CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jeanne Crain
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Janine Darcey



Date et Lieu de naissance : 14 janvier 1917 (Asnières-sur-Seine, France)
Date et Lieu de décès : 1er octobre 1993 (Fontenay-les-Briis, France)
Nom Réel : Janine Renée Cazaubon

ACTRICE
Image
1938 Entrée des artistes – de Marc Allégret avec Louis Jouvet, Odette Joyeux & Claude Dauphin
Image
1943 Le carrefour des enfants perdus – de Léo Joannon avec René Dary, Serge Reggiani & Jean Mercanton
Image
1954 Du rififi chez les hommes – de Jules Dassin avec Jean Servais, Carl Möhner & Robert Manuel
Image
1987 Le complot (to kill a priest) de Agnieszka Holland avec Christophe Lambert, Ed Harris & Pete Postlethwaite

Deux grands yeux noirs dans un visage ravissant, un petit nez qui fronce et un sourire printanier, Janine Darcey est comme une eau pure, l’image même de l’innocence. Fraîche fille du peuple dans «Entrée des artistes» (1938) de Marc Allégret, qui la fait connaître, elle baisse pudiquement les yeux devant le regard impérieux du professeur Louis Jouvet et émeut de sa candeur un Claude Dauphin déjà aguerri. Née le 14 janvier 1917 à Asnières-sur-Seine, elle fait une partie de ses études en Angleterre, puis, à son retour, attirée par la scène, suit des cours de comédie et fait un peu de figuration au cinéma. Elle débute au théâtre à la fin de la guerre dans «Un dîner de famille», une pièce de Jean Bernard-Luc donnée à la Michodière. Dix ans plus tard, elle monte sur la scène du théâtre Michel, pour jouer, sous la direction de Pierre Dux, «Mon ami Guillaume», une pièce de Gabriel Arout et Jean Locher, avant d’incarner la femme de Christian Marin dans «John Smith 1er» (1960) de Jaime Silas.

Après «Entrée des artistes», qui lance sa carrière, Janine Darcey tourne quelques films ambitieux, qui restent dans nos mémoires: dans «Entente cordiale» (1939) de Marcel L’Herbier, elle souligne à sa manière, par son union avec un officier français, Pierre Richard-Wilm, le rapprochement franco-anglais, puis c’est «Cavalcade d’amour» (1939) de Raymond Bernard, avec Michel Simon, et «Le carrefour des enfants perdus» (1943) de Léo Joannon, où elle campe une surveillante compréhensive du centre de rééducation dirigé par René Dary. C’est dans ce film qu’elle rencontre son futur mari et le père de ses enfants, Serge Reggiani. Pour le reste, Janine Darcey est moins regardante et tourne des bandes médiocres, sous la direction de réalisateurs souvent routiniers: dans «Sixième étage» (1939) de Maurice Cloche, elle succombe au charme d’un suborneur sans scrupule, incarné par Pierre Brasseur, qui lui fait un enfant, et, dans «L’auberge de l’abîme» (1942) de Willy Rozier, avec Roger Duchesne, elle cache, avec son père, un ancien officier bonapartiste accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis.

Janine Darcey maîtrise l’anglais, ce qui lui permet d’apparaître dans quelques films tournés en Angleterre: «French without tears» (1939) de Anthony Asquith, avec Ray Milland, qui se passe dans une école d’apprentissage intensif du français, ou encore «Old bill and son» (1940) avec John Mills. À partir de la fin des années 40, ses rôles s’espacent et deviennent plus secondaires. Elle joue dans des films dont Serge Reggiani est la vedette, comme «Le dessous des cartes» (1947) de André Cayatte ou «Le mystère de la chambre jaune» (1948) de Henri Aisner. Sa carrière continue à s’essouffler dans la décennie suivante, et ses personnages n’ont pas même de noms: elle est ainsi une assistante sociale dans «Les compagnes de la nuit» (1953) de Ralph Habib, une mère célibataire dans «Les enfants de l’amour» (1953) de Léonide Moguy, ou la propriétaire d’un hôtel dans «Un témoin dans la ville» (1958) de Edouard Molinaro.

Puis, dans les années 60, Janine Darcey se tourne vers la télévision, apparaissant dans un épisode du «Théâtre de la jeunesse» (1964), où elle incarne la femme de Georges Méliès, ou dans un autre des «Enquêtes du commissaire Maigret» (1971). Jusqu’à la fin de sa vie, elle continue d’enchaîner les petits rôles. Très éprouvée par le suicide de son fils Stéphan, en 1980, Janine Darcey vit éloignée des milieux du cinéma et s’éteint le 1er octobre 1993 à Fontenay-lès-Briis.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1935La tendre ennemie – de Max Ophüls avec Lucien Nat
1936Le mioche – de Léonide Moguy avec Lucien Baroux
Sœurs d’armes – de Léon Poirier avec Thomy Bourdelle
L’assaut – de Pierre-Jean Ducis avec Charles Vanel
Trois artilleurs au pensionnat – de René Pujol avec Raymond Cordy
CM Voilà Paris – de Claude Bayser avec Bernard Lajarrige
1937Franco de port – de Dimitri Kirsanoff avec Robert Le Vigan
Double crime sur la ligne Maginot – de Félix Gandéra avec Victor Francen
La plus belle fille du monde – de Dimitri Kirsanoff avec Georges Rollin
1938Entrée des artistes – de Marc Allégret avec Louis Jouvet
Orage – de Marc Allégret avec Charles Boyer
Le drame de Shanghai – de Georg Wilhelm Pabst avec Raymond Rouleau
Remontons les Champs-Élysées – de Sacha Guitry & Robert Bibal avec Lisette Lanvin
Le petit chose – de Maurice Cloche avec Fernand Charpin
Je chante – de Christian Stengel avec Charles Trénet
1939Entente cordiale – de Marcel L’Herbier avec Pierre Richard-Willm
L’écurie Watson / En français messieurs ( french without tears ) de Anthony Asquith avec Ray Milland
Cavalcade d’amour – de Raymond Bernard avec Claude Dauphin
Sixième étage – de Maurice Cloche avec Pierre Brasseur
1940Parade en sept nuits – de Marc Allégret avec Jules Berry
La nuit merveilleuse – de Jean-Paul Paulin avec Fernandel
Old Bill and son – de Ian Dalrymple avec John Mills
Tobie est un ange – de Yves Allégret avec Rellys
1941Les hommes sans peur – de Yvan Noé avec Jean Murat
Les petits riens – de Raymond Leboursier avec Raimu
Six petites filles en blanc – de Yvan Noé avec Jean Murat
CM La belle vie – de Robert Bibal avec Claude Dauphin
1942Cap au large – de Jean-Paul Paulin avec Robert Lynen
L’auberge de l’abîme – de Willy Rozier avec Aimé Clariond
La bonne étoile – de Jean Boyer avec Julien Carette
1943Le carrefour des enfants perdus – de Léo Joannon avec René Dary
1946 CM Un drame au cirque – de Marc Allégret avec Micheline Presle
1947Le dessous des cartes – de André Cayatte avec Serge Reggiani
1948Le mystère de la chambre jaune – de Henri Aisner avec Pierre Renoir
1949Retour à la vie – de Henri-Georges Clouzot, André Cayatte, Jean Dréville & Georges Lampin avec François Périer
    Segment « Le retour d’Antoine » de Georges Lampin
1951 CM Vedettes sans maquillage – de Jacques Guillon avec Michel Simon
    Seulement apparition
1953Les compagnes de la nuit – de Ralph Habib avec Pierre Cressoy
Les enfants de l’amour – de Léonide Moguy avec Jean-Claude Pascal
1954Du rififi chez les hommes – de Jules Dassin avec Jean Servais
1958Un témoin dans la ville – de Edouard Molinaro avec Lino Ventura
1961La ligne droite – de Jacques Gaillard avec Daniel Ivernel
1962Le glaive et la balance – de André Cayatte avec Anthony Perkins
1967Les risques du métier – de André Cayatte avec Jacques Brel
1974Le fantôme de la liberté – de Luis Buñuel avec Michel Piccoli
1978La carapate – de Gérard Oury avec Pierre Richard
Coup de tête – de Jean-Jacques Annaud avec Patrick Dewaere
1979L’adolescente – de Jeanne Moreau avec Simone Signoret
1983Une américaine à Paris ( american dreamer ) de Rick Rosenthal avec Giancarlo Giannini
1984Le bon plaisir – de Francis Girod avec Michel Serrault
1987Le complot ( to kill a priest / Popieluszko / zabic ksiedza ) de Agnieszka Holland avec Christophe Lambert
1988Moitié-moitié – de Paul Boujenah avec Michel Boujenah
1990Une époque formidable… – de Gérard Jugnot avec Richard Bohringer
La montre, la croix et la manière ( the favour, the watch and the very big fish ) de Ben Lewin avec Bob Hoskins
1991Un homme et deux femmes – de Valérie Stroh avec Lambert Wilson
1992Délit mineur – de Francis Girod avec Claude Brasseur
1993Priez pour nous – de Jean-Pierre Vergne avec Thomas Rochefort
Fiche créée le 2 juin 2009 | Modifiée le 19 juillet 2016 | Cette fiche a été vue 4690 fois
PREVIOUSDenise Darcel || Janine Darcey || Robert DarèneNEXT