CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean Chevrier
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Janine Souchon



Date et Lieu de naissance : 20 juin 1930 (Aubervilliers, France)
Date et Lieu de décès : 6 janvier 2011 (Vigneux-sur Seine, France)
Nom Réel : Jeannine Marie Souchon

ACTRICE

Janine Souchon naît le 20 juin 1930 à Aubervilliers. Après une formation théâtrale, elle joue régulièrement sur scène dès les années cinquante, puis débute sur le petit écran dans une série policière «L’abonné de la ligne U» (1964) de Yannick Andréi avec Jacques Dacqmine dans le rôle titre. Mais elle va réellement multiplier ses apparitions à la télévision dans les années soixante-dix où elle se spécialise malgré elle dans des rôles de concierge, employée de maison ou religieuse. Certes, ses compositions se limitent à des troisièmes rôles voire des silhouettes qui en font une figure familière des téléspectateurs identifiable à son physique frêle et sa voix douce.

À la quarantaine venue, le cinéma fait appel à Janine Souchon dans «Les camisards» (1970) de René Allio où elle interprète une geôlière. Elle se cantonne d’abord dans un cinéma d’auteur comme dans «L’italien des roses» (1971) de Charles Matton avec Richard Bohringer qu’elle retrouve plus tard dans «Rembrandt» (1998). Mais rapidement, elle va être sollicitée par un cinéma plus commercial à l’image de son rôle de monitrice d’auto-école dans «La gifle» (1974) de Claude Pinoteau. Réalisateur qu’elle retrouve régulièrement tout au long de sa carrière dans «La boum» (1980), «La boum 2» (1982), «La septième cible (1984), «L’étudiante» (1988) ou «La neige et le feu» (1991). On remarque sa prestation de secrétaire de Victor Lanoux dans «Nous irons tous au paradis» (1977) de Yves Robert qui l’emploie à nouveau, aux côtés de Jean Rochefort et Catherine Deneuve, dans «Courage, fuyons!» (1979) au cinéma et «L’été 36» (1985) à la télévision. Elle est également dirigée par Gérard Oury, Jean Girault ou Patrick Schulmann dans des comédies grands publics avec Pierre Richard, Louis de Funès ou Aldo Maccione avant de jouer à la fin de sa carrière dans des premiers films ou des courts-métrages. Pour la télévision où elle tourne une centaine de téléfilms ou séries, on se souvient de son rôle de la mère de Alexandre Thibault dans la série «Une famille formidable» avec Anny Duperey et Bernard Le Coq.

Finalement, c’est sur les planches des théâtres parisiens que Janine Souchon trouve des rôles dignes de son talent. Son parcours théâtral est marqué dès ses débuts par sa collaboration avec Eugène Ionesco pour la pièce «Amédée ou comment s’en débarrasser» (1954) dans une mise en scène de Jean-Marie Serreau avec Yvonne Clech pour partenaire. Plus tard, elle retrouvera l’auteur pour «La cantatrice chauve». Une carrière fructueuse où elle est dirigée, entre autres, par Raymond Rouleau, Bernard Sobel ou Daniel Ivernel, pour servir les plus grands auteurs: Molière, Nicolas Gogol, Federico García Lorca ou Alfred de Musset. Dans un registre plus populaire, elle est la partenaire de Jean Lefebvre dans «Le grand standing» (1988) de Neil Simon mis en scène par Michel Roux ou de Michel Galabru dans «La femme du boulanger» (1998) de Marcel Pagnol. Elle fait également partie de la distribution du spectacle «N’ayez pas peur, Jean-Paul II» (2007) de Alain Decaux mis en scène par Robert Hossein.

Atteinte de la maladie d’Alzheimer, Janine Souchon décède dans l’anonymat le plus total à l’âge de quatre-vingts ans le 6 janvier 2011 à Vigneux-sur-Seine. Ses obsèques sont célébrées à l’Eglise Saint-Roch à Paris. Le décès de cette discrète comédienne est annoncé le mois suivant par quelques lignes dans le Carnet du Figaro.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1970Les camisards – de René Allio avec Philippe Clévenot
1971L’italien des roses – de Charles Matton avec Richard Bohringer
1972Rak ! – de Charles Belmont avec Sami Frey
Pas folle la guêpe – de Jean Delannoy avec Françoise Rosay
L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la lune – de Jacques Demy avec Marcello Mastroianni
1974Borsalino & Co. – de Jacques Deray avec Alain Delon
Sérieux comme le plaisir – de Robert Benayoun avec Michael Lonsdale
La gifle – de Claude Pinoteau avec Lino Ventura
Vous ne l’emporterez pas au paradis – de François Dupont-Midi avec Charles Denner
1975Le guêpier – de Roger Pigaut avec Claude Brasseur
1976Gloria – de Claude Autant-Lara avec Maurice Biraud
Cours après moi que je t’attrape – de Robert Pouret avec Jean-Pierre Marielle
1977Nous irons tous au paradis – de Yves Robert avec Victor Lanoux
1978La carapate – de Gérard Oury avec Pierre Richard
1979Courage fuyons ! – de Yves Robert avec Jean Rochefort
1980La boum – de Claude Pinoteau avec Denise Grey
1982Le gendarme et les gendarmettes – de Jean Girault & Tony Aboyantz avec Louis de Funès
La boum 2 – de Claude Pinoteau avec Brigitte Fossey
Prends ton passe-montagne on va à la plage ! – de Eddy Matalon avec Hubert Deschamps
CM La visite – de Jean-Pierre Améris
1983Aldo et junior – de Patrick Schulmann avec Aldo Maccione
1984La septième cible / La 7ème cible – de Claude Pinoteau avec Jean Poiret
1986Les oreilles entre les dents – de Patrick Schulmann avec Jean-Luc Bideau
1987 CM Dans le sac – de Karim Dridi avec Henri Poirier
1988L’étudiante – de Claude Pinoteau avec Sophie Marceau
Tom et Lola – de Bertrand Arthuys avec Catherine Frot
1989 DA Le porte-plume – de Marie-Christine Perrodin avec Sébastien Ducret
1991La neige et le feu – de Claude Pinoteau avec Vincent Perez
1995Nelly et monsieur Arnaud – de Claude Sautet avec Michel Serrault
CM Plaisir d’offrir – de François Morel & Marc-Henri Dufresne avec Kristin Scott Thomas
1994 DO Les justes ( tzedek ) de Marek Halter avec Paul Soucon
1997Thérapie russe – de Eric Veniard avec Miglen Mirtchev
1998Rembrandt – de Charles Matton avec Klaus Maria Brandauer
Simon le mage ( Simon mágus ) de Ildikó Enyedi avec Hubert Koundé
DA Le château des singes – de Jean-François Laguionie
    Seulement voix
1999 CM Ma vie active – de Elsa Barrère, Marc Fitoussi & Frédéric Gélard avec Delphine Quentin
2000Plus haut – de Nicolas Brévière avec Margot Abascal
CM Le distracteur – de Frédéric Chignac avec Philippe Nahon
2001La vie promise – de Olivier Dahan avec Isabelle Huppert
200672/50 – de Armel de Lorme & Gauthier Fages de Bouteiller avec Jacques Nolot
Fiche créée le 17 février 2011 | Modifiée le 27 octobre 2014 | Cette fiche a été vue 4004 fois
PREVIOUSBhime Souaré || Janine Souchon || Raymond SouplexNEXT