CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jane Rollette
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean-Pierre Bisson



Date et Lieu de naissance : 15 février 1944 (Charenton-le-Pont, France)
Date et Lieu de décès : 12 décembre 1995 (Beaune, France)
Nom Réel : Jean-Pierre Charles Robert Bisson

ACTEUR
Image
1985 Mort un dimanche de pluie – de Joël Santoni avec Nicole Garcia, Jean-Pierre Bacri & Dominique Lavanant
Image
1986 Les mois d’avril sont meurtriers – de Laurent Heynemann avec Jean-Pierre Marielle & François Berléand
Image
1988 Radio corbeau – de Yves Boisset avec Claude Brasseur, Evelyne Bouix, Christine Boisson & Pierre Arditi
Image
1994 Montana Blues – de Jean-Pierre Bisson avec Frank Nicotra, Garance Clavel & Valeria Bruni Tedeschi

Jean-Pierre Bisson naît le 15 février 1944, à Charenton-le-Pont en banlieue parisienne. Après avoir exercé la profession d’instituteur, il devient reporter-photographe pour la maison de disques Pathé-Marconi où il côtoie toutes les célébrités chantantes des années soixante. Puis fasciné par le monde artistique, il s’inscrit au cours Dullin du Théâtre de Chaillot où il a pour professeur Lucien Arnaud, Jean-Paul Moulinot et Jean-Pierre Darras. Il devient rapidement comédien professionnel avec la pièce de Georges Michel, «L’agression», puis metteur en scène et auteur. Sur scène, il joue des œuvres de Albert Camus, Vercors, Shakespeare, Jean Genet ou Jean-Paul Sartre, mais aussi ses propre textes: «Le matin rouge», «Sarcelles-sur-Mer», «Balise de toi» et «Délivrez-nous d’O’Neill», entres autres. En 1975, il est à la direction du Centre Dramatique National de Nice.

Entre temps, Jean-Pierre Bisson fait sa première apparition au cinéma dans «Elise ou la vraie vie» (1975) de Michel Drach, où il joue un jeune intellectuel de gauche devenu ouvrier, et frère de l’héroïne Marie-José Nat. Après quelques rôles secondaires pour le grand et le petit écran, notamment auprès de Raymond Souplex dans un épisode des «Cinq dernières minutes» en 1979, il revient en force au cinéma dans les années quatre-vingts. On le voit aux côtés de Gérard Jugnot et Anémone dans «Le quart d’heure américain» (1982) mais il est aussi l’amant éconduit de Sigourney Weaver dans «Une femme ou deux» (1985) de Daniel Vigne. En 1986, il est commissaire de police dans «Zone rouge» de Robert Enrico et dans «37°2, le matin» de Jean-Jacques Beineix avec Béatrice Dalle. Il apparaît en tête d’affiche dans «Mort un dimanche de pluie» (1985) de Joël Santoni, où il est un maître-chanteur manchot aux côtés de Dominique Lavanant, Nicole Garcia et Jean-Pierre Bacri.

Acteur peu conformiste et à la sensibilité a fleur de peau, Jean-Pierre Bisson compose dès lors une galerie d’interprétations remarquables. Il est admirable de vérité dans des rôles de personnages cyniques et peu fréquentables, tels que la fripouille sarcastique pour «Association de malfaiteurs» (1986) de Claude Zidi, le tueur sadique pour «Les mois d’avril sont meurtriers » (1986) de Laurent Heynemann avec Jean-Pierre Marielle, et le père incestueux pour un épisode de la série du «Commissaire Moulin» avec Yves Rénier. Mais il est aussi le commissaire divisionnaire chargé d’enquêter sur un mystérieux délateur dans «Radio corbeau» (1988) de Yves Boisset; Colbert l’éditeur avisé de «La couleur du vent» (1988) de Pierre Granier-Deferre avec Elisabeth Bourgine et Philippe Léotard; l’écrivain Blaise Cendrars dans «Jean Galmot, aventurier» (1990) de Alain Maline; et enfin l’aubergiste Rasseneur dans «Germinal» (1992) adaptation du roman de Emile Zola par Claude Berri. En 1994, Jean-Pierre Bisson se lance dans la réalisation avec «Montana Blues», une comédie dramatique intimiste où il donne la réplique à Valeria Bruni Tedeschi et Garance Clavel. Le film est un échec et ne totalise que quelques centaines d’entrées lors de sa sortie en salles.

Alors qu’il vient de terminer le tournage du téléfilm «Adrien Lepage, un week-end en Bourgogne» avec Sami Frey, Jean-Pierre Bisson meurt d’une crise cardiaque le 12 décembre 1995, dans une chambre d’hôtel de Beaune, en Côte-d’Or. Un décès prématuré qui l’aura privé d’une reconnaissance méritée.

© Philippe PELLETIER

copyright
1969Elise ou la vraie vie – de Michel Drach avec Marie-José Nat
1974 CM Ce que savait Morgan – de Luc Béraud avec Anouk Ferjac
1975Lily, aime-moi – de Maurice Dugowson avec Miou-Miou
Mon cœur est rouge – de Michèle Rosier avec Antoine Fontaine
1976Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère... – de René Allio avec Antoine Bourseiller
1982Le quart d’heure américain – de Philippe Galland avec Anémone
1985Une femme où deux – de Daniel Vigne avec Sigourney Weaver
Mon beau-frère a tué ma sœur – de Jacques Rouffio avec Michel Serrault
Mort un dimanche de pluie – de Joël Santoni avec Dominique Lavanant
Zone rouge – de Robert Enrico avec Sabine Azéma
37°2, le matin – de Jean-Jacques Beineix avec Jean-Hugues Anglade
Suivez mon regard – de Jean Curtelin avec Andréa Ferréol
1986Association de malfaiteurs – de Claude Zidi avec Christophe Malavoy
Les mois d’avril sont meurtriers – de Laurent Heynemann avec Jean-Pierre Marielle
La nuit de l’océan – de Antoine Perset avec Jeanne Moreau
1987La maison de Jeanne – de Magali Clément avec Marie Trintignant
Ravi / Lucky ravi – de Vincent Lombard avec Assumpta Serna
La goutte d’or – de Marcel Bluwal avec Farid Chopel
Un éclat de vie ( una botta di vita ) de Enrico Oldoini avec Bernard Blier
CM D’une heure à l’autre – de Pierre Devey avec Rachel Genevin
1988La couleur du vent – de Pierre Granier-Deferre avec Philippe Léotard
Radio corbeau – de Yves Boisset avec Claude Brasseur
Moitié-moitié – de Paul Boujenah avec Michel Boujenah
1989Le cri des hommes – de Okacha Touita avec Roland Blanche
Plein fer – de Josée Dayan avec Bernadette Lafont
1990La tribu – de Yves Boisset avec Jean-Pierre Bacri
Jean Galmot, aventurier – de Alain Maline avec Christophe Malavoy
1991Lune froide – de Patrick Bouchitey avec Jean-François Stévenin
1992Germinal – de Claude Berri avec Gérard Depardieu
1993Bonsoir ! / Bonsoir ou le visiteur du soir – de Jean-Pierre Mocky avec Michel Serrault
1994Montana Blues – de Jean-Pierre Bisson avec Valeria Bruni Tedeschi
    + scénario
1995Pourvu que ça dure – de Michel Thibaud avec Gérard Darmon
Fiche créée le 16 juin 2007 | Modifiée le 10 février 2015 | Cette fiche a été vue 14475 fois
PREVIOUSJoey Bishop || Jean-Pierre Bisson || Anita BjörkNEXT