CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lucien Baroux
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Bouise



Date et Lieu de naissance : 3 juin 1929 (Le Havre, France)
Date et Lieu de décès : 6 juillet 1989 (Lyon, France)
Nom Réel : Jean Joseph Bouise

ACTEUR
Image
1975 Le vieux fusil – de Robert Enrico avec Philippe Noiret, Romy Schneider & Madeleine Ozeray
Image
1976 Le juge Fayard dit «le shérif» – de Yves Boisset avec Patrick Dewaere, Michel Auclair & Marcel Bozzuffi
Image
1978 Coup de tête – de Jean-Jacques Annaud avec Patrick Dewaere, Corinne Marchand & Michel Aumont
Image
1982 Le dernier combat – de Luc Besson avec Pierre Jolivet, Fritz Wepper, Jean Reno & Christiane Krüger

Jean Joseph Bouise naît le 3 juin 1929, au Havre, en Seine-Maritime. Dès sa jeunesse, Jean se sent attiré par le théâtre. Aussi, il commence, en amateur, à monter des petits spectacles avec des amis, tout en suivant des stages régionaux d’art dramatique. Il poursuit, en parallèle, des études de chimie à l’Ecole Supérieure de Rouen d’où il sera diplômé, études qu’il finance en devenant surveillant dans un lycée. Ce qui ne l’empêche pas de continuer à suivre des stages d’art dramatique, pour satisfaire son envie de jouer et sa passion pour le théâtre.

En 1950, à la suite d’une sélection, encore débutant et amateur, il a l’opportunité de participer à un stage national, où il travaille avec des professionnels. C’est à cette époque qu’il fait une rencontre qui marquera sa vie et qui lancera sa carrière théâtrale professionnelle: Roger Planchon. Grâce à ce dernier, commence pour Jean Bouise la grande aventure du théâtre. Avec Planchon, il participe à la création du Théâtre de la Comédie à Lyon. De même, il contribue à la naissance au Théâtre de la Cité de Villeurbanne, qui deviendra le T. N. P. en 1972. Dès la fin des années cinquante, il interprète Shakespeare avec «Falstaff» et «Henry IV», mais aussi Molière avec «Tartuffe» et «Georges Dandin».

En 1962, Jean Bouise débute au cinéma, dans «L’autre Cristobal» de Armand Gatti. Ce film, présenté au festival de Cannes en 1963, n’est, semble-t-il, jamais sorti en salles. Les interprètes du film, parmi lesquels Jean Bouise, seront toutefois remarqués par les critiques. En 1964, il livre une truculente interprétation du Capitaine Haddock dans «Tintin et les oranges bleues». La même année, il joue dans «La vieille dame indigne» de René Allio, et sa carrière cinématographique est lancée. Il devient alors l’un des meilleurs seconds rôles du cinéma français. Grand, moustachu, le visage long et osseux, le regard myope flou masqué par des lunettes, la voix profonde et chaleureuse, Jean Bouise devient un acteur familier du public et impose sa personnalité singulière. C’est «Z» (1968) de Costa-Gavras qui le lance véritablement, aux côtés de Yves Montand, Irène Papas, et d’une kyrielle de remarquables troisièmes couteaux. Costa-Gavras le sollicitera encore à deux reprises: «L’aveu» (1969) et «Section spéciale» (1974), où il interprète un haut-fonctionnaire. Désormais, tous les plus grands réalisateurs le demandent et le redemandent: Yves Boisset, Claude Sautet et Robert Enrico le font jouer dans plusieurs de leurs films. Dans «Le vieux fusil» (1975), il est l’ami médecin du couple Philippe Noiret / Romy Schneider. Joseph Losey lui-même fait appel à sa silhouette si particulière pour «Monsieur Klein» (1976) avec Alain Delon. Son jeu sobre, subtil et tout en retenue se révèle toujours efficace et s’adapte à toutes les réalisations.

En 1980, il obtient le César du meilleur second rôle pour «Coup de tête» (1978) de Jean-Jacques Annaud. Durant cette décennie, il tourne toujours beaucoup et devient l’acteur fétiche du jeune cinéaste Luc Besson, qui fait d’abord appel à lui pour «Le dernier combat» (1983). Il est chef de station dans «Subway» (1985), l’oncle de Jean-Marc Barr dans «Le grand bleu» (1988), puis attaché de l’ambassade d’URSS dans «Nikita» (1990), son dernier film, qu’il ne verra jamais achevé et que Besson lui dédie. Acteur discret, modeste et généreux, Jean Bouise meurt d’un cancer du poumon le 6 juillet 1989, à Lyon. Peu avant sa mort, il jouait au théâtre aux côtés de sa femme, l’actrice Isabelle Sadoyan.

© Simon BENATTAR-BOURGEAY

copyright
1962 CM La meule – de René Allio avec Malka Ribovska
1963L’autre Cristobal ( el otro Cristóbal ) de Armand Gatti avec Marc Dudicourt
La foire aux cancres – de Louis Daquin avec René Lefèvre
1964La vieille dame indigne – de René Allio avec Sylvie
Soy Cuba / Ya Kuba – de Mikheil Kalatozishvili avec Sergio Corrieri
Tintin et les oranges bleues – de Philippe Condroyer avec Jean-Pierre Talbot
1965La guerre est finie – de Alain Resnais avec Yves Montant
1966Avec la peau des autres – de Jacques Deray avec Jean Servais
CM Un dessert pour Constance – de Sarah Maldoror avec Cheik Doukouré
CM Orage – de Gérard Grenier avec Bruno Balp
CM Le chagrin d’Ernst Loberlin – de Christine Riche avec Jean-Louis Robert
1967Le mois le plus beau – de Guy Blanc avec Magali Noël
1968Z – de Costa-Gavras avec Irene Papas
Les hors-la-loi ( al kharijun an al qanum / الخارجون عن القانون ) de Tewfik Fares avec Jacques Monod
1969L’Américain – de Marcel Bozzuffi avec Simone Signoret
Les choses de la vie – de Claude Sautet avec Romy Schneider
L’aveu – de Costa-Gavras avec Michel Vitold
1970Out 1 : Noli me tengere – de Jacques Rivette & Suzanne Schiffman avec Juliet Berto
Out 1 : Spectre / Out one – de Jacques Rivette avec Bulle Ogier
Mourir d’aimer – de André Cayatte avec Annie Girardot
La poudre d’escampette – de Philippe de Broca avec Michael York
1971Rendez-vous à Bray – de André Delvaux avec Anna Karina
Les feux de la chandeleur – de Serge Korber avec Jean Rochefort
1972L’attentat – de Yves Boisset avec Jean Seberg
Les caïds – de Robert Enrico avec Serge Reggiani
Les camisards – de René Allio avec Dominique Labourier
1973La brigade – de René Gilson avec Brigitte Fossey
Les Granges Brûlées – de Jean Chapot avec Renato Salvatori
1974Le retour du grand blond – de Yves Robert avec Mireille Darc
Dupont-Lajoie – de Yves Boisset avec Jean Carmet
Section spéciale – de Costa-Gavras avec Louis Seigner
1975Le vieux fusil – de Robert Enrico avec Philippe Noiret
Folle à tuer – de Yves Boisset avec Marlène Jobert
1976Le juge Fayard dit « le shérif » / Le shérif – de Yves Boisset avec Marcel Bozzuffi
Mado – de Claude Sautet avec Ottavia Piccolo
Monsieur Klein / Mr. Klein – de Joseph Losey avec Alain Delon
Un neveu silencieux – de Robert Enrico avec Lucienne Hamon
CM Le hasard mène le jeu – de Pierre Chenal avec Gabrielle Lazure
1977Les petits câlins – de Jean-Marie Poiré avec Dominique Laffin
Mort d’un pourri – de Georges Lautner avec Maurice Ronet
Le point de mire – de Jean-Claude Tramont avec Jacques Dutronc
Sale rêveur – de Jean-Marie Périer avec Lea Massari
Coup de foudre – de Robert Enrico avec Philippe Noiret
    Inachevé
CM Carole – de Dominique Maillet avec Rémi Laurent
1978Un papillon sur l’épaule – de Jacques Deray avec Claudine Auger
Les routes du Sud – de Joseph Losey avec Miou-Miou
Coup de tête – de Jean-Jacques Annaud avec Patrick Dewaere
    César du meilleur second rôle masculin, France
1979Paco l’infaillible ( Paco el seguro ) de Didier Haudepin avec Alfredo Landa
Anthracite / Anthracite : Cet âge est sans pitié – de Edouard Niermans avec Jacques Bonnaffé
1980 CM Ferdinand – de Dominique Maillet avec Hélène Surgère
1981Hécate / Hécate, maîtresse de la nuit – de Daniel Schmidt avec Lauren Hutton
CM Victor – de Dominique Maillet avec Gérard Lanvin
1982Le dernier combat – de Luc Besson avec Pierre Jolivet
Au nom de tous les miens ( for those I love ) de Robert Enrico avec Brigitte Fossey
Edith et Marcel – de Claude Lelouch avec Evelyne Bouix
Si j’avais mille ans – de Monique Enckel avec Marie Dubois
La bête noire – de Patrick Chaput avec Eddie Constantine
CM Bluff – de Philippe Bensoussan avec Jean-François Balmer
1983Equateur – de Serge Gainsbourg avec Barbara Sukowa
Garçon ! – de Claude Sautet avec Nicole Garcia
L’air du crime – de Alain Klarer avec Tchéky Karyo
Strictement personnel – de Pierre Jolivet avec Jacques Penot
CM Pas de repos pour Billy Brakko – de Jean-Pierre Jeunet avec Marc Caro
    Seulement voix & narration
1984Partir, revenir – de Claude Lelouch avec Françoise Fabian
Subway – de Luc Besson avec Isabelle Adjani
L’intruse – de Bruno Gantillon avec Laura Morante
CM En garde – de Serge Canaud avec Eléonore Hirt
CM Ne quittez pas – de Sophie Schmitt avec Jean Reno
1985La dernière image ( al coura al-akhira / الصور الأخير‎ ) de Mohamed Lakhdar-Hamina avec Véronique Jannot
CM L’anniversaire de Georges – de Patrick Traon avec Vincent Solignac
CM Dans les griffes du Thullius – de Didier Fontan avec Gérard Gaillard
CM Sans odeur – de Yann Legargeant avec Denis Manuel
1986Zone rouge – de Robert Enrico avec Richard Anconina
Dernier été à Tanger – de Alexandre Arcady avec Valeria Golino
Châteauroux District – de Philippe Charigot avec Giuliano Gemma
CM Made in Belgique – de Antoine Desrosières avec Pauline Lafont
CM Le chemin d’Azatoth – de Clément Delage avec Robert Enrico
1987Dandin – de Roger Planchon avec Zabou Breitman
    Seulement chansons
Jenatsch – de Daniel Schmidt avec Carole Bouquet
L’été en pente douce – de Gérard Krawczyk avec Jean-Pierre Bacri
Spirale – de Christopher Frank avec Richard Berry
Le grand bleu – de Luc Besson avec Rosanna Arquette
De guerre lasse – de Robert Enrico avec Nathalie Baye
1988L’œuvre au noir – de André Delvaux avec Gian Maria Volonté
Un été d’orage – de Charlotte Brandström avec Murray Head
La révolution française : Les années lumières – de Robert Enrico avec Jane Seymour
La révolution française : Les années terribles – de Richard T. Heffron avec Klaus Maria Brandauer
CM La puissance de la parole – de Jean-Luc Godard avec Laurence Côte
1989Nikita – de Luc Besson avec Anne Parillaud
Fiche créée le 3 mai 2009 | Modifiée le 24 janvier 2015 | Cette fiche a été vue 7787 fois
PREVIOUSJean-Claude Bouillon || Jean Bouise || Kader BoukhanefNEXT