CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Beverly Garland
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Carmet



Date et Lieu de naissance : 25 avril 1920 (Tours, France)
Date et Lieu de décès : 21 avril 1994 (Sèvres, France)
Nom Réel : Jean Gabriel Edmond Carmet

ACTEUR
Image
1975 Dupont-Lajoie – de Yves Boisset avec Victor Lanoux, Isabelle Huppert & Pierre Tornade
Image
1981 La soupe aux choux – de Jean Girault avec Louis de Funès, Jacques Villeret & Henri Genès
Image
1982 Les misérables – de Robert Hossein avec Lino Ventura, Michel Bouquet & Louis Seigner
Image
1990 Merci la vie – de Bertrand Blier avec Charlotte Gainsbourg, Anouk Grinberg & Annie Girardot

Jean Carmet est né le 25 avril 1920, à Tours, dans un pays et une famille de viticulteurs. Ses parents vivent à Bourgueuil, petite ville d’Indre et Loire. Son père exerce la profession de bourrelier. Cet homme que l’on vit doucement apparaître dans les années soixante et obtenir enfin des rôles de «vieux premiers» lors de la décennie suivante, a débuté au cinéma en 1941. Oh, bien, sûr, pas facile de le reconnaître dans les scènes des «Visiteurs du soir» (1942) ou des «Enfants du paradis» (1943) de Marcel Carné. Mais, dès 1946, il côtoie Louis Jouvet dans «Copie conforme», puis Pierre Fresnay dans «Monsieur Vincent» (1947), gagnant peu à peu quelques places aux génériques. À cette époque, il fait partie de la fameuse troupe de «Branquignol», pièce donnée au théâtre des Mathurins, avant d’être reprise à l’écran par son auteur (1949), Robert Dhéry.

Les années cinquante furent celles du «cinéma maigre», en qualité si non en quantité. Aussi notre homme en profite pour élargir son horizon. Tout en faisant du cabaret, il participe au fameux feuilleton radiophonique «La famille Duraton». Il fait un passage à Bobino et ses monologues poétiques donnent naissance à quelques microsillons. Les affaires cinématographiques s’améliorent puisqu’il joue pour Jean Renoir «Le caporal épinglé» (1961) et pour Yves Robert «Alexandre le bienheureux» (1967) auprès de Philippe Noiret. Jean Carmet entame alors la plus belle étape de sa carrière d’acteur de cinéma. Avec Michel Audiard tout d’abord, qui lui donne enfin un premier rôle dans «Comment réussir quand on est con et pleurnichard» (un personnage qui va lui coller à la peau), et «Bons baisers à lundi», tous deux datant de 1974. Mais 1974, c’est surtout l’année de «Dupont Lajoie», film dans lequel il tient un contre-emploi qui lui permet de nous révéler la maturité de son talent.

Toute la France découvre et aime Jean Carmet. Les rôles importants se succèdent: «La victoire en chantant» (1976), «Le sucre» (1978), «Il y a longtemps que je t’aime» (1979), «Un si joli village» (1979), «Buffet froid» (1979),… Il joue pour les plus grands réalisateurs de l’époque: Jean-Jacques Annaud, Bertrand Blier, Jean-Pierre Mocky, Claude Chabrol, Yves Boisset, Francis Girod, Volker Schlöndorff, etc. Pourtant, ce n’est qu’en 1983 qu’il reçoit enfin les honneurs, le César du meilleur second rôle masculin, pour son interprétation de Thénardier dans «Les misérables» (1982) de Robert Hossein. À cette époque, il interprète sur scène le rôle de Eugène Ionesco dans la pièce homonyme mise en scène par Roger Planchon au Théâtre de l’Odéon. La fin fut assez réussie, avec des films comme «Merci la vie» (1990) de Bertrand Blier, second César du meilleur second rôle, «La chambre 108» (1993) de Daniel Moosman et surtout «Roulez jeunesse» (1992) de Jacques Fansten. Quant à ses contributions télévisuelles, il faut citer «La controverse de Valladolid» (1992), revue par Jean-Claude Carrière, «Bouvard et Pécuchet» (1989) d’après l’œuvre de Flaubert et avec Jean-Pierre Marielle, et, bien sûr, ces admirables «Brèves de comptoir» qu’il interpréte dans la série télévisée de Jean-Michel Ribes, «Palace» (1988).

Jean Carmet s’est éteint le 20 avril 1994, dans sa maison de Sèvres, dans les Hauts-de-Seine, victime d’une crise cardiaque. Les académiciens du cinéma français avaient eu la bonne idée, deux mois auparavant, de lui remettre un César d’Honneur pour l’ensemble de sa carrière.

© Philippe PELLETIER – Source Christian GRENIER

copyright
1941Le pavillon brûle – de Jacques de Baroncelli avec Elina Labourdette
1942Les visiteurs du soir – de Marcel Carné avec Arletty
1943Les mystères de Paris – de Jacques de Baroncelli avec Roland Toutain
1944Les enfants du paradis – de Marcel Carné avec Arletty
    Film en 2 parties
    1 : Le boulevard du crime
    2 : L’homme en blanc
1945Les démons de l’aube – de Yves Allégret avec Georges Marchal
François Villon – de André Zwoboda avec Renée Faure
L’ange qu’on m’a donné – de Jean Choux avec Gabrielle Dorziat
    Seulement voix
1946Copie conforme – de Jean Dréville avec Suzy Delair
Le destin s’amuse – de Emil Edwin Reinert avec André Claveau
Tombé du ciel – de Emil Edwin Reinert avec Claude Dauphin
1947Le diamant de cent sous – de Jacques Daniel-Norman avec Suzy Carrier
Le destin exécrable de Guillemette Babin – de Guillaume Radot avec Jean Davy
Monsieur Vincent – de Maurice Cloche avec Pierre Fresnay
1948La louve – de Guillaume Radot avec Claude Génia
Bonheur en location / L’esprit de famille – de Jean Wall avec Denise Grey
La bataille de feu / Les joyeux conscrits – de Maurice de Canonge avec Nicole Maurey
Cartouche, roi de Paris – de Guillaume Radot avec Roger Pigaut
Le quatre-vingt-quatre prend des vacances – de Léo Joannon avec Pauline Carton
1949La patronne – de Robert Dhéry avec Annie Ducaux
Je n’aime que toi – de Pierre Montazel avec Paul Azaïs
Le parfum de la dame en noir – de Louis Daquin avec Hélène Perdrière
Pas de week-end pour notre amour – de Pierre Montazel avec Luis Mariano
Dernière heure, édition spéciale – de Maurice de Canonge avec Odette Joyeux
Branquignol / Les Branquignols – de Robert Dhéry avec Christian Duvalleix
1950Knock / Dr. Knock – de Guy Lefranc avec Louis Jouvet
Le roi des camelots – de André Berthomieu avec Lysiane Rey
Bille de clown – de Jean Wall avec Robert Vattier
Les femmes sont folles – de Gilles Grangier avec Gaby Sylvia
Dieu a besoin des hommes – de Jean Delannoy avec Madeleine Robinson
Les mémoires de la vache Yolande – de Ernest Neubach avec Rellys
CM On demande un bandit – de Henri Verneuil avec Henri Vilbert
CM L’art d’être courtier – de Henri Verneuil avec Georges Lannes
1951Minuit, Quai de Bercy – de Christian Stengel avec Erich von Stroheim
Drôle de noce – de Léo Joannon avec Julien Carette
Ils étaient cinq – de Jacques Pinoteau avec Jean-Claude Pascal
Les quatre sergents du Fort Carré – de André Hugon avec Jean Gaven
Monsieur Leguignon, lampiste – de Maurice Labro avec Jane Marken
Monsieur Taxi – de André Hunebelle avec Michel Simon
CM Roulons ! – de Jacques Beer
1952Des quintuplés au pensionnat – de René Jayet avec Jean Brochard
Elle et moi – de Guy Lefranc avec François Périer
La forêt de l’adieu / Soir de noces – de Ralph Habib avec Françoise Arnoul
La tournée des grands-ducs – de André Pellenc avec Raymond Bussières
1953Adam est… Eve – de René Gaveau avec Anouk Ferjac
Piédalu député – de Jean Loubignac avec Raymond Cordy
1954Le vicomte de Bragelonne – de Fernando Cerchio avec Dawn Addams
Ca va barder… – de John Berry avec Eddie Constantine
Bonjour sourire / Sourire aux lèvres – de Claude Sautet avec Henri Salvador
1955Bonjour la chance ( la ironía del dinero ) de Guy Lefranc & Edgar Neville avec Cécile Aubry
Ces sacrées vacances – de Robert Vernay avec Lucien Baroux
Les Duraton – de André Berthomieu avec Ded Rysel
La Madelon – de Jean Boyer avec Line Renaud
Mon curé champion de régiment / Mon curé chez les parachutistes – de Emile Couzinet avec Marcel Pérès
Trois de la Canebière – de Maurice de Canonge avec Michel Galabru
1956Trois de la marine – de Maurice de Canonge avec Jeannette Batti
Les aventures de Till l’Espiègle – de Gérard Philipe & Joris Ivens avec Gérard Philipe
Bébés à gogo – de Paul Mesnier avec Raymond Souplex
1957Mademoiselle Mademoiselle et son gang / Le goût du massacre – de Jean Boyer avec Line Renaud
La Bigorne / La Bigorne, caporal de France – de Robert Darène avec Robert Hirsch
1958Cigarettes, whisky et p’tites pépées – de Maurice Regamey avec Nadine Tallier
Un drôle de dimanche – de Marc Allégret avec Arletty
Oh ! qué mambo ! – de John Berry avec Magali Noël
1959Babette s’en va-t-en guerre – de Christian-Jaque avec Brigitte Bardot
1961La belle américaine – de Robert Dhéry avec Jean Richard
Le caporal épinglé – de Jean Renoir avec Jean-Pierre Cassel
Les trois mousquetaires – de Bernard Borderie avec Gérard Barray
    Film en 2 parties
    1 : Les ferrets de la reine
    2 : La vengeance de Milady
1962Un clair de lune à Maubeuge – de Jean Cherasse avec Claude Brasseur
Nous irons à Deauville – de Francis Rigaud avec Louis De Funès
Le diable et les dix commandements – de Julien Duvivier avec Fernandel
Mélodie en sous-sol – de Henri Verneuil avec Jean Gabin
1963La foire aux cancres – de Louis Daquin avec Guy Grosso
Du grabuge chez les veuves – de Jacques Poitrenaud avec Danielle Darrieux
CM La guerre des capsules – de Pierre Simon
1964Allez France ! – de Robert Dhéry avec Diana Dors
Les pas perdus – de Jacques Robin avec Michèle Morgan
Les gorilles – de Jean Girault avec Maria Pacôme
CM Les automates – de Arcady
1965La métamorphose des cloportes – de Pierre Granier-Deferre avec Irina Demick
Les bons vivants / Un grand seigneur – de Gilles Grangier & Georges Lautner avec Andréa Parisy
    Segment « Le procès » de Gilles Grangier
La bourse et la vie – de Jean-Pierre Mocky avec Fernandel
Les deux orphelines ( le due orfanelle ) de Riccardo Freda avec Jean Desailly
Roger la honte / La vengeance de Roger la honte ( trappola per l’assassino ) de Riccardo Freda avec Irene Papas
1966Un idiot à Paris – de Serge Korber avec Dany Carrel
1967Alexandre le bienheureux – de Yves Robert avec Philippe Noiret
Le petit baigneur – de Robert Dhéry avec Louis de Funès
    Seulement scénario
1968Les gros malins / Le champion du tiercé – de Raymond Leboursier avec Francis Blanche
Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages / Opération Léontine – de Michel Audiard avec Françoise Rosay
Une veuve en or – de Michel Audiard avec Michèle Mercier
1969L’Auvergnat et l’autobus – de Guy Lefranc avec Fernand Raynaud
Poussez pas grand-père dans les cactus – de Jean-Claude Dague avec Marielle Goitschell
Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause ! – de Michel Audiard avec Bernard Blier
Le petit théâtre de Jean Renoir – de Jean Renoir avec Françoise Arnoul
Un merveilleux parfum d’oseille – de Renaldo Bassi avec Francis Blanche
1970Le cri du cormoran le soir au-dessus des jonques – de Michel Audiard avec Paul Meurisse
Juste avant la nuit – de Claude Chabrol avec Stéphane Audran
Les novices – de Guy Casaril avec Brigitte Bardot
La rupture – de Claude Chabrol avec Michel Duchaussoy
And soon the darkness – de Robert Fuest avec Pamela Franklin
1971Le drapeau noir flotte sur la marmite – de Michel Audiard avec Ginette Leclerc
L’homme qui vient de la nuit ( das lied der balalaika ) de Jean-Claude Dague avec Noëlle Adam
L’ingénu – de Norbert Carbonnaux avec Jess Hahn
Le viager – de Pierre Tchérnia avec Noël Roquevert
Les grands sentiments font les bons gueuletons – de Michel Berny avec Micheline Luccioni
Les malheurs d’Alfred / Les malheurs d’Alfred ou après la pluie... Le mauvais temps – de Pierre Richard avec Anny Duperey
1972Les yeux fermés – de Joël Santoni avec Marcel Dalio
Elle cause plus… elle flingue – de Michel Audiard avec Annie Girardot
La raison du plus fou – de François Reichenbach avec Raymond Devos
Le trèfle à cinq feuilles – de Edmond Freess avec Philippe Noiret
Le grand blond avec une chaussure noire – de Yves Robert avec Jean Rochefort
1973La gueule de l’emploi – de Jacques Rouland avec Sacha Briquet
Pleure pas la bouche pleine – de Pascal Thomas avec Bernard Menez
Ursule et Grelu – de Serge Korber avec Bernard Fresson
Les gaspards – de Pierre Tchérnia avec Charles Denner
Le concierge – de Jean Girault avec Alice Sapritch
1974Trop, c’est trop – de Didier Kaminka avec Philippe Ogouz
Comment réussir… quand on est con et pleurnichard – de Michel Audiard avec Stéphane Audran
Le retour du grand blond – de Yves Robert avec Pierre Richard
Dupont-Lajoie – de Yves Boisset avec Victor Lanoux
Un linceul n’a pas de poches – de Jean-Pierre Mocky avec Sylvia Kristel
Bons baisers… à lundi – de Michel Audiard avec Maria Pacôme
1975Les œufs brouillés – de Joël Santoni avec Anna Karina
1976La victoire en chantant / Noirs et blancs en couleur – de Jean-Jacques Annaud avec Jacques Dufilho
Alice ou la dernière fugue / Alice – de Claude Chabrol avec Charles Vanel
René la canne – de Francis Girod avec Sylvia Kristel
1977Plus ça va, moins ça va – de Michel Vianey avec Louis Jourdan
Le Beaujolais nouveau est arrivé – de Jean-Luc Woulfow avec Pierre Mondy
La septième compagnie au clair de lune – de Robert Lamoureux avec Jean Lefebvre
Molière / Molière ou la vie d’un honnête homme – de Ariane Mnouchkine avec Philippe Caubère
    Scènes coupées au montage
Violette Nozière – de Claude Chabrol avec Isabelle Huppert
1978Le sucre – de Jacques Rouffio avec Michel Piccoli
Un si joli village – de Etienne Périer avec Valérie Mairesse
CM Compte à régler – de Bernard Nauer
1979Il y a longtemps que je t’aime – de Jean-Charles Tacchella avec Marie Dubois
Gros câlin – de Jean-Pierre Rawson avec Katia Tchenko
Buffet froid – de Bertrand Blier avec Geneviève Page
1980La banquière – de Francis Girod avec Romy Schneider
L’amour trop fort – de Daniel Duval avec Marie-Christine Barrault
Allons z’enfants – de Yves Boisset avec Jean-Pierre Aumont
1981Une affaire d’hommes – de Nicolas Ribowsky avec Jean-Louis Trintignant
Le faussaire ( die fälschung ) de Volker Schlöndorff avec Hanna Schygulla
Guy de Maupassant – de Michel Drach avec Simone Signoret
La soupe aux choux – de Jean Girault avec Louis de Funès
1982Un chien dans un jeu de quilles – de Bernard Guillou avec Sylvie Joly
Les misérables – de Robert Hossein avec Lino Ventura
    César du meilleur second rôle masculin, France ( 1994 )
1983Papy fait de la résistance – de Jean-Marie Poiré avec Jacqueline Maillan
Canicule – de Yves Boisset avec Lee Marvin
1984Tir à vue – de Marc Angelo avec Sandrine Bonnaire
Le crime d’Ovide Pfouffe – de Denys Arcand avec Véronique Jannot
Sac de nœuds – de Josiane Balasko avec Coluche
1985La promesse ( night magic ) de Lewis Furey avec Carole Laure
Le matou – de Jean Beaudin avec Julien Guiomar
Mon beau-frère a tué ma sœur – de Jacques Rouffio avec Juliette Binoche
1986La mémoire tatoué / Champagne amer – de Ridha Behi & Henri Vart avec Julie Christie
Suivez mon regard – de Jean Curtelin avec Andréa Ferréol
Le moine et la sorcière – de Suzanne Schiffman avec Christine Boisson
Miss Mona – de Mehdi Charef avec Ben Smail
1987Les fugitifs – de Francis Veber avec Gérard Depardieu
Les deux crocodiles – de Joël Séria avec Jean-Pierre Marielle
La brute – de Claude Guillemet avec Xavier Deluc
1988L’âge de monsieur est avancé – de Pierre Etaix avec Nicole Calfan
L’invité surprise – de Georges Lautner avec Eric Blanc
La Vouivre – de Georges Wilson avec Suzanne Flon
Mangeclous – de Moshe Mizrahi avec Charles Aznavour
Périgord noir – de Nicolas Ribowski avec Odette Laure
1989Un jeu d’enfant – de Pascal Kané avec Dominique Lavanant
Le sixième doigt – de Henri Duparc avec Patrick Chesnais
Le château de ma mère – de Yves Robert avec Georges Wilson
1990Merci la vie – de Bertrand Blier avec Charlotte Gainsbourg
    César du meilleur second rôle masculin, France ( 1994 )

La reine blanche – de Jean-Loup Hubert avec Catherine Deneuve
1991Le bal des casse-pieds – de Yves Robert avec Miou-Miou
1992Roulez jeunesse ! – de Jacques Fansten avec Blanchette Brunoy
Coup de jeune – de Xavier Gélin avec Daniel Gélin
1993Chambre 108 – de Daniel Moosman avec Roland Giraud
Cache cash – de Claude Pinoteau avec Sophie Broustal
Germinal – de Claude Berri avec Laurent Terzieff
1994 CM Du poulet – de Tatiana Vialle avec Aurore Clément
AUTRES PRIX :
      
    César d’honneur, France ( 1994 )
Fiche créée le 30 janvier 2007 | Modifiée le 19 juillet 2017 | Cette fiche a été vue 8817 fois
PREVIOUSJewel Carmen || Jean Carmet || Vera CarmiNEXT