CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Corinne Griffith
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jetta Goudal



Date et Lieu de naissance : 12 juillet 1891 (Amsterdam, Pays-Bas)
Date et Lieu de décès : 14 janvier 1985 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Julie Henriette Goudeket

ACTRICE

Jetta Goudal naît à Amsterdam, aux Pays-Bas, le 12 juillet 1891. Elle émigre aux Etats-Unis dans la seconde moitié des années dix et se fait d’abord connaître au théâtre. La jeune actrice décide de s’inventer un passé plus «glamour» et de passer sous silence ses véritables origines juives hollandaises en se présentant avec aplomb comme Française, née à Versailles. Elle en profite également pour se rajeunir de quelques années.

Elle débute à l’écran en 1922, en faisant une apparition non-créditée dans «Timothy’s Quest» de Sidney Olcott. Jetta Goudal tient ensuite des seconds rôles dans «Le châle aux fleurs de sang» (1923) de John S. Robertson, un film d’aventures avec Richard Barthelmess et Dorothy Gish et «La déesse rouge» (1923), une nouvelle fois sous la direction de Sidney Olcott et également interprété par George Arliss et Alice Joyce. Ces deux prestations lui permettent de se faire remarquer. Elle partage ensuite la vedette avec Adolphe Menjou et Viola Dana dans «Open All Night» (1924) de Paul Bern.

Jetta Goudal devient une star en 1925. Elle enchaîne les tournages, parmi lesquels: «Salome of the Tenements» (1925), toujours de Olcott, «The Coming of Amos» (1925) de Paul Sloane, «L’empreinte du passé» (1925) de Cecil B. DeMille – avec qui elle signe un contrat –, «Three Faces East» (1926) de Rupert Julian, «Her Man O’War» (1926) de Frank Urson, «The Forbidden Woman» (1927) de Paul L. Stein, «La toison d’or» (1927) de William K. Howard… Elle offre au public l’image d’une créature exotique, sophistiquée et un peu extravagante.

En septembre 1927, Cecil B. DeMille, décide de se passer de ses services. Mais Jetta Goudal, plus déterminée que jamais, poursuit le célèbre réalisateur devant les tribunaux pour rupture de contrat. Celui-ci contre-attaque en la présentant comme une artiste difficile et capricieuse. Le tribunal finira par trancher en faveur de l’actrice.

Après sa séparation d’avec DeMille, on la voit encore dans quatre films, «L’amant de papier» (1928) de Robert Z. Leonard, «Le lys du faubourg» (1929) de David Wark Griffith, «Le spectre vert» (1930) de Jacques Feyder, version française du film «The Unholy Night», dirigé par Lionel Barrymore et «Les affaires et le plaisir» (1932) de David Butler.

Par la suite, Jetta Goudal se consacre à la décoration d’intérieur. Elle avait d’ailleurs épousé en 1930 Harold Grieve, directeur artistique et décorateur de plusieurs films muets. C’est à lui que Colleen Moore confiera la conception de l’intérieur de sa célèbre maison de poupées, que l’on peut toujours admirer, encore aujourd’hui, dans un musée de Chicago.

Dans les années soixante-dix, une grave chute la laisse sérieusement handicapée. Jetta Goudal décède le 14 janvier 1985 à Los Angeles, en Californie, dans l’indifférence générale. Elle avait quatre-vingt-quatorze ans.

© Marlène PILAETE

copyright
1922Timothy’s quest – de Sidney Olcott avec Joseph Depew
1923Le châle aux fleurs de sang ( the bright shawl ) de John S. Robertson avec Richard Barthelmess
La déesse rouge ( the green goddess ) de Sidney Olcott avec George Arliss
1924Open all night / One parisian night – de Paul Bern avec Adolphe Menjou
Salome of the tenements – de Sidney Olcott avec Godfrey Tearle
1925Matador ( the Spaniard / spanish love ) de Raoul Walsh avec Ricardo Cortez
The coming of Amos – de Paul Sloane avec Rod La Rocque
L’empreinte du passé / La route de demain ( the road to yesterday ) de Cecil B. DeMille avec William Boyd
L’espionne ( three faces east ) de Rupert Julian avec Robert Ames
1926Le père ( Paris at midnight ) de E. Mason Hopper avec Lionel Barrymore
Her man o’war – de Frank Urson avec William Boyd
1927Fighting love – de Nils Olaf Chrisander avec Henry B. Walthall
La toison d’or ( white gold ) de William K. Howard avec George Bancroft
The forbidden woman – de Paul L. Stein avec Joseph Schildkraut
1928L’amant de papier ( the cardboard lover / her cardboard lover ) de Robert Z. Leonard avec Marion Davies
Le lys du faubourg / Le chant d’amour ( lady of the pavements / lady of the night ) de David Wark Griffith avec Lupe Velez
1930Le spectre vert – de Jacques Feyder avec André Luguet
1931Les affaires et le plaisir ( business and pleasure / the plutocrat ) de David Butler avec Boris Karloff
Fiche créée le 23 octobre 2005 | Modifiée le 14 octobre 2017 | Cette fiche a été vue 4902 fois
PREVIOUSJoachim Gottschalk || Jetta Goudal || Michael GoughNEXT