CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Peter Carsten
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Brochard



Date et Lieu de naissance : 12 mars 1893 (Nantes, France)
Date et Lieu de décès : 17 juin 1972 (Nantes, France)
Nom Réel : Jean Louis Brochard

ACTEUR
Image
1937 Ramuntcho – de René Barberis avec Françoise Rosay, Madeleine Ozeray, Louis Jouvet & Paul Cambo
Image
1948 Cinq tulipes rouges – de Jean Stelli avec René Dary, Suzanne Dehelly, Raymond Bussières & Robert Berri
Image
1949 Vient de paraître – de Jacques Houssin avec Pierre Fresnay, Franck Villard & Blanchette Brunoy
Image
1951 Passion – de Georges Lampin avec Viviane Romance, Paul Frankeur & Clément Duhour

Fils d’un père forgeron de l’établissement d’Indret et d’une mère tailleuse, Jean Brochard voit le jour le 12 mars 1893, à Nantes. Il se trouve très vite une vocation dans le domaine des Arts. Ainsi, enfant, il joue déjà dans de petites pièces de théâtre. Ses prédispositions lui permettent de s’engager dans la troupe de Francine Vasse nouvellement créée à Nantes, ce qui lui permet de commencer une carrière professionnelle. Mais la guerre de 14-18 éclate et il doit rejoindre le front. Il y est grièvement blessé lors de la bataille du Chemin des Dames et doit subir une longue convalescence. Ce n’est qu’une fois l’armistice signé qu’il va voir la capitale où il s’y fait rapidement remarquer par quelques metteurs en scène. Il fait alors des figurations dans des opérettes et participe à des spectacles de café-concert.

La carrière de Jean Brochard débute vraiment au début des années trente. Il apparaît le temps de courtes scènes dans des films signés, entre-autres, par Julien Duvivier, Georges Lacombe, André Hugon, Pierre Colombier, Roger Richebé ou Maurice de Canonge. Des films où il endosse souvent les costumes de policiers, d’inspecteurs, de commissaires ou de gendarmes, comme dans «Inspecteur Grey» (1936), «À minuit, le sept» (1936), «Raphaël le tatoué» (1938) et «La tradition de minuit» (1939). C’est le théâtre qui lui offre de bien meilleurs rôles. Pensionnaire du Théâtre parisien des Capucines, qui présente souvent des pièces policières dont le public de cette époque est friand, il est notamment distribué dans «L’énigmatique gentleman» (1935), «L’homme qu’on attendait» (1936) et «La treizième enquête de Grey» (1936) toutes écrites par Alfred Gragnon. Après la Libération on le verra dans des œuvres plus classiques de Georges Feydeau, Marcel Achard, Armand Salacrou ou Georges Neveux.

Comme beaucoup, Jean Brochard doit attendre pour que la gloire daigne lui faire ses premiers sourires. Ce n’est que lorsque la Seconde Guerre Mondiale est déclenchée qu’il commence vraiment à se faire connaître et qu’il peut jouer auprès des acteurs qui marquèrent les années 1940 et 1950, de Raimu à Fernandel, en passant Pierre Fresnay, Viviane Romance, Jean Marais, Micheline Presle, Louis Jouvet, Pierre Brasseur, Gérard Philipe, Romy Schneider, Bourvil, etc. Si la fréquence de ses films (environ 40 par décennie) est assez régulière, les plus connus restent ceux tournés après le second conflit mondial, parmi lesquels : «Boule de suif» (1945) de Christian-Jaque, «Clochemerle» (1947) de Pierre Chenal, «Dieu a besoin des hommes» (1950) de Jean Delannoy, «Les inutiles / Les Vitelloni» (1953) de Federico Fellini, «Les espions» (1957) de Henri-Georges Clouzot, «Pot-Bouille» (1957) de Julien Duvivier et «Le chemin des écoliers» (1959) de Michel Boisrond, un de ses tous derniers rôles.

Malgré sa popularité, le répertoire de Jean Brochard se borne, tout au moins pour le cinéma, aux seconds rôles. C’est en 1960 que sa carrière est brusquement stoppée par la maladie de Parkinson. Il doit alors se limiter aux doublages de quelques feuilletons qui passent sur le petit écran. En 1970, il est décoré de la Légion d’Honneur dans sa demeure de Saint-Jean-de-Boiseau, maison qui appartenait à sa grand-mère et qu’il avait rachetée. Il s’éteind deux ans plus tard, le 17 juin 1972, dans sa ville natale de Nantes. Jean Brochard était également à l’origine du groupe folklorique «Sant Yann» dont la renommée s’est, elle aussi, étendue partout en Europe et qui participait régulièrement aux fêtes du Pé.

© Pascal DONALD en collaboration avec Jean-Luc RICORDEAU – http://www.boiseau.fr

copyright
1932Il a été perdu une mariée – de Léo Joannon avec Jean Weber
La tête d’un homme – de Julien Duvivier avec Valery Inkijinoff
1933La femme invisible – de George Lacombe avec Mady Berry
Son autre amour – de Constant Rémy & Alfred Machard avec Jeanne Boitel
Boubouroche – de André Hugon avec Claude Dauphin
Une femme chipée – de Pierre Colombier avec Elvire Popesco
1934Minuit place Pigalle – de Roger Richebé avec Raimu
Les époux scandaleux – de Georges Lacombe avec Jeanne Aubert
1935Le diable en bouteille – de Heinz Hilpert, Raoul Ploquin & Reinhardt Steinbicker avec Pierre Blanchar
Jonny, haute-couture – de Serge de Poligny avec Léon Bélières
Un soir de bombe – de Maurice Cammage avec Alice Field
La mystérieuse lady – de Robert Péguy avec Simone Renant
Le secret de l’émeraude – de Maurice de Canonge avec Philippe Hersent
1936À nous deux, madame la vie – de Yves Mirande & René Guissart avec André Luguet
Inspecteur Grey – de Maurice de Canonge avec Maurice Lagrenée
À minuit, le sept – de Maurice de Canonge avec Paul Bernard
Bach détective – de René Pujol avec Monique Bert
Tout va très bien, madame la marquise – de Henry Wulschleger avec Colette Darfeuil
Ma petite marquise – de Robert Péguy avec François Rodon
1937Vous n’avez rien a déclarer ? – Léo Joannon avec Raimu
La treizième enquête de Grey – de Pierre Maudru avec Maurice Lagrenée
Monsieur Breloque a disparu – de Robert Péguy avec Elisa Ruiz
Ramuntcho – de René Barberis avec Françoise Rosay
Forfaiture – de Marcel L’Herbier avec Sessue Hayakawa
Les deux combinards – de Jacques Houssin avec Georges Milton
Rendez-vous aux Champs-Élysées – de Jacques Houssin avec Pierre Larquey
1938Raphaël le tatoué – de Christian-Jaque avec Madeleine Sologne
Vidocq – de Jacques Daroy avec André Brulé
Les frères corses – de Géo Kelber avec Jean Aquistapace
La piste du sud – de Pierre Billon avec René Lefèvre
Le capitaine Benoît – de Maurice de Canonge avec Jean Murat
L’esclave blanche – de Marc Sorkin & Georg Wilhelm Pabst avec John Lodge
1939Pièges – de Robert Siodmak avec Erich von Stroheim
Entente cordiale – de Marcel L’Herbier avec Arlette Marchal
Paradis perdu – de Abel Gance avec Micheline Presle
L’enfer des anges – de Christian-Jaque avec Louise Carletti
Nord-Atlantique – de Maurice Cloche avec Pierre Renoir
La tradition de minuit – de Roger Richebé avec Viviane Romance
Quartier sans soleil – de Dimitri Kirsanoff avec Colette Darfeuil
Berlingot et compagnie – de Fernand Rivers avec Fernandel
Bach en correctionnelle – de Henry Wulschleger avec Léonce Corne
La piste du Nord / La loi du Nord – de Jacques Feyder avec Michèle Morgan
Dernière jeunesse – de Jeff Musso avec Raimu
Miquette / Miquette et sa mère – de Jean Boyer avec Lilian Harvey
1940L’acrobate – de Jean Boyer avec Jean Tissier
L’assassinat du Père Noël – de Christian-Jaque avec Harry Baur
Documents secrets – de Léo Joannon avec Marie Déa
Vingt-quatre heures de perm’ – de Maurice Cloche avec Julien Carette
Espoirs / Le champ maudit – de Willy Rozier avec Constant Rémy
1941Caprices – de Léo Joannon avec Albert Préjean
Premier bal – de Christian-Jaque avec Marie Déa
1942Le journal tombe à cinq heures – de Georges Lacombe avec Pierre Fresnay
Carmen – de Christian-Jaque avec Viviane Romance
Les Roquevillard – de Jean Dréville avec Mila Parély
1943Le corbeau – de Henri-Georges Clouzot avec Héléna Manson
L’homme de Londres – de Henri Decoin avec Fernand Ledoux
Voyage sans espoir – de Christian-Jaque avec Jean Marais
Le voyageur sans bagages / Le voyageur sans bagage – de Jean Anouilh avec Blanchette Brunoy
Cécile est morte – de Maurice Tourneur avec Charles Blavette
La grande meute – de Jean de Limur avec Aimé Clariond
La collection Ménard – de Bernard-Roland avec Lucien Baroux
1944La grande meute – de Jean de Limur avec Jacqueline Porel
1945Boule de suif – de Christian-Jaque avec Micheline Presle
Jéricho – de Henri Calef avec Pierre Brasseur
Le jugement dernier – de René Chanas avec Michel Vitold
CM Bernard père et fils – de Albert Guyot avec Mona Dol
1946Un revenant – de Christian-Jaque avec Gaby Morlay
Les chouans – de Henri Calef avec Jean Marais
La femme en rouge – de Louis Cuny avec Daniel Gélin
Le bateau à soupe – de Maurice Gleize avec Charles Vanel
1947La maison sous la mer – de Henri Calef avec Viviane Romance
Clochemerle – de Pierre Chenal avec Saturnin Fabre
La dame d’onze heures – de Jean Devaivre avec Paul Meurisse
La carcasse et le tord-cou – de René Chanas avec Michel Simon
1948Cinq tulipes rouges – de Jean Stelli avec Suzanne Dehelly
Rapide de nuit – de Marcel Blistène avec Roger Pigaut
Bagarres – de Henri Calef avec Maria Casarès
Barry – de Richard Pottier avec Simone Valère
1949Retour à la vie – de Henri-Georges Clouzot, André Cayatte, Jean Dréville & Georges Lampin avec Louis Jouvet
    Segment « Le retour de Jean » de Henri-Georges Clouzot
Millionnaires d’un jour – de André Hunebelle avec Gaby Morlay
Rendez-vous avec la chance – de Emil Edwin Reinert avec Danièle Delorme
Mademoiselle de la Ferté – de Roger Dallier & Georges Lacombe avec Jany Holt
Vient de paraître – de Jacques Houssin avec Franck Villard
Envoi de fleurs – de Jean Stelli avec Tino Rossi
1950Dieu a besoin des hommes – de Jean Delannoy avec Madeleine Robinson
Sous le ciel de Paris / Sous le ciel de Paris coule la Seine – de Julien Duvivier avec Brigitte Auber
Knock / Dr. Knock – de Guy Lefranc avec Pierre Renoir
1951Passion – de Georges Lampin avec Paul Frankeur
La forêt de l’adieu / Soir de noces – de Ralph Habib avec Françoise Arnoul
Le voyage en Amérique – de Henri Lavorel avec Yvonne Printemps
Tapage nocturne – de Marc-Gilbert Sauvajon avec Simone Renant
Cent ans de gloire – de Serge de Poligny avec Noël Roquevert
DA Alice au pays des merveilles ( Alice in Wonderland ) de Clyde Geromini, Wilfred Jackson & Hamilton Luske
    Seulement voix dans la version française
1952Monsieur Taxi – de André Hunebelle avec Michel Simon
Le rideau rouge / Ce soir on joue Macbeth / Les rois d’une nuit – de André Barsacq avec Pierre Brasseur
1953Des quintuplés au pensionnat – de René Jayet avec Jean Carmet
La dame aux camélias – de Raymond Bernard avec Micheline Presle
Piédalu député – de Jean Loubignac avec Alexandre Rignault
Capitaine Pantoufle – de Guy Lefranc avec Marthe Mercadier
Les inutiles / Les Vitelloni ( i Vitelloni / Vitelloni ) de Federico Fellini avec Franco Interlenghi
Les amoureux de Marianne – de Jean Stelli avec Gaby Morlay
1954Les diaboliques – de Henri-Georges Clouzot avec Simone Signoret
1955L’impossible monsieur Pipelet – de André Hunebelle avec Etchika Choureau
Treize à table – de André Hunebelle avec Mischa Auer
La môme Pigalle – de Alfred Rode avec Dora Doll
Le secret de sœur Angèle – de Léo Joannon avec Raf Vallone
Les mains liées – de Roland Quignon, Aloysius Vachet & Paul Vandenberghe avec Nadine Alari
1956Sous le ciel de Provence / Quatre pas dans les nuages ( era di venerdi 17 ) de Mario Soldat avec Fernandel
Je reviendrais à Kandara – de Victor Vicas avec Daniel Gélin
Paris Music Hall – de Stany Cordier avec Albert Préjean
1957Les violents – de Henri Calef avec Paul Meurisse
Les espions – de Henri-Georges Clouzot avec Curd Jürgens
Ah, quelle équipe ! – de Roland Quignon avec Georgette Anys
Rafles sur la ville – de Pierre Chenal avec Bella Darvi
Pot-Bouille – de Julien Duvivier avec Anouk Aimée
La loi c’est la loi ( la legge è legge ) de Christian-Jaque avec Totò
1958La bête à l’affût – de Pierre Chenal avec Henri Vidal
Mademoiselle Ange ( ein engel auf Erden ) de Geza Radvanyi avec Romy Schneider
Enigmes aux Folies-Bergères – de Jean Mitry avec Jean Tissier
1959Le chemin des écoliers – de Michel Boisrond avec Alain Delon
À pleines mains – de Maurice Regamey avec Georges Ulmer
Fiche créée le 26 novembre 2009 | Modifiée le 26 novembre 2016 | Cette fiche a été vue 4773 fois
PREVIOUSBarbara Britton || Jean Brochard || Betty BronsonNEXT