CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Isaac Hayes
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Santi



Date et Lieu de naissance : 11 mars 1939 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 28 mars 1988 (Paris, France)
Nom Réel : Jacques Abel François Djoubi

ACTEUR

Né le 11 mars 1939, Jacques Santi, de son vrai nom Jacques Djoubi, commence des études de médecine qu’il abandonne rapidement tout en s’inscrivant aux cours de théâtre de René Simon. Après son service militaire, il décide de se consacrer à la comédie.

Agé d’une vingtaine d’années, Jacques Santi fait ses premiers pas sur scène au théâtre de la Gaîté-Montparnasse dans «Football» (1961) où l’on retrouve également Claude Brasseur puis fait partie de la distribution de pièces jouées au Théâtre du Palais-Royal «Un dimanche à new-York» (1963) avec Jean-Claude Brialy et Marie-José Nat ou «La dame de chez Maxim’s» (1965) avec Pierre Mondy. Avec son physique de jeune premier, le cinéma fait rapidement appel à ses services dans des seconds rôles qui ne permettent pas à sa carrière de décoller. Ainsi, il débute dans des comédies construites autour de Dany Saval comme un sketch du film «Les parisiennes» (1961) ou «Une souris chez les hommes» (1964) réalisées par Jacques Poitrenaud. Partenaire de Mireille Darc dans «Galia» (1965) de Georges Lautner, il intègre la saga «Angélique, Marquise des anges» avec Michèle Mercier obtenant un rôle conséquent dans «Angélique et le sultan» (1968) avec aussi Jean-Claude Pascal.

Mais Jacques Santi acquiert une reconnaissance professionnelle par l’intermédiaire du petit écran. En 1966, il obtient le rôle titre du feuilleton «La princesse du rail» où il incarne un conducteur de locomotive amoureux de la fille d’un colonel qui s’oppose à la construction des lignes de chemin de fer dans la France du XIXième siècle. L’année suivante, il incarne le Lieutenant Michel Tanguy dans «Les chevaliers du ciel» avec Christian Marin dans le rôle du Lieutenant Ernest Laverdure tandis que Michèle Girardon complète la distribution. Inspirée d’une bande dessinée de Jean-Michel Charlier et Albert Uderzo, cette série met en scène deux pilotes de chasse basés à Dijon qui viennent à bout de leurs missions aux quatre coins du monde. Composée de trente-neuf épisodes au cours de trois saisons diffusés sur la première chaîne puis sur la deuxième chaîne en couleur, cette série permet à ses interprètes d’acquérir une popularité importante. Le feuilleton fera l’objet d’une adaptation cinématographique modernisée avec Benoît Magimel, Clovis Cornillac et Alice Taglioni sous la direction de Gérard Pirès en 2004.

Mais Jacques Santi et Christian Marin sont tellement identifiés aux personnages de Tanguy et Laverdure qu’ils ne retrouvent pas de rôles à la télévision ou au cinéma. Si Christian Marin se dirige vers le théâtre de boulevard, Jacques Santi passe de l’autre côté de la caméra en devenant assistant-réalisateur de metteurs en scène chevronnés. Il seconde ainsi à plusieurs reprises de Claude Sautet ou de Claude Zidi mais aussi Robert Enrico, Alain Corneau ou Pierre Granier-Deferre. Après une quinzaine d’années d’assistanat, Jacques Santi se décide enfin à franchir le pas en réalisant un film policier «Flag» (1986) avec Richard Bohringer en inspecteur flambeur repenti et Pierre Arditi en commissaire corrompu. Ecrit avec le scénariste de Claude Zidi Simon Michaël et le comédien Tansou, cette production franco-canadienne n’obtient pas le succès espéré malgré ses têtes d’affiche mais révèle les qualités de cinéaste de son auteur. Alors qu’une carrière de réalisateur se profilait, Jacques Santi décède prématurément d’une tumeur au cerveau le 28 mars 1988 à Paris puis est inhumé au cimetière de Grisy-les-Plâtres dans le Val-d’Oise.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1961Les Parisiennes – de Marc Allégret, Claude Barma, Michel Boisrond & Jacques Poitrenaud avec Dany Saval
    Segment « Ella » de Jacques Poitrenaud
La dénonciation – de Jacques Doniol-Valcroze avec Françoise Brion
1964Une souris chez les hommes / Un drôle de caïd – de Jacques Poitrenaud avec Louis de Funès
Le ciel sur la tête – de Yves Ciampi avec Marcel Bozzuffi
1965Un milliard dans un billard ( diamantenbilliard ) de Nicolas Gessner avec Jean Seberg
Galia – de Georges Lautner avec Mireille Darc
Paris brûle-t-il ? – de René Clément avec Leslie Caron
1966Intrigue à Suez ( un colpo da mille miliardi ) de Paolo Heusch avec Marilù Tolo
CM Entends-tu la mer ? – de Jacques Rouland avec Dorothée Blank
1967Indomptable Angélique – de Bernard Borderie avec Michèle Mercier
Angélique et le sultan – de Bernard Borderie avec Jean-Claude Pascal
1968Les gros malins / Le champion du tiercé – de Raymond Leboursier avec Francis Blanche
1969La promesse de l’aube ( promise at dawn ) de Jules Dassin avec Melina Mercouri
1971La révélation – de Alain Lavalle avec Olga Georges-Picot
1972César et Rosalie – de Claude Sautet avec Romy Schneider
    Seulement assistant réalisateur
1974Vincent, François, Paul et les autres… – de Claude Sautet avec Yves Montand
    Seulement assistant réalisateur
1975Le vieux fusil – de Robert Enrico avec Romy Schneider
    Seulement assistant réalisateur
Police python 357 – de Alain Corneau avec Simone Signoret
    Seulement assistant réalisateur
1976Mado – de Claude Sautet avec Jacques Dutronc
    Seulement assistant réalisateur
1977La zizanie – de Claude Zidi avec Annie Girardot
    Seulement assistant réalisateur
1978Deux affreux sur le sable / Après nous le déluge ( it rained all night the day I left ) de Nicolas Gessner avec Tony Curtis
    Seulement assistant réalisateur
1980Un mauvais fils – de Claude Sautet avec Patrick Dewaere
    Seulement assistant réalisateur
Inspecteur la Bavure – de Claude Zidi avec Gérard Depardieu
    Seulement assistant réalisateur
La Tour Eiffel en otage ( the hostage tower ) de Claudio Guzman avec Douglas Fairbanks Jr.
    Seulement assistant réalisateur
1981Une étrange affaire – de Pierre Granier-Deferre avec Michel Piccoli
    Seulement assistant réalisateur
Les sous-doués en vacances – de Claude Zidi avec Guy Marchand
    Seulement assistant réalisateur
1982Le gendarme et les gendarmettes – de Jean Girault & Tony Aboyantz avec Michel Galabru
    Seulement assistant réalisateur
Banzaï – de Claude Zidi avec Coluche
    Seulement assistant réalisateur
1983Garçon ! – de Claude Sautet avec Yves Montand
    Seulement assistant réalisateur
1984Les ripoux – de Claude Zidi avec Philippe Noiret
1986Flag – de Jacques Santi avec Richard Bohringer
    Seulement scénario & réalisation
Fiche créée le 16 décembre 2010 | Modifiée le 21 décembre 2010 | Cette fiche a été vue 9495 fois
PREVIOUSYvonne Sanson || Jacques Santi || Mary SantpereNEXT