CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de André Brulé
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

James Whitmore



Date et Lieu de naissance : 1er octobre 1921 (White Plains, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 6 février 2009 (Malibu, Californie, USA)
Nom Réel : James Allen Whitmore

ACTEUR
Image
1949 Bastogne (battleground) de William A. Wellman avec Van Johnson, John Hodiak & Ricardo Montalban
Image
1954 Le cri de la victoire (battle cry) de Raoul Walsh avec Van Heflin, Aldo Ray & Mona Freeman
Image
1967 La planète des singes (planet of the apes) de Franklin J. Schaffner avec Charlton Heston & Kim Hunter
Image
1993 Les évadés (the Shawshank redemption) de Frank Darabont avec Tim Robbins & Morgan Freeman

James Allen Whitmore naît le 1er octobre 1921 à White Plains, dans l’état de New York. Fils de fonctionnaire, il étudie à l’«Amherst High School» de New York. Sportif accompli, il bénéficie d’une bourse d’études et passe sa dernier année à la «Choate School» de Wallingford dans le Connecticut, puis intègre la prestigieuse université de «Yale» où il excelle dans l’équipe de football américain. Parallèlement, il suit des cours d’art dramatique. En 1944, il s’engage dans le corps des Marines. Démobilisé, il se lance dans une carrière théâtrale qui le fait débuter sur les planches de Broadway. Très rapidement, le Septième Art s’intéresse à lui et entre sous contrat à la Metro-Goldwyn-Mayer.

James Whitmore débute ainsi devant les caméras en 1949 dans «Fraude», sous la direction de Joseph H. Lewis, auprès de Glenn Ford. Il enchaîne avec «Bastogne» (1949), un film de guerre réalisé par William A. Wellman, avec John Hodiack et Van Johnson. Son interprétation, dont le rôle avait été refusé par Spencer Tracy, lui vaut le Golden Globe du meilleur second rôle masculin et une nomination à l’Oscar. Sa carrière est enfin lancée. James Whitmore apparaît aux cotés des plus grands comédiens et est dirigé par les plus grands cinéastes du moment. John Huston pour «Quand la ville dort» (1950) aux côtés d’une Marilyn Monroe débutante, il retrouve William A. Wellman dans «La voix que vous allez entendre» (1950) avec Nancy Davis. Il enchaîne les tournages, avec succès, sous la direction de Don Siegel, Anthony Mann, George Sidney, Richard Thorpe, Fred Zinnemann, Raoul Walsh, Ingmar Bergman, etc.

La télévision fait également appel à son talent. La chaîne ABC lui offre sa propre série, intitulée «The law and M. Jones» (1960/61), où il incarne l’avocat Abraham Lincoln Jones. James Whitmore tourne une première saison, puis, en 1962, à la demande du public, rempile pour treize nouveaux épisodes. Il devient un visage familier pour bon nombre d’américains et joue dans plusieurs séries télévisées à succès tels que «La quatrième dimension» (1963) et «Les envahisseurs» (1967). Il apparaît aussi dans plusieurs épisodes de «La grande vallée» (1966/68), aux côtés de son amie Barbara Stanwyck.

James Whitmore alterne entre le grand et le petit écran jusqu’au début des années quatre-vingt-dix où une nouvelle génération de spectateurs le découvre grâce à l’adaptation par Frank Darabont d’une nouvelle de Stephen King «Shawshank ou l’été de Rita Hayworth», sorti en France sous le titre «Les évadés» (1993) avec Tim Robbins et Morgan Freeman. James y interprète le rôle d’un des prisonniers du pénitencier de Shawshank, où se situe la majeure partie de l’intrigue, et qui finira par se suicider par pendaison lors de sa remise en liberté. Il retrouve Frank Darabont en 2000 pour «The majestic», avec Jim Carrey. Une prestation qui met un terme à son remarquable parcours cinématographique.

James Whitmore s’éloigne des plateaux de cinéma, pour s’occuper de ses petits enfants auprès de sa quatrième épouse, Noreen Nash. En avril 2007, il apparaît dans un épisode de la série «CSI» («Les Experts Las Vegas», en France). En novembre 2008, se sentant très fatigué, les médecins diagnostiquent un cancer du poumon. La maladie le vaincra. James Whitmore décède le 6 février 2009, entouré des siens, à son domicile de Malibu, en Californie.

© Christophe LAWNICZAK

copyright
1949Fraudes / Le maître du gang ( the undercover man / Chicago story ) de Joseph H. Lewis avec Glenn Ford
Bastogne ( battleground ) de William A. Wellman avec John Hodiack
    Golden Globe du meilleur second rôle masculin de cinéma, USA

Quand la ville dort ( the asphalt jungle ) de John Huston avec Sterling Hayden
1950J’ai trois amours ( please believe me ) de Norman Taurog avec Deborah Kerr
Le convoi maudit ( the outriders ) de Roy Rowland avec Arlene Dahl
La voix que vous allez entendre ( the next voice you hear… ) de William A. Wellman avec Nancy Davis
Mrs. O’Malley and Mr. Malone – de Norman Taurog avec Marjorie Main
La dame sans passeport / Une femme sans passeport ( a lady without passport ) de Joseph H. Lewis avec Hedy Lamarr
La charge victorieuse ( the red badge of courage ) de John Huston avec Audie Murphy
    Seulement voix & narration – Non crédité
1951Angels in the outfield / Angels and the pirates – de Clarence Brown avec Janet Leigh
    Seulement voix – Non crédité
Au-delà du Missouri ( across the wide Missouri ) de William A. Wellman avec Clark Gable
Dix du Texas ( it’s a big country ) de John Sturges, Charles Vidor, Richard Thorpe, William A. Wellman, Don Weis, Don Hartman & Clarence Brown avec Gary Cooper
Shadow in the sky – de Fred M. Wilcox avec Ralph Meeker
1952Tu es à moi ( because you’re mine ) de Alexander Hall avec Mario Lanza
Le grand secret ( above and beyond ) de Melville Frank & Norman Panama avec Robert Taylor
La fille qui avait tout ( the girl who had everything ) de Richard Thorpe avec Elizabeth Taylor
DO The hoaxters – de Herman Hoffman
    Seulement narration
1953La perle noire ( all the brothers were valiant ) de Richard Thorpe avec Ann Blyth
Embrasse-moi, chérie ( kiss me Kate ) de George Sidney avec Kathryn Grayson
Le vol du diamant bleu ( the great diamond robbery ) de Robert Z. Leonard avec Red Skelton
La poursuite dura sept jours ( the command ) de David Butler avec Guy Madison
1954Démons atomiques / Des monstres attaquent la ville ( them ! ) de Gordon Douglas avec James Arness
Le cri de la victoire ( battle cry ) de Raoul Walsh avec Dorothy Malone
1955Le tigre du ciel ( the McConnell story / tiger in the sky ) de Gordon Douglas avec Alan Ladd
Oklahoma ! – de Fred Zinnemann avec Shirley Jones
La charge des tuniques bleues ( the last frontier / savage wilderness ) de Anthony Mann avec Anne Bancroft
1956Face au crime ( crime in the streets ) de Don Siegel avec John Cassavetes
Tu seras un homme mon fils ( the Eddy Duchin story ) de George Sidney avec Tyrone Power
1957Graine de révolte ( the young don’t cry ) de Alfred L. Werker avec Sal Mineo
En patrouille ( the deep six ) de Rudolph Maté avec William Bendix
1958Des jeux pour pleurer / Les années merveilleuses ( the restless years / the wonderful years ) de Helmut Käutner avec Teresa Wright
1959Face of fire – de Albert Band avec Cameron Mitchell
Qui était donc cette dame ? ( who was that lady ? ) de George Sidney avec Tony Curtis
1964Black like me – de Carl Lerner avec Roscoe Lee Browne
1966Chuka, le redoutable ( Chuka / Chuka : The gunfighter ) de Gordon Douglas avec Rod Taylor
1967L’or des pistoleros / Les insaisissables ( waterhole #3 / waterhole No. 3 ) de William A. Graham avec James Coburn
Nobody’s perfect – de Alan Rafkin avec Nancy Kwan
La planète des singes ( planet of the apes / monkey planet ) de Franklin J. Schaffner avec Charlton Heston
1968Police sur la ville ( Madigan ) de Don Siegel avec Richard Widmark
Le crime c’est notre business ( the split ) de Gordon Flemyng avec Jim Brown
Les colts des sept mercenaires ( guns of magnificent seven ) de Paul Wendkos avec George Kennedy
1970Tora ! Tora ! Tora ! – de Richard Fleischer, Toshio Massuda & Kinji Fukasaku avec Martin Balsam
1971Les collines de la terreur ( Chato’s land ) de Michael Winner avec Charles Bronson
1972Le témoin à abattre / Crime, puissance N. ( la polizia incrimina la legge assolve / high crime / la policía detiene, la ley juzga ) de Enzo G. Castellani avec Fernando Rey
1973The Harrad experiment – de Ted Post avec Don Johnson
Demain sera trop tard ( il venditore di palloncini / the balloon vendor / the last circus show ) de Mario Garriazzo avec Lee J. Cobb
1974Where the red fern grows – de Norman Tokar avec Beverly Garland
1975 DO Give’em hell, Harry ! – de Steve Binder & Peter H. Hunt
1976L’œuf du serpent ( the serpent’s egg / das schlangenei ) de Ingmar Bergman avec Liv Ullmann
1980De plein fouet ( the first deadly sin ) de Brian G. Hutton avec Frank Sinatra
1982 DO Hail Columbia ! – de Graeme Ferguson avec Neil B. Hutchinson
    Seulement voix & narration
1984 DA Zoo ship – de Richard Shorr
    Seulement voix
1985 DA The adventures of Mark Twain – de Will Vinton
    Seulement voix
1987Cinglée ( nuts ) de Martin Ritt avec Barbra Streisand
1990Old explorers – de William Pohlad avec José Ferrer
1993Les évadés ( the Shawshank redemption ) de Frank Darabont avec Morgan Freeman
1995 DO Wild Bill : Hollywood maverick – de Todd Robinson avec Jane Wyman
    Seulement apparition
1996Relic / La relique ( the relic ) de Peter Hyams avec Penelope Ann Miller
2000Here’s to life – de Arne Olsen avec Kim Hunter
The majestic – de Frank Darabont avec Jim Carrey
Fiche créée le 19 janvier 2009 | Modifiée le 21 septembre 2017 | Cette fiche a été vue 7789 fois
PREVIOUSStuart Whitman || James Whitmore || May WhittyNEXT