CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Youri Yakovlev
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean-Louis Barrault



Date et Lieu de naissance : 8 septembre 1910 (Le Vésinet, France)
Date et Lieu de décès : 22 janvier 1994 (Paris, France)
Nom Réel : Jean-Louis Bernard Barrault

ACTEUR
Image
1941 La symphonie fantastique – de Christian-Jaque avec Lise Delamare, Renée Saint-Cyr & Bernard Blier
Image
1944 Les enfants du paradis – de Marcel Carné avec Arletty, Pierre Brasseur, Marcel Herrand & Pierre Renoir
Image
1959 Le testament du docteur Cordelier – de Jean Renoir avec Jean Topart, Teddy Billis & Michel Vitold
Image
1981 La nuit de Varennes (il mondo nuovo) de Ettore Scola avec Marcello Mastroianni & Hannah Schygulla

Fils de pharmaciens, Jean-Louis Bernard Barrault voit le jour le 8 septembre 1910, au Vésinet dans les Yvelines (France). Après des études au Lycée Chaptal de Paris, attiré par les beaux-arts, il s’inscrit à l’Ecole du Louvre. En 1931, passionné de théâtre, il suit les cours de Charles Dullin au Théâtre de l’Atelier, et parallèlement, il s’initie à l’art du mime avec Etienne Decroux.

En 1935, Jean-Louis Barrault monte sa première pièce: «Autour d’une mère», inspirée d’un roman de William Faulkner. La même année, il débute au cinéma sous la direction de Marc Allégret dans «Les beaux jours» avec Simone Simon. En 1936, il fonde sa première troupe qu’il installe dans un grenier de la Rue des Grands-Augustins, à Paris. Entre-temps, Jean Benoît-Lévy l’impose dans «Hélène» avec Madeleine Renaud. Il tombe amoureux de sa partenaire et ne la quitte plus.

Par la suite, le cinéma fait de Jean-Louis Barrault, une vedette très populaire. Sous la direction des plus grands réalisateurs, les rôles remarquables se succèdent, parmi lesquels : le Général Bonaparte pour «Les perles de la couronnes» (1937) de Sacha Guitry & Christian-Jaque, le tueur de bouchers William Cramps pour «Drôle de drame» (1937) de Marcel Carné, le chef d’orchestre Hector Berlioz pour «La symphonie fantastique» (1941) de Christian-Jaque, l’Empereur Napoléon 1er pour «Le destin fabuleux de Désirée Clary» (1941) de Sacha Guitry, le mime Debureau pour «Les enfants du Paradis» (1944) de Marcel Carné, et le fondateur de la Croix-Rouge Henri Dunant pour «D’homme a hommes» (1948) encore de Christian-Jaque.

En ce qui concerne le théâtre, Jean-Louis Barrault entre à la Comédie-Française en 1940, et épouse Madeleine Renaud le 5 septembre de cette même année. Il quitte la grande maison en 1946, pour fonder avec Madeleine la Compagnie Renaud-Barrault. La troupe s’installe au Théâtre Marigny, alternant les classiques et les pièces d’avant-garde. En 1956, la troupe émigre au Théâtre Sarah-Bernardt, puis au Théâtre du Palais-Royal, et se pose enfin en 1959, au Théâtre de l’Odéon devenu Théâtre de France. Jean-Louis Barrault est alors à l’origine de grandes créations théâtrales, telles que: «Tête d’or» de Paul Claudel, «Oh ! Les beaux jours» de Samuel Beckett et «Les paravents» de Jean Genet, qui sera d’ailleurs, lors de sa présentation, un énorme scandale.

Parallèlement à sa carrière théâtrale, Jean-Louis Barrault est sollicité par Jean Renoir, pour «Le testament du docteur Cordelier» (1959). En 1981, il revient dans le rôle de Restif de la Bretonne pour «La nuit de Varennes» de Ettore Scola. En 1988, aux côtés de Madeleine, il fait une dernière composition dans «La lumière du lac» de Francesca Comencini.

En 1991, sa nièce, Marie-Christine Barrault, lui remet ainsi qu’à Madeleine, le Molière d’honneur en récompense des éminents services rendus au théâtre. Commandeur de la Légion d’Honneur, des Arts et des Lettres, il a aussi écrit plusieurs livres sur le théâtre et sur la vie d’acteur. Il meurt le 22 janvier 1994, à son domicile parisien, victime d’une crise cardiaque pendant son sommeil.

© Philippe PELLETIER

copyright
1930 CM Vagabonds imaginaires – de Alfred Chaumel avec Charles Dullin
1935Les beaux jours – de Marc Allégret avec Simone Simon
Mayerling – de Anatole Litvak avec Danielle Darrieux
1936Sous les yeux d’Occident / Razumov – de Marc Allégret avec Pierre Fresnay
Hélène – de Jean-Benoît Lévy & Marie Epstein avec Madeleine Renaud
Mademoiselle Docteur / Salonique, nid d’espions – de Georg Wilhelm Pabst avec Dita Parlo
Un grand amour de Beethoven – de Abel Gance avec Harry Baur
Jenny – de Marcel Carné avec Françoise Rosay
À nous deux, madame la vie – de Yves Mirande & René Guissart avec Simone Berriau
1937Police mondaine – de Michel Bemheim & Christian Chamborant avec Alice Field
Les perles de la couronne – de Sacha Guitry & Christian-Jaque avec Germaine Aussey
Mirages / Si tu m’aimes – de Alexandre Esway avec Jeanne Aubert
Le puritain – de Jeff Musso avec Viviane Romance
Drôle de drame / Drôle de drame ou l’étrange aventure du docteur Moulyneux – de Marcel Carné avec Michel Simon
Orage / Le venin – de Marc Allégret avec Charles Boyer
1938La piste du Sud – de Pierre Billon avec Albert Préjean
J’accuse ! – de Abel Gance avec Victor Francen
Altitude 3200 – de Jean-Benoît Lévy & Marie Epstein avec Odette Joyeux
Farinet ou l’or dans la montagne – de Max Haufler avec Suzy Prim
1939Sébastopol – de Ladislao Vajda avec Suzy Prim
    Inachevé
1940Parade en sept nuits – de Marc Allégret avec Elvire Popesco
1941Montmartre sur Seine – de Georges Lacombe avec Edith Piaf
La symphonie fantastique – de Christian-Jaque avec Lise Delamare
Le destin fabuleux de Désirée Clary – de Sacha Guitry avec Gaby Morlay
1942L’ange de la nuit – de André Berthomieu avec Henri Vidal
CM Etoiles de demain – de René-Guy Grand avec Suzy Carrier
    Seulement apparition
1944Les enfants du paradis – de Marcel Carné avec Arletty
    Film en 2 parties
    1 : Le boulevard du crime
    2 : L’homme en blanc
1945La part de l’ombre – de Jean Delannoy avec Edwige Feuillère
1946Le cocu magnifique – de E.G. de Meyst avec Maria Mauban
1947 CM La rose et le réséda – de André Michel
    Seulement voix & narration
1948D’homme à hommes – de Christian-Jaque avec Hélène Perdrière
1950La ronde – de Max Ophüls avec Odette Joyeux
Traité de bave et d’éternité – de Isidore Isou avec Marcel Achard
1953Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
1958 CM Musée Grévin – de Jacques Demy & Jean Masson avec Ludmilla Tchérina
    Seulement apparition
DO La belle saison est proche – de Jean Barral avec Youki Desnos
    Seulement apparition
1959Le testament du docteur Cordelier – de Jean Renoir avec Jean Topart
Le dialogue des carmélites – de Raymond Leopold Bruckberger & Philippe Agostini avec Jeanne Moreau
1960Le miracle des loups – de André Hunebelle avec Jean Marais
1961Le jour le plus long ( the longest day ) de Bernhard Wicki, Ken Annakin, Andrew Marton & Gerd Oswald avec John Wayne
1964La grande frousse / La cité de l’indicible peur – de Jean-Pierre Mocky avec Bourvil
1966Chappaqua – de Conrad Rooks avec Allen Ginsberg
1977 DO Jacques Prévert – de Jean Desvilles avec Maurice Baquet
    Seulement apparition
1980 DO Carné : L’homme à la caméra – de Christian-Jaque avec Marcel Carné
    Seulement voix & narration
1981La nuit de Varennes ( il mondo nuovo ) de Ettore Scola avec Marcello Mastroianni
1983 DO Jean-Louis Barrault, un homme de théâtre – de Muriel Balasch avec Jean-Pierre Aumont
    Seulement apparition
1987 DO Kinder des Olymp : Madeleine Renaud und Jean-Louis Barrault – de Brigitt Ashoff avec Madeleine Renaud
1988La lumière du lac – de Francesca Comencini avec Nicole Garcia
Fiche créée le 16 octobre 2005 | Modifiée le 5 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 8764 fois
PREVIOUSLucien Baroux || Jean-Louis Barrault || Gérard BarrayNEXT