CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Joaquín Cordero
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean-Claude Massoulier



Date et Lieu de naissance : 18 juillet 1932 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 3 septembre 2009 (Vannes, France)
Nom Réel : Jean-Claude Massoulier

ACTEUR

De père auvergnat et de mère normande, Jean-Claude Massoulier nait le 18 juillet 1932, à Paris. Après des études dramatiques au centre de la rue Blanche, il fait de la figuration à la Comédie Française et débute une carrière de chansonnier en se produisant dans plusieurs cabarets parisiens tels que «Le Cheval d’Or» et «L’Ecluse».

Au cinéma, Jean-Claude Massoulier débute dans «La ligne droite» (1961) de Jacques Gaillard avec Daniel Ivernel et dans «L’avarice» un sketch des «Sept péchés capitaux» (1961) réalisé par Claude Chabrol avec Jean-Pierre Cassel. Suivront des participations à des films populaires tels que: «Un idiot à Paris» (1967) de Serge Korber avec Jean Lefebvre, «Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil» (1972) de et avec Jean Yanne, «La gueule de l’emploi» (1972) de Jacques Rouland avec Jacques Legras ou «Je suis timide … mais je me soigne» (1977) de et avec Pierre Richard. Auteur de scénarii pour le cinéma ou la télévision, on lui doit principalement des comédies avec Jean Lefebvre: «N’oublie pas ton père au vestiaire» (1982) ou «Salut la puce» (1983) de Richard Balducci au cinéma et «Papy superstar» (1991) de Serge Penard ou «Le gourou occidental» (1992) de Danièle J. Suissa à la télévision. Ainsi que deux pièces de théâtre coécrites avec Eric Lenormand: «Trésor» (2003) avec Jean-Marc Thibault et «Jamais deux sans toi !» (2004) avec Henri Guybet et Patrice Laffont jouées en tournée. Au théâtre, Jean-Claude Massoulier est, entre autres, à l’affiche à Bobino de la comédie musicale «Petit Patapon» (1967) de et avec Jacques Martin, pièce vite censurée par le Ministre de la Défense de l’époque car jugée diffamante pour l’Armée. Il est aussi l’interprète d’un des plus gros succès des années quatre-vingts: «Reviens dormir à l’Elysée» de Jean-Paul Rouland et Claude Olivier à la Comédie Caumartin mais également de pièces en tournée comme «Quelle famille!» (2004) de Francis Joffo avec Christian Marin.

Parallèlement à sa carrière de comédien, Jean-Claude Massoulier enregistre une quinzaine de disques: du «Twist agricole» (1963) à «Vous votez chez vos parents» (1977). On lui doit également les paroles de chansons interprétées pour quelques grands noms de la chanson française: du «Jaguar» pour Marcel Amont (1965) à «L’amour dans les volubilis» pour Marie-Paule Belle (1980) en passant par Isabelle Aubret, Brigitte Bardot, Philippe Clay, Nicole Croisille, Marie Laforêt, Régine, Les Compagnons de le chanson ou Jean Ferrat. À la radio, il débute sur Radio Luxembourg (RTL) avec «À la soupe» puis, à la fin des années soixante, participe à «Déjeuner Show» (12h-13h) avec Pierre Bellemare, les Frères Jacques et Jean-Paul Rouland sur Europe 1. À la télévision, Jean-Claude Massoulier a été une figure importante des années soixante-dix et quatre-vingts, il a créé et animé l’émission «L’homme qui n’en savait rien». Il a également été de l’aventure des «Jeux de vingt heures» (1976/87) sur France 3 et de «L’Académie des neuf» (1982/87) sur Antenne 2.

Touche à tout (comédien, chanteur, parolier, animateur de radio et télévision ou scénariste et dialoguiste) Jean-Claude Massoulier possédait un talent protéiforme qui lui permettait de passer du cinéma à la chanson, par le théâtre et la télévision. Il décède à soixante-dix-sept ans le 3 septembre 2009 à Vannes, dans le Morbihan, où il vivait une paisible retraite depuis plusieurs années.

© Olivier SINQSOUS - Source et article de Yannick Vely - Parismatch.com

copyright
1961La ligne droite – de Jacques Gaillard avec Daniel Ivernel
Les sept péchés capitaux – de Philippe de Broca, Claude Chabrol, Jacques Demy, Sylvain Dhomme, Max Douy, Jean-Luc Godard, Eugène Ionesco, Edouard Molinaro & Roger Vadim avec Claude Rich
    Segment « L’avarice » de Claude Chabrol
1967Un idiot à Paris – de Serge Korber avec Bernadette Lafont
La petite vertu – de Serge Korber avec Dany Carrel
1970Les jambes en l’air ( César grand Blaise ) de Jean Dewever avec Sylva Koscina
1971Papa, les petits bateaux – de Nelly Kaplan avec Judith Magre
1972Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil – de Jean Yanne avec Marina Vlady
L’affaire Dominici – de Claude Bernard-Aubert avec Jean Gabin
La gueule de l’emploi – de Jacques Rouland avec Michel Serrault
1977La vie parisienne – de Christian-Jaque avec Dany Saval
Ça va pas la tête – de Raphaël Delpard avec Henri Genès
Je suis timide… mais je me soigne – de Pierre Richard avec Mimi Coutelier
1978Je vous ferai aimer la vie – de Serge Korber avec Marie Dubois
1980Voulez-vous un bébé Nobel ? – de Robert Pouret avec Jean-Pierre Marielle
    + scénario
1982N’oublie pas ton père au vestiaire – de Richard Balducci avec Jean Lefebvre
    + dialogues & scénario
En cas de guerre mondiale, je file à l’étranger – de Jacques Ardouin avec Denise Grey
    + scénario
1983Salut la puce ! – de Richard Balducci avec Georges Géret
    + adaptation & scénario
1987La brute – de Claude Guillemet avec Jean Carmet
1988A notre regrettable époux – de Serge Korber avec Alida Valli
1992La braconne – de Serge Pénard avec Francis Perrin
Fiche créée le 6 septembre 2009 | Modifiée le 23 septembre 2009 | Cette fiche a été vue 4753 fois
PREVIOUSPierre Massimi || Jean-Claude Massoulier || Doudou MastaNEXT