CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Karin Evans
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Marais



Date et Lieu de naissance : 11 décembre 1913 (Cherbourg, France)
Date et Lieu de décès : 8 novembre 1998 (Cannes, France)
Nom Réel : Jean Alfred Villain-Marais

ACTEUR
Image
1943 L’éternel retour – de Jean Delannoy avec Madeleine Sologne, Jean Murat, Roland Toutain & Junie Astor
Image
1945 La belle et la bête – de Jean Cocteau avec Josette Day, Mila Parélyn Michel Auclair & Marcel André
Image
1960 Le capitan – de André Hunebelle avec Elsa Martinelli, Bourvil, Lise Delamare & Piéral
Image
1965 Fantômas se déchaîne – de André Hunebelle avec Louis de Funès, Mylène Demongeot & Jacques Dynam

Jean Alfred Villain-Marais naît le 11 décembre 1913, à Cherbourg. Sa sœur née en 1911 vient de mourir. Il a aussi un frère, Henri, de quatre ans son aîné. Son père, Alfred, vétérinaire, est mobilisé dès 1914. Quand il revient de la guerre, en 1918, la cohabitation se passe mal. Madame Villain-Marais décide d’abandonner définitivement le domicile conjugal et emmène de force ses deux enfants. Elle s’installe en région parisienne, au Vésinet. Jean a une scolarité chaotique. Il entre finalement dans une usine à seize ans puis devient apprenti photographe. Mais il se passionne pour le théâtre. Au début des années trente, il est figurant dans la troupe de Charles Dullin. En 1937, il se présente directement à Jean Cocteau qui le choisit pour remplacer Jean-Pierre Aumont. Il joue alors «Les chevaliers de la table ronde» puis «Œdipe-Roi». C’est le début d’une collaboration puis d’une amitié et bien plus encore que Jean Marais racontera avec franchise mais aussi beaucoup de respect et de retenue dans «Histoires de ma vie» parue en 1975.

Côté cinéma, Jean Marais fait de la figuration dès 1933, dans «L’épervier» de Marcel L’Herbier. Mais il doit attendre 1941 pour avoir un rôle un peu étoffé dans «Le pavillon brûle» de Jacques de Baroncelli. C’est «L’éternel retour» de Jean Delannoy, en 1943, transposition moderne de la légende de Tristan et Iseult, avec Madeleine Sologne, qui lui apporte vraiment la notoriété. La même année, il part en Italie tourner «Carmen» auprès de Viviane Romance. À la libération de Paris, il s’engage dans la deuxième Division Blindée du Général Leclerc. De retour en 1945, il se produit sur les planches, tout en poursuivant une carrière cinématographique où les succès s’enchaînent. Il y a, bien sûr, les films réalisés par Jean Cocteau dont la merveilleuse adaptation du conte de Mme Leprince de Beaumont «La Belle et la Bête» (1945) avec Josette Day et «L’aigle à deux têtes» (1947) avec Edwige Feuillère.

Mais la carrière de Jean Marais ne doit par être limité à celle de son illustre Pygmalion. L’acteur tourne en effet un nombre considérable de succès pendant plus de vingt ans. Il exploite à fond ses qualités sportives et revisite ainsi les romans de cape et d’épée comme «Le bossu» (1959) de André Hunebelle. Il nous donne envie de relire les classiques: «Ruy Blas» (1945) d’après Victor Hugo, avec Danielle Darrieux; «Les Chouans» de Balzac adapté par Henri Calef; «La princesse de Clèves» (1960) de Mme de La Fayette, réalisée par Jean Delannoy. Il nous réapprend aussi l’histoire, sur un mode un peu kitch, mais qui est un vrai régal pour les yeux et l’esprit. Mais il a aussi des rôles plus complexes avec des partenaires féminines prestigieuses comme Brigitte Bardot pour «Futures vedettes» (1955), Ingrid Bergman pour «Elena et les hommes» (1956) de Jean Renoir et Maria Schell pour «Nuits blanche » (1957) de Luchino Visconti.

En 1964, Jean Marais qui joue encore le jeune premier, alors qu’il a dépassé la cinquantaine, une belle performance, démarre la série des Fantômas. Les films connaissent un succès phénoménal même si l’inspecteur joué par Louis de Funès vole parfois la vedette au journaliste Fandor. Puis Jean se fait plus rare au cinéma. Il n’est pas dans le style de la «nouvelle vague». Mais il n’a plus rien à prouver. Il fait quelques télévisions, du théâtre. Il s’installe enfin à Vallauris où il s’adonne sereinement aux arts plastiques. Il revient un peu sur le grand écran dans les années quatre-vingts. Hospitalisé en urgence à Cannes, il décède, le 8 novembre 1998, d’une crise cardiaque, après une vie plus que bien remplie.

© Caroline HANOTTE

copyright
1933L’épervier – de Marcel L’herbier avec Natalie Paley
Dans les rues – de Victor Trivas avec Paulette Dubost
Étienne – de Jean Tarride avec Véra Markels
1934Le scandale – de Marcel L’herbier avec Gaby Morlay
L’aventurier – de Marcel L’herbier avec Blanche Montel
Le bonheur – de Marcel L’herbier avec Charles Boyer
1936Les hommes nouveaux – de Marcel L’herbier avec Harry Baur
Nuits de feu – de Marcel L’herbier avec Victor Francen
1937Drôle de drame – de Marcel Carné avec Michel Simon
Abus de confiance – de Henri Decoin avec Charles Vanel
1941Le pavillon brûle – de Jacques de Baroncelli avec Michèle Alfa
1942Le lit à colonnes – de Roland Tual avec Odette Joyeux
1943L’éternel retour – de Jean Delannoy avec Madeleine Sologne
Voyage sans espoir – de Christian-Jaque avec Simone Renant
Carmen – de Christian-Jaque avec Viviane Romance
1945La belle et la bête – de Jean Cocteau avec Josette Day
1946Ruy Blas – de Pierre Billon avec Danielle Darrieux
Les chouans – de Henri Calef avec Madeleine Robinson
1947L’aigle à deux têtes – de Jean Cocteau avec Edwige Feuillère
1948Le secret de Mayerling / Mayerling – de Jean Delannoy avec Jane Marken
Les parents terribles – de Jean Cocteau avec Yvonne de Bray
Aux yeux du souvenir / Souvenir – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
CM Ceux du Tchad – de Georges Régnier avec Gilbert Gil
1949Orphée – de Jean Cocteau avec Maria Casarès
CM Vedettes en liberté – de Jacques Guillon avec Madeleine Robinson
    Seulement apparition
1950Le château de verre – de René Clément avec Elina Labourdette
Les miracles n’ont lieu qu’une fois – de Yves Allégret avec Alida Valli
CM Coriolan – de Jean Cocteau
1951Nez de cuir – de Yves Allégret avec Valentine Tessier
CM Le rendez-vous de Cannes – de Eddie Pétrossian
1952L’amour, Madame – de Gilles Grangier avec Arletty
    Seulement apparition
La maison du silence ( la conciencia acusa / la voce del silenzio ) de Georg Wilhelm Pabst avec Aldo Fabrizi
Les amants de minuit – de Roger Richebé avec Dany Robin
1953L’appel du destin – de Georges Lacombe avec Renée Devillers
Destinées – de Jean Delannoy, Christian-Jaque & Marcello Pagliero avec Martine Carol
Julietta – de Marc Allégret avec Jeanne Moreau
Dortoir de grandes – de Henri Decoin avec Dany Carrel
Le guérisseur – de Yves Ciampi avec Danièle Delorme
CM Etoiles au soleil – de Jacques Guillon
1954Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
Napoléon – de Sacha Guitry avec Daniel Gélin
Le comte de Monte-Cristo – de Robert Vernay avec Lia Amanda
    Film en 2 parties
    1 : La trahison
    2 : La vengeance
1955Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Sophie Desmarets
Futures vedettes – de Marc Allégret avec Brigitte Bardot
Toute la ville accuse – de Claude Boissol avec Etchika Choureau
Goubbiah, mon amour / Goubbiah – de Robert Darène avec Héléna Manson
1956Elena et les hommes – de Jean Renoir avec Ingrid Bergman
Typhon sur Nagasaki – de Yves Ciampi avec Danielle Darrieux
S.O.S. Noronha – de Georges Rouquier avec Daniel Ivernel
1957Amour de poche / Un amour de poche – de Pierre Kast avec Geneviève Page
Nuits blanches ( me notti bianche ) de Luchino Visconti avec Maria Schell
La Tour, prends garde ! – de Georges Lampin avec Eleonora Rossi Drago
1958Chaque jour a son secret – de Claude Boissol avec Françoise Fabian
La vie à deux – de Clément Duhour avec Lilli Palmer
1959Le bossu – de André Hunebelle avec Bourvil
Austerlitz – de Abel Gance avec Pierre Mondy
1960Le testament d’Orphée / Le testament d’Orphée, ou ne me demandez pas pourquoi ! – de Jean Cocteau avec Lucia Bosé
La princesse de Clèves – de Jean Delannoy avec Marina Vlady
Le capitan – de André Hunebelle avec Lise Delamare
1961Napoléon II, l’aiglon – de Claude Boissol avec Marianne Koch
Le miracle des loups – de André Hunebelle avec Rosanna Schiaffino
Le capitaine Fracasse – de Pierre Gaspard-Huit avec Anna-Maria Ferrero
L’enlèvement des Sabines ( il ratto delle Sabine / the mating of the Sabine women / the rape of the Sabine women / the rape of the Sabine / el rapto de las Sabinas / Romulus and the Sabines / the shame of the Sabine women ) de Richard Pottier avec Roger Moore
Ponce Pilate ( Ponzio Pilato / Pontius Pilate ) de Irving Rapper & Gian Paolo Callegari avec Jeanne Crain
1962Les mystères de Paris – de André Hunebelle avec Jill Haworth
Le masque de fer – de Henri Decoin avec Claudine Auger
1963L’honorable Stanislas, agent secret – de Jean-Charles Dudrumet avec Mathilde Casadesus
Thomas l’imposteur – de Georges Franju avec Emmanuelle Riva
    Seulement voix & narration
1964Patate – de Robert Thomas avec Anne Vernon
Le gentleman de Cocody – de Christian-Jaque avec Liselotte Pulver
Fantômas – de André Hunebelle avec Louis De Funès
Pleins feux sur Stanislas – de Jean-Charles Dudrumet avec Nadja Tiller
1965Fantômas se déchaîne / Fantômas revient /Fantômas contre Interpol – de André Hunebelle avec Mylène Demongeot
Train d’enfer – de Gilles Grangier avec Marisa Mell
1966Le Saint prend l’affût – de Christian-Jaque avec Jean Yanne
Sept hommes et une garce – de Bernard Borderie avec Marilù Tolo
Fantômas contre Scotland Yard – de André Hunebelle avec Françoise Christophe
1968Le paria / Lago le paria ( Jaque mate / diamond rush ) de Claude Carliez avec Marie-José Nat
1969La provocation – de André Charpak avec Maria Schell
CM Le jouet criminel – de Adolfo Arrieta avec Florence Delay
1970Peau d’âne – de Jacques Demy avec Catherine Deneuve
1975 CM Jean Marais, artisan du rêve – de Gérard Devillers
1983 CM Ombre et secrets – de Philippe Delabre avec Renée Faure
1985Parking – de Jacques Demy avec Marie-France Pisier
1986Le lien de parenté – de Willy Rameau avec Anouk Ferjac
1988 DO Damia, concert en velours noir – de Juliet Berto avec Gérard Zimmermann
    Seulement apparition
1991Les enfants du Naufrageur – de Jérôme Foulon avec Brigitte Fossey
1994Les misérables / Les misérables du vingtième siècle – de Claude Lelouch avec Annie Girardot
1995Beauté volée ( stealing beauty / io ballo da sola ) de Bernardo Bertolucci avec Liv Tyler
1996 DO Belmondo, le magnifique – de Patrick Chammings avec Jean-Paul Belmondo
    Seulement apparition
1997 DO Milice, film noir – de Alain Ferrari avec Arno Klarsfeld
    Seulement apparition
CM Projection au Majestic – de Yves Kovacs avec Henri Alekan
1998 DO Luchino Visconti – de Carlo Lizzani avec Claudia Cardinale
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1948 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1955 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1956 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1957 )

    César d’honneur, France ( 1993 )
Fiche créée le 25 mai 2006 | Modifiée le 18 août 2017 | Cette fiche a été vue 12492 fois
PREVIOUSLya Mara || Jean Marais || Elke MaravilhaNEXT