CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Sarah Bernhardt
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jane Marken



Date et Lieu de naissance : 13 janvier 1895 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 1er décembre 1976 (Paris, France)
Nom Réel : Jeanne Berthe Adolphine Crabbe

ACTRICE

Jeanne Berthe Adolphine Crabbe voit le jour le 13 janvier 1895, dans le dixième arrondissement de Paris (France). Après ses études, la jeune fille qui tente de débuter une carrière artistique, échoue cependant en 1912, au concours du Conservatoire d’Art Dramatique. Toutefois, cette même année, elle apparaît pour la première fois au cinéma dans «La course au millions» de Louis Feuillade, aux côtés de l’actrice Alice Tissot. Elle interprète dans ce film le rôle d’une infirmière. Trois ans plus tard, elle décroche enfin un prix de comédie, ainsi qu’un engagement au Théâtre de l’Odéon. Blonde et potelée, elle compose fréquemment des rôles de servantes ou d’ingénues, sous le nom de Jane Marken.

En 1916, Abel Gance l’engage pour «Fioritures», fruit de leur première collaboration. Au cours des années suivantes, le maître l’engage dans trois autres réalisations, ainsi que dans plusieurs de ses productions. Durant toute la période du cinéma muet, Jane Marken fait quelques apparitions dans des œuvres de Georges Monca et Germaine Dulac.

Au début des années trente, on peut la voir interpréter des rôles sans grande prétention. Mais c’est en 1936, que sa carrière cinématographique décolle réellement, sous la direction de Jean Renoir dans «Une partie de Campagne». Elle y interprète la dodue Madame Dufour, peu farouche, qui se laisse courtiser pendant que son mari fait la sieste. L’année suivante, elle interpréte successivement : la patrone de l’«Hôtel du Nord» de Marcel Carné, la camériste de Yvonne Printemps dans «Trois valses» de Ludwig Berger et la mère vénale de Lisette Lanvin dans «Remontons les Champs-Élysées» de Sacha Guitry.

Dans les années quarante, Jane Marken campe, avec un maximum d’efficacité, des créatures plantureuses, respirant la joie de vivre, ou au contraire, d’abominables mégères. Il faut reconnaître qu’elle est dotée d’une sacrée personnalité qui ne passe guère inaperçue ! Parmi ses meilleures compositions, nous pouvons citer: Madame Martinet, veule pensionnaire qui porte bien son nom, dans «Lumière d’été» (1942) de Jean Grémillon, la riante Madame Hermine dans «Les enfants du paradis» (1944) de Marcel Carné, la concierge avenante dans «Copie conforme» (1947) de Jean Dréville, la belliqueuse Baronne de Courtebiche dans «Clochemerle» (1947) de Pierre Chenal et la prostituée au formes généreuses dans «Dédée d’Anvers» de Yves Allégret.

Par la suite, Jane Marken campe des seconds rôles remarquables, et côtoie ainsi les plus grandes vedettes de l’écran français, parmi lesquelles: Maurice Chevalier dans «Ma pomme» (1950), Michel Simon dans «Monsieur Taxi» (1951), Fernandel dans «Mam’zelle Nitouche» (1954), Bourvil dans «Le miroir à deux faces» (1958) et Charles Boyer dans «Maxime» (1958).

En 1971, Jane Marken fait une ultime apparition dans «L’humeur vagabonde» avec Michel Bouquet et Jeanne Moreau. Celle qui fut la compagne de Jules Berry pendant une quinzaine d’années, se retire définitivement de la vie publique. Elle meurt le 1er décembre 1976, à l’Hôpital de l’Hôtel-Dieu de Paris, des suites d’une crise cardiaque.

© Philippe PELLETIER - Source Yvan FOUCART

copyright
1912 CM La course au millions – de Louis Feuillade avec Nelly Palmer
1916Fioritures / La source de beauté – de Abel Gance avec Léon Mathot
1917 CM Géo le mystérieux / La vraie richesse – de Germaine Dulac avec Jacques Grétillat
1919 CM Deux coqs vivaient en paix – de Georges Monca
Madame et son filleul – de Charles Prince & Georges Monca avec Louis Baron Fils
1921Chouquette et son as – de Charles Prince & Georges Monca avec Charles Lorrain
1926Napoléon / Napoléon Bonaparte / Napoléon vu par Abel Gance – de Abel Gance avec Albert Dieudonné
1931L’Opéra de Quat’sous – de Georg Wilhelm Pabst avec Albert Préjean
1932Ce cochon de Maurin – de Georges Lacombe avec Colette Darfeuil
1933La guerre des valses – de Ludwig Berger avec Fernand Gravey
Le maître de forges – de Fernand Rivers avec Henri Rollan
1934La dame aux camélias – de Fernand Rivers avec Pierre Fresnay
1935Ferdinand le noceur – de René Sti avec Fernandel
La marmaille – de Bernard-Deschamps avec Paul Azaïs
Le chemineau– de Fernand Rivers avec Victor Francen
1936La garçonne – de Jean de Limur avec Marie Bell
L’ange du foyer – de Léon Mathot avec Betty Stockfeld
Une partie de campagne – de Jean Renoir avec Sylvia Bataille
Un grand amour de Beethoven / Beethoven – de Abel Gance avec Harry Baur
L’homme à abattre – de Léon Mathot avec Roger Karl
1937Gueule d’amour – de Jean Grémillon avec Jean Gabin
1938Hôtel du Nord – de Marcel Carné avec Louis Jouvet
Trois valses – de Ludwig Berger avec Yvonne Printemps
Remontons les Champs-Élysées – de Sacha Guitry & Robert Bibal avec Lisette Lanvin
1939Sans lendemain / La duchesse de Tilsitt – de Max Ophüls avec Edwige Feuillère
Paradis perdu – de Abel Gance avec Micheline Presle
1940La nuit merveilleuse – de Jean-Paul Paulin avec Fernandel
1941Les deux timides – de Yves Allégret avec Claude Dauphin
Une femme dans la nuit – de Edmond T. Gréville avec Claude Dauphin
1942Lumière d’été – de Jean Grémillon avec Paul Bernard
1943Adrien – de Fernandel avec Gabriello
L’éternel retour – de Jean Delannoy avec Jean Marais
1944Les enfants du paradis – de Marcel Carné avec Arletty
    Film en 2 parties
    1 : Le boulevard du crime
    2 : L’homme en blanc
Les petites du quai aux fleurs – de Marc Allégret avec Gérard Philipe
Falbalas – de Jacques Becker avec Raymond Rouleau
1945Nuits d’alerte – de Léon Mathot avec Roger Pigaut
Un ami viendra ce soir… – de Raymond Bernard avec Madeleine Sologne
Le pays sans étoiles – de Georges Lacombe avec Jany Holt
1946L’idiot – de Georges Lampin avec Edwige Feuillère
Les portes de la nuit – de Marcel Carné avec Yves Montand
Parade du rire – de Roger Verdier avec Claude Dauphin
Pétrus – de Marc Allégret avec Simone Simon
L’homme au chapeau rond – de Pierre Billon avec Raimu
Le beau voyage – de Louis Cuny avec Pierre Bertin
L’arche de Noé – de Henry Jacques avec Pierre Brasseur
L’amour autour de la maison – de Pierre de Hérain avec Maria Casarès
1947Copie conforme – de Jean Dréville avec Louis Jouvet
Route sans issue – de Jean Stelli avec Hélène Perdrière
Dédée d’Anvers – de Yves Allégret avec Simone Signoret
Clochemerle – de Pierre Chenal avec Saturnin Fabre
1948Ces dames aux chapeaux verts – de Fernand Rivers avec Henri Guisol
Une si jolie petite plage – de Yves Allégret avec Madeleine Robinson
Le secret de Mayerling / Mayerling – de Jean Delannoy avec Michel Vitold
Rapide de nuit – de Marcel Blistène avec Jean Gaven
L’amour ( l’amore ) de Roberto Rossellini & Marcello Pagliero avec Charles Blavette
    Segment « Le miracle » de Roberto Rossellini & Marcello Pagliero
La femme que j’ai assassinée – de Jacques Daniel-Norman avec Pierre Larquey
1949Retour à la vie – de Henri-Georges Clouzot, André Cayatte, Jean Dréville & Georges Lampin avec Bernard Blier
    Segment « Le retour de Tante Emma » de André Cayatte
Millionnaires d’un jour – de André Hunebelle avec Yves Deniaud
La Marie du port – de Marcel Carné avec Nicole Courcel
Manèges – de Yves Allégret avec Franck Villard
Lady Paname – de Henri Jeanson avec Suzy Delair
1950Ma pomme – de Marc-Gilbert Sauvajon avec Maurice Chevalier
Chéri – de Pierre Billon avec Marcelle Chantal
Caroline Chérie – de Richard Pottier avec Martine Carol
Knock / Dr. Knock – de Guy Lefranc avec Pierre Renoir
Boîte de nuit – de Alfred Rode avec Louis Seigner
Le dindon / La nuit des cocus – de Claude Barma avec Robert Hirsch
1951La passante – de Henri Calef avec Henri Vidal
Deux sous de violettes – de Jean Anouilh avec Henri Crémieux
Chacun son tour – de André Berthomieu avec Robert Lamoureux
Et ta sœur ! – de Henri Lepage avec Jean Tissier
L’homme de ma vie – de Guy Lefranc avec Jeanne Moreau
Monsieur Taxi – de André Hunebelle avec Michel Simon
1952Dupont Barbès / Malou de Montmartre – de Henri Lepage avec Henri Vilbert
Monsieur Leguignon Lampiste – de Maurice Labro avec Louis De Funès
Le secret d’une mère – de Jean Gourguet avec Grégoire Aslan
Le trou normand – de Jean Boyer avec Bourvil
1953Capitaine Pantoufle – de Guy Lefranc avec François Périer
Maternité clandestine – de Jean Gourguet avec Noël Roquevert
Les compagnes de la nuit – de Ralph Habib avec Françoise Arnoul
1954Mam’zelle Nitouche – de Yves Allégret avec Pier Angeli
Leguignon guérisseur – de Maurice Labro avec Alexandre Rignault
1955Chiens perdus sans collier – de Jean Delannoy avec Dora Doll
Tant qu’il y aura des femmes – de Edmond T. Gréville avec Evelyn Ker
Marie-Antoinette / Marie-Antoinette reine de France – de Jean Delannoy avec Richard Todd
1956Pitié pour les vamps – de Jean Josipovici avec Viviane Romance
Et dieu créa la femme – de Roger Vadim avec Curd Jürgens
1957L’inspecteur aime la bagarre – de Jean Devaivre avec Paul Meurisse
L’auberge en folie / L’auberge fleurie – de Pierre Chevalier avec Geneviève Kervine
Pot-Bouille – de Julien Duvivier avec Anouk Aimée
Les trois font la paire – de Sacha Guitry & Clément Duhour avec Sophie Desmarets
1958Prisons de femmes – de Maurice Cloche avec Danièle Delorme
La vie à deux – de Clément Duhour avec Lilli Palmer
Le miroir à deux faces – de André Cayatte avec Michèle Morgan
Maxime – de Henri Verneuil avec Charles Boyer
1959Ce corps tant désiré – de Luis Saslavsky avec Maurice Ronet
Des femmes disparaissent – de Edouard Molinaro avec Estella Blain
1963La bonne soupe – de Robert Thomas avec Claude Dauphin
CM Le Perroquet du fils Hoquet – de Pierre Prévert
1964Patate – de Robert Thomas avec Jean Marais
1971L’humeur vagabond – de Edouard Luntz avec Michel Bouquet
Fiche créée le 16 octobre 2005 | Modifiée le 5 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 9175 fois
PREVIOUSLéo Marjane || Jane Marken || Winnie MarkusNEXT