CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lydia Ewandé
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Yanne



Date et Lieu de naissance : 18 juillet 1933 (Les Lilas, France)
Date et Lieu de décès : 23 mai 2003 (Morsains, France)
Nom Réel : Jean Roger Gouyé

ACTEUR
Image
1971 Nous ne vieillirons pas ensemble – de Maurice Pialat avec Marlène Jobert & Christine Fabréga
Image
1973 Moi y’en a vouloir des sous – de Jean Yanne avec Bernard Blier, Nicole Calfan & Michel Serrault
Image
1982 Deux heures moins le quart avant Jésus Christ – de Jean Yanne avec Coluche & Michel Serrault
Image
1998 Je règle mon pas sur le pas de mon père – de Rémi Waterhouse avec Guillaume Canet & Laurence Côte

Jean Yanne, naît Jean Gouyé, le 18 juillet 1933 aux Lilas, petite ville de la banlieue parisienne, dans ce qui fut le Nord-Est du département de la Seine et qui s’appelle maintenant la Seine-Saint-Denis. La jeunesse du futur artiste est ponctuée par le «Front Populaire», le chômage de son père ouvrier qui sera mobilisé, en 1939, puis fait prisonnier par les Allemands. Après des études secondaires Jean Yanne intègre le Centre de Formation des Journalistes de Paris mais il écrit déjà des sketches pour se produire dans les cabarets. Il fait son service militaire en Algérie alors française, comme secrétaire dans un état-major où il aiguise au mieux sa causticité. De retour en métropole, il refait du journalisme, devient animateur de radio, compose des textes pour des émissions de Roger Pierre et Jean-Marc Thibault.

Il débute au cinéma dans un drame écrit et réalisé par Alain Jessua «La vie à l’envers» avec Charles Denner. Puis il «traîne» son style bien caractéristique en jouant des seconds rôles dans de nombreuses comédies comme «Jaloux comme un tigre» (1964) avec Dany Saval; et même des films d’espionnage, «Le Saint prend l’affût» (1966) de Christian-Jaque avec Jean Marais. À la fin des années soixante, Jean Yanne accède à des interprétations de premier plan dans des œuvres dramatiques grâce à Claude Chabrol, avec en particulier «Que la bête meure» (1969) et surtout «Le boucher» (1970). Maurice Pialat, en lui donnant le rôle de Jean dans «Nous ne vieillerons pas ensemble» (1972), lui permet de décrocher un prix d’interprétation au festival de Cannes.

Fort de ses succès Jean Yanne, après avoir écrit des scénarios, passe dans les années soixante-dix derrière la caméra, pour des films qu’il produit souvent lui-même. Avec des titres déconcertants et une distribution de comédiens tous plus «cabots» les uns que les autres dans le genre odieux. Jean Yanne draine vers les salles obscures de nombreux inconditionnels de son humour «décapant» alors que ses détracteurs en dénoncent le manque de finesse et la partialité provocatrice. Ses acteurs fétiches sont Bernard Blier et Michel Serrault dans «Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil» (1972), une satire du milieu journalistique, «Moi y’en a vouloir des sous» (1973) dont le titre parle de lui-même et l’occupation de Paris par la République Populaire de Chine dans «Les Chinois à Paris» (1973). Et puis il y a bien sûr «Deux heures moins le quart avant Jésus Christ» (1982), une parodie poussée à un niveau rarement égalée, avec Coluche, mais aussi Mimi Coutelier en Cléopâtre et André Pousse en centurion pour ne citer que les plus crédibles des personnages! Au cours des deux décennies suivantes et après un séjour aux Etats-Unis, Jean Yanne retrouve le cinéma et de très nombreux personnages dont celui de Pierre Laval, ministre du Maréchal «Pétain» (1993) que joue magistralement Jacques Dufilho.

Cet acteur, scénariste, réalisateur, producteur mais aussi chansonnier et auteur de bandes dessinées tourne son dernier film «Gomez et Tavarès» avec la nouvelle génération de comiques en 2002 et son dernier téléfilm «Les Thibault», la célèbre saga familiale de Roger Martin du Gard, l’année suivante. En effet Jean Yanne décède d’une crise cardiaque dans sa propriété champenoise de Morsains, le 23 mai 2003. Il sera enterré dans sa ville natale. C’est un artiste dérangeant mais tellement unique qui disparaît. Un grand Monsieur, vraiment.

© Caroline HANOTTE

copyright
1963La vie à l’envers – Alain Jessua avec Anna Gaylor
La femme spectacle – de Claude Lelouch avec Janine Magnan
1964Jaloux comme un tigre – Darry Cowl avec Dany Saval
L’amour à la chaîne / Le carrefour de la prostitution – de Claude de Givray avec Perrette Pradier
1965Monnaie de singe – de Yves Robert avec Sylva Koscina
Dis-moi qui tuer ? – de Etienne Périer avec Michèle Morgan
1966Bang-bang – de Serge Piollet avec Jean Richard
La ligne de démarcation – de Claude Chabrol avec Jean Seberg
Le Saint prend l’affût – de Christian-Jaque avec Jean Marais
Le vicomte règle ses comptes – de Maurice Cloche avec Kerwin Mathews
1967Week-end – de Jean-Luc Godard avec Mireille Darc
Ces messieurs de la famille – de Raoul André avec Annie Cordy
1968Un drôle de colonel – de Jean Girault avec Maria Pacôme
Erotissimo – de Gérard Pirès avec Annie Girardot
1969Etes-vous fiancée à un marin grec ou à un pilote de ligne ? – de Jean Aurel avec Françoise Fabian
    + scénario
Que la bête meure – de Claude Chabrol avec Caroline Cellier
1970Le boucher – de Claude Chabrol avec Stéphane Audran
Fantasia chez les ploucs – de Gérard Pirès avec Lino Ventura
Laisse aller… c’est une valse – de Georges Lautner avec Michel Constantin
1971Le saut de l’ange / Cobra – de Yves Boisset avec Sterling Hayden
Nous ne vieillirons pas ensemble – de Maurice Pialat avec Marlène Jobert
    Prix d’interprétation masculine au festival du cinéma de Cannes, France
1972Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil – de Jean Yanne avec Marina Vlady
    + scénario & production
De la chair pour Frankenstein ( flesh for Frankenstein / Andy Warhol’s Frankenstein / Andy Warhol’s young Frankenstein / carne per Frankenstein / devil and Dr. Frankenstein / Frankenstein / il mostro è in tavola barone Frankenstein / up Frankenstein ) de Paul Morrissey avec Dalila Di Lazzaro
    Seulement production – Non crédité
1973Moi y’en a vouloir des sous – de Jean Yanne avec Bernard Blier
    + scénario & production
Touche pas à la femme blanche – de Marco Ferreri avec Ugo Tognazzi
    Seulement production
Les Chinois à Paris – de Jean Yanne avec Michel Serrault
    + scénario & production
1974Lancelot du Lac / Le Graal – de Robert Bresson avec Fabrice Luchini
    Seulement production
1975Chobizenesse – de Jean Yanne avec Ginette Leclerc
    + musique, scénario & production
1976Armaguedon – de Alain Jessua avec Alain Delon
    + lyriques
1977L’imprécateur – de Jean-Louis Bertucelli avec Michel Piccoli
Moi, fleur bleue – de Eric Le Hung avec Jodie Foster
1978La raison d’état – de André Cayatte avec Monica Vitti
Mémoire commune – de Patrick Poidevin avec André Marcon
1979Je te tiens, tu me tiens par la barbichette – de Jean Yanne avec Micheline Presle
    + dialogues, scénario & production
1980Asphalte – de Denis Amar avec Carole Laure
1981Les uns et les autres – de Claude Lelouch avec Geraldine Chaplin
    Seulement chansons
1982Deux heures moins le quart avant Jésus Christ – de Jean Yanne avec Coluche
    + musique & scénario
Une journée en taxi – de Robert Ménard avec Monique Mercure
1983Hanna K. – de Costa-Gavras avec Jill Clayburgh
Papy fait de la résistance – de Jean-Marie Poiré avec Jacqueline Maillan
1984Le téléphone sonne toujours deux fois – de Jean-Pierre Vergne avec Pascal Légitimus
Liberté, égalité, choucroute – de Jean Yanne avec Ursula Andress
    + musique & scénario
1985Le paltoquet – de Michel Deville avec Jeanne Moreau
1986Gauguin, le loup dans le soleil ( the wolf at the door / oviri ) de Henning Carlsen avec Donald Sutherland
Attention bandits ! – de Claude Lelouch avec Corinne Marchand
1987Fucking Fernand – de Gérard Mordillat avec Thierry Lhermitte
Cayenne palace – de Alain Maline avec Anna Karina
1988Le radeau de la Méduse – de Iradj Azimi avec Laurent Terzieff
Passe-passe ( quicker than the eye / supertrick / schneller als das auge ) de Nicolas Gessner avec Ben Gazzara
1990Madame Bovary – de Claude Chabrol avec Isabelle Huppert
Le bal des casse-pieds – de Yves Robert avec Miou-Miou
DA Sacré Père Noël – de Dianne Jackson & Dave Urwin
    Seulement voix
1991Indochine – de Régis Wargnier avec Catherine Deneuve
Les secrets professionnels du Dr. Apfelglück – de Thierry Lhermitte, Hervé Palud, Mathias Ledoux, Alessandro Capone & Stéphane Clavier avec Gérard Jugnot
Merci la vie – de Bertrand Blier avec Anouk Grinberg
1992La légende – de Jérôme Diamant-Berger avec Rémi Martin
La sévillane – de Jean-Philippe Toussaint avec Mireille Perrier
Pétain – de Jean Marbœuf avec Jacques Dufilho
Fausto – de Rémy Duchemin avec Ken Higelin
1993Chacun pour toi / La triple Carpathe – de Jean-Michel Ribes avec Albert Dupontel
Profil bas – Claude Zidi avec Patrick Bruel
1994Regarde les hommes tomber – de Jacques Audiard avec Jean-Louis Trintignant
Le hussard sur le toit – de Jean-Paul Rappeneau avec Juliette Binoche
Mo’ – de Yves-Noël François avec Jean-Marc Barr
Victory – de Mark People avec Willem Dafoe
1995La dame du jeu ( le signore del gioco ) de Anna Brasi avec Noémie Kocher
Des nouvelles du bon dieu – de Didier Le Pêcheur avec Marie Trintignant
Beaumarchais , l’insolent – de Edouard Molinaro avec Fabrice Luchini
Désiré / Désiré de Sacha Guitry – de Bernard Murat avec Jean-Paul Belmondo
1996Un complot de saltimbanques – de Jean Labib avec Béatrice Dalle
Fallait pas ! – de Gérard Jugnot avec François Morel
Enfants de salaud – de Tonie Marshall avec Anémone
1997Tenue correcte exigée – de Philippe Lioret avec Jacques Gamblin
1998Hygiène de l’assassin – de François Ruggieri avec Barbara Schulz
Belle maman – de Gabriel Aghion avec Mathilde Seigner
Je règle mon pas sur le pas de mon père – de Rémi Waterhouse avec Guillaume Canet
    Meilleur acteur au festival du cinéma de Paris, France
1999Les acteurs – de Bertrand Blier avec Jean-Pierre Marielle
Le pacte des loups – de Christophe Gans avec Monica Bellucci
2000Vertiges de l’amour – de Laurent Chouchan avec Philippe Torreton
2001Adolphe / Adolphe de Benjamin Constant – de Benoît Jacquot avec Isabelle Adjani
2002Petites coupures – de Pascal Bonitzer avec Kristin Scott Thomas
Gomez & Tavarès – de Gilles Paquet-Brenner avec Stomy Bugsy
Fiche créée le 13 septembre 2006 | Modifiée le 8 octobre 2015 | Cette fiche a été vue 10220 fois
PREVIOUSEdward Yang || Jean Yanne || Rosita YarzaNEXT