CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Vyacheslav Shalevich
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jess Hahn



Date et Lieu de naissance : 29 octobre 1921 (Terre Haute, Indiana, USA)
Date et Lieu de décès : 30 juin 1998 (Saint-Malo, France)
Nom Réel : Jesse Beryle Hahn

ACTEUR

Jess Hahn est né le 29 octobre 1921 à Terre Haute dans l’Indiana aux Etats-Unis. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il combat dans les Marines participant ainsi au débarquement en Normandie. En 1949, Jess Hahn s’installe définitivement en France. Dès le début des années cinquante, il se produit dans différents cabarets parisiens, notamment à Saint-Germain-des-Prés en tant que musicien de jazz mais sans grand succès, il décide de tenter sa chance comme comédien.

Au cinéma, Jess Hahn débute dans «Deux de l’escadrille» (1952) une comédie dont Jean Richard est la vedette. Il se fait remarquer dans «La môme vert-de-gris» (1953) de Bernard Borderie qui confie le rôle de l’agent secret Lemmy Caution à Eddie Constantine. Son accent prononcé et sa carrure impressionnante en font «l’américain de service» dans plusieurs comédies et films d’action. Ainsi, il devient le faire-valoir des comiques tels que Fernandel dans «L’ennemi public n°1» (1953) ou Fernand Raynaud dans «Fernand cow-boy» (1956) ou «Le sicilien» (1958). En 1959, Eric Rohmer lui offre le rôle principal dans «Le signe du lion» (1959) où il compose un artiste étranger déshérité qui erre dans les rues de Paris menant une vie de clochard qui s’avère un terrible échec à sa sortie en 1962.

Par la suite, Jess Hahn s’oriente vers un cinéma plus commercial, parfois sollicité par des réalisateurs prestigieux comme Orson Welles pour «Le procès» (1962) ou Jules Dassin pour «Topkapi» (1964). À partir des années soixante, il devient une figure emblématique du cinéma populaire, à la télévision ou au théâtre. Il est entre-autres «La Douceur» le compagnon de Jean-Paul Belmondo dans «Cartouche» (1961) de Philippe de Broca, acteur et réalisateur qu’il retrouve dans «Les tribulations d’un chinois en Chine» (1965). On se souvient de l’espion O’Brien dans «Les barbouzes» (1964) de Georges Lautner, cinéaste qui l’emploie à nouveau dans «Laisse aller… c’est une valse!» (1970), ainsi que le tandem atypique qu’il forme avec Pierre Frag dans «Les grandes gueules» (1965) de Robert Enrico avec Bourvil et Lino Ventura en tête d’affiche.

Dans les années soixante, Jess Hahn s’internationalise et tourne en Angleterre, en Allemagne mais surtout en Italie où il côtoie des partenaires prestigieux comme Terence Hill et Lee Van Cleef. En France, il devient l’interprète fétiche de Jean-Marie Pallardy, réalisateur de films pornographiques reconverti dans le cinéma traditionnel de bas de gamme, qui lui donne le rôle principal d’un polar raté intitulé «Le ricain» (1976) puis des rôles secondaires dans «Vivre pour survivre» (1984) ou «Overdose» (1987). On le voit encore dans quelques nanars tels que «Les Borsalini» (1979) avec Jean Lefebvre ou «Par où t’es rentré, on t’a pas vu sortir» (1984) avec Jerry Lewis. Heureusement, la télévision française lui offre de jolis rôles dans des œuvres de qualité mais peu à peu ses apparitions s’étiolent.

Jess Hahn joue son dernier rôle en interprétant le père de Corinne Touzet dans le téléfilm «Le retour de Lemmy Caution» (1989) où Eddie Constantine reprend son personnage fétiche. Ignoré par la profession, il se retire en Bretagne où il possède une exploitation agricole. L’acteur qui depuis était devenu citoyen français décède à l’âge de soixante-seize ans à Saint-Malo le 30 juin 1998.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1952Deux de l’escadrille – de Maurice Labro avec Noël Roquevert
1953Un acte d’amour / Quelque part dans le monde ( act of love ) de Anatole Litvak avec Kirk Douglas
La môme vert-de-gris – de Bernard Borderie avec Dominique Wilms
Détective du bon dieu ( father Brown / the detective ) de Robert Hamer avec Alec Guinness
L’ennemi public N°1 / L’ennemi public numéro un – de Henri Verneuil avec Zsa Zsa Gabor
1954Les corsaires du Bois de Boulogne – de Norbert Carbonnaux avec Denise Grey
Ça va barder… – de John Berry avec Eddie Constantine
1955Ces sacrées vacances – de Robert Vernay avec Darry Cowl
Les hussards – de Alex Joffé avec Bourvil
La Madelon – de Jean Boyer avec Line Renaud
L’impossible monsieur Pipelet – de André Hunebelle avec Michel Simon
Rencontre à Paris – de Georges Lampin avec Betsy Blair
La meilleure part – de Yves Allégret avec Gérard Philipe
Tant qu’il y aura des femmes – de Edmond T. Greville avec Mireille Perrey
Sophie et le crime – de Pierre Gaspard-Huit avec Marina Vlady
1956Action immédiate – de Maurice Labro avec Barbara Laage
La châtelaine du Liban – de Richard Pottier avec Gianna Maria Canale
Le colonel est de la revue – de Maurice Labro avec Dora Doll
Fernand cow-boy – de Guy Lefranc avec Dora Doll
La route joyeuse ( the happy road ) de Gene Kelly avec Barbara Laage
1957Le coin tranquille / Déshabillez-vous, madame – de Robert Vernay avec Noël Roquevert
Le désert de Pigalle – de Léo Joannon avec Annie Girardot
Nathalie – de Christian-Jaque avec Martine Carol
Quand la femme s’en mêle / Sans attendre Godot – de Yves Allégret avec Edwige Feuillère
Les vendanges ( the vintage ) de Jeffrey Hayden avec Leif Erickson
Le triporteur – de Jacques Pinoteau avec Béatrice Altariba
1958Chéri, fais-moi peur – de Jack Pinoteau avec Darry Cowl
Le fauve est lâché – de Maurice Labro avec Estella Blain
La femme et le pantin – de Julien Duvivier avec Brigitte Bardot
Le vent se lève – de Yves Ciampi avec Mylène Demongeot
Le Sicilien – de Pierre Chevalier avec Fernand Raynaud
1959Le signe du lion – de Eric Rohmer avec Jill Olivier
La valse du gorille – de Bernard Borderie avec Charles Vanel
Y’en a marre ! / Le gars d’Anvers / Ce soir on tue – de Ivan Govar avec Dominique Wilms
1960Le Sahara brûle – de Michel Gast avec Bernard Fresson
Dynamite Jack – de Jean Bastia avec Fernandel
1961Cartouche – de Philippe de Broca avec Claudia Cardinale
Une blonde comme ça / Miss Shumway jette un sort – de Jean Jabely avec Robert Manuel
Le grand risque ( the big gamble ) de Richard Fleischer & Elmo Williams avec Stephen Boyd
1962Mandrin, bandit gentilhomme – de Jean-Paul le Chanois avec Darry Cowl
Mon oncle du Texas – de Robert Guez avec Valéry Inkijinoff
Le procès ( the trial ) de Orson Welles avec Anthony Perkins
Les veinards – de Jean Girault & Jack Pinoteau avec Francis Blanche
    Segment « Le repas gastronomique » de Jean Girault
CM Coup de feu à dix heures – de Daniel Costelle avec Dorothée Blank
1963 Que personne ne sorte / Dernière enquête de Wens – de Ivan Govar avec Marie Daëms
Le train de Berlin s’est arrêté ( verspätung in Marienborn / stop train 349 / un treno è fermo a Berlino ) de Rölf Hädrich avec José Ferrer
1964Les barbouzes – de Georges Lautner avec Lino Ventura
Les gorilles – de Jean Girault avec Darry Cowl
Cent briques et des tuiles – de Pierre Grimblat avec Bernard Fresson
Topkapi – de Jules Dassin avec Melina Mercouri
Un monsieur de compagnie – de Philippe de Broca avec Irina Demick
1965Les grandes gueules – de Robert Enrico avec Jean-Claude Rolland
Les tribulations d’un chinois en Chine – de Philippe de Broca avec Ursula Andress
Quoi de neuf, Pussycat ? ( what’s new, Pussycat ? ) de Clive Donner avec Peter O’Toole
New York appelle Supedragon ( New York chiama Superdrago / secret agent Super Dragon / höllenjagd auf heiße ware / Super Dragon ) de Giorgio Ferroni avec Ray Danton
On a volé la Joconde ( il ladro della Gioconda ) de Michel Deville avec George Chakiris
1966Le démoniaque – de René Gainville avec Anne Vernon
Le facteur s’en va-t-en guerre – de Claude Bernard-Aubert avec Charles Aznavour
Le Saint prend l’affût – de Christian-Jaque avec Jean Marais
La fantastique histoire vraie d’Eddie Chapman ( triple cross ) de Terence Young avec Christopher Plummer
1967La nuit du lendemain ( the night of the following day ) de Hubert Cornfield avec Marlon Brando
L’homme qui valait des milliards – de Michel Boisrond avec Peter van Eyck
Trahison à Stockholm ( rapporto Fuller, base Stoccolma / Fuller report / Fuller report, base Stockolm / svetlana uccidera il 28 settembre ) de Sergio Grieco avec Ken Clark
La grosse pagaille ( la feldmarescialla / Rita fugge… lui corre… egli scappa ) de Steno avec Francis Blanche
Qui êtes-vous inspecteur Chandler ? ( troppo per vivere… poco per morire ) de Michele Lupo avec Sydney Chaplin
1968 CM L’ombre dans la glace – de André Farwagi avec Barbara Sommers
1969L’ardoise – de Claude Bernard-Aubert avec Salvatore Adamo
Les quatre mercenaires d’El Paso ( e continuavano a fregarsi il milione di dollari / bad man’s river ) de Eugenio Martin avec Gina Lollobrigida
Boulevard du Rhum – de Robert Enrico avec Guy Marchand
1970Laisse aller… c’est une valse – de Georges Lautner avec Jean Yanne
Le mur de l’Atlantique – de Marcel Camus avec Bourvil
Les novices – de Guy Casaril avec Annie Girardot
1971Supergirl – de Rudolf Thome avec Rainer Werner Fassbinder
Capitaine Apache ( captain Apache / capitán Apache / the guns of april morning ) de Alexander Singer avec Carroll Baker
Decameron proibitissimo : Boccaccio mio statte zitto... – de Marino Girolami avec Franco Agostini
1972Le grand duel ( il grande duello / the big showdown / drei vaterunser für vier halunken ) de Giancarlo Santi avec Lee Van Cleef
L’ingénu – de Norbert Carbonnaux avec Corinne Marchand
L’île mystérieuse ( la isla misteriosa y el capitán Nemo / la isla misteriosa / l’isola misteriosa e il capitano Nemo / Jules Verne’s mysterious island of captain Nemo / Jules Verne’s myterious island of Dr. Nemo / the mysterious island of captain Nemo ) de Juan Antonio Bardem & Henri Colpi avec Omar Sharif
La filière / Action héroïne ( Afyon oppio / Sicilian connection ) de Ferdinando Baldi avec Ben Gazzara
1973Les durs ( uomini duri / three tough guys / tough guys ) de Duccio Tessari avec Isaac Hayes
L’homme aux nerfs d’acier ( il suo nome faceva tremare / Interpol in allarme / dio, sei proprio un padreterno ! ) de Michele Lupo avec Jean Rochefort
1974Un linceul n’a pas de poches – de Jean-Pierre Mocky avec Michel Constantin
1976Le ricain – de Jean-Marie Pallardy, Sohban Kologlu & Stepan Melikyan avec Jean Luisi
1977Le point de mire – de Jean-Claude Tramont avec Jacques Dutronc
Johnny West – de Roald Koller avec Birgit Bergen
1978La raison d’état – de André Cayatte avec Monica Vitti
1979Les Borsalini – de Michel Nerval avec Robert Castel
1980Maman Dracula ( mamma Dracula / mama Dracula ) de Boris Szulzinger avec Louise Fletcher
1981Téhéran 43 / Téhéran 43 – Nid d’espions ( Tegeran-43 / the eliminator ) de Alexander Alov & Vladimir Naoumov avec Curd Jürgens
1984Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir ! – de Philippe Clair avec Jerry Lewis
Vivre pour survivre ( white fire ) de Jean-Marie Pallardy avec Fred Williamson
1985La galette du roi – de Jean-Michel Ribes avec Roger Hanin
1987Overdose – de Jean-Marie Pallardy avec Laura Albert
Fiche créée le 8 mai 2010 | Modifiée le 16 mars 2013 | Cette fiche a été vue 6058 fois
PREVIOUSLarry Hagman || Jess Hahn || Liane HaidNEXT