CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Robert Arnoux
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean-Paul Bonnaire



Date et Lieu de naissance : 3 octobre 1943 (Chaux, France)
Date et Lieu de décès : 28 mars 2013 (Paris, France)
Nom Réel : Jean-Paul Bonnaire

ACTEUR
Image
1983 À mort l’arbitre! – de Jean-Pierre Mocky avec Michel Serrault, Eddy Mitchell & Carole Laure
Image
1998 Le monde de Marty – de Denis Bardiau avec Michel Serrault, Jonathan Demurger & Jacques Dynam
Image
2005 Quatre étoiles – de Christian Vincent avec Isabelle Carré, François Cluzet, José Garcia & Luis Rego
Image
2012 Mobile home – de François Pirot avec Arthur Dupont, Guillaume Gouix & Jackie Berroyer

Né le 3 octobre 1943 à Chaux en Côte d’Or, Jean-Paul Bonnaire suit les cours d’art dramatique de Raymond Girard ainsi que des cours de chant auprès de Jean Lumière et Claude Rolland. Au milieu des années soixante-dix, il assure la première partie de Coluche au Caf’Conc’, salle achetée par le producteur Paul Lederman en 1974. Au théâtre, il intègre la distribution du «Mariage de Figaro» (1980) de Beaumarchais avec Patrick Chesnais dans le rôle-titre.

Au cinéma, Jean-Paul Bonnaire fait ses débuts en faisant une apparition non créditée au générique de la comédie «Vous ne l’emporterez pas au paradis» (1974) de François Dupont-Midy avec Charles Denner et Pierre Mondy. Mais c’est véritablement au cours de la décennie suivante qu’il enchaîne régulièrement les petits rôles. Il devient l’un des acteurs fétiches de Jean-Pierre Mocky, leur collaboration commence avec «À mort l’arbitre» (1983) avec Michel Serrault. Il enchaîne «Le pactole» (1985) avec Richard Bohringer et Patrick Sébastien et «Divine enfant» (1988) ainsi que dans un court-métrage «La méthode Barnol» (1991) avec Jean Poiret et Roland Blanche. Parallèlement, il semble cantonné aux films d’auteur sous la direction de Jacques Bral, Jacques Rozier, Jean-Pierre Limousin, Jean-François Stévenin, Jean-Pierre Sentier, Agnès Merlet ou Claire Denis. Par la suite, il obtient des rôles plus conséquents dans «Le cousin» (1997) de Alain Corneau avec Alain Chabat et Patrick Timsit et «À la petite semaine» (2002) de Sam Karmann avec Jacques Gamblin, Gérard Lanvin et Clovis Cornillac. Dès la fin des années quatre-vingt, il apparaît régulièrement sur le petit écran dans des épisodes de séries à succès comme «Pause café» avec Véronique Jannot, «Nestor Burma» avec Guy Marchand ou «Joséphine, ange gardien» avec Mimie Mathy.

Pour une génération de spectateurs, Jean-Paul Bonnaire va être ad vitam aeternam associé au personnage du Père Maxence, vieil employé bon à tout faire d’un internat de rééducation pour mineurs dans l’immédiate après-guerre dans «Les choristes» (2003) de Christophe Barratier. Adaptation du film «La cage aux rossignols» (1944) de Jean Dréville avec Noël-Noël, cette comédie dramatique avec Gérard Jugnot, François Berléand et Kad Merad est un énorme succès avec près de 9 000 000 d’entrées. Cette notoriété soudaine lui permet d’obtenir le rôle récurrent de l’inspecteur Battesti dans quatre téléfilms de la série «Maigret» avec Bruno Cremer qui personnifie le personnage imaginé par Georges Simenon. Par ailleurs, il enchaîne les seconds rôles au cinéma dans «Quatre étoiles» (2005) de Christian Vincent avec José Garcia et Isabelle Carré ou «L’élève Ducobu» (2010) de Philippe de Chauveron avec Elie Semoun. Dans le remake du «Deuxième souffle» (2006) réalisé par Alain Corneau, il reprend le rôle du passeur Théo créé par Louis Bugette dans la version originale de Jean-Pierre Melville. Pour un de ses derniers rôles, il incarne le père de Guillaume Gouix dans «Mobile home» (2011) de François Pirot, prestation qui lui vaut le double prix du jury et du public du second rôle au Festival Jean-Carmet de Moulins en 2012.

À l’image du titre de l’ouvrage de Serge Regourd «Acteurs de caractère, les méconnus du cinéma français», Jean-Paul Bonnaire décède dans l’anonymat le plus complet le 28 mars 2013 à Paris à l’âge de soixante-neuf ans.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1974Vous ne l’emporterez pas au paradis – de François Dupont-Midi avec Charles Denner
1975Le plein de super – de Alain Cavalier avec Patrick Bouchitey
1978Robert et Robert – de Claude Lelouch avec Jacques Villeret
1980Du blues dans la tête – de Hervé Palud avec Christine Boisson
1981L’année prochaine… si tout va bien – de Jean-Loup Hubert avec Isabelle Adjani
    Scènes coupées au montage
1982Polar – de Jacques Bral avec Jean-François Balmer
1983Le joli cœur – de Francis Perrin avec Cyrielle Clair
À mort l’arbitre ! – de Jean-Pierre Mocky avec Michel Serrault
DO Des terroristes à la retraite – de Mosco Boucault avec Stéphane Courtois
1984Urgence – de Gilles Béhat avec Richard Berry
1985Le pactole – de Jean-Pierre Mocky avec Pauline Lafont
Double messieurs – de Jean-François Stévenin avec Carole Bouquet
Paulette, la pauvre petite milliardaire / Paulette – de Claude Confortès avec Mylène Demongeot
Gardien de la nuit – de Jean-Pierre Limosin avec Mireille Perrier
Maine-Océan – de Jacques Rozier avec Yves Afonso
1986Les frères Pétard – de Hervé Palud avec Gérard Lanvin
Irena et les ombre – de Alain Robak avec Farid Chopel
1987Duo solo – de Jean-Pierre Delattre avec Louis Velle
CM Nouilles – de Marilyne Canto avec Christine Murillo
1988La révolution française : Les années lumières – de Robert Enrico avec Jane Seymour
CM Le désorganisateur – de Arnaud des Pallières avec Jean Martin
1989Divine enfant – de Jean-Pierre Mocky avec Laura Martel
1990La pagaille – de Pascal Thomas avec François Périer
Mocky story – de Jean-Pierre Mocky avec Patrice Laffont
1991Le coup suprême – de Jean-Pierre Sentier avec Bernard Giraudeau
CM La méthode Barnol – de Jean-Pierre Mocky avec Jean Poiret
1992 CM La vis – de Didier Flamant avec Jean Reno
1993Le fils du requin – de Agnès Merlet avec Maxime Leroux
J’ai pas sommeil – de Claire Denis avec Alex Descas
Le sourire – de Claude Miller avec Jean-Pierre Marielle
1994La merveilleuse odyssée de l’idiot toboggan – de Vincent Ravalec avec Antoine Chappey
    Segment « Never twice » (sortie en 2002)
1995Nénette et Boni – de Claire Denis avec Grégoire Colin
Le dernier des pélicans – de Marco Pico avec Christine Murillo
CM Des hommes avec des bas – de Pascal Chaumeil avec Samir Guesmi
1997 Le cousin – de Alain Corneau avec Alain Chabat
1998Nos vies heureuses – de Jacques Maillot avec Camille Japy
Le voyage à Paris – de Marc-Henri Dufresne avec François Morel
Le monde de Marty – de Denis Bardiau avec Michel Serrault
CM Les petits rêves – de Eric Bitoun avec Nathalie Matti
CM Les miracles du petit Kovacek – de Frédéric Chignac avec Frédérique Bonnal
CM La tentation de l’innocence – de Fabienne Godet avec Emmanuelle Devos
1999Sur un air d’autoroute – de Thierry Boscheron avec Marie-France Pisier
2000De l’amour – de Jean-François Richet avec Virginie Ledoyen
CM L’Alaska, ça serait mieux – de Pierre Chosson avec Anne Le Chartier
CM Éric – de Valérie Mréjen avec Michelle Moretti
2001Fifi Martingale – de Jacques Rozier avec Alexandra Stewart
Les femmes… ou les enfants d’abord… – de Manuel Poirier avec Sylvie Testud
Mischka – de Jean-François Stévenin avec Jean-Paul Roussillon
Les jours où je n’existe pas – de Jean-Charles Fitoussi avec Luís Miguel Cintra
2002C’est le bouquet ! – de Jeanne Labrune avec Sandrine Kiberlain
À la petite semaine – de Sam Karmann avec Jacques Gamblin
2003RRRrrrr !!! – de Alain Chabat avec Gérard Depardieu
Les choristes – de Christophe Barratier avec Gérard Jugnot
CM Le lac et la rivière – de Sarah Petit avec Serge Avedikian
2004Camping à la ferme – de Jean-Pierre Sinapi avec Roschdy Zem
Travaux, on sait quand ça commence... – de Brigitte Roüan avec Carole Bouquet
CM Capitaine Achab – de Philippe Ramos avec Frédéric Bonpart
2005Quatre étoiles – de Christian Vincent avec Isabelle Carré
Qui m’aime me suive – de Benoît Cohen avec Julie Depardieu
2006La disparue de Deauville – de Sophie Marceau avec Christophe Lambert
Le deuxième souffle – de Alain Corneau avec Daniel Auteuil
Faut que ça danse ! – de Noémie Lvovsky avec Sabine Azéma
Le perroquet bleu / Le perroquet parisien – de Jacques Rozier avec Rosette
2007Capitaine Achab – de Philippe Ramos avec Denis Lavant
Si c’était lui… – de Anne-Marie Etienne avec Marc Lavoine
CM L’autre rive – de Fabrice Camoin avec Magali Woch
2010Bas-fonds – de Isild Le Besco avec Valérie Nataf
Un baiser papillon – de Karine Silla avec Cécile de France
L’élève Ducobu – de Philippe de Chauveron avec Elie Semoun
2011Le premier homme – de Gianni Amelio avec Jacques Gamblin
2012Mobile home – de François Pirot avec Jackie Berroyer
    Prix du Jury du meilleur second rôle au festival Jean Carmet de Moulins, France

    Prix du Public du meilleur second rôle au festival Jean Carmet de Moulins, France
Fiche créée le 31 mars 2013 | Modifiée le 17 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 3674 fois
PREVIOUSPaul Bonifas || Jean-Paul Bonnaire || Frédérique BonnalNEXT