CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Michael Gough
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Gaven



Date et Lieu de naissance : 16 janvier 1918 (Saint-Rome-de-Cernon, France)
Date et Lieu de décès : 5 mai 2014 (Paris, France)
Nom Réel : Jean Henri Pierre Gaven

ACTEUR
Image
1955 Si tous les gars du monde – de Christian-Jaque avec André Valmy, Marc Cassot & Hélène Perdrière
Image
1956 La rivière des trois jonques – de André Pergament avec Dominique Wilms & Lise Bourdin
Image
1957 Les aventuriers du Mékong – de Jean Bastia avec Dominique Wilms & Jean-Pierre Kérien
Image
1972 La course du lièvre à travers les champs – de René Clément avec Jean-Louis Trintignant & Robert Ryan

Jean Gaven est né le 16 janvier 1918 à Saint-Rome-de-Cernon, petit village de l’Aveyron. Qualifié d’éternel second rôle du cinéma français, il n’en a pas moins collectionné les films, sous la houlette de grands cinéastes et auprès d’illustres acteurs. Tout commence en 1942, avec «Les cadets de l’océan», de Jean Dréville, qui évoque la vie de futurs marins. Mais ce n’est qu’à partir des années 1950 que l’acteur se voit proposer des rôles plus visibles et plus consistants. Boxeur dans «Ils étaient cinq» (1951) de Jacques Pinoteau, face à Louis de Funès et Jean Carmet, il se retrouve abbé dans «Le boulanger de Valorgue» (1952) de Henri Verneuil, avec Fernandel. Aux côtés de Michèle Morgan et Raf Vallone, il est trapéziste dans «Obsession» (1953) de Jean Delannoy. Autant d’interprétations auxquelles Jean Gaven apporte son visage avenant et son allure énergique. Dans «Les pépées font la loi» (1954) de Raoul André, il rejoint Louis de Funès, mais surtout rencontre l’actrice et «femme fatale» Dominique Wilms qu’il épouse en 1957. Les films se succèdent. «Si tous les gars du monde» (1955) de Christian Jaque, «La loi des rues» (1956) de Ralph Habib, avec Jean-Louis Trintignant et Lino Ventura, «Méfiez-vous fillettes» (1957) de Yves Allégret, auprès de Antonella Lualdi et Robert Hossein, consacrent son talent. «La rivière des trois jonques» (1956) de André Pergament et «Les aventuriers du Mékong» (1957) de Jean Bastia, productions aussi exotiques que médiocres mais qui lui offrent le premier rôle auprès de Dominique Wilms, ne parviendront pas à le hisser en tête d’affiche des tournages qui suivront.

Durant la décennie suivante, des réalisateurs renommés, tels Denys de La Patellière ou Henri-Georges Clouzot, continuent à faire appel à son physique enjoué et à son jeu naturel au sein de castings prestigieux. Il se coule dans la peau d’inspecteurs de police pour «Le pacha» (1967) de Georges Lautner, face à Jean Gabin, et pour «Le passager de la pluie» (1969) de René Clément, avec Charles Bronson et Marlène Jobert. La popularité, il l’acquiert surtout grâce au petit écran et à un feuilleton télévisé, «Maurin des Maures» (1970), dont il tient le rôle titre de Maurin, sympathique et séducteur braconnier du massif des Maures, qui ne cesse d’avoir les gendarmes à ses trousses. Le cinéma n’évince pas pour autant l’acteur qui renoue avec René Clément pour «La course du lièvre à travers les champs» (1972) entouré de Jean-Louis Trintignant, Robert Ryan et Aldo Ray. Films policiers, comiques, dramatiques, d’aventure, Jean Gaven tourne dans tous les genres, y compris érotiques, sous la direction de Just Jaeckin, avec «Histoire d’O» (1974) puis «Madame Claude» (1976). À partir de «L’été meurtrier» (1983) de Jean Becker, face à Isabelle Adjani, ses apparitions se font plus rares jusqu’à son dernier film, «Les Bidochon» (1995) de Serge Korber, dans lequel il accepte un petit rôle auprès d’une pléiade de vedettes, comme Anémone, Annie Girardot, Daniel Gélin, Jean-François Stevenin ou Jean-Pierre Cassel.

Parallèlement au cinéma et à la télévision, le théâtre, où il a débuté, permet à Jean Gaven de goûter aux applaudissements du public. Car s’il n’a pas obtenu de rôle phare au cours de sa longue carrière, son nom à l’affiche d’un film a toujours été promesse de succès. Simple et fidèle à ses origines, l’acteur a gardé un attachement profond pour son village natal où il revenait régulièrement se ressourcer. Mais c’est à Paris que le 5 mai 2014 il décède à l’âge de 96 ans, soutenu dans la maladie par sa fidèle épouse et à jamais considéré comme l’un des «derniers géants de la race des grands seconds rôles».

© Isabelle MICHEL

copyright
1942Les cadets de l’océan – de Jean Dréville avec Blanchette Brunoy
1945Fils de France – de Pierre Blondy avec Jean Mercanton
L’assassin n’est pas coupable – de René Delacroix avec Jules Berry
Tombé du ciel – de Emile Edwin Reinert avec Claude Dauphin
1946Histoire de chanter – de Gilles Grangier avec Luis Mariano
Six heures à perdre – de Alex Joffé & Jean Lévitte avec Denise Grey
1947Rapide de nuit – de Marcel Blistène avec Sophie Desmarets
1948La bataille de feu / Les joyeux conscrits – de Maurice de Canonge avec Nicole Maurey
Jo-la-Romance – de Gilles Grangier avec Ginette Leclerc
1949Au grand Balcon – de Henri Decoin avec Pierre Fresnay
1950Demain nous divorçons – de Louis Cuny avec Suzet Maïs
La peau d’un homme – de René Jolivet avec Colette Ripert
1951Les quatre sergents de Fort Carré – de André Hugon avec Jean Carmet
Le crime du Bouif – de André Cerf avec Champi
Ils étaient cinq – de Jacques Pinoteau avec Jean-Claude Pascal
1952Duel à Dakar – de Claude Orval & Georges Combret avec Lysiane Rey
Plume au vent ( pluma al viento ) de Louis Cuny & Ramón Torrado avec Carmen Sevilla
Le boulanger de Valorgue – de Henri Verneuil avec Fernandel
1953Obsession – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
1954Le grand pavois – de Jacques Pinoteau avec Jean Chevrier
Les pépées font la loi – de Raoul André avec Louise Carletti
Sophie et le crime – de Pierre Gaspard-Huit avec Marina Vlady
1955La môme Pigalle – de Alfred Rode avec Claudine Dupuis
La madone des sleepings – de Henri Diamant-Berger avec Erich von Stroheim
Si tous les gars du monde – de Christian-Jaque avec Hélène Perdrière
1956La loi des rues – de Ralph Habib avec Silvana Pampanini
La rivière des trois jonques – de André Pergament avec Lise Bourdin
1957Les sorcières de Salem – de Raymond Rouleau avec Simone Signoret
Méfiez-vous fillettes ! – de Yves Allégret avec Antonella Lualdi
Les aventuriers du Mékong – de Jean Bastia avec Dominique Wilms
1958Du rififi chez les femmes – de Alex Joffé avec Françoise Rosay
1959Visa pour l’enfer / Passeport pour l’enfer – de Alfred Rode avec Nadine Tallier
Vingt mille lieues sur la terre ( Leon Garros ishchet duga ) de Marcello Pagliero avec Tatiana Samoïlova
1960Amour, autocar et boites de nuit / Paris, c’est l’amour – de Walter Kapp avec Geneviève Kervine
1961Le bateau d’Émile / Le homard flambé – de Denys de La Patellière avec Michel Simon
1964L’enfer – de Henri-Georges Clouzot avec Romy Schneider
    Inachevé
1965Piège pour Cendrillon – de André Cayatte avec Dany Carrel
1966Bagarre à Bagdad pour K27 ( il gioco delle spie / our men in Bagdad ) de Paolo Bianchini avec Rory Calhoun
1967Le pacha – de Georges Lautner avec Jean Gabin
1969Le passager de la pluie ( rider on the rain ) de René Clément avec Charles Bronson
1970Un aller simple – de José Giovanni avec Maurice Garrel
1971Où est passé Tom ? – de José Giovanni avec Alexandra Stewart
1972La course du lièvre à travers les champs – de René Clément avec Lea Massari
1974Histoire d’O – de Just Jaeckin avec Corinne Clery
1975Les mal partis – de Sébastien Japrisot avec Marie Dubois
1976Le trouble fesse / Le gaffeur – de Raoul Foulon avec Bernadette Lafont
Madame Claude – de Just Jaeckin avec Françoise Fabian
1978La grande cuisine ( who is killing the great chefs of Europe ? / someone is killing the great chefs of Europe / too many chefs ) de Ted Kotcheff avec Jacqueline Bisset
1979Un jour un tueur – de Serge Korber avec Mylène Demongeot
1980Signé Furax – de Marc Simenon avec Dany Saval
1983L’été meurtrier – de Jean Becker avec Isabelle Adjani
1984Vénus ( Venus ) de Peter Hollison avec Odile Michel
1987Juillet en septembre – de Sébastien Japrisot avec Anne Parillaud
1991L’œil écarlate – de Dominique Roulet avec Stefania Sandrelli
1995Les Bidochon – de Serge Korber avec Annie Girardot
Fiche créée le 27 janvier 2009 | Modifiée le 2 juin 2014 | Cette fiche a été vue 7450 fois
PREVIOUSLys Gauty || Jean Gaven || John GavinNEXT