CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Philippe Nicaud
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Harlow



Date et Lieu de naissance : 3 mars 1911 (Kansas City, Missouri, USA)
Date et Lieu de décès : 7 juin 1937 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Harlean Carpenter

ACTRICE
Image
1931 Blonde platine (platinum blonde) de Frank Capra avec Loretta Young, Robert Williams & Claud Allister
Image
1934 La belle du Missouri (the girl from Missouri) de Jack Conway avec Lionel Barrymore & Franchot Tone
Image
1936 Une belle blonde (Suzy) de George Fitzmaurice avec Cary Grant, Franchot Tone & Lewis Stone
Image
1937 Saratoga – de Jack Conway avec Clark Gable, Walter Pidgeon, Frank Morgan & Una Merkel

Fille unique d’un dentiste, Jean Harlow naît Harlean Carpenter, le 3 mars 1911, à Kansas City dans l’état du Missouri. Elle est loin d’être majeure quand elle épouse, en 1927, un jeune homme avec qui elle part pour Los Angeles. La même année, à peine arrivée sur la côte ouest, elle trouve à se faire embaucher dans «Why is the plumber?», un court métrage de Leo McCarey. Elle obtient ainsi des petits rôles dans une quinzaine de productions avant l’avènement du parlant et, en particulier, dans des films comiques de Stan Laurel et Oliver Hardy, comme «Son Altesse Royale» en 1928. Puis elle côtoie de loin Maurice Chevalier et Jeanette MacDonald dans «Parade d’amour» (1929) réalisé par Ernst Lubitsch.

En 1930 Jean Harlow sort de l’anonymat en interprétant l’amie de deux frères rivaux, engagés dans la R.A.F. pendant la première guerre mondiale, dans «Les anges de l’enfer» de Howard Hugues. La même année, elle tourne auprès du grand Wallace Beery dans «Tribunal secret». Elle est la partenaire de Spencer Tracy dans «Goldie» puis de Charles Chaplin dans «Les lumières de la ville». Mais c’est «La blonde platine» (1931), comédie très réussie de Frank Capra, qui forge sa légende. Elle y incarne Anne Schuyler, une jeune femme riche qui épouse, plus pour se changer les idées que par véritable amour, Stew Smith, un journaliste très sympathique joué par Robert Williams. Heureusement la fidèle collaboratrice de Stew, interprétée par Loretta Young veille au grain ! Le film se termine par un divorce et chacun reprend la place qui lui convient le mieux.

Les succès s’enchaînent alors. Jean Harlow est désormais la star de la MGM. Elle est dirigée par les grands metteurs en scène d’Hollywood comme Victor Fleming, George Cukor ou Jack Conway, pour ne citer qu’eux. Elle donne la réplique à Charles Boyer Franchot Tone, Mickey Rooney, Spencer Tracy, James Stewart, Cary Grant, etc. Elle est la partenaire de prédilection de Clark Gable comme dans «La Belle de Saigon» (1932) ou «La malle de Singapour» (1935), film où elle incarne une femme entretenue qui va finalement aider le capitaine à sauver son navire face au méchant Wallace Beery.

Mais Jean Harlow est à la ville, ce qu’elle est à l’écran. Elle divorce une première fois à dix huit ans. À la fin des années vingt, elle est notamment la maîtresse des célèbres gangsters Bugsy Siegel et Abner Zwillmann. En 1931, on raconte qu’elle a poussé au suicide son deuxième mari, le producteur Paul Bern. Elle n’a que vingt cinq ans quand elle sépare de son troisième époux, le directeur de la photo Harold Rosson, après seulement quelques mois de vie commune. Jean trouve malgré tout une certaine sérénité auprès de l’acteur William Powell, rencontré sur le tournage de «Imprudente jeunesse» (1934).

En 1937, Jean Harlow retrouve Clark Gable pour «Saratoga», un film sur le monde des courses de chevaux. En cours de tournage, elle doit être hospitalisée pour une urémie. Elle meurt le 7 juin 1937. Elle vient à peine de fêter ses vingt six ans. Jack Conway le réalisateur finit le film avec une doublure pendant que Louis B. Mayer lui organise des funérailles dignes d’une reine. «Saratoga» est un immense succès à sa sortie tandis que la mort prématurée de Jean Harlow renforce encore la légende funeste de cette actrice et femme fatale dont la carrière aura duré moins de dix ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1927 CM Why is a plumber ? – de Leo McCarey avec Albert Conti
1928 Son voyage en Chine ( Moran of the marines ) de Frank R. Strayer avec Richard Dix
Pourquoi être bon ? ( why be good ? ) de William A. Seiter avec Neil Hamilton
CM Vive la liberté ! ( liberty / criminals at large ) de Leo McCarey avec Oliver Hardy
CM Son altesse royale ( double whoopee ) de Lewis R. Foster avec Stan Laurel
1929La cadette ( the Saturday night kid / love’em and leave’em ) de A. Edward Sutherland avec Clara Bow
This thing called love – de Paul L. Stein avec Constance Bennett
Fugitives – de William Beaudine avec Virginia Bruce
Harmonie ( close harmony ) de A. Edward Sutherland & John Cromwell avec Jack Oakie
Les nuits de New York ( New York nights ) de Lewis Milestone avec Norma Talmadge
Parade d’amour ( the love parade ) de Ernst Lubitsch avec Maurice Chevalier
CM Une saisie mouvementée ( bacon grabbers ) de Lewis R. Foster avec Oliver Hardy
CM Weak but willing – de William Watson avec Billy Bevan
CM The unkissed man – de Leo McCarey avec Bryant Washburn
CM Thundering toupees – de Robert F. McGowan avec Edgar Kennedy
1930Les anges de l’enfer ( hell’s angels ) de Howard Hughes avec Ben Lyon
Tribunal secret ( the secret six ) de George Hill avec Wallace Beery
L’ennemi public ( the public enemy / enemies of the public ) de William A. Wellman avec James Cagney
Goldie – de Benjamin Stoloff avec Spencer Tracy
Les lumières de la ville ( city lights ) de Charles Chaplin avec Charles Chaplin
1931Blonde platine ( platinium blonde ) de Frank Capra avec Loretta Young
L’homme de fer ( iron man ) de Tod Browning avec Lew Ayres
Three wise girls – de William Beaudine avec Mae Clarke
La bête de la cité ( the beast of the city ) de Charles Brabin avec Walter Huston
CM Talking screen snapshots – de ? avec Harold Lloyd
    Seulement apparition
CM Les deux légionnaires ( Beau Hunks / Beau Chumps ) de James W. Horn avec Charles Middleton
1932La femme aux cheveux rouges ( red-headed woman ) de Jack Conway avec Charles Boyer
La belle de Saigon ( red dust ) de Victor Fleming avec Mary Astor
Les invités de huit heures ( dinner at eight ) de George Cukor avec John Barrymore
CM Hollywood on parade – de ? avec Charles Chaplin
    Seulement apparition
1933Dans tes bras ( hold your man ) de Sam Wood avec Clark Gable
Mademoiselle Volcan ( bombshell / blonde bombshell ) de Victor Fleming avec Pat O’Brien
CM Hollywood on parade No. B-1 – de ? avec Claudette Colbert
    Seulement apparition
1934La belle du Missouri / J’épouserai un millionnaire ( the girl from Missouri / 100% pure / born to be kissed ) de Jack Conway avec Lionel Barrymore
Imprudente jeunesse ( reckless ) de Victor Fleming avec Franchot Tone
1935La loi du plus fort ( riffraff ) de J. Walter Ruben avec Mickey Rooney
La malle de Singapour ( China seas ) de Tay Garnett avec Rosalind Russell
Sa femme et sa dactylo ( wife vs. secretary ) de Clarence Brown avec James Stewart
1936Une belle blonde ( Suzy ) de George Fitzmaurice avec Cary Grant
Une fine mouche ( libeled lady ) de Jack Conway avec Myrna Loy
1937Valet de cœur ( personal property / the man in possession ) de W.S. Van Dyke avec Robert Taylor
Saratoga – de Jack Conway avec Walter Pidgeon
DO The Candid Camera Story [very candid] of the Metro-Goldwyn-Mayer Pictures 1937 convention – de ? avec Louis B. Mayer
    Seulement apparition
Fiche créée le 28 mars 2006 | Modifiée le 6 avril 2017 | Cette fiche a été vue 8852 fois
PREVIOUSVeit Harlan || Jean Harlow || Julie HarrisNEXT