CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Christine Carère
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Bernard-Luc



Date et Lieu de naissance : 8 février 1909 (Ciudad de Guatemala, Guatemala)
Date et Lieu de décès : 18 mai 1985 (Pontoise, France)
Nom Réel : Jean Lucien Boudousse

SCENARISTE
Image
1942 Les cadets de l’océan – de Jean Dréville avec Blanchette Brunoy, Jean Pâqui & Marcel Mouloudji
Image
1951 Barbe-Bleue – de Christian-Jaque avec Pierre Brasseur, Cécile Aubry & Jean Debucourt
Image
1960 Le caïd – de Bernard Borderie avec Fernandel, Barbara Laage, Georges Wilson & Marcel Bozzuffi
Image
1967 Les cracks – de Alex Joffé avec Bourvil, Robert Hirsch, Monique Tarbès, Michel de Ré & Edmond Beauchamp

Jean Bernard-Luc, né Jean Lucien Boudousse, voit le jour le 8 février 1909 au Guatemala, dans la capitale du même nom. À l’âge de trois ans, il vient en France avec ses parents pour s’y établir définitivement. Il étudie successivement à Gerson, Janson-de-Sailly, puis à l’Ecole Supérieure de Commerce. Parallèlement, il cultive une passion pour l’écriture.

En 1935, sous le nom de Jean Bernard-Luc, il participe au scénario du «Michel Strogoff», réalisé par Jacques de Baroncelli. L’année suivante, sa première pièce de théâtre «Don José» est créée à Bruxelles. Lorsque la seconde guerre mondiale éclate, il s’engage dans l’armée. Fait prisonnier, il s’évade, se réfugie en zone libre et écrit des scénarii pour des films importants, parmi lesquels: «Une femme dans la nuit» (1941) avec Viviane Romance, «La belle aventure» (1942) avec Micheline Presle et «Les cadets de l’océan» (1942) avec Blanchette Brunoy.

Après la libération, il remporte un vif succès avec sa première pièce jouée en France, au théâtre de la Michodière, «Le dîner de famille» (1944) , avec en tête d’affiche Gabrielle Dorziat, Renée Devillers et Michel Vitold. Par la suite, il écrit trois grands triomphes cinématographiques: «Monsieur Vincent» (1947), un drame historique sur la vie et l’œuvre du prêtre landais Saint Vincent de Paul, interprété par Pierre Fresnay; «Docteur Laënnec» (1948), une biographie du docteur Laënnec, fondateur de l’anatomo-clinique et inventeur du stéthoscope avec Pierre Blanchar dans le rôle titre et «Prélude à la gloire» (1949), l’ascension d’un musicien prodige de onze ans incarné par Roberto Benzi.

Dans les années cinquante, Jean Bernard-Luc écrit des pièces satiriques et occupe le devant de la scène, notamment avec «Le complexe de Philémon» (1950) avec Grégoire Aslan, «La feuille de vigne» (1952) avec Jacques Dumesnil et Suzanne Dehelly et «Hibernatus» (1957) avec Jean Parédès. Pour le grand écran, il participe au scénario de grandes productions internationales: «Barbe-Bleue» (1951) de Christian-Jaque, «Les amants de la Villa Borghese» (1954) de Gianni Franciolini et «La belle et l’empereur» (1959) de Axel von Ambesser avec la jeune Romy Schneider.

La décennie suivante Jean Bernard-Luc signe des films, presque tous des triomphes, et offre de beaux rôles à deux des plus grandes vedettes du cinéma français, Fernandel pour «Le caïd» (1960) et «Relaxe-toi chérie» (1963) puis Bourvil pour «Le tracassin» (1961) et «Les cracks» (1964). En 1961, il participe à l’écriture du «Lafayette» de Jean Dréville, un film sur la guerre d’indépendance des Etats-Unis, servi par une pléiade de stars. En 1969, il triomphe avec l’adaptation de sa propre pièce «Hibernatus» avec un Louis de Funès au mieux de sa forme.

Par la suite, Bernard-Luc travaille pour la télévision. Il aborde aussi un autre genre: un roman de biologie-science-fiction qui sera nominé au Festival du roman fantastique d’Avoriaz en 1981. Jean Bernard-Luc s’éteint le 18 mai 1985, à Pontoise dans le Val-d’Oise (France) au terme d’une longue maladie. Il laisse six pièces inédites et divers écrits, mais son théâtre et ses films lui ont survécu.

Remerciements à : http://www.bernard-luc.com

copyright
1935Michel Strogoff – de Jacques de Baroncelli avec Anton Walbrook
La route impériale – de Marcel L’Herbier avec Pierre Richard-Willm
1937Nuits de princes – de Vladimir Strizhevsky avec Käthe von Nagy
1941Une femme dans la nuit – de Edmond T. Greville avec Viviane Romance
1942La belle aventure – de Marc Allégret avec Micheline Presle
Ne le criez pas sur les toits – de Jacques Daniel-Norman avec Léon Bélières
Les cadets de l’océan – de Jean Dréville avec Blanchette Brunoy
1946Le visiteur – de Jean Dréville avec Pierre Fresnay
1947Monsieur Vincent – de Maurice Cloche avec Jean Carmet
Après l’amour – de Maurice Tourneur avec Giselle Pascal
1948El supersabio – de Miguel M. Delgado avec Cantinflas
Pattes blanches – de Jean Grémillon avec Suzy Delair
Docteur Laënnec – de Maurice Cloche avec Pierre Blanchar
1949Prélude à la gloire – de Georges Lacombe avec Roberto Benzi
1951Barbe-Bleue – de Christian-Jaque avec Cécile Aubry
Barbe-Bleue ( Blaubart ) de Christian-Jaque avec Hans Albers
    Version allemande de « Barbe-Bleue »
1953Pattes de velours ( l’incantevole nemica ) de Claudio Gora avec Buster Keaton
1954Les amants de la Villa Borghese ( Villa Borghese ) de Gianni Franciolini avec Gérard Philipe
1955Rencontre à Paris – de Georges Lampin avec Betsy Blair
1957Le septième ciel ( la vedova elettrica ) de Raymond Bernard avec Danielle Darrieux
1959Au voleur ! / L’affaire Nabob ( affäre Nabob ) de Ralph Habib avec O.E. Hasse
La belle et l’empereur / La belle menteuse ( die schöne lügnerin ) de Axel von Ambesser avec Romy Schneider
1960Le caïd – de Bernard Borderie avec Fernandel
1961Les trois mousquetaires – de Bernard Borderie avec Gérard Barray
    Film en 2 parties
    1 : Les ferrets de la reine
    2 : La vengeance de Milady
Le tracassin / Les plaisirs de la ville – de Alex Joffé avec Bourvil
La Fayette – de Jean Dréville avec Orson Welles
1963Relaxe-toi chérie – de Jean Boyer avec Sandra Milo
1964Requiem pour un caïd – de Maurice Cloche avec Francis Blanche
1967Les cracks – de Alex Joffé avec Robert Hirsch
1969Hibernatus – de Edouard Molinaro avec Louis De Funès
1976 TV Le dîner de famille – de Michel Wyn avec Françoise Christophe
1978 TV Le coup d’état du 2 décembre – de Jean Delannoy avec Michel Duchaussoy
1982 TV Le féminin pluriel – de Marcel Camus avec Dany Carrel
Fiche créée le 4 janvier 2006 | Modifiée le 6 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 7447 fois
PREVIOUSRaymond Bernard || Jean Bernard-Luc || Sarah BernhardtNEXT