CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Bella Darvi
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Champion



Date et Lieu de naissance : 9 mars 1914 (Chalon-sur-Saône, France)
Date et Lieu de décès : 23 mai 2001 (Chalon-sur-Saône, France)
Nom Réel : Jean Félix Pierre Champion

ACTEUR
Image
1964 Les parapluies de Cherbourg – de Jacques Demy avec Catherine Deneuve, Nino Castelnuovo & Anne Vernon
Image
1973 La nuit américaine – de François Truffaut avec Jacqueline Bisset, Jean-Pierre Léaud & Jean-Pierre Aumont
Image
1974 Section spéciale – de Costa-Gavras avec Louis Seigner, Roland Bertin & Michael Lonsdale
Image
1982 Les fantômes du chapelier – de Claude Chabrol avec Michel Serrault, Charles Aznavour & François Cluzet

Jean Champion naît le 9 mars 1914 à Châlons-sur-Saône. C’est avant tout un comédien de théâtre, qui débute avec Georges Pitoëff et Jean Dasté, puis rejoint Jean Vilar, au Festival d’Avignon et au TNP, et enfin Hubert Gignoux. Sous le patronage de ces noms illustres, Jean Champion apparaît dans des pièces classiques, comme «La sauvage» (1954) de Jean Anouilh, à la Comédie de l’Est, «Les bas-fonds» (1956) de Gorki, dans une mise en scène de Sacha Pitoëff, au théâtre de l’Œuvre, puis, au Festival d’Avignon, dans des spectacles dirigés par Jean Vilar, comme «Œdipe» (1958) de Gide ou «Les caprices de Marianne» (1958) de Musset. Jean Champion suit ensuite Vilar au TNP, où il joue «Ubu roi» (1960), de Alfred Jarry. Partisan de la décentralisation théâtrale, il fréquente aussi la Comédie de Caen, où il figure dans «Victor ou les enfants du pouvoir» (1972) de Roger Vitrac.

Avec son physique anonyme d’employé de banque, Jean Champion s’est longtemps glissé, comme Henri Crémieux ou Georges Chamarat, dans la peau de gens ordinaires. Débutant sa carrière à l’écran, au début des années 1940, par de la figuration, il décroche peu à peu, dans la décennie 1960, de petits rôles et, durant toute sa vie d’acteur, il reste fidèle aux «Troisième(s) couteau(x)», comme le revendique le titre de ses mémoires, parus en 1990. Et le voilà bistrotier dans «Cléo de 5 à 7» (1961) de Agnès Varda, hôtelier dans «Monsieur» (1964) de Jean-Paul Le Chanois et dans «Le voleur» (1966) de Louis Malle, garde-barrière dans «Le cercle rouge» (1970) de Jean-Pierre Melville, employé de la morgue dans «M. Klein» (1975) de Joseph Losey ou encore portier dans «Le sang des autres» (1983), de Claude Chabrol.

Mais Jean Champion peut aussi revêtir le costume croisé du notable. Ainsi est-il médecin dans «Le fantôme de la liberté» (1974) de Luis Buñuel, avocat général dans «Section spéciale» (1974) de Costa-Gavras ou bien inspecteur dans «Le maître d’école» (1981) de Claude Berri. Franchissant les échelons, il devient sénateur dans «Les fantômes du chapelier» (1982) de Claude Chabrol et accède même aux lambris des bureaux ministériels dans «Il était une fois la légion» (1977) de Dirk Richards et dans «Le sucre» (1978) de Jacques Rouffio, où il incarne un ministre du commerce. Il ne dédaigne pas non plus les ecclésiastiques, comme en témoignent ses rôles de curé dans «Coup de torchon» (1981) de Bertrand Tavernier et de chanoine dans «Bernadette» (1987) de Jean Delannoy. Jean Champion a pu, cependant, composer des personnages plus consistants. C’est le cas dans «Les parapluies de Cherbourg» (1964) de Jacques Demy, ou dans «La nuit américaine» (1973), où François Truffaut lui confie le rôle important du producteur. Notons encore sa composition de fonctionnaire atrabilaire dans «L’invitation» (1973), le film méconnu de Claude Goretta.

Jean Champion est aussi beaucoup apparu sur le petit écran: on l’a vu dans des séries comme «Les enquêtes du commissaire Maigret», «Belphégor» de Claude Barma, «Les gaietés de la correctionnelle», il a aussi été le curé de «Médecins de nuit», le baron des «Brigades du Tigre» ou encore le juge Malembert de «L’appartement». Décidément polyvalent, Jean Champion fut aussi acteur et speaker à la BBC dans les années 1950. Retiré dans le bourg d’Ecuelles, près de Châlons-sur-Saône, il y décède le 23 mai 2001.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1943L’homme de Londres – de Henri Decoin avec Fernand Ledoux
1944Les enfants du paradis, 1ère époque : Le boulevard du crime – de Marcel Carné avec Arletty
Les enfants du paradis, 2ème époque : L’homme en blanc– de Marcel Carné avec Jean-Louis Barrault
1956Marie-Antoinette / Marie-Antoinette reine de France – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
1961Cléo de 5 à 7 – de Agnès Varda avec Corinne Marchand
1962Le jour le plus long ( the longest day ) de Ken Annakin, Andrew Marton, Bernhard Wicki & Gerd Oswald avec Arletty
1963Muriel / Muriel ou le temps d’un retour – de Alain Resnais avec Delphine Seyrig
Le journal d’un fou – de Roger Coggio avec Dorothée Blank
La foire aux cancres – de Louis Daquin avec Sophie Desmarets
CM Quinze mille voisins – de Pierre Lary avec Bernard Fresson
1964Monsieur – de Jean-Paul Le Chanois avec Jean Gabin
Les parapluies de Cherbourg – de Jacques Demy avec Catherine Deneuve
1966Le voleur – de Louis Malle avec Jean-Paul Belmondo
CM Surface perdue – de Dolorès Grassian avec Bernard Fresson
1967Mise à sac – de Alain Cavalier avec Daniel Ivernel
1969La chasse royale – de François Leterrier avec Suzanne Flon
1970Le cercle rouge – de Jean-Pierre Melville avec Bourvil
CM La poule – de Luc Béraud avec Michael Lonsdale
1971La cavale – de Michel Mitrani avec Geneviève Page
Chacal ( the day of the jackal ) de Fred Zinnemann avec Edward Fox
1972Les caïds – de Robert Enrico avec Serge Reggiani
L’invitation – de Claude Goretta avec Jean-Luc Bideau
1973Le train – de Pierre Granier-Deferre avec Romy Schneider
La nuit américaine – de François Truffaut avec Jacqueline Bisset
1974Le fantôme de la liberté – de Luis Buñuel avec Monica Vitti
Section spéciale – de Costa-Gavras avec Louis Seigner
1975Monsieur Klein / Mr. Klein – de Joseph Losey avec Alain Delon
1977Il était une fois la légion ( march or die ) de Dick Richards avec Gene Hackman
Le Crabe Tambour – de Pierre Schoendoerffer avec Jean Rochefort
Un professeur d’américain – de Patrick Jeudi avec Myriam Mézières
L’honorable société – de Arielle Weinberger avec Marcel Dalio
1978Le sucre – de Jacques Rouffio avec Michel Piccoli
Félicité – de Christine Pascal avec Dominique Laffin
1979Retour en force – de Jean-Marie Poiré avec Bernadette Lafont
1980Une robe noire pour un tueur – de José Giovanni avec Annie Girardot
Viens chez moi, j’habite chez une copine – de Patrice Leconte avec Michel Blanc
Les jeux de la comtesse d’Olingen de Gratz – de Catherine Binet avec Marina Vlady
1981Le maître d’école – de Claude Berri avec Coluche
Coup de torchon – de Bertrand Tavernier avec Isabelle Huppert
CM Une histoire dérisoire – de Michel Campioli avec Jean-Daniel Laval
1982Les fantômes du chapelier – de Claude Chabrol avec Michel Serrault
CM Le cachot – de Michel Sibra avec Féodor Atkine
1983Le sang des autres ( the blood of others ) de Claude Chabrol avec Jodie Foster
1984L’amour à mort – de Alain Resnais avec Fanny Ardant
    Seulement voix
1987Bernadette – de Jean Delannoy avec Sydney Penny
1988I want to go home / Je veux rentrer à la maison ( I want to go home ) de Alain Resnais avec Gérard Depardieu
La vie et rien d’autre – de Bertrand Tavernier avec Philippe Noiret
1995Les anges gardiens – de Jean-Marie Poiré avec Christian Clavier
Fiche créée le 12 juin 2010 | Modifiée le 23 octobre 2014 | Cette fiche a été vue 5618 fois
PREVIOUSGower Champion || Jean Champion || Jeff ChandlerNEXT