CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Françoise Bertin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jeanette MacDonald



Date et Lieu de naissance : 18 juin 1903 (Philadelphie, Pennsylvanie, USA)
Date et Lieu de décès : 14 janvier 1965 (Houston, Texas, USA)
Nom Réel : Jeanette Anna MacDonald

ACTRICE
Image
1932 Une heure près de toi – de Ernst Lubitsch avec Maurice Chevalier, Lili Damita & Pierre Etcheparre
Image
1935 Rose-Marie (indian love call) de W.S. Van Dyke avec Nelson Eddy, Allan Jones & James Stewart
Image
1936 San Francisco – de W.S. Van Dyke avec Clark Gable, Spencer Tracy, Jack Holt & Jessie Ralph
Image
1941 Chagrin d’amour (smilin’through) de Frank Borzage avec Brian Aherne & Gene Raymond

Benjamine des trois filles de Daniel et Anna MacDonald, Jeanette MacDonald est née le 18 juin 1903, à Philadelphie aux Etats-Unis. Passionnée par le chant, elle fait ses premières apparitions sur scène lorsqu’elle est encore une petite fille. On peut notamment relever sa présence dans des groupes de jeunes artistes se produisant dans des music-halls, les «Six Sunny Song Birds» de 1911 à 1913 et les «Seven Merry Youngsters» en 1914. Mais, après un procès intenté par une association luttant contre l’exploitation commerciale des enfants, elle doit abandonner momentanément le monde du spectacle et continuer ses études.

Jeanette MacDonald fait son retour sur les planches en 1919 et, au cours des années vingt, se fait progressivement un nom. Elle finit par tenir le rôle principal de quelques comédies musicales à Broadway, celle remportant le plus grand succès étant «Sunny Days», qu’elle joue de février à mai 1928. À la fin de la décennie, elle n’a pas encore atteint les sommets mais est en tout cas considérée comme assez connue pour que la firme Lux la choisisse pour faire la publicité de leur fameux savon pour la première fois en mai 1928 et pour qu’Hollywood s’intéresse à elle. Jeanette MacDonald débute à l’écran à la Paramount dans «Parade d’amour» (1929) de Ernst Lubitsch, qui en fait une star. À cette époque, elle travaille essentiellement pour cette compagnie mais tourne aussi pour la United Artists et la Fox.

Jeanette MacDonald signe ensuite avec la MGM et inaugure son contrat avec «Le chat et le violon» (1933) de William K. Howard et «La veuve joyeuse» (1934) de Ernst Lubitsch. On peut noter qu’elle ne se fait pas remplacer dans les versions françaises d’«Aimez-moi ce soir» (1932) de Rouben Mamoulian et «La veuve joyeuse» (1934) où elle est la partenaire de Maurice Chevalier, ce qui donne l’occasion au public francophone de l’entendre s’exprimer dans la langue de Molière avec un charmant accent. En 1934, sa carrière prend une orientation nouvelle lorsqu’on l’associe pour la première fois à Nelson Eddy dans «La fugue de Mariette», qui remporte un triomphe. Alors que, jusque-là, c’était surtout dans les grandes villes américaines et en Europe qu’elle connaissait sa plus grande popularité, elle touche soudainement un plus large public, qui s’entiche de ce nouveau couple cinématographique et de la nouvelle personnalité plus chaleureuse et moins sophistiquée de l’actrice. Jeanette MacDonald et Nelson Eddy sont encore les vedettes de sept autres films dont «La belle cabaretière» (1937) de Robert Z. Leonard. De temps à autre, on peut encore retrouver la comédienne sans son partenaire attitré. Citons par exemple «San Francisco» (1936), avec Clark Gable et Spencer Tracy.

La réussite commerciale de ses films ayant fini par baisser, la MGM la laisse partir en 1942. Dès lors, jusqu’à la fin des années 1950, c’est surtout dans des tours de chant que ses fans peuvent continuer à lui manifester toute leur admiration. Jeanette MacDonald s’essaie même à quelques reprises à l’opéra avec deux œuvres de Gounod, «Roméo et Juliette» et «Faust». Au Septième Art, on la revoit dans son propre rôle dans «Hollywood Parade» (1944), en mère de famille dans «Cupidon mène la danse» (1947) et aux côtés du chien Lassie dans «Lassie Perd et gagne» (1949). Mariée à l’acteur Gene Raymond depuis 1937, l’actrice meurt des suites d’une chirurgie cardiaque le 14 janvier 1965, à Houston au Texas.

© Marlène PILAETE

copyright
1929Parade d’amour ( the love parade ) de Ernst Lubitsch avec Maurice Chevalier
    + chansons
Le roi des vagabonds ( the vagabond king ) de Ludwig Berger avec Dennis King
    + chansons
1930Paramount on parade – de Edmund Goulding, Ernst Lubitsch, Otto Bower, Dorothy Arzner, A. Edward Sutherland, Victor Heerman, Rowland V. Lee, Edwin H. Knoff, Lothar Mendes, Victor Schertzinger & Frank Tuttle avec Jean Arthur
Une fiancée en loterie ( the lottery bride ) de Paul L. Stein avec John Garrick
    + chansons
Monte Carlo – de Ernst Lubitsch avec Jack Buchanan
    + chansons
L’amant de minuit ( oh, for a man ) de Hamilton MacFadden avec Reginald Denny
    + chansons
Let’s go native – de Leo McCarey avec Jack Oakie
    + chansons
1931Les amours d’Annabelle ( Annabelle’s affairs / the affairs of Annabelle / good gracious Annabelle / two can play ) de Alfred L. Werker avec Victor McLaglen
Don’t bet on women / More than a kiss – de William K. Howard avec Roland Young
1932Une heure avec vous / Une heure près de toi ( one hour with you ) de Ernst Lubitsch & George Cukor avec Maurice Chevalier
    + chansons
Une heure près de toi – de Ernst Lubitsch avec Lily Damita
    + chansons – Version française de « One hour with you»
Aimez-moi ce soir ( love me tonight ) de Rouben Mamoulian avec Myrna Loy
    + chansons
CM Hollywood on parade No. A-4 – de Louis Lewyn avec Roland Young
    Seulement apparition & chansons
1933Le chat et le violon ( the cat and the fiddle ) de William K. Howard avec Ramon Novarro
    + chansons
CM Hollywood on parade No. B-1 – de ? avec Claudette Colbert
    Seulement apparition
CM Hollywood on parade No. A-7 – de Louis Lewyn avec Joe E. Brown
    Seulement apparition
1934La veuve joyeuse ( the merry widow / the lady dances ) de Ernst Lubitsch avec Maurice Chevalier
    + chansons
La veuve joyeuse – de Ernst Lubitsch avec Akim Tamiroff
    + chansons – Version française de « The merry widow»
La fugue de Mariette ( naughty Marietta ) de W.S. Van Dyke & Robert Z. Leonard avec Frank Morgan
    + chansons
1935Rose-Marie ( indian love call ) de W.S. Van Dyke avec James Stewart
    + chansons
1936San Francisco – de W.S. Van Dyke avec Clark Gable
    + chansons
Le chant du printemps ( maytime ) de Robert Z. Leonard avec John Barrymore
    + chansons
CM Screen snapshots series 15, No. 11 – de Ralph Staub avec Jackie Coogan
    Seulement apparition
1937L’espionne de Castille ( the firefly ) de Robert Z. Leonard avec Allan Jones
    + chansons
La belle cabaretière ( girl of the Golden West ) de Robert Z. Leonard avec Nelson Eddy
    + chansons
DO The Candid Camera Story [very candid] of the Metro-Goldwyn-Mayer Pictures 1937 convention – de ? avec Louis B. Mayer
    Seulement apparition
1938Amants ( sweethearts ) de W.S. Van Dyke avec Frank Morgan
    + chansons
CM Hollywood goes to town – de Herman Hoffman avec Fanny Brice
    Seulement apparition
CM Screen snapshots series 18, No. 1 – de Ralph Staub avec Donald Meek
    Seulement apparition
1939Emporte mon cœur ( Broadway serenade / serenade ) de Robert Z. Leonard avec Lew Ayres
    + chansons
CM The miracle of sound – de Douglas Shearer avec Hedy Lamarr
    Seulement apparition
1940Douce amère ( bitter sweet ) de W.S. Van Dyke avec Nelson Eddy
    + chansons
L’île des amours ( new moon / lover come back ) de Robert Z. Leonard avec Nelson Eddy
    + chansons
1941Chagrin d’amour ( smilin’through ) de Frank Borzage avec Gene Raymond
    + chansons
1942Ma femme est un ange ( I married an angel ) de W.S. Van Dyke avec Nelson Eddy
    + chansons
Cairo – de W.S. Van Dyke avec Robert Young
    + chansons
1944Hollywood parade / Suivez les gars ! ( follow the boys / three cheers for the boys ) de A. Edward Sutherland avec Victor Francen
    Seulement apparition & chansons
1947Cupidon mène la danse ( three daring daughters / the birds and the bees ) de Fred M. Wilcox avec Jane Powell
    + chansons
1949Lassie perd et gagne ( the sun comes up ) de Richard Thorpe avec Lloyd Nolan
    + chansons
1950 CM Moments in music – de ? avec Bing Crosby
    Seulement apparition & chansons
Fiche créée le 11 novembre 2009 | Modifiée le 20 mars 2017 | Cette fiche a été vue 4276 fois
PREVIOUSSimon MacCorkindale || Jeanette MacDonald || Rita MacedoNEXT