CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Patrice Wymore
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Varennes



Date et Lieu de naissance : 8 novembre 1894 (Mantes-la-Jolie, France)
Date et Lieu de décès : 6 septembre 1958 (Saint-Cloud, France)
Nom Réel : Louis Henri André

ACTEUR
Image
1930 Les amours de minuit – de Marc Allégret & Augusto Genina avec Josseline Gaël & Pierre Batcheff
Image
1935 Jim la houlette – de André Berthomieu avec Fernandel, Marguerite Moreno, Mireille Perrey & Louis Florencie
Image
1941 Le destin fabuleux de Désirée Clary – de Sacha Guitry avec Jean-Louis Barrault & Sacha Guitry
Image
1955 Une fille épatante – de Raoul André avec Sophie Desmarets, Raymond Rouleau & Magali Vendeuil

Une silhouette élégante, une voix de velours, le geste rare, une présence froide et parfois inquiétante caractérise cet acteur qui a tourné plus de 70 films. Jacques Varennes, de son vrai nom, Louis Henri André est né le 8 novembre 1894 à Mantes-la-Jolie. En 1909, adolescent, il apparaît dans quelques films dont il ne reste aujourd’hui aucune trace («Le boucher de Meudon» ou «L’aïeul») avant d’interrompre sa courte carrière pendant vingt ans pour revenir fouler les planches de théâtre à la fin des années vingt et revenir au cinéma dès 1930.

Pendant cette décennie, Jacques Varennes ne quitte pas l’écran, tournant dans près de 35 films dont 6 avec un réalisateur oublié de nos jours, Gaston Roudès. Il croise la route de Léonce Perret pour l’un de ses derniers films «Après l’amour» (1931) avec Gaby Morlay et Victor Francen et est aussi le partenaire de Fernandel dans deux réjouissantes comédies «Jim la houlette» (1935) de André Berthomieu et surtout «Un de la légion» (1936) de Christian-Jaque. En 1939, il figure dans l’une des comédies les plus populaires des années trente, «Fric frac» de Maurice Lehmann et Claude Autant-Lara avec Arletty et Michel Simon et dans la comédie musicale policière «Pièges» de Robert Siodmak avec Maurice Chevalier et Erich von Stroheim. Mais son film le plus représentatif demeure «Les amours de minuit», en 1930, dirigé par Augusto Genina et Marc Allégret, film qui lui permet de déployer son talent au travers du rôle d’un escroc redoutable. Durant l’occupation, il tourne dans certains succès, tels que: «Péchés de jeunesse» (1940) de Maurice Tourneur et «La duchesse de Langeais» (1941) de Jacques de Baroncelli. En 1941, il fait la connaissance de Sacha Guitry qui lui propose le rôle de Bernadotte dans «Le destin fabuleux de Désirée Clary», début d’une complicité marquée de huit autres films.

Dans les années quarante, on le voit dans deux réussites de l’époque les «Roquevillard» (1943) de Jean Dréville et «Vautrin» (1943) de Pierre Billon avec Michel Simon. On le retrouve en 1947 dans «L’aigle à deux têtes» aux côtés de Edwige Feuillère et Jean Marais, réalisé par Jean Cocteau qui adapte ici sa propre pièce. Il fait une courte apparition dans «Orphée» de Jean Cocteau en 1949. Il joue souvent dans les fresques historiques de Sacha Guitry : «Si Versailles m’était conté » en 1953, « Napoléon » en 1954 et « Si Paris nous était conté » en 1955. À côté de ces films prestigieux, Jacques Varennes traverse d’autres succès français de l’époque: « Caroline chérie » (1950) de Richard Pottier, «Le rouge et le noir» (1954) de Claude Autant-Lara mais aussi des films plus médiocres comme «Le chemin de la drogue» (1952) de Louis S. Licot et «Une fille épatante» (1955) de Raoul André. On le croise enfin dans des films méconnus «Meurtre» (1950) de Richard Pottier et «L’affaire Maurizius» (1953) de Julien Duvivier.

Parallèlement au cinéma, Jacques Varennes joue dans une dizaine de pièces alternant les drames («Napoléon IV» de Maurice Rostand au théâtre de la Porte-Saint-Martin en 1928) et les pièces de boulevard («Tovaritch» de Jacques Deval au théâtre de la Madeleine en 1948). Cet acteur raffiné aura imprimé de sa présence les différents personnages qu’il a interprétés passant avec aisance des rôles d’aristocrates et d’hommes de loi à des gangsters ou hommes du peuple avec toute l’étendue de son talent avant de s’éteindre le 6 septembre 1958 à Saint-Cloud en région parisienne.

© Daniel CHOCRON

copyright
1908 CM L’assommoir – de Albert Capellani avec Jacques Grétillat
1909 CM Les chasseurs de fourrure – de ? avec Germaine Dermoz
CM Le boucher de Meudon – de ? avec Blanche Barat
CM Le roman d’un jeune homme pauvre – de ? avec Gabrielle Rosny
CM L’aïeul – de Edmond Bureau-Guéroult avec Louis Ravet
CM Pauvre gosse – de Emile Cohl avec Eugénie Nau
1910 CM Les aventuriers du val d’or – de ? avec Harry Baur
1930Les amours de minuit / Les amants de minuit – de Marc Allégret & Augusto Genina avec Josseline Gaël
Fra Diavolo – de Mario Bonnard avec Germaine Kerjean
Les vacances du diable – de Alberto Cavalcanti avec Marcelle Chantal
1931Le disparu de l’ascenseur – de Guilio Del Torre avec Pierre Larquey
Après l’amour – de Léonce Perret avec Tania Fédor
1932Criez-le sur les toits – de Karl Anton avec Simone Héliard
Conduisez-moi, madame – de Herbert Selpin avec Jeanne Boitel
1933La maison du mystère – de Gaston Roudès avec Blanche Montel
Chansons de Paris – de Jacques de Baroncelli avec Simone Bourday
Une nuit de folies / Une nuit de volupté – de Maurice Cammage avec Dolly Davis
1934Le petit Jacques – de Gaston Roudès avec Annie Ducaux
Brevet 95-75 – de Pierre Miquel avec Madeleine Guitty
Le bossu / Le bossu ou Le petit Parisien – de René Sti avec Jim Gérald
1935Le bébé de l’escadron / Quand la ville était belle – de René Sti avec Paulette Dubost
Un soir de bombe – de Maurice Cammage avec Alice Field
Jim la houlette – de André Berthomieu avec Fernandel
CM Concurrence / Les fortiches – de Walter Kapps avec Jeanne Helbling
1936Un de la légion – de Christian-Jaque avec Thérèse Dorny
Enfants de Paris / Jeunes filles devant l’amour – de Gaston Roudès avec Paul Bernard
La joueuse d’orgues – de Gaston Roudès avec Marcelle Géniat
Un meurtre a été commis – de Claude Orval avec Milly Mathis
1937L’affaire du courrier de Lyon – de Maurice Lehmann & Claude Autant-Lara avec Dita Parlo
La tour de Nesle – de Gaston Roudès avec Alexandre Rignault
L’innocent – de Maurice Cammage avec Noël-Noël
Le fraudeur / Ceux de la douane – de Leopold Simons avec Ginette Leclerc
1938La rue sans joie – de André Hugon avec Pierre Alcover
Le patriote – de Maurice Tourneur avec Colette Darfeuil
Gosse de riche – de Maurice de Canonge avec Gina Manès
Prince Bouboule – de Jacques Houssin avec Michèle Alfa
Nadia la femme traquée / L’ombre du deuxième bureau – de Claude Orval avec Mireille Perrey
1939Fric-frac – de Maurice Lehmann & Claude Autant-Lara avec Arletty
Une main a frappé – de Gaston Roudès avec Jeanne Boitel
Pièges – de Robert Siodmak avec Erich von Stroheim
Saturnin de Marseille / Saturnin – de Yvan Noé avec Marcelle Praince
1940Finance noire – de Félix Gandéra avec Marie Déa
Péchés de jeunesse – de Maurice Tourneur avec Harry Baur
1941Le destin fabuleux de Désirée Clary – de Sacha Guitry avec Jean-Louis Barrault
La duchesse de Langeais – de Jacques de Baroncelli avec Edwige Feuillère
1942L’ange gardien – de Jacques de Casembroot avec Lucien Baroux
Monsieur des Lourdines – de Pierre de Hérain avec Raymond Rouleau
Ne le criez pas sur les toits – de Jacques Daniel-Norman avec Léon Bélières
1943Les Roquevillard – de Jean Dréville avec Mila Parély
Vautrin – de Pierre Billon avec Madeleine Sologne
La Malibran – de Sacha Guitry avec Suzy Prim
Echec au roy / Echec au roi – de Jean-Paul Paulin avec Odette Joyeux
1944Paméla – de Pierre de Hérain avec Renée Saint-Cyr
DO De Jeanne d’Arc à Philippe Pétain – de Sacha Guitry
    Seulement voix
1947L’aigle à deux têtes – de Jean Cocteau avec Jean Marais
1948Le diable boiteux – de Sacha Guitry avec Lana Marconi
1949Orphée – de Jean Cocteau avec Maria Casares
1950Meurtres – de Richard Pottier avec Jeanne Moreau
Caroline chérie – de Richard Pottier avec Martine Carol
1951La poison – de Sacha Guitry avec Michel Simon
1952Le chemin de la drogue – de Louis S. Licot avec René Génin
1953Mandat d’amener – de Pierre Louis avec Micheline Francey
Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
L’affaire Maurizius – de Julien Duvivier avec Madeleine Robinson
1954Napoléon – de Sacha Guitry avec Orson Welles
Le rouge et le noir – de Claude Autant-Lara avec Danielle Darrieux
1955Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Jean Marais
Les diaboliques – de Henri-Georges Clouzot avec Simone Signoret
Une fille épatante – de Raoul André avec Sophie Desmarets
1956Assassins et voleurs – de Sacha Guitry avec Michel Serrault
Paris canaille / Paris coquin / La soupe à la grimace / Oh, la-la chéri ! – de Pierre Gaspard- Huit avec Dany Robin
1957L’étrange Monsieur Steve / Mr. Steve – de Raymond Bailly avec Lino Ventura
1958Quai des illusions – de Emile Couzinet avec Louis Seigner
Fiche créée le 14 mai 2009 | Modifiée le 28 juin 2014 | Cette fiche a été vue 4414 fois
PREVIOUSYolanda Varela || Jacques Varennes || Diane VarsiNEXT