai du Point-du-Jour – de Jean Faurez avec Raymond Bussières
Merci Natercia ! – de Pierre Kast avec Françoise Prévost
1960Le baron de l’écluse – de Jean Delannoy avec Jean Gabin
Le mouton – de Pierre Chevalier avec Fernand Raynaud
La vérité – de Henri-Georges Clouzot avec Charles Vanel
Les portes claquent – de Jacques Poitrenaud & Michel Fermaud avec Françoise Dorléac
La mort de Belle – de Edouard Molinaro avec Alexandra Stewart
La princesse de Clèves – de Jean Delannoy avec Marina Vlady
1961La bride sur le cou – de Roger Vadim & Jean Aurel avec Michel Subor
Les trois mousquetaires – de Bernard Borderie avec Gérard Barray
    Film en 2 parties
    1 : Les ferrets de la reine
    2 : La vengeance de Milady
Horace 62 – de André Versini avec Charles Aznavour
Le bateau d’Emile / Le homard flambé – de Denys de La Patellière avec Michel Simon
Cartouche – de Philippe de Broca avec Jean-Paul Belmondo
1962Lemmy pour les dames – de Bernard Borderie avec Eddie Constantine
Le chevalier de Pardaillan – de Bernard Borderie avec Gianna Maria Canale
L’abominable homme des douanes – de Marc Allégret avec Pierre Brasseur
Les veinards – de Jean Girault, Philippe de Broca & Jacques Pinoteau avec Geneviève Cluny
    Segment « Une nuit avec une vedette » de Philippe de Broca
Les vierges – de Jean-Pierre Mocky avec Francis Blanche
Les enfants du capitaine Grant ( in search of the Castaways ) de Robert Stevenson avec Hayley Mills
    Seulement voix dans la version française
Le prisonnier d’Alcatraz ( birdman of Alcatraz ) de John Frankenheimer avec Burt Lancaster
    Seulement voix française de Telly Savalas
Un crime dans la tête ( the manchurian candidate ) de John Frankenheimer avec Frank Sinatra
    Seulement voix française de James Gregory
1963À toi de faire mignonne / L’agent fédéral Lemmy Caution – de Bernard Borderie avec Elga Andersen
Hardi, Pardaillan ! – de Bernard Borderie avec Valérie Lagrange
Une ravissante idiote – de Edouard Molinaro avec Anthony Perkins
Mary Poppins – de Robert Stevenson avec Julie Andrews
    Seulement voix française de Reginald Owen
Scaramouche / Le masque de Scaramouche ( la máscara de Scaramouche / le avventure di Scaramouche / the adventures of Scaramouche ) de Antonio Isasi-Isasmendi avec Michèle Girardon
    Seulement voix dans la version française
1964Banco à Bangkok pour OSS 117 – de André Hunebelle avec Kerwin Mathews
Angélique, marquise des anges / Angélique – de Bernard Borderie avec Robert Hossein
Merveilleuse Angélique – de Bernard Borderie avec Michèle Mercier
Le dernier des Mohicans ( l’ultimo dei Mohicani / fall of the Mohicans / the last of the Mohicans / der letzte Mohikaner / Uncas, el fin de una raza ) de Mateo Cano avec Jack Taylor
    Seulement voix dans la version française
1965Marie-Chantal contre de docteur Kha – de Claude Chabrol avec Serge Reggiani
L’or du duc – de Jacques Baratier avec Elsa Martinelli
Angélique et le roi / Angélique et le roy – de Bernard Borderie avec Jean Rochefort
La communale – de Jean L’Hôte avec Fernand Ledoux
Le crépuscule des aigles ( the blue Max ) de John Guillermin avec George Peppard
    Seulement voix française de Harry Towb
Django – de Sergio Corbucci avec Franco Nero
    Seulement voix française de Ángel Álvarez
1966Brigade antigangs – de Bernard Borderie avec Raymond Pellegrin
Voyage à deux ( two for the road ) de Stanley Donen avec Audrey Hepburn
Navajo Joe ( un dollaro a teste / Joe, el implacable / savage run ) de Sergio Corbucci avec Burt Reynolds
    Seulement voix française de Ángel Álvarez
Le bon, la brute et le truand ( il buono, il brutto, il cattivo ) de Sergio Leone avec Eli Wallach
    Seulement voix dans la version française
Pendez les haut et court ( hang’em high ) de Ted Post avec Inger Stevens
    Seulement voix dans la version française
1967Caroline Chérie – de Denys de La Patellière avec France Anglade
DA Le livre de la jungle ( the jungle book ) de Wolfgang Reitherman
    Seulement voix dans la version française
1968Catherine, il suffit d’un amour / Catherine – de Bernard Borderie avec Olga Georges-Picot
La bataille d’El Alamein ( la battaglia di El Alamein / the battle of El Alamein / desert tanks ) de Giorgio Ferroni avec Frederick Stafford
    Seulement voix dans la version française
DA Winnie l’ourson dans le vent ( Winnie the pooh and the blustery day ) de Wolfgang Reitherman
    Seulement voix dans la version française
1969Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause ! – de Michel Audiard avec Annie Girardot
La vie privée de Sherlock Holmes ( the private life of Sherlock Holmes ) de Billy Wilder avec Capucine
    Seulement voix dans la version française
1970Le cri du cormoran, le soir au-dessus des jonques – de Michel Audiard avec Paul Meurisse
Trop petit mon ami – de Eddy Matalon avec Jane Birkin
DA Lucky Luke – de René Gosciny & Morris
    Seulement voix
DA Les aristochats ( the aristocats ) de Wolfgang Reitherman
    Seulement voix dans la version française
1971Le drapeau noir flotte sur la marmite – de Michel Audiard avec Ginette Leclerc
Le viager – de Pierre Tchernia avec Michel Serrault
Chacal ( the day of the jackal ) de Fred Zinnemann avec Edward Fox
1972Les contes de Canterbury ( i racconti di Canterbury ) de Pier Paolo Pasolini avec Hugh Griffith
    Seulement voix dans la version française
1973L’horloger de Saint-Paul – de Bertrand Tavernier avec Philippe Noiret
1974Que la fête commence… – de Bertrand Tavernier avec Jean Rochefort
Tremblement de terre ( earthquake ) de Mark Robson avec Charlton Heston
    Seulement voix française de Walter Matthau
1975 DA Les douze travaux d’Astérix – de René Goscinny, Albert Uderzo & Pierre Watrin
    Seulement voix
Fiche créée le 17 juin 2015 | Modifiée le 7 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 1498 fois
PREVIOUSWendy Hiller || Jacques Hilling || George HiltonNEXT