CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Frédéric Duvallès
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Ozenne



Date et Lieu de naissance : 13 février 1898 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 27 janvier 1969 (Paris, France)
Nom Réel : Jean Marcel Ozenne

ACTEUR

Né le 13 février 1898 à Paris, Jean Ozenne suit des études de droit avant de se lancer dans une carrière de dessinateur de mode. Dans cette période de l’entre deux-guerres, il héberge Christian Dior qui dessine alors des croquis de chapeaux et de robes. Jean s’oriente finalement vers la comédie et fait ses débuts dans «Am Stram Gram» (1943) de André Roussin avec Micheline Presle et Louis Ducreux au Théâtre de l’Athénée puis est dirigé à plusieurs reprises par Georges Vitaly au Théâtre La Bruyère. En 1943, Jean Ozenne débute au cinéma dans «Coup de tête » de René Le Hénaff puis dans «Paméla» avec Renée Saint-Cyr l’année suivante. Il obtient un rôle plus conséquent dans «Manèges» (1949) de Yves Allégret avec Bernard Blier et Simone Signoret. Parallèlement, il multiplie ses apparitions au théâtre, ce qui lui permet d’être à deux reprises le partenaire de Louis de Funès dans «Sans cérémonie» (1952) de Jean Girault et Jacques Vilfrid et dans «Ornifle» (1955) de Jean Anouilh. Il croise également Louis de Funès au cinéma dans «Pas de week-end pour notre amour» (1949) avec Luis Mariano ou «Ils étaient cinq» (1951) avec Jean Carmet puis dans des comédies dont de Funès est tête d’affiche: un sketch du film «Les veinards» (1962) de Jacques Pinoteau et «Carambolages» (1962) de Marcel Bluwal.

Quand Louis de Funès devient une star avec le succès de «Pouic-Pouic» (1963), Jean Ozenne intègre la garde rapprochée de l’acteur pour lui donner la réplique. Dans «Le grand restaurant» (1965) de Jacques Besnard, il joue un maître d’hôtel qui ponctue ses fins de phrase par «Mon Dieu» désespéré par le comportement de dictateur de Septime. Il trouve un rôle similaire dans «Fantômas contre Scotland Yard» (1966) de André Hunebelle. Dans «Le gendarme se marie» (1968) de Jean Girault, il incarne un Préfet à la commission de suspension du permis de conduire face au Maréchal-des-Logis-Chef Cruchot.

Mais il serait injuste de limiter la carrière de Jean Ozenne à sa participation aux films de Louis de Funès. Néanmoins, son physique hautain et son phrasé particulier le cantonnent souvent dans des rôles d’aristocrate. Il compose un représentant du gouvernement dans «Elena et les hommes» (1956) de Jean Renoir avec Ingrid Bergman, le Professeur Lartois dans «Les grandes familles» (1958) de Denys de La Patellière avec Jean Gabin ou un marquis dans «Angélique, marquise des anges» (1964) de Bernard Borderie avec Michèle Mercier. Mais on se souvient surtout de son rôle du châtelain qui accueille Jeanne Moreau dans «Le journal d’une femme de chambre» (1963) de Luis Buñuel avec Michel Piccoli qui joue son gendre. Pour la télévision, il apparaît en homme distingué dans «Les saintes chéries» (1965) avec Micheline Presle et Daniel Gélin et joue un Préfet dans la série «Vidocq» (1966) avec Bernard Noël.

Parallèlement, Jean Ozenne mène une carrière fructueuse sur les scènes des théâtres parisiens essentiellement dans des pièces de boulevard. Il est le partenaire de Elvire Popesco dans «La contessa» (1962) de Maurice Druon, de Zizi Jeanmaire dans «La dame de chez Maxim’s» (1965) de Georges Feydeau ou de Danielle Darrieux dans «Laurette» (1966) de Marcelle Maurette et Marc-Gilbert Sauvajon. En 1968, il apparaît une dernière fois sur scène dans «Le disciple du diable» de George Bernard Shaw adapté par Jean Cocteau avec Jean Marais avant de décéder le 27 janvier 1969 à Paris.

© Olivier SINQSOUS

copyright
Coup de tête – de René Le Hénaff avec André Alerme
1944Pamela – de Pierre de Hérain avec Renée Saint-Cyr
1945Le capitan – de Robert Vernay avec Jean Renoir
    Film en 2 parties
    1 : Flamberge au vent
    2 : Le chevalier du roi
1946Les chouans – de Henri Calef avec Jean Marais
1948Le secret de Mayerling / Mayerling – de Jean Delannoy avec Jane Marken
Scandale – de René Le Hénaff avec Odette Joyeux
Le grand cirque – de Georges Péclet avec Pamela Skiff
1949Manèges – de Yves Allégret avec Bernard Blier
La belle que voilà – de Jean-Paul Le Chanois avec Michèle Morgan
Pas de week-end pour notre amour – de Pierre Montazel avec Luis Mariano
1950La ronde – de Max Ophüls avec Simone Signoret
Mon ami le cambrioleur – de Henri Lepage avec Philippe Lemaire
Sous le ciel de Paris / Sous le ciel de Paris coule la Seine – de Julien Duvivier avec Paul Frankeur
Souvenirs perdus – de Christian-Jaque avec Suzy Delair
1951Le costaud des Batignolles – de Guy Lacourt avec Raymond Bussières
Ils étaient cinq – de Jacques Pinoteau avec Jean-Claude Pascal
Seuls au monde – de René Chanas avec Madeleine Robinson
Paris chante toujours ! – de Pierre Montazel avec André Dassary
1952Trois femmes / Trois femmes, trois âmes – de André Michel avec Florelle
C’est arrivé à Paris – de Henri Lavorel avec Henri Vidal
Moulin Rouge – de John Huston avec José Ferrer
Les belles de nuit – de René Clair avec Gérard Philipe
Les amants de minuit – de Roger Richebé avec Dany Robin
1953Rue de l’Estrapade – de Jacques Becker avec Anne Vernon
Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
Leur dernière nuit – de Georges Lacombe avec Jean Gabin
1954Les corsaires du Bois de Boulogne – de Norbert Carbonnaux avec Denise Grey
Napoléon – de Sacha Guitry avec Orson Welles
Les amants du Tage – de Henri Verneuil avec Trevor Howard
Pas de souris dans le business – de Henri Lepage avec Geneviève Kervine
1955Casse-cou mademoiselle – de Christian Stengel avec Marthe Mercadier
La bande à Papa – de Guy Lefranc avec Fernand Raynaud
Les mauvaises rencontres – de Alexandre Astruc avec Anouk Aimée
Boulevard de Paris ( bedevilled ) de Mitchell Leisen avec Anne Baxter
La fille de l’ambassadeur ( the ambassador’s daughter ) de Norman Krasna avec Olivia de Havilland
1956L’irrésistible Catherine – de André Pergament avec Michel Auclair
Elena et les hommes – de Jean Renoir avec Ingrid Bergman
Lorsque l’enfant paraît – de Michel Boisrond avec Gaby Morlay
Paris Palace Hôtel – de Henri Verneuil avec Charles Boyer
1957Escapade – de Ralph Habib avec Louis Jourdan
Le souffle du désir – de Henri Lepage avec Michel Ardan
Les misérables – de Jean-Paul Le Chanois avec Jean Gabin
    Film en 2 parties
    1 : 1ère époque
    2 : 2ème époque
Le triporteur – de Jacques Pinoteau avec Darry Cowl
Ariane ( love in the afternoon ) de Billy Wilder avec Audrey Hepburn
1958Les grandes familles – de Denys de La Patellière avec Pierre Brasseur
Chéri, fais-moi peur ! – de Jacques Pinoteau avec Sophie Daumier
La tête contre les murs – de Georges Franju avec Paul Meurisse
Un drôle de dimanche – de Marc Allégret avec Danielle Darrieux
Gigi – de Vincente Minnelli avec Maurice Chevalier
Julie la rousse – de Claude Boissol avec Daniel Gélin
1959Les affreux – de Marc Allégret avec Pierre Fresnay
Nathalie agent secret – de Henri Decoin avec Martine Carol
Les héritiers – de Jean Laviron avec Jean-Marc Thibault
1960Aimez-vous Brahms ? ( goodbye again ) de Anatole Litvak avec Yves Montand
Plein feux sur l’assassin – de Georges Franju avec Pierre Brasseur
Un si bel été ( the greengage summer / loss of innocence ) de Lewis Gilbert avec Kenneth More
Les grandes personnes – de Jean Valère avec Micheline Presle
1961Le président – de Henri Verneuil avec Jean Gabin
Les lions sont lâchés – de Henri Verneuil avec Michèle Morgan
Les amours célèbres – de Michel Boisrond avec Edwige Feuillère
Les trois mousquetaires – de Bernard Borderie avec Gérard Barray
    Film en 2 parties
    1 : Les ferrets de la reine
    2 : La vengeance de Milady
Les nouveaux aristocrates – de Francis Rigaud avec Mireille Darc
1962Le couteau dans la plaie / La troisième dimension ( five miles to midnight ) de Anatole Litvak avec Sophia Loren
Les veinards – de Jean Girault, Philippe de Broca Jacques Pinoteau avec Mireille Darc
Strip-tease – de Jacques Poitrenaud avec Dany Saval
Le glaive et la balance – de André Cayatte avec Anthony Perkins
Carambolages – de Marcel Bluwal avec Jean-Claude Brialy
1963Germinal – de Yves Allégret avec Jean Sorel
Le journal d’un femme de chambre – de Luis Buñuel avec Jeanne Moreau
Gibraltar / Alerte à Gibraltar ( misión en el estrecho / spionaggio a Gibilterra ) de Pierre Gaspart-Huit avec Geneviève Grad
L’honorable Stanislas, agent secret – de Jean-Charles Dudrumet avec Mathilde Casadesus
1964La ronde – de Roger Vadim avec Jane Fonda
Angélique, marquise des anges / Angélique – de Bernard Borderie avec Michèle Mercier
La bonne occase – de Michel Drach avec Francis Blanche
Et vint le jour de la vengeance ( behold a pale horse ) de Fred Zinnemann avec Gregory Peck
1965Thomas l’imposteur – de Georges Franju avec Emmanuelle Riva
La sentinelle endormie – de Jean Dréville avec Noël-Noël
Les espions meurent à Beyrouth ( le spie uccidono a Beirut ) de Luciano Martino avec Dominique Boschero
Nick Carter et le trèfle rouge – de Jean-Paul Savignac avec Eddie Constantine
Le grand restaurant – de Jacques Besnard avec Louis de Funès
1966Monsieur le président directeur général / Appelez-moi maître – de Jean Girault avec Michel Galabru
Fantômas contre Scotland Yard – de André Hunebelle avec Mylène Demongeot
Tendre voyou – de Jean Becker avec Jean-Paul Belmondo
La nuit des généraux ( the night of the generals ) de Anatole Litvak avec Omar Sharif
La fantastique histoire vraie d’Eddie Chapman ( triple cross ) de Terence Young avec Christopher Plummer
1967Le fou du labo IV – de Jacques Besnard avec Jean Lefebvre
Ne jouez pas avec les martiens – de Henri Lanoë avec Jean Rochefort
La prisonnière – de Henri-Georges Clouzot avec Laurent Terzieff
1968Le gendarme se marie – de Jean Girault avec Louis de Funès
Fiche créée le 7 septembre 2010 | Modifiée le 29 janvier 2017 | Cette fiche a été vue 5606 fois
PREVIOUSSeena Owen || Jean Ozenne || Madeleine OzerayNEXT