CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Aileen Pringle
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jerzy Kawalerowicz



Date et Lieu de naissance : 19 janvier 1922 (Gwoździec, Pologne)
Date et Lieu de décès : 27 décembre 2007 (Varsovie, Pologne)
Nom Réel : Jerzy Kawalerowicz

REALISATEUR

Jerzy Kawalerowicz naît le 19 janvier 1922 à Gwoździec (actuellement en Ukraine), ancienne ville lithuano-polonaise devenue austro-hongroise, puis de nouveau polonaise entre les deux-guerres mondiales et où était installée depuis des siècles une très importante communauté juive qui sera presque complètement anéantie par l’occupant nazi. Alors que la Pologne, libérée par l’armée rouge, devient une république populaire, Jerzy Kawalerowicz étudie à l’université «Akademie Sztuk Pieknych» de Cracovie avant de s’orienter vers cinéma. Il débute, en 1947, comme assistant-réalisateur de Leonard Buczkowski pour, «Chansons interdites», et de Bozivoj Zeman pour «Slépy tor / Powrót», avant de travailler en 1948 avec Wanda Jabukowska pour «Le dernière étape». Pour «Stalowe serca» (1948) de Stanisław Urbanowicz, il est également crédité du rôle d’un officier allemand. En 1949, il termine son apprentissage sur le tournage de «Le défilé du diable» réalisé par Tadeusz Kánski et le cinéaste italien Aldo Vergano.

Au début des années cinquante, Jerzy Kawalerowicz met en scène en solo son premier long métrage dont il a aussi écrit le scénario et les dialogues «La commune» (1951). C’est une réussite et il est autorisé à poursuivre sa carrière. En 1956 «L’ombre» lui permet de décrocher une nomination pour la palme d’or à Cannes. En 1960 il réalise «Mère Jeanne des anges» qui reprend, transposée en Europe orientale, l’étrangère affaire du couvent des Ursulines de Loudun qui fut l’objet sous le règne de Louis XIII de curieux phénomènes jugés paranormaux. Le rôle titre de la religieuse est interprété par Lucyna Winnicka qui deviendra la future compagne du réalisateur et la mère de ses deux enfants Piotr et Agata. Le film est présenté à Cannes (prix spécial du Jury). Après une interruption de près de six ans le réalisateur retrouve les caméras pour tourner dans le Kazakhstan, avec le soutien de deux mille soldats de l’Armée Rouge comme figurants, un péplum «Pharaon». D’une grande sobriété et d’une réelle qualité d’images le film est adapté d’un roman écrit au XIXème par Boleslaw Prus, lui aussi polonais. Y sont racontés les démêlés d’un jeune pharaon aux idées modernes joué par Jerzy Zelnik, avec un Grand Prêtre, alias Piotr Pawlowski, synonyme d’obscurantisme religieux et de corruption. «Pharaon» concourt à la fois pour l’Oscar du meilleur film étranger et pour la Palme d’Or à Cannes.

Dans les années soixante-dix, le cinéaste polonais, qui sera un temps responsable de studios de production dans son pays, ne réalise que deux films: «Maddalena», avec Lisa Gastoni dans le rôle-titre; et «La mort du président» (1977) sur l’assassinat du premier président de la Pologne reconstituée après la première guerre mondiale. Citons encore «Austeria» (1981) où le cinéaste renoue avec ses origines juives et «L’otage de l’Europe» sur les derniers jours de Napoléon interprété par Roland Blanche. Pour son dix-septième et dernier film le réalisateur mettra encore en scène en 2001 un célèbre roman de la littérature polonaise «Quo Vadis?» de Henryk Sienkiewicz, sur la persécution des chrétiens à l’époque de l’empereur Néron. L’histoire a déjà fait l’objet de nombreuses adaptations cinématographiques dont la très clinquante, en 1951, avec Robert Taylor, le centurion, Deborah Kerr, la vertueuse chrétienne et Peter Ustinov en Néron. Les rôles seront repris respectivement dans la version polonaise par Pawel Delag, Magdalena Mielcarz et Michal Bajor. Jerzy Kawalerowicz, cinéaste polonais assez peu connu en France, décède à Varsovie le 27 décembre 2007. Il allait prendre quatre-vingt six ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1947Chansons interdites ( zakazane piosenki ) de Leonard Buczkowski avec Danuta Szaflarska
    Seulement assistant réalisateur
Slépy tor / Powrót – de Bozivoj Zeman avec Irena Eichlerówna
    Seulement assistant réalisateur
1948La dernière étape ( ostatni etap ) de Wanda Jakubowska avec Wladyslaw Brochwicz
    Seulement assistant réalisateur
Stalowe serca – de Stanislaw Urbanowicz avec Edmund Biernacki
    Seulement assistant réalisateur & interprétation
1950Le défilé du diable ( czarci zleb ) de Tadeusz Kanski & Aldo Vergano avec Wladyslaw Kaczmarski
    Seulement assistant réalisateur & interprétation
1952La commune ( gromada ) de Jerzy Kawalerowicz, Kazimierz Sumerski & Hubert Drapella avec Marian Lupa
    + scénario
1953Celluloze / Une nuit de souvenir / Sous l’étoile phrygienne ( celuloza ) de Jerzy Kawalerowicz avec Józef Nowak
    + scénario
1954Sous l’étoile phrygienne ( pod gwiazda frygijska ) de Jerzy Kawalerowicz avec Lucyna Winnicka
    + scénario
1955L’ombre ( cien ) de Jerzy Kawalerowicz avec Zygmunt Kestowicz
    + scénario
1956La vraie fin de la guerre ( prawdziwy koniec wielkiej wojny ) de Jerzy Kawalerowicz avec Roland Glowacki
    + scénario
1959Train de nuit ( pociag ) de Jerzy Kawalerowicz avec Zbigniew Cybulski
    + scénario
1961Mère Jeanne des Anges ( Matka Joanna od aniolów ) de Jerzy Kawalerowicz avec Lucyna Winnicka
    + scénario
    Prix Spécial du Jury au festival du cinéma de Cannes, France
1965Le pharaon ( faraon ) de Jerzy Kawalerowicz avec Jerzy Zelnik
    + scénario
1968Le jeu ( gra ) de Jerzy Kawalerowicz avec Wieslaw Golas
    + scénario
1971Maddalena – de Jerzy Kawalerowicz avec Lisa Gastoni
    + scénario
1977La mort du président ( smierc prezydenta ) de Jerzy Kawalerowicz avec Zdzislaw Mrozewski
    + scénario
    Ours d’Argent de la contribution artistique au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

    Prix Spécial du Jury au festival du cinéma polonais de Gdynia, Pologne
1980Rencontres sur l’Atlantique ( spotkanie na Atlantyku ) de Jerzy Kawalerowicz avec Teresa Budzisz-Krzyzanowska
    + scénario
1982Austeria – de Jerzy Kawalerowicz avec Wojciech Pszoniak
    + scénario
    Lion d’Or au festival du cinéma polonais de Gdynia, Pologne
1985 CM Gucia – de Dorota Kedzierzawska avec Waldek Kalisz
    Seulement conseiller technique
1988L’otage de l’Europe ( jeniec Europy / the hostage of Europe ) de Jerzy Kawalerowicz avec Roland Blanche
    + scénario
1990Bronsteins kinder / Bronstein’s children – de Jerzy Kawalerowicz avec Armin Mueller-Stahl
    + scénario
1990Za chto ? / Za co ? – de Jerzy Kawalerowicz avec Emilia Krakowska
    + scénario
2000Quo Vadis ? – de Jerzy Kawalerowicz avec Magdalena Mielcarz
    + scénario
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’Honneur au festival international du cinéma de Moscou, URSS ( 1979 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière aux prix du cinéma polonais, Pologne ( 2005
Fiche créée le 1 février 2008 | Modifiée le 23 janvier 2013 | Cette fiche a été vue 5283 fois
PREVIOUSTasso Kavadia || Jerzy Kawalerowicz || Danny KayeNEXT