CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Aurore Broutin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Kent



Date et Lieu de naissance : 29 juin 1921 (Londres, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 30 novembre 2013 (Bury St Edmunds, Royaume-Uni)
Nom Réel : Joan Mildred Summerfield

ACTRICE

C’est à Brixton, quartier sud de Londres, que Jean Kent est née le 29 juin 1921 sous le véritable patronyme de Joan Mildred Summerfield. Ses parents sont comédiens et, très tôt, elle fait ses débuts sur scène comme danseuse. Elle est encore adolescente quand elle intègre la troupe des chorus girls du Windmill Theatre dans le West End de Londres. Elle se fait alors appeler Jean Carr. En 1935, la jeune femme fait des apparitions au cinéma dans deux films signés Lupino Lane et Henry Edwards. Dès la fin des années trente, elle s’éloigne peu à peu de la danse pour se consacrer principalement au Septième Art, adoptant définitivement le nom de Jean Kent. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, elle joue des rôles secondaires dans une dizaine de productions.

En 1945, Jean Kent décroche son premier grand rôle auprès de Stewart Granger et Anne Crawford dans «Caravane», un film d’aventure dans l’Angleterre du XIXème siècle, réalisé par Arthur Crabtree. Le public découvre au générique de ce film, l’acteur Josef Ramart qu’elle épouse, en 1946, et avec qui elle restera mariée jusqu’à la mort de celui-ci en janvier 1989.

Dès lors, Jean Kent devient une vedette très appréciée des écrans britanniques pendant une douzaine d’années. Elle est la protagoniste d’une vingtaine d’autres productions, parmi lesquelles: «Les pirates de la Manche» (1947) de Bernard Knowles, où elle donne la réplique à Michael Redgrave et Richard Attenborough; «Les ailes brûlées» (1947) un drame de David McDonald avec Dennis Price et Herbert Lom; «La femme en question» (1950) thriller de Anthony Asquith avec Dirk Bogarde; «L’ombre d’un homme» (1951) un drame réalisé par Anthony Asquith et tiré de la pièce de Terence Rattigan «The Browning version», où elle retrouve Michael Redgrave; «Le prince et la danseuse» ( 1957 ) comédie romantique de, et avec, Laurence Olivier et également Marilyn Monroe; «Bonjour tristesse» (1958) adaptation du roman de Françoise Sagan par Otto Preminger, avec Jean Seberg, David Niven, Deborah Kerr; «Fils de forçat» (1959) de Jack Cardiff avec Van Johnson.

En 1959, Jean Kent met un terme à sa carrière cinématographique pour se consacrer essentiellement à la télévision. Elle ne fera qu’un bref retour en 1975, pour partager l’affiche avec Roger Moore et Lee Marvin dans «Parole d’homme», un film d’action viril réalisé par Peter R. Hunt. Pour le petit écran, elle va travailler régulièrement jusqu’en 1991, apparaissant dans des épisodes d’une quarantaine de séries. Elle incarne, entre-autres, la Reine Elizabeth 1ère dans «Le corsaire de la reine» (1961/62), un feuilleton sur les aventures de Francis Drake interprété par Terence Morgan. On la voit aussi dans des séries comme: «No hiding place» (1963/65) avec Raymond Francis, «Thicker than water» (1968/69) avec Roberta Rex ou «Tycoon» (1978) avec Diane Cilento. Pour un de ses derniers rôles, elle est la partenaire de Ian McShane dans la série «Les règles de l’art» en 1991.

Retirée de toute vie publique depuis de nombreuses années, Jean Kent décède le 30 novembre 2013 à l’hôpital West Suffolk de Bury St. Edmunds, après une chute à son domicile de Westhorpe, petit village du Suffolk. Elle avait 92 ans.

© Pascal DONALD

copyright
1935Who’s your father – de Lupino Lane avec Peter Haddon
The rocks of Valpre / High treason – de Henry Edwards avec John Garrick
1939The frozen limits – de Marcel Varnel avec Bernard Lee
1940 DO Hullo fame – de Andrew Buchanan avec Wilbur Hall
1942It’s that man again – de Walter Forde avec Tommy Handley
1943Miss London Ltd. – de Val Guest avec Arthur Askey
Warn that man – de Lawrence Huntington avec Patrick Aherne
L’homme fatal / Fin de siècle ( fanny by gaslight / man of evil ) de Anthony Asquith avec James Mason
1944Soldier, sailor – de Alexander Shaw avec Charles Victor
Bees in paradise – de Val Guest avec Peter Graves
Champagne Charlie – de Alberto Cavalcanti avec Stanley Holloway
Deux mille femmes / Prisonnières de guerre ( two thousand women / house of one thousand women ) de Frank Launder avec Phyllis Calvert
La madone aux deux visages ( Madonna of the seven moons ) de Arthur Crabtree avec Stewart Granger
1945Le masque aux yeux verts ( the wicked lady ) de Leslie Arliss avec Margaret Lockwood
Un soir de rixe ( Waterloo Road ) de Sidney Gilliat avec John Mills
L’honorable monsieur Sans-Gêne ( the rake’s progress / notorious gentleman ) de Sidney Gilliat avec Rex Harrison
Caravane ( caravan ) de Arthur Crabtree avec Dennis Price
1946L’archet magique ( the magic bow ) de Bernard Knowles avec Felix Aylmer
Carnival – de Stanley Haynes avec Michael Wilding
1947Les pirates de la Manche ( the man within / the smugglers ) de Bernard Knowles avec Michael Redgrave
Les amour de Joanna Godden ( the loves of Joanna Godden ) de Charles Frend avec Derek Bond
Bond Street – de Gordon Parry avec Roland Young
Les ailes brûlées ( good time girl ) de David McDonald avec Herbert Lom
1948De Paris à Trieste / Wagons-lits pour Trieste ( the sleeping car to Trieste ) de John Paddy Carstairs avec Albert Lieven
Ma gaie Lady ( Trottie true / the gay Lady ) de Brian Desmond Hurst avec James Donald
1949The reluctant widow / The inheritance – de Bernard Knowles avec Guy Rolfe
Héros et brigands ( quel bandito sono io / mad about the opera / her favorite husband ) de Mario Soldati avec Robert Beatty
1950La femme en question ( the woman in question / 5 angles on murder ) de Anthony Asquith avec Dirk Bogarde
1951L’ombre d’un homme ( the Browning version ) de Anthony Asquith avec Nigel Patrick
1952The lost hours / The big frame – de David MacDonald avec Mark Stevens
1954Before I wake / Shadow of fear – de Albert S. Rogell avec Maxwell Reed
1957Le prince et la danseuse ( the prince and the showgirl ) de Laurence Olivier avec Laurence Olivier
1958Bonjour tristesse – de Otto Preminger avec David Niven
Le sépulture maudite ( grip of the strangler / the haunted strangler / stranglehold ) de Robert Day avec Boris Karloff
1959Fils de forçat / Erreur judiciaire ( beyond this place / web of evidence ) de Jack Cardiff avec Van Johnson
Landru / La dixième femme de Barbe Bleue ( Bluebeard’s ten honeymoons ) de W. Lee Wilder avec George Sanders
Pages indiscrètes ( please turn over ) de Gerald Thomas avec Leslie Phillips
1975Parole d’homme / Dans l’enfer de Zanzibar ( shout at the devil ) de Peter R. Hunt avec Lee Marvin
Fiche créée le 29 janvier 2009 | Modifiée le 9 août 2015 | Cette fiche a été vue 4924 fois
PREVIOUSBarbara Kent || Jean Kent || Doris KenyonNEXT