CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Gene Tierney
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jeanne Herviale



Date et Lieu de naissance : 24 décembre 1908 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 29 octobre 1989 (Pradines, France)
Nom Réel : Jeanne Blanche Charlotte Charrier

ACTRICE

De son vrai nom Jeanne Charrier, Jeanne Herviale est né le 24 décembre 1908 à Paris. C’est aux lendemains de la Seconde Guerre Mondiale qu’elle débute sur scène dans «Le mal court» (1947) de Jacques Audiberti avec Suzanne Flon dont George Vitaly assure la mise en scène. Lorsque ce dernier prend la direction du Théâtre La Bruyère, il la dirige dans «Les mystères de Paris» (1954) d’après Eugène Sue et «Un cas intéressant» (1955) adapté par Albert Camus. En 1956, elle intègre la distribution de la pièce «Anastasia» (1956) avec Juliette Gréco dont la mise en scène est signée Jean Le Poulain. Elle est sollicitée à deux reprises par Raymond Rouleau dans «Un virage dangereux» (1958) au Théâtre Michel et «La descente d’Orphée» (1959) au Théâtre de l’Athénée.

Sur le grand écran, Jeanne Herviale fait sa première apparition dans «Le père tranquille» (1946) de René Clément avec Noël-Noël qui coréalise et signe également le scénario. René Clément la dirige à nouveau dans «Les maudits» (1947) et «Paris brûle-t-il ?» (1965). Durant les deux décennies suivantes, ses prestations se limitent à des petits rôles. En 1973, elle est remarquée en incarnant la mère alcoolique de Jean Carmet dans «Comment réussir … quand on est con et pleurnichard» de Michel Audiard. Dès lors, elle enchaîne les rôles dans des comédies françaises sous la direction de Christian Gion, Robert Pouret ou Serge Friedman. Elle est dirigée par Barbet Schroeder dans «Maîtresse» (1974) ou Claude Chabrol dans «Violette Nozière» (1977). Parallèlement, elle poursuit son activité théâtrale, elle est notamment mise en scène par Patrice Chéreau dans «Toller» (1974) et «Lear» (1975) au TNP de Villeurbanne.

Mais pour une génération de cinéphile, Jeanne Herviale est associée au chef-d’œuvre de Alain Corneau «Série Noire» (1978) d’après Jim Thompson dont Patrick Dewaere est tête d’affiche. Dans ce film policier, elle incarne la tante de Marie Trintignant qui l’oblige à se prostituer mais qui finit par être étranglée par Patrick Dewaere. En 1982, elle obtient un rôle conséquent dans «Douce enquête sur la violence» de Gérard Guérin avec Michael Lonsdale, film présenté en sélection officielle du Festival de Cannes l’année suivante. Dans un registre plus léger, elle joue la mère de Gérard Depardieu, l’ennemi public n°1 dans «Inspecteur la Bavure» (1980) de Claude Zidi où elle est enlevée par Coluche. Partenaire qu’elle retrouve dans «La vengeance du serpent à plumes» (1984) de Gérard Oury.

Pour le petit écran, Jeanne Herviale incarne Armandine, cuisinière d’une ancienne vedette du music-hall campée par Annie Cordy dans «Madame SOS» (1982), une série en six épisodes. On se souvient également de sa composition de la vieille tante invitée au mariage de Isabelle Adjani et Patrick Bouchitey dans «Mortelle randonnée» (1982) de Claude Miller. Avec le temps, elle passe du statut de mère à grand-mère dans «Le jeune marié» (1983) de Bernard Stora, «J’ai rencontré le Père Noël» (1984) de Christian Gion ou «Flag» (1986) unique réalisation de Jacques Santi. Plus étrange, elle apparaît même au générique de deux films érotiques réalisés par le cinéaste suisse Pierre B. Reinhard «Dressage» (1985) puis «Le diable rose» (1987) avec Pierre Doris, Roger Carel et Brigitte Lahaie. Pour la télévision, sa dernière apparition est dans l’épisode-pilote de la série policière «Deux flics à Belleville» (1989) avec Patrick Timsit et Kader Boukhanef. Jeanne Herviale décède le 29 octobre 1989 à Pradines dans le Lot.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1942 CM Etoiles de demain – de René-Guy Grand avec Julien Bertheau
1946Le père tranquille – de René Clément & Noël-Noël avec Noël-Noël
1947Les maudits – de René Clément avec Henri Vidal
Clochemerle – de Pierre Chenal avec Saturnin Fabre
1949Le jugement de dieu – de Raymond Bernard avec Pierre Renoir
1950Dieu a besoin des hommes – de Jean Delannoy avec Pierre Fresnay
1951Les joyeux pèlerins – de Fred Pasquali avec Grégoire Aslan
Procès au Vatican / La vie de Sainte Thérèse de Lisieux – de André Haguet avec Jean Debucourt
1952La neige était sale – de Luis Saslavsky avec Daniel Gélin
Les dents longues – de Daniel Gélin avec Jean Chevrier
1959Les affreux – de Marc Allégret avec Darry Cowl
1961Les amants de Teruel – de Raymond Rouleau avec Ludmilla Tchérina
1954Les combinards – de Jean-Claude Roy avec Michel Serrault
1965Paris brûle-t-il ? – de René Clément avec Kirk Douglas
1966Trois enfants dans le désordre – de Léo Joannon avec Bourvil
1968Erotissimo – de Gérard Pirès avec Annie Girardot
1969Je. Tu. Elles – de Peter Foldes avec Francis Blanche
1970 CM Chambres de bonne – de Jean-Pierre Moulin avec Francis Huster
1972Elle court, elle court la banlieue – de Gérard Pirès avec Marthe Keller
Themroc – de Claude Faraldo avec Michel Piccoli
1973Comment réussir… quand on est con et pleurnichard – de Michel Audiard avec Jean Carmet
Le soleil qui rite rouge / Life speed – de Bruno-Mario Kirchner avec Jonathan Hunter
La gueule de l’emploi – de Jacques Rouland avec Claude Piéplu
1974Maîtresse – de Barbet Schroeder avec Gérard Depardieu
Les noces de porcelaine – de Roger Coggio avec Paul Guers
1975C’est dur pour tout le monde – de Christian Gion avec Bernard Blier
1976Cours après moi que je t’attrape – de Robert Pouret avec Jean-Pierre Marielle
Un mari, c’est un mari – de Serge Friedman avec Louis Velle
Armaguedon – de Alain Jessua avec Alain Delon
Une femme à sa fenêtre – de Pierre Granier-Deferre avec Romy Schneider
1977La nuit de Saint-Germain des Prés – de Bob Swaim avec Michel Galabru
Violette Nozière – de Claude Chabrol avec Isabelle Huppert
1978I love you, je t’aime ( a little romance ) de George Roy Hill avec Laurence Olivier
Série noire – de Alain Corneau avec Patrick Dewaere
1979Gros câlin – de Jean-Pierre Rawson avec Francis Perrin
1980Deux lions au soleil – de Claude Faraldo avec Jean-François Stévenin
Inspecteur la Bavure – de Claude Zidi avec Coluche
1981Du blues dans la tête – de Hervé Palud avec Niels Arestrup
Olsen-banden over alle bjerge – de Erik Balling avec Morten Grunwald
1982Douce enquête sur la violence – de Gérard Guérin avec Michael Lonsdale
Mortelle randonnée – de Claude Miller avec Isabelle Adjani
CM Ne me parlez plus jamais d’amour – de Sylvain Madigan avec Jean-Claude Vogel
1983Le jeune marié – de Bernard Stora avec Richard Berry
1984Ave Maria – de Jacques Richard avec Anna Karina
La vengeance du serpent à plumes – de Gérard Oury avec Maruschka Detmers
J’ai rencontré le Père Noël – de Christian Gion avec Karen Chéryl
The frog prince / French lesson – de Brian Gilbert avec Jane Snowden
1985Conseil de famille – de Costa-Gavras avec Johnny Hallyday
Dressage / Education perverse – de Pierre B. Reinhard avec Henri-Jacques Huet
CM Triple zéro, agent double – de Paul Dopff avec Bernard Maître
1986Sale destin – de Sylvain Madigan avec Victor Lanoux
Les oreilles entre les dents – de Patrick Schulmann avec Jean-Luc Bideau
Flag – de Jacques Santi avec Richard Bohringer
1987Le diable rose – de Pierre B. Reinhard avec Roger Carel
Fiche créée le 24 juin 2012 | Modifiée le 18 mai 2016 | Cette fiche a été vue 3319 fois
PREVIOUSIrene Hervey || Jeanne Herviale || René HervilNEXT