CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marguerite Deval
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean-Roger Caussimon



Date et Lieu de naissance : 24 juillet 1918 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 20 octobre 1985 (Paris, France)
Nom Réel : Jean Roger Caussimon

ACTEUR
Image
1951 L’auberge rouge – de Claude Autant-Lara avec Fernandel, Françoise Rosay & Julien Carette
Image
1957 Quand sonnera midi – de Edmond T. Gréville avec Dany Robin, Georges Marchal & Pascale Roberts
Image
1965 Les mercenaries de Rio Grande (der schatz der Azteken) de Robert Siodmak avec Lex Barker & Gérard Barray
Image
1973 Deux imbéciles heureux – de Edmond Freess avec Guillaume Le Vacher, Armand Mestral & Dora Doll

Bien que né le 24 juillet 1918 à Paris, Jean-Roger Caussimon passe son enfance et son adolescence à Bordeaux où son père exerce la profession de médecin. Dans la préfecture girondine, il obtient son baccalauréat ainsi qu’un Premier de comédie au Conservatoire en 1938 qui lui vaut de débuter sur les planches bordelaises. Alors qu’il entre au Conservatoire de Paris dans la classe de Louis Jouvet, la Seconde Guerre Mondiale éclate. Effectuant son service militaire, il combat dans les Ardennes puis dans les Vosges avant d’être emprisonné dans un stalag en Silésie. Il sera rapatrié sanitaire en décembre 1942.

Au cours de l’occupation allemande, Jean-Roger Caussimon se produit dans différents cabarets de la rive gauche «Le Lapin Agile», «Les Trois Baudets» et «L’Ecluse» où il récite des poèmes et interprète ses chansons. En 1947, c’est au «Lapin Agile» qu’il rencontre Léo Ferré. Il devient l’un des paroliers du poète-chanteur avec l’écriture d’une vingtaine de textes dont «Monsieur William» (1950). À la Libération, il intègre la troupe théâtrale de Charles Dullin au Théâtre de la Cité puis la Compagnie Grenier-Hussenot au Théâtre Marigny. En 1945, il débute au cinéma dans «François Villon» de André Zwobada où Serge Reggiani interprète le poète. Au théâtre, il entame une collaboration fructueuse avec le metteur en scène Jean Mercure dès 1947.

Dans les années cinquante et soixante, Jean-Roger Caussimon mène de front une carrière de comédien sur scène et au cinéma ainsi qu’à la télévision en apparaissant régulièrement dans l’émission «La caméra explore le temps». Il travaille aussi pour la radio en enregistrant des dramatiques pour des stations du service public. Avec sa silhouette et sa voix caractéristiques, il apparaît dans deux chefs-d’œuvre du cinéma français. En 1951, il incarne l’un des pensionnaires de «L’auberge rouge» de Claude Autant-Lara avec Fernandel puis en 1954, un Baron dans le «French Cancan» de Jean Renoir avec Jean Gabin et Maria Félix. Puis, il est le partenaire de vedettes comiques telles que Fernand Raynaud dans «Fernand cow-boy (1956) et «Le sicilien» (1958), Darry Cowl dans «Le petit prof» (1958), Jean Poiret et Michel Serrault dans «Les baratineurs» (1964) ou Louis de Funès dans «Fantômas contre Scotland Yard» (1967). Au théâtre, il joue dans des pièces de boulevard: «Château en Suède» (1960) de Françoise Sagan au Théâtre de l’Atelier, «Laurette» (1967) avec Danielle Darrieux au Théâtre de la Michodière ou «Adieu Berthe» (1967) avec Francis Blanche au Théâtre des Bouffes-Parisiens.

À partir des années soixante-dix, Jean-Roger Caussimon se consacre essentiellement à la chanson. Avec le soutien de Pierre Barouh, auteur-interprète de la musique du film «Un homme et une femme», il enregistre plusieurs albums et enchaîne les tours de chant à Paris ou en province ainsi que dans les pays francophones jusqu’à son décès. Au cinéma, ses apparitions se raréfient, il est sollicité à deux reprises par Jean Yanne et Bertrand Tavernier. On le retrouve furtivement dans «Le gendarme et les extraterrestres» (1978) de Jean Girault avec Louis de Funès et dans l’adaptation des «Misérables» (1982) de Robert Hossein avec Lino Ventura. Jean-Roger Caussimon décède des suites d’un cancer du poumon le 20 octobre 1985 à l’Hôpital de la Salpetrière de Paris. Ses obsèques sont célébrées au cimetière du Père Lachaise puis ses cendres sont dispersées au large de Belle-Ile-en-Mer.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1945Le jugement dernier – de René Chanas avec Jean Desailly
François Villon – de André Zwoboda avec Serge Reggiani
1946Pétrus – de Marc Allégret avec Simone Simon
Le destin s’amuse – de Emil Edwin Reinert avec Dany Robin
1947La fleur de l’âge – de Marcel Carné avec Julien Carette
    Inachevé
Le mannequin assassiné – de Pierre de Hérain avec Blanchette Brunoy
Clochemerle – de Pierre Chenal avec Jane Marken
Capitaine Blomet – de Andrée Feix avec Suzanne Flon
1948L’assassin est à l’écoute – de Raoul André avec Louise Carletti
Bonheur en location / L’esprit de famille – de Jean Wall avec Philippe Lemaire
1950L’homme de la Jamaïque – de Maurice de Canonge avec Véra Norman
Juliette ou la clé des songes – de Marcel Carné avec Gérard Philipe
La rose rouge – de Marcello Pagliero avec Barbara Laage
1951L’auberge rouge – de Claude Autant-Lara avec Françoise Rosay
1952Milady et les mousquetaires ( il boia di Lilla / la vita avventurosa di Milady ) de Vittorio Cottafavi avec Yvette Lebon
1953Le port du désir – de Edmond T. Greville avec Jean Gabin
1954La reine Margot – de Jean Dréville avec Jeanne Moreau
French Cancan – de Jean Renoir avec Maria Félix
Bel Ami – de Louis Daquin avec Anne Vernon
Bel Ami ( Bel-Ami der frauenheld von Paris ) de Louis Daquin avec Johannes Heesters
    Version allemande de « Bel Ami »
1955Villa Sans Souci / Mes petites amies et moi – de Maurice Labro avec Denise Grey
Et par ici la sortie – de Willy Rozier avec Dominique Wilms
1956Trois de la marine – de Maurice de Canonge avec Milly Mathis
Fernand cow-boy – de Guy Lefranc avec Fernand Raynaud
1957Ce joli monde – de Carlo Rim avec Micheline Dax
Quand sonnera midi – de Edmond T. Gréville avec Pascale Roberts
Le gorille vous salue bien – de Bernard Borderie avec Bella Darvi
Un homme se penche sur son passé – de Willy Rozier avec Jacques Bergerac
1958Les jeux dangereux – de Pierre Chenal avec Pascale Audret
Maxime – de Henri Verneuil avec Arletty
Le petit prof – de Carlo Rim avec Darry Cowl
Le Sicilien – de Pierre Chevalier avec Marcel Bozzuffi
Le train de huit heures quarante-sept – de Jacques Pinoteau avec Darry Cowl
1959Le Saint mène la danse – de Jean Nahun avec Jean Desailly
1961Dans les filets du Dr. Mabuse / Le retour du docteur Mabuse ( im stahlnetz des Dr. Mabuse / F.B.I. contro Dr. Mabuse / FBI vs. Dr. Mabuse / in the steel cabinet of Dr. Mabuse / in steel net of Dr. Mabuse / phantom fiend / the phantom meets the return of Dr. Mabuse / the return of Dr. Mabuse ) de Harald Reinl avec Lex Barker
La Fayette – de Jean Dréville avec Orson Welles
À fleur de peau – de Claude Bernard-Aubert avec Paul Crauchet
1962L’assassin viendra ce soir – de Jean Maley avec Paulette Dubost
1963Hardi Pardaillan ! – de Bernard Borderie avec Isa Miranda
1964Thomas l’imposteur – de Georges Franju avec Emmanuelle Riva
L’amour à la chaîne – de Claude de Givray avec Perrette Pradier
Les baratineurs – de Francis Rigaud avec Francis Blanche
Pleins feux sur Stanislas – de Jean-Charles Dudrumet avec Nadja Tiller
1965Les mercenaries de Rio Grande I ( der schatz der Azteken / the treasure of the Aztecs / i violenti di Rio Bravo ) de Robert Siodmak avec Lex Barker
Les mercenaires de Rio Grande II ( die pyramide des Sonnengottes / pyramid of the sun god / i violenti di Rio Bravo II ) de Robert Siodmak avec Gustavo Rojo
Deux heures à tuer – de Yvan Govar avec Pierre Brasseur
Dis-moi qui tuer – de Etienne Périer avec Michèle Morgan
1966La fantastique histoire vraie d’Eddie Chapman ( triple cross ) de Terence Young avec Romy Schneider
1967Fantômas contre Scotland Yard – de André Hunebelle avec Louis de Funès
1970Les assassins de l’ordre – de Marcel Carné avec Jacques Brel
1972Le trèfle à cinq feuilles – de Edmond Freess avec Philippe Noiret
Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil – de Jean Yanne avec Michel Serrault
1973Moi y’en a vouloir des sous – de Jean Yanne avec Bernard Blier
Deux imbéciles heureux – de Edmond Freess avec Dora Doll
1974Que la fête commence… – de Bertrand Tavernier avec Marina Vlady
1975Le juge et l’assassin – de Bertrand Tavernier avec Michel Galabru
1978Le gendarme et les extra-terrestres – de Jean Girault avec Louis de Funès
CM Au hasard de la nuit – de Jean-Luc Darmon avec Mireille Merville
    Seulement voix
1980Signé Furax – de Marc Simenon avec Coluche
1982Les misérables – de Robert Hossein avec Lino Ventura
La baraka – de Jean Valère avec Roger Hanin
1985 CM La rose de Paracelse – de Thierry Bourcy avec Thierry Redler
Fiche créée le 30 août 2010 | Modifiée le 19 septembre 2017 | Cette fiche a été vue 4559 fois
PREVIOUSJoan Caulfield || Jean-Roger Caussimon || André CayatteNEXT