CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Irma Gramatica
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Galland



Date et Lieu de naissance : 28 mai 1897 (Laval, France)
Date et Lieu de décès : 18 juillet 1967 (Evian-les-Bains, France)
Nom Réel : Jean Charles Pierre Galland

ACTEUR
Image
1933 Remous – de Edmond T. Gréville avec Jeanne Boitel, Robert Arnoux, Françoise Rosay & Maurice Maillot
Image
1935 Marchand d’amour – de Edmond T. Gréville avec Rosine Deréan, Françoise Rosay, Robert Arnoux & Félix Oudart
Image
1958 La tête contre les murs – de Georges Franju avec Anouk Aimée, Paul Meurisse, Pierre Brasseur & Jean-Pierre Mocky
Image
1963 Un drôle de paroissien – de Jean-Pierre Mocky avec Bourvil, Francis Blanche, Jean Poiret & Jean Tissier

Jean Galland a dû naître avec une cuillère d’argent dans la bouche. Aristocrate-né, on jugerait qu’il a, comme Jacques Castelot, Maurice Escande ou Jean Ozenne (à qui il ressemble un peu), du sang bleu dans les veines. Snob de la tête aux pieds, il vous toise de son œil hautain. Et s’il parle, de sa voix coupante, il mâchouille les mots comme un lord anglais ou les cisaille entre ses lèvres serrées. Il faut le voir, dans «Edouard et Caroline» (1951) de Jacques Becker, en bourgeois plastronnant qui n’appelle sa nièce que «Carolaïne», parce que c’est, pour lui, du dernier chic.

Jean Charles Pierre Galland est né le 28 mai 1897 à Laval (Mayenne). Il fait d’abord des études de droit et prépare l’école libre des sciences politiques. Mais, contaminé par le virus du théâtre, c’est la prestigieuse troupe du Vieux Colombier qu’il intègre après la guerre. Là, sous les auspices du grand Jacques Copeau, il crée quelques pièces, qui lui valent un succès d’estime: «La folle du logis», de Latour Sain-Ybars ou «Hyménée», de Edouard Bourdet et Jacques Deval. Venu au cinéma au début des années trente, il lui arrive d’avoir des rôles de premier plan, en particulier sous la direction de Edmond T. Gréville. Ainsi, dans «Remous» (1933), un mélodrame assez démodé, il incarne le mari paralytique et impuissant de Jeanne Boitel, qui, par amour pour sa femme, préfère se suicider. Dans «Marchand d’amour» (1935), il décroche le rôle principal et il incarne un réalisateur de films assez osés (pour l’époque!), qui veut donner au monde une œuvre plus ambitieuse. «Menaces» (1939), avec Erich von Stroheim et Ginette Leclerc, lui offre aussi une composition intéressante.

Pour le reste, Jean Galland doit souvent se contenter de rôles secondaires, parfois de simples silhouettes, qui ne rendent pas justice à son talent. Ainsi, dans les années 1930, son physique de hobereau prussien le voue aux rôles d’espion ou d’officier, comme dans «Deuxième bureau» (1935) de Pierre Billon, «Marthe Richard au service de la France» (1937) de Raymond Bernard où il côtoie Edwige Feuillère ou «La danseuse rouge» (1937) de Jean-Paul Paulin. Il y a quelques exceptions, bien sûr: Max Ophüls fait appel à lui pour représenter «Le masque» dans le premier sketch de cet admirable film qu’est «Le plaisir» (1951). Il crayonne encore, ici ou là, quelques personnages consistants, comme le père impitoyable qui fait interner son fils, incarné par Jean-Pierre Mocky, dans «La tête contre les murs» (1958) de Georges Franju. Devenu réalisateur, le même Mocky, qui aime les acteurs, lui offre des compositions intéressantes, comme l’évêque de «Snobs» (1962), aux côtés de Francis Blanche et Michael Lonsdale, ou le supérieur de collège d’«Un drôle de paroissien» (1963) où Bourvil pillent les troncs des églises. On le voit aussi sur le petit écran. C’est dans des rôles historiques qu’il apparaît le plus souvent; il est ainsi, pour la mythique «Caméra explore le temps», de Stellio Lorenzi, Alain Decaux et André Castelot, le réformateur écossais John Knox, Enguerrand de Marigny ou le comte de Mesnard. Il se glisse aussi dans les atours impériaux de François-Joseph à l’occasion d’un épisode de la série «Enigmes de l’histoire», des mêmes auteurs.

Jean Galland était divorcé de la comédienne Germaine Dermoz. C’est alors qu’il est en tournée théâtrale à Evian qu’il meurt subitement d’une crise cardiaque, le 18 juillet 1967. Il est inhumé au cimetière de Condé-sur-Noireau, dans le Calvados.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1929Paris la nuit – de Henri Diamant-Berger avec Suzet Maïs
1931Les croix de bois – de Raymond Bernard avec Pierre Blanchar
Baroud – de André Jaeger-Schmidt avec Colette Darfeuil
1932Mater Dolorosa – de Abel Gance avec Line Noro
Le jugement de minuit – de André Charlot & Alexander Esway avec Fernandel
Fantômas – de Paul Féjos avec Tania Fédor
Coup de feu à l’aube – de Serge de Poligny avec Annie Ducaux
CM Un client de province – de Charles-Félix Tavano avec Albert Broquin
1933Un certain monsieur Grant – de Gerhard Lamprecht & Roger Le Bon avec Olga Tschechowa
Les requins du pétrole – de Henri Decoin & Rudolf Katscher avec Gabriel Gabrio
Remous – de Edmond T. Gréville avec Françoise Rosay
Le barbier de Séville – de Jean Kemm & Hubert Bourlon avec Josette Day
1934Le scandale – de Marcel L’herbier avec Gaby Morlay
Le mystère Imberger – de Jacques Séverac avec Camille Bert
Cessez le feu ! / Amis comme autrefois – de Jacques de Baroncelli avec Paul Azaïs
Amok – de Fédor Ozep avec Fréhel
1935Princesse Tam Tam – de Edmond T. Greville avec Josephine Baker
Stradivarius – de Géza von Bolváry & Albert Valentin avec Pierre Richard-Willm
Roses noires – de Paul Martin & Jean Boyer avec Lilian Harvey
Marchand d’amour – de Edmond T. Gréville avec Paul Ollivier
Deuxième bureau – de Pierre Billon avec Véra Korène
1936Le disque 413 / Symphonie d’amour – de Richard Pottier avec Jules Berry
L’inconnue ( die unbekannte ) de Frank Wisbar avec Sybille Schmitz
The house of the spaniard – de Reginald Denham avec Brigitte Horney
Passeurs d’hommes – de René Jayet avec Junie Astor
1937La danseuse rouge / La chèvre aux pieds d’or – de Jean-Paul Paulin avec Maurice Escande
Les hommes de proie – de Willy Rozier avec Jeanne Boitel
Marthe Richard / Marthe Richard, espionne au service de la France – de Raymond Bernard avec Erich von Stroheim
27 Rue de la Paix – de Richard Pottier avec Julien Carette
1938Werther / Le roman de Werther – de Max Ophüls avec Annie Vernay
Bar du Sud – de Henri Fescourt avec Dolly Davis
Entente cordiale – de Marcel L’Herbier avec Victor Francen
1939Le beau Danube bleu / Le Danube bleu – de Emil Edwin Reinert & Alfred Rode avec José Noguéro
Nadia la femme traquée / L’ombre du deuxième bureau – de Claude Orval avec Mireille Perrey
La brigade sauvage – de Jean Dréville & Marcel L’Herbier avec Charles Vanel
Menaces – de Edmond T. Gréville avec Mireille Balin
Brazza ou l’épopée du Congo – de Léon Poirier avec Thomy Bourdelle
1940Ceux du ciel – de Yvan Noé avec Marie Bell
1941Vie privée – de Walter Kapps avec Robert Le Vigan
Andorra ou les hommes d’Airain – de Émile Couzinet avec Jany Holt
1942La femme perdue – de Jean Choux avec Marguerite Pierry
1943L’homme sans nom – de Léon Mathot avec André Alerme
1950Édouard et Caroline – de Jacques Becker avec Anne Vernon
1951Le plaisir – de Max Ophüls avec Gaby Morlay
    Segment « Le masque »
1952La fugue de monsieur Perle – de Roger Richebé avec Noël-Noël
1953Madame de… – de Max Ophüls avec Vittorio De Sica
L’aventurier de Séville ( aventuras del barbero de Sevilla ) de Ladislao Vajda avec Luis Mariano
Le guérisseur – de Yves Ciampi avec Danielle Delorme
1954Marianne de ma jeunesse / Marianne – de Julien Duvivier avec Pierre Vaneck
Le fils de Caroline chérie – de Jean Devaivre avec Brigitte Bardot
1955Lola Montès – de Max Ophüls avec Martine Carol
L’énigmatique monsieur D ( foreign intrigue ) de Sheldon Reynolds avec Robert Mitchum
1956Bonjour toubib – de Louis Cuny avec Jacqueline Pierreux
Mademoiselle strip-tease – de Pierre Foucaud avec Philippe Nicaud
1957Une manche et la belle – de Henri Verneuil avec Isa Miranda
À pied, à cheval et en voiture – de Maurice Delbez avec Noël-Noël
La peau de l’ours – de Claude Boissol avec Jean Richard
1958Christine – de Pierre Gaspard-Huit avec Romy Schneider
La tête contre les murs – de Georges Franju avec Anouk Aimée
1959Signé Arsène Lupin – de Yves Robert avec Alida Valli
1960Les godelureaux – de Claude Chabrol avec Stéphane Audran
1961Une grosse tête – de Claude de Givray avec Alexandra Stewart
Le rendez-vous de minuit – de Roger Leenhardt avec Lilli Palmer
La poupée – de Jacques Baratier avec Jacques Dufilho
1962Snobs ! – de Jean-Pierre Mocky avec Francis Blanche
Les vierges – de Jean-Pierre Mocky avec Charles Aznavour
L’empire de la nuit – de Pierre Grimblat avec Geneviève Grad
1963Un drôle de paroissien – de Jean-Pierre Mocky avec Bourvil
L’honorable Stanislas, agent secret – de Jean-Charles Dudrumet avec Jean Marais
Des frissons partout – de Raoul André avec Perrette Pradier
Les aventures de Salavin / La confession de minuit – de Pierre Granier-Deferre avec Julien Carette
1964Les gros bras – de Francis Rigaud avec Darry Cowl
1966Sale temps pour les mouches / Commissaire San Antonio – de Guy Lefranc avec Gérard Barray
Fiche créée le 24 novembre 2009 | Modifiée le 12 août 2014 | Cette fiche a été vue 5460 fois
PREVIOUSJacques Galland || Jean Galland || Lucy GallardoNEXT