CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ross Alexander
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jane Bryan



Date et Lieu de naissance : 11 juin 1918 (Hollywood, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 8 avril 2009 (Peeble Beach, Californie, USA)
Nom Réel : Jane O’Brien

ACTRICE
Image
1937 Le dernier combat (Kid Galahad) de Michael Curtiz avec Edward G. Robinson & Humphrey Bogart
Image
1938 Jeunes filles en surveillance (girls on probation) de William C. McGann avec Ronald Reagan
Image
1939 À chaque aube je meurs (each dawn I die) de William Keighley avec James Cagney & George Raft
Image
1939 Nous ne sommes pas seuls (we are not alone) de Edmund Goulding avec Paul Muni, Una O’Connor & Flora Robson

Fille d’un grand avocat, Jane Bryan est née Jane O’Brien le 11 juin 1818 dans le quartier chic d’Hollywood à Los Angeles. Eduquée dans les meilleurs établissements californiens, elle rêve de devenir actrice. À dix-huit ans, elle suit les cours de la comédienne Jane Muir au «Hollywood Theatre». Quelques semaines après, elle est repérée par un talent-scout de la «Warner Bros.».

En 1936, un contrat est signé avec le studio. Elle change son nom en Jane Bryan et est aussitôt employée pour un court métrage et deux films de série B: «The case of the black cat» un thriller de William McGann et «The captain’s Kid» une comédie-dramatique de Nick Grinde. Ses excellentes prestations dans ces productions mineures incitent les dirigeants de la compagnie d’en faire l’interprète de premier plan dans des films plus ambitieux. Dans «Femmes marquées» (1937) de Lloyd Bacon, elle est ainsi la partenaire de Humphrey Bogart et Bette Davis, star qu’elle retrouve dans «Le dernier combat» (1937) de Michael Curtiz, «Nuit de bal» (1938) de Anatole Litvak et «La vieille fille» (1939) de Edmund Goulding. Une complicité s’installe entre les deux actrices, une amitié qui ne s’est jamais démentie jusqu’à la mort de Bette en octobre 1989.

Au cours des cinq années passées à la «Warner Bros.», Jane Bryan est également la partenaire de, entre autres, Edward G. Robinson «Un meurtre sans importance» (1938), Errol Flynn «Nuit de bal» (1938), George Raft «Invisible stripes» (1939), James Cagney «À chaque aube je meurs» (1939), Lew Ayres «These glamour girls» (1939 et Paul Muni «Nous ne sommes pas seuls» (1939). Elle apparaît également auprès de Ronald Reagan et de sa première épouse Jane Wyman dans «Les cadets de Virginie » en 1938 et sa suite «Brother Rat and a baby» en 1940.

Après ce dernier film, Jane Bryan abandonne sa carrière, pourtant très prometteuse, pour se consacrer à sa nouvelle famille. En effet, en janvier 1940, l’actrice est devenue la femme du richissime industriel et homme d’affaires Justin Dart Sr., qui lui fût présenté l’année précédente par le couple Ronald Reagan Nancy Davis. Mère de trois enfants, Guy Michael, Jane et Stephen, jamais plus elle ne retournera sur un plateau de tournage et n’acceptera jamais de donner des interviews sur son parcours cinématographique. En fervents Républicains, les époux Dart soutiennent Ronald Reagan dans ses fonctions de Gouverneur de Californie et l’incitent à se présenter aux présidentielles de 1980. Nommé à la tête des Etats-Unis, le Président Reagan n’oublie pas ses amis, généreux donateurs de sa campagne politique. Jane est notamment mandatée pour l’organisation des réceptions données en l’honneur de la visite officielle du Premier Ministre Britannique Margaret Thatcher. Elle sert aussi son pays en occupant un poste important auprès de la «Commission Fédérale des Arts» à Washington D.C..

Veuve en janvier 1984, Jane Bryan se retire dans sa vaste propriété style Nouvelle-Angleterre de Bel Air, près de celle de son amie Nancy Davis Reagan. L’ex-vedette de cinéma, devenue mécène et philanthrope décède dans sa résidence de Peeble Beach le 8 avril 2009, des suites d’une longue maladie à l’âge de quatre-vingt-dix ans.

© Pascal DONALD

copyright
1936The case of the black cat / The curse of the black cat – de William McGann avec Ricardo Cortez
The captain’s Kid – de Nick Grinde avec Guy Kibbee
CM Under southern stars – de Nick Grinde avec Fred Lawrence
1937Femmes marquées ( marked woman ) de Lloyd Bacon avec Humphrey Bogart
The Cherokee strip / Strange laws – de Noel M. Smith avec Dick Foran
Le dernier combat / Le dernier round ( Kid Galahad / the battling bellhop ) de Michael Curtiz avec Edward G. Robinson
Confession – de Joe May avec Basil Rathbone
1938Un meurtre sans importance ( a slight case of murder ) de Lloyd Bacon avec Allen Jenkins
Nuit de bal ( the sisters ) de Anatole Litvak avec Errol Flynn
Jeunes filles en surveillance ( girls on probation ) de William C. McGann avec Ronald Reagan
Les cadets de Virginie ( brother rat ) de William Keighley avec Wayne Morris
1939En surveillance spéciale / Hommes marqués ( invisible stripes ) de Lloyd Bacon avec George Raft
The man who dared / City in terror – de Crane Wilbur avec Charley Grapewin
À chaque aube je meurs ( each dawn I die / killer meets killer ) de William Keighley avec James Cagney
La vieille fille ( the old maid ) de Edmund Goulding avec Bette Davis
These glamour girls – de S. Sylvan Simon avec Lew Ayres
Nous ne sommes pas seuls ( we are not alone ) de Edmund Goulding avec Paul Muni
1940Brother Rat and a baby / Baby be good – de Ray Enright avec Eddie Albert
Fiche créée le 15 avril 2009 | Modifiée le 5 décembre 2016 | Cette fiche a été vue 3360 fois
PREVIOUSDora Bryan || Jane Bryan || Yul BrynnerNEXT