CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Annibale Ninchi
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Delannoy



Date et Lieu de naissance : 12 janvier 1908 (Noisy-le Sec, France)
Date et Lieu de décès : 18 juin 2008 (Guainville, France)
Nom Réel : Jean-François Henri Delannoy

REALISATEUR

C’est à Noisy-le-Sec que Jean Delannoy voit le jour le 12 janvier 1908. Licencié en lettres, il travaille quelque temps dans une banque, tâte du journalisme et s’essaie à la décoration. Voyant sa sœur, l’actrice Henriette Delannoy, évoluer dans le monde du Septième Art, il décide, lui aussi, de se lancer dans la comédie. Piètre acteur, il décide alors de s’orienter vers la technique en devenant monteur.

En 1933, Jean Delannoy réalise son premier long métrage, «Paris Deauville», une comédie familiale sans prétention avec André Roanne. Il dirige quelques courts-métrages et retourne au montage et à la co-réalisation, notamment pour Félix Gandéra, avec qui il signe «Tamara la complaisante» en 1937. Alors que la seconde guerre mondiale éclate, il commence le tournage de son premier grand film «Macao, l’enfer du jeu», avec Sessue Hayakawa, Mireille Balin et Eric von Stroheim. Dans l’impossibilité de présenter un film interprété par von Stroheim dans une France occupée qui avait banni des écrans les productions interprétées par celui-ci, les scènes du grand acteur sont retournées avec Pierre Renoir et le film ne sort qu’en 1942. La version originale ne sera présentée au public qu’après la Libération. Entre-temps, le cinéaste acquiert une grande notoriété en dirigeant Tino Rossi dans «Fièvres» (1941), énorme succès public; deux films en costumes avec Pierre Blanchar: «Pontcarral, colonel d’Empire» (1942) et «Le bossu» (1943); mais surtout «L’éternel retour», une adaptation de Jean Cocteau sur la légende de Tristan et Iseult avec Jean Marais et Madeleine Sologne dans les rôles des amants romantiques.

A la fin de la guerre, Jean Delannoy s’impose comme l’un des cinéastes les plus respectés de son époque en recevant, en 1946, le Grand Prix du Festival de Cannes pour «La symphonie Pastorale» (1945) avec Michèle Morgan. Dans les années cinquante, il enchaîne les tournages, adaptant des auteurs à succès, parmi lesquels: Jean-Paul Sartre pour «Les jeux sont faits» (1947), Henri Jeanson pour «Aux yeux du souvenir» (1948), Henri Queffelec pour «Dieu a besoin des hommes» (1950), Victor Hugo pour «Notre-Dame de Paris» (1956) et Georges Simenon «pour «Maigret tend un piège» (1957) et «Maigret et l’affaire Saint-Fiacre» (1959). Tous les grands acteurs de son époque ont une confiance absolue dans la maîtrise de la mise en scène du cinéaste, de Micheline Presle à Jean Gabin, en passant par Michèle Morgan, Jean Marais, Pierre Fresnay, Gina Lollobrigida et Anthony Quinn. Ses réalisations somptueuses lui attirent les foudres de la «nouvelle vague», François Truffaut en tête, qui lui reproche une œuvre froide et trop académique. Incompris et blessé, il continue malgré tout à travailler avec ses comédiens fétiches, mais les goûts du public ont changé et ses films ne font plus recette.

Après plusieurs années d’absence, Jean Delannoy oriente sa carrière vers la télévision en 1977. En 1986, son parcours en enfin reconnu lorsque l’Académie du Cinéma lui décerne un César d’honneur. Il revient au cinéma avec «Bernadette» (1987), reconstitution sur Bernadette Soubirous, suivi de «La passion de Bernadette» (1989), puis d’une évocation de la vie de la mère du Christ pour «Marie de Nazareth» (1994). Après l’insuccès de ce triptyque religieux, le réalisateur abandonne définitivement le Septième Art et se retire à Guainville en Eure-et-Loir. Il s’éteint centenaire à son domicile, le 18 juin 2008 et repose désormais au cimetière de ce petit village.

© Philippe PELLETIER

copyright
1926Casanova / Les amours de Casanova – de René Barberis avec Diana Karenne
    Seulement interprétation
1927Miss Helyett – de Georges Monca & Maurice Kéroul avec Marie Glory
    Seulement interprétation
1928La grande passion – de André Hugon avec Lil Dagover
    Seulement interprétation
1932La belle marinière – de Harry Lachman avec Madeleine Renaud
    Seulement montage
Une étoile disparaît – de Robert Villers avec Suzy Vernon
    Seulement montage
Le fils improvisé – de René Guissart avec Fernand Gravey
    Seulement montage
CM Franches lippées – de Jean Delannoy avec Alice Tissot
    + montage
1933Casanova – de René Barberis avec Madeleine Ozeray
    Seulement interprétation
Le père prématuré – de René Guissart avec Saturnin Fabre
    Seulement montage
Paris Deauville – de Jean Delannoy avec Monique Rolland
    + montage
CM Mon chapeau – de Lucien Jaquelux avec Jackie Monnier
    Seulement montage
1934Le roi des Champs-Élysées – de Max Nosseck avec Buster Keaton
    Seulement montage
CM La moule – de Jean Delannoy avec Simone Renant
    + montage
CM L’école des détectives – de Jean Delannoy avec Simone Viovy
    + montage
CM Une vocation irrésistible – de Jean Delannoy avec Maryse Bousquet
1935Michel Strogoff – de Jacques de Baroncelli avec Anton Walbrook
    Seulement montage
Tovaritch – de Jacques Deval, Germain Fried, Jean Tarride & Victor Trivas avec Junie Astor
    Seulement montage
1936Club de femmes – de Jacques Deval avec Josette Day
    Seulement montage & assistant réalisateur
Nitchevo / L’agonie du sous-marin – de Jacques de Baroncelli avec Harry Baur
    Seulement montage
1937Feu ! – de Jacques de Baroncelli avec Edwige Feuillère
    Seulement montage
Tamara la complaisante – de Jean Delannoy & Félix Gandéra avec Véra Korène
CM Ne tuez pas Dolly – de Jean Delannoy avec Nino Roberti
1938Le paradis de Satan – de Félix Gandéra avec Jany Holt
    Seulement assistant réalisateur
La Vénus de l’or – de Charles Méré & Jean Delannoy avec Mireille Balin
    + montage
CM Le détective a du flair – de Jean Delannoy avec Pauline Carton
1939 DO Le monde en action – de Jean Delannoy
    Inachevé
1940Macao, l’enfer du jeu / L’enfer du jeu – de Jean Delannoy avec Sessue Hayakawa
    + production
1941Le diamant noir – de Jean Delannoy avec Louise Carletti
    + dialogues, scénario & montage
Fièvres – de Jean Delannoy avec Tino Rossi
    + montage
1942L’assassin a peur la nuit – de Jean Delannoy avec Jean Chevrier
    + adaptation, scénario & montage
Pontcarral, colonel d’Empire – de Jean Delannoy avec Pierre Blanchar
1943L’éternel retour – de Jean Delannoy avec Madeleine Sologne
Le bossu – de Jean Delannoy avec Paul Bernard
1945La part de l’ombre – de Jean Delannoy avec Jean-Louis Barrault
    + scénario & montage
La symphonie pastorale – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
    + adaptation & scénario
    Grand Prix du Festival au festival du cinéma de Cannes, France
1947Les jeux sont faits – de Jean Delannoy avec Marcello Pagliero
    + adaptation & scénario
1948Aux yeux du souvenir / Souvenir – de Jean Delannoy avec Jean Marais
    + adaptation & scénario
Le secret de Mayerling / Mayerling – de Jean Delannoy avec Jane Marken
    + adaptation & scénario
1950Dieu a besoin des hommes – de Jean Delannoy avec Madeleine Robinson
    Prix International au festival du cinéma de Venise, Italie

    Prix OCIC au festival du cinéma de Venise, Italie

    Prix Spécial de la ville de Berlin au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
1951Le garçon sauvage – de Jean Delannoy avec Dora Doll
    + adaptation & scénario
La minute de vérité – de Jean Delannoy avec Daniel Gélin
    + dialogues & scénario
1952Destinées – de Jean Delannoy, Christian-Jaque & Marcello Pagliero avec Michèle Morgan
    Segment « Jeanne »
1953La route Napoléon – de Jean Delannoy avec Pierre Fresnay
    + scénario
Secrets d’alcôve ( il letto / the bed ) de Henri Decoin, Gianni Franciolini, Jean Delannoy & Ralph Habib avec Martine Carol
    + adaptation & scénario – segment « Le lit de la Pompadour »
1954Obsession – de Jean Delannoy avec Raf Vallone
1955Chiens perdus sans collier – de Jean Delannoy avec Jean Gabin
1956Marie-Antoinette / Marie-Antoinette reine de France – de Jean Delannoy avec Richard Todd
    + adaptation & scénario
Notre Dame de Paris – de Jean Delannoy avec Anthony Quinn
1957Maigret tend un piège – de Jean Delannoy avec Annie Girardot
    + scénario
1958Guinguette – de Jean Delannoy avec Paul Meurisse
    + adaptation & scénario
1959Maigret et l’affaire Saint-Fiacre – de Jean Delannoy avec Valentine Tessier
    + adaptation & scénario
1960Le baron de l’écluse – de Jean Delannoy avec Micheline Presle
    + adaptation & scénario
La Française et l’amour – de Christian-Jaque, Henri Decoin, René Clair, Michel Boisrond, Jean Delannoy, Henri Verneuil & Jean-Paul Le Chanois avec Sophie Desmarets
    Segment « L’adolescence »
La princesse de Clèves – de Jean Delannoy avec Marina Vlady
1961Le rendez-vous / Le rendez-vous de Noël – de Jean Delannoy avec Jean-Claude Pascal
    + adaptation & scénario
1962Vénus impériale ( Venere imperiale / imperial Venus ) de Jean Delannoy avec Gina Lollobrigida
    + scénario
1964Les amitiés particulières – de Jean Delannoy avec Louis Seigner
Le majordome – de Jean Delannoy avec Geneviève Page
    + adaptation & scénario
1965Le lit à deux places ( the double bed / raccont i a due piazze ) de François Dupont-Midy, Jean Delannoy & Gianni Puccini avec France Anglade
    Segments « Le berceau » & « La répétition »
Les sultans – de Jean Delannoy avec Louis Jourdan
    + adaptation & scénario
1966Le soleil des voyous – de Jean Delannoy avec Robert Stack
    + adaptation & scénario
1969La peau de Torpédo – de Jean Delannoy avec Lilli Palmer
    + adaptation & scénario
1972Pas folle la guêpe – de Jean Delannoy avec Françoise Rosay
    + scénario
1977 TV Hamlet – de Jean Delannoy avec Michel Duchaussoy
1978 TV Histoire du chevalier des Grieux et de Manon Lescaut – de Jean Delannoy avec Fanny Cottençon
1979 TV Les grandes conjurations: Le coup d’état du 2 décembre – de Jean Delannoy avec Jacques Monod
1980 TV L’été indien – de Jean Delannoy avec Brigitte Fossey
    + scénario
1981 TV Frère Martin – de Jean Delannoy avec Philippe Clay
    + scénario
1982 TV Le crime de Pierre Lacaze – de Jean Delannoy avec Roger Hanin
    + scénario
1986 TV Tout est dans la fin / L’énigmatique Monsieur S – de Jean Delannoy avec Michel Beaune
    + scénario
1987Bernadette – de Jean Delannoy avec Sydney Penny
    + scénario
1989La passion de Bernadette – de Jean Delannoy avec Emmanuelle Riva
    + scénario
1990 TV Le gorille – de Jean Delannoy avec Karim Allaoui
    + scénario – Série : épisode « Le gorille compte ses abattis »
1994Marie de Nazareth – de Jean Delannoy avec Myriam Mézières
    + scénario
AUTRES PRIX :
      
    César d’honneur, France ( 1986
Fiche créée le 19 juin 2008 | Modifiée le 16 mai 2013 | Cette fiche a été vue 7340 fois
PREVIOUSLise Delamare || Jean Delannoy || Germaine DelbatNEXT