CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Charles Vanel
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Legras



Date et Lieu de naissance : 16 octobre 1924 (Bois-Colombes, France)
Date et Lieu de décès : 15 mars 2006 (Paris, France)
Nom Réel : Jacques Camille Legras

ACTEUR
Image
1954 Ah! Les belles Bacchantes! – de Jean Loubignac avec Robert Dhéry & Louis de Funès
Image
1967 Le petit baigneur – de Robert Dhéry avec Louis de Funès, Robert Dhéry & Andréa Parisy
Image
1976 Le roi des bricoleurs – de Jean-Pierre Mocky avec Sim, Michel Serrault, Pierre Bolo & Dominique Zardi
Image
1985 Vive le fric! – de Raphaël Delpart avec Daniel Prévost, Evelyne Dress, Virginie Blanc & Hubert Deschamps

Né le 16 octobre 1924 à Bois-Colombes, Jacques Legras passe sa jeunesse à Nantes jusqu’à la fin des ses études, puis il s’inscrit au Centre du spectacle de la Rue Blanche à Paris. Il fait la rencontre de Robert Dhéry et Colette Brosset et participe dès 1948 à l’aventure théâtrale des «Branquignols» qui regroupe un nombre important de fantaisistes: Raymond Bussières et son épouse Annette Poivre, Christian Duvaleix et Micheline Dax, qui devaient bientôt être rejoints pas Francis Blanche, Michel Serrault, Louis de Funès, Annie Girardot, Jacqueline Maillan, Pierre Mondy, Pierre Tornade, Jean Lefebvre, Roger Carel et Jean Richard. Cette compagnie restera tout au long de sa carrière sa principale famille artistique avec laquelle il joua sur scène «Dugudu» (1951), «Ah! Les belles bacchantes» (1953), «La plume de ma tante» (quatre ans à l’affiche à Paris, Londres et New-York), «Pommes à l’anglaise» (1958), «La grosse valse» (1962) ou «Vos gueules les mouettes!» (1974) où la troupe se reconstitue.

Au cinéma, Jacques Legras débute furtivement dans l’adaptation des «Branquignols» de Robert Dhéry en 1949. Dans les années cinquante et soixante, Robert Dhéry le dirige à nouveau dans «La patronne» (1949), «Bertrand cœur de lion» (1950), «La belle américaine» (1961), «Allez France!» (1964), «Le petit baigneur» (1967) avec Louis de Funès où il incarne un curé rouquin dans une église délabrée appelée «Notre-Dame des courants d’air» et «Vos gueules, les mouettes!» (1974). Son esprit comique lui permet d’intégrer l’écurie des seconds rôles qui entourent Louis de Funès dans ses films tels que: «Une souris chez les hommes» (1964) de Jacques Poitrenaud, «Le grand restaurant» (1966) de Jacques Besnard et «Hibernatus» (1969) de Edouard Molinaro. En 1965, il fait la rencontre de Jean-Pierre Mocky qui le dirige dans «La bourse et la vie» avec Fernandel. C’est le début d’une fidèle collaboration jusqu’à son décès: «L’étalon» (1969) avec Bourvil, «Le roi des bricoleurs» (1976) avec Michel Serrault et Sim, «Pièges à cons» (1979), «Robin des mers» (1997) et «Vidange» (1998).

En 1963, sur l’antenne d’Europe 1, Jacques Rouland créé «Gardez le sourire» où un comédien en la personne de Jacques Legras malmène un commerçant. L’émission est un triomphe sur Europe 1 et Pierre Bellemare lance une déclinaison visuelle le 30 avril 1964 intitulée «La caméra invisible» puis «La caméra cachée». Chaque semaine, Jacques Legras réussissait à piéger des anonymes dans des canulars en sachant que malgré sa moustache identifiable personne ne le reconnaissait. Cette séquence sera reprise jusqu’aux années quatre-vingts dans «Jeudi Cinéma» et «Mardi Cinéma» avec Pierre Tchernia et Jacques Rouland. D’ailleurs, ces derniers l’emploie dans «Les gaspards» (1973) et «La gueule de l’autre» (1979) pour Pierre Tchernia et «La gueule de l’emploi» (1972) pour Jacques Rouland. Dans sa filmographie, on retrouve des «nanars» à oublier: «Le jour se lève et les conneries commencent» (1981) de Claude Mulot, «N’oublie pas ton père au vestiaire» (1981) de Richard Balducci, «Mon curé chez les thaïlandaises» (1983) de Robert Thomas ou «Retenez-moi ... ou je fais un malheur» (1983) de Michel Gérard.

Absent des écrans et de la scène dès la fin des années quatre-vingts, hormis sous la direction de Jean-Pierre Mocky, Jacques Legras décède le 15 mars 2006 à son domicile parisien de la rue Victor Masset du neuvième arrondissement. Il repose au Cimetière Montmartre.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1945Naïs – de Raymond Leboursier avec Fernandel
    Seulement technicien du son – Non crédité
1949La patronne – de Robert Dhéry avec Annie Ducaux
Branquignols / Les Branquignols – de Robert Dhéry avec Julien Carette
1950Bertrand Cœur-de-Lion – de Robert Dhéry avec Capucine
1951La demoiselle et son revenant – de Marc Allégret avec Henri Vilbert
1952L’amour n’est pas un péché – de Claude Cariven avec Colette Brosset
1953Les hommes ne pensent qu’à ça – de Yves Robert avec Louis de Funès
Les trois mousquetaires – de André Hunebelle avec Georges Marchal
1954Ah ! Les belles Bacchantes ! / Femmes de Paris – de Jean Loubignac avec Jacqueline Maillan
Escalier de service – de Carlo Rim avec Danielle Darrieux
1955L’impossible monsieur Pipelet – de André Hunebelle avec Michel Simon
1961La belle américaine – de Robert Dhéry avec Jacques Charrier
1964Allez France ! – de Robert Dhéry avec Jean Richard
Les gros bras – de Francis Rigaud avec Francis Blanche
Une souris chez les hommes / Un drôle de caïd – de Jacques Poitrenaud avec Dany Saval
1965Lady L. – de Peter Ustinov avec Sophia Loren
Les bons vivants / Un grand seigneur – de Gilles Grangier & Georges Lautner avec Bernard Blier
La communale – de Jean L’Hôte avec Fernand Ledoux
La tête du client – de Jacques Poitrenaud avec Sophie Desmarets
La grosse caisse – de Alex Joffé avec Bourvil
La bourse et la vie – de Jean-Pierre Mocky avec Fernandel
1966Trois enfants dans le désordre – de Léo Joannon avec Rosy Varte
Atout cœur à Tokyo pour OSS 117 – de Michel Boisrond avec Marina Vlady
Le grand restaurant – de Jacques Besnard avec Louis de Funès
Sept fois femme ( woman times seven ) de Vittorio De Sica avec Shirley MacLaine
1967Le petit baigneur – de Robert Dhéry avec Andréa Parisy
1968Faites don plaisir aux amis / Prête-moi ta femme ! – de Francis Rigaud avec Roger Pierre
Un été sauvage / Le temps fou – de Marcel Camus avec Nino Ferrer
1969L’ardoise – de Claude Bernard-Aubert avec Michel Constantin
L’Auvergnat et l’autobus – de Guy Lefranc avec Fernand Raynaud
Hibernatus – de Edouard Molinaro avec Yves Vincent
La dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil ( lady in a car / the lady in the car with glasses and a gun ) de Anatole Litvak avec Samantha Eggar
L’étalon – de Jean-Pierre Mocky avec Michael Lonsdale
Poussez pas grand-père dans les cactus – de Jean-Claude Dague avec Marielle Goitschell
1970On est toujours trop bon avec les femmes – de Michel Boisrond avec Jean-Pierre Marielle
Les assassins de l’ordre – de Marcel Carné avec Jacques Brel
Les mariés de l’an II – de Jean-Paul Rappeneau avec Marlène Jobert
DA Lucky Luke – de René Goscinny
    Seulement voix
1971Elle court, elle court la banlieue – de Gérard Pirès avec Marthe Keller
1972Le sex shop – de Claude Berri avec Juliette Berto
Les Charlots font l’Espagne – de Jean Girault avec Katia Tchenko
La gueule de l’emploi – de Jacques Rouland avec Michel Serrault
Le permis de conduire – de Jean Girault avec Louis Velle
1973Les quatre Charlots mousquetaires – de André Hunebelle avec Gérard Rinaldi
À nous quatre, cardinal – de André Hunebelle avec Gérard Filipelli
Les gaspards – de Pierre Tchérnia avec Philippe Noiret
L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la lune – de Jacques Demy avec Catherine Deneuve
1974Vos gueules les mouettes ! – de Robert Dhéry avec Pierre Mondy
1975L’intrépide – de Jean Girault avec Claudine Auger
Catherine et Cie – de Michel Boisrond avec Jane Birkin
1976Le roi des bricoleurs – de Jean-Pierre Mocky avec Sim
Le trouble fesse / Le gaffeur – de Raoul Foulon avec Bernadette Lafont
1977La vie parisienne – de Christian-Jaque avec Dany Saval
Drôles de zèbres – de Guy Lux avec Alice Sapritch
Le Beaujolais nouveau est arrivé – de Jean-Luc Woulfow avec Jean Carmet
Les héros n’ont pas froid aux oreilles – de Charles Nemes avec Josiane Balasko
1978 DA La ballade des Dalton – de René Goscinny, Morris, Henri Gruel & Pierre Watrin
    Seulement voix
1979L’associé – de René Gainville avec Michel Serrault
La gueule de l’autre – de Pierre Tchérnia avec Jean Poiret
Les malheurs d’Octavie – de Roland Urban avec Jacques Monod
Le piège à cons – de Jean-Pierre Mocky avec Catherine Leprince
1980Mais qu’est-ce que j’ai fait au bon dieu pour avoir une femme qui boit dans les cafés avec les hommes ? – de Jan Saint-Hamont avec Lorraine Bracco
1981Le jour se lève et les conneries commencent – de Claude Mulot avec Arlette Didier
Les bidasses aux grandes manœuvres – de Raphaël Delpart avec Paul Préboist
Te marre pas, c’est pour rire ! – de Jacques Besnard avec Aldo Maccione
1982N’oublie pas ton père au vestiaire – de Richard Balducci avec Jean Lefebvre
L’été de nos quinze ans – de Marcel Jullian avec Michel Sardou
1983Vous habitez chez vos parents ? – de Michel Fermaud avec Michel Galabru
Retenez-moi… ou je fais un malheur ! – de Michel Gérard avec Jerry Lewis
Mon curé chez les Thaïlandaises – de Robert Thomas avec Maurice Risch
1985La gitane – de Philippe de Broca avec Claude Brasseur
Vive le fric ! – de Raphaël Delpart avec Daniel Prévost
1988Corps z’à corps – de André Halimi avec Stéphane Audran
Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer / Comment faire l’amour avec un noir sans se fatiguer – de Jacques W. Benoît avec Isaach De Bankolé
1997Robin des mers – de Jean-Pierre Mocky avec Roland Blanche
1998Vidange – de Jean-Pierre Mocky avec Marianne Basler
1999 CM 36 – de Mathieu Mathelin avec Audrey Harcheb
Fiche créée le 6 octobre 2009 | Modifiée le 17 octobre 2009 | Cette fiche a été vue 4921 fois
PREVIOUSMichel Legrand || Jacques Legras || Hans LeibeltNEXT