CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Rikar Gil
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Herman



Date et Lieu de naissance : 17 mai 1933 (Pagny-sur-Moselle, France)
Date et Lieu de décès : 16 juin 2015 (Gradignan, France)
Nom Réel : Jean Georges Hubert Herman

SCENARISTE
Image
1965 Le dimanche de la vie – de Jean Herman avec Danielle Darrieux, Françoise Arnoul & Olivier Hussenot
Image
1968 Adieu l’ami – de Jean Herman avec Charles Bronson, Alain Delon, Brigitte Fossey & Bernard Fresson
Image
1971 L’œuf – de Jean Herman avec Guy Bedos, Bernadette Lafont, Marie Dubois, Michel Galabru & Jean Rochefort
Image
1981 Garde à vue – de Claude Miller avec Lino Ventura, Michel Serrault, Romy Schneider & Guy Marchand

Né le 17 mai 1933 à Pagny-sur-Moselle, Jean Herman passe son enfance en Bourgogne où sa famille s’est installée pendant l’occupation allemande. À la Libération, il poursuit ses études à Auxerre où il côtoie le cinéaste Jean-Paul Rappeneau, l’homme politique Jean-Pierre Soisson ou le couturier Jean-Louis Scherrer. Après des études de lettres, il s’oriente vers le cinéma en suivant les cours de l’Institut des Hautes Etudes Cinématographiques (IDHEC). Reçu major, il devient lecteur de littérature française à l’Université de Bombay, ce qui lui vaut d’être assistant de Roberto Rossellini sur le documentaire «India». En 1959, il effectue son service militaire au Service cinématographique des armées avant de devenir assistant-réalisateur notamment sur le premier film de Jacques Rivette «Paris nous appartient».

En 1965, Jean Herman passe à la réalisation pour «Le dimanche de la vie», une comédie avec Danielle Darrieux en «diseuse de bonne aventure». Avec son second film, il triomphe au box-office en réunissant Alain Delon et Charles Bronson dans «Adieu l’ami» (1968). Avec l’aide de Sébastien Japrisot, il signe le scénario de ce film policier où un légionnaire démobilisé se laisse enfermer dans la chambre forte d’une entreprise afin d’y replacer des documents compromettants. Il retrouve Alain Delon accompagnée de Mireille Darc dans le polar «Jeff» (1968) sans rencontrer la même audience. Si le drame «Popsy Pop» (1970) avec Claudia Cardinale passe inaperçu, il renoue avec la comédie «L’œuf» (1971) adaptée de Félicien Marceau avec Guy Bedos. Par la suite, il réalise des épisodes de séries policières.

La naissance de son fils autiste l’oblige à interrompre sa carrière de cinéaste. Au début des années soixante-dix, Jean Herman se lance dans la littérature sous le pseudonyme de Vautrin emprunté au héros de Balzac dans «La comédie humaine». Il écrit plusieurs romans policiers publiés dans la «Série Noire» dont «Billy Ze Kick» (1974) adapté au cinéma par Gérard Mordillat. À partir de la fin de la décennie, il passe à l’écriture de scénarios. Pour Jean-Paul Belmondo, il signe successivement «Flic ou voyou» (1978) et «Le guignolo» (1979) de Georges Lautner ainsi que «Le marginal» (1983) de Jacques Deray. Il collabore avec Claude Pinoteau sur «Le grand escogriffe» (1976) avec Yves Montand, Claude Miller sur «Garde à vue» (1981) avec Lino Ventura et Michel Serrault et Yves Boisset sur son propre roman «Canicule» (1983) avec Lee Marvin et Miou-Miou. Il adapte David Goodis («Rue Barbare» – 1983 de Gilles Béhat) et Philippe Djian («Bleu comme l’enfer» – 1985 de Yves Boisset). Pour ses dernières collaborations cinématographiques, il retrouve Gilles Béhat pour «Urgence» (1984) et «Charlie Dingo» (1986).

Par suite, sous le nom de Jean Vautrin, Jean Herman se consacre à l’écriture en s’éloignant du roman policier. Avec Dan Franck, il signe la série «Les Aventures de Boro, reporter photographe» (1987/2009) où un juif hongrois décide de se faire une place au sein de l’univers du reportage photo dans le Paris des années 30. En 1989, il obtient le prestigieux Prix Goncourt pour le roman «Un grand pas vers le Bon Dieu» qui évoque l’histoire des Raquin, une famille de fermiers cajuns en Louisiane, à la fin du 19ème siècle. En 1998, il publie «Le cri du peuple» fresque sur la Commune adaptée en bande dessinée par Jacques Tardi. Il écrit une saga en quatre volumes «Quatre soldats français» (2004/2012) où il dénonce l’absurdité de la Première Guerre mondiale. Agé de 82 ans, il décède le 16 juin 2015.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1958Paris nous appartient – de Jacques Rivette avec Françoise Prévost
    Seulement assistant réalisateur
DO Inde, terre mère ( India: Matri Bhumi ) de Roberto Rossellini
    Seulement assistant réalisateur
DA Voyage en Boscavie – de Claude Choublier & Jean Herman
1960 CM Actua-Tilt – de Jean Herman
CM La quille – de Jean Herman avec Maurice Poli
1961Les quatre cavaliers de l’apocalypse ( four horsemen of the apocalypse ) de Vincent Minnelli avec Charles Boyer
    Seulement assistant réalisateur
Le jour le plus long ( the longest day ) de Bernhard Wicki, Ken Annakin, Andrew Marton & Gerd Oswald avec John Wayne
    Seulement assistant réalisateur
1962 CM Twist parade – de Jean Herman
1963 DO Le chemin de la mauvaise route – de Jean Herman
1964 DO La cinémathèque française – de Jean Herman avec Henri Langlois
1965Le dimanche de la vie – de Jean Herman avec Danielle Darrieux
    Seulement réalisation
1968Adieu l’ami – de Jean Herman avec Charles Bronson
Jeff – de Jean Herman avec Alain Delon
    Seulement réalisation
1969Decameron’69 – de Bernard Clarens, Jean Desvilles, Louis Grospierre, Jean Herman, Miklós Jancsó, Serge Korber & François Reichenbach avec Rita Bennett
1970Popsy Pop ( the butterfly affair / fuori il malloppo / queen of diamonds ) de Jean Herman avec Claudia Cardinale
1971L’œuf – de Jean Herman avec Guy Bedos
1974 TV Le comte Yoster a bien l’honneur ( Graf Yoster gibt sich die Ehre ) de Jean Herman avec Lukas Ammann
    Série – Seulement réalisation des épisodes « Der Papageienkäfig » & « Das Spiel mit dem Tode »
1975 TV Les grands détectives – de Jean Herman avec Gilles Segal
    Série – Seulement réalisation de l’épisode « Monsieur Lecocq »
TV Les peupliers de la Prétentaine – de Jean Herman avec Georges Marchal
    Série – Seulement réalisation
1976Le grand escogriffe – de Claude Pinoteau avec Yves Montand
1977 TV Banlieue Sud-Est – de Gilles Grangier avec Paul Le Person
    Série
1978Flic ou voyou – de Georges Lautner avec Jean-Paul Belmondo
TV Les insulaires – de Gilles Grangier avec Jacques Dufilho
1979Le guignolo – de Georges Lautner avec Jean-Paul Belmondo
L’entourloupe – de Gérard Pirés avec Jean-Pierre Marielle
TV Histoires insolites – de Gilles Grangier avec Bernard Fresson
    Série – Episode « Le locataire d’en haut »
TV Miss – de Roger Pigaut avec Danielle Darrieux
    Série
1980 TV Jean Sans-Terre – de Gilles Grangier avec Michael Lonsdale
1981Garde à vue – de Claude Miller avec Lino Ventura
    César du meilleur scénario original ou adaptation, France

    Prix du Jury au festival des films du monde de Montréal, Canada
1983Le marginal – de Jacques Deray avec Jean-Paul Belmondo
    + apparition
Rue Barbare – de Gilles Béhat avec Bernard Giraudeau
Canicule – de Yves Boisset avec Lee Marvin
1984Urgence – de Gilles Béhat avec Richard Berry
TV Intrigues – de Fabrice Cazeneuve, Juan Luis Buñuel, Maurice Dugowson, Gérard Jourd’hui, Nicolas Gessner & Alastair Reid avec Hito Jaulmes
1985Bleu comme l’enfer – de Yves Boisset avec Lambert Wilson
Billy ze kick – de Gérard Mordillat avec Francis Perrin
    Seulement interprétation
1987Charlie Dingo – de Gilles Béhat avec Caroline Cellier
1991 TV Berlin Lady – de Pierre Boutron avec Robin Renucci
    Série
1999Suspicion ( under suspicion ) de Stephen Hopkins avec Gene Hackman
2011 TV L’été des Lip – de Dominique Ladoge avec Bernard Blancan
Fiche créée le 18 juin 2015 | Modifiée le 7 février 2017 | Cette fiche a été vue 1333 fois
PREVIOUSJacques Herlin || Jean Herman || Jimmy HermanNEXT