CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Walter Pidgeon
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Joan Taylor



Date et Lieu de naissance : 18 août 1929 (Geneva, Illinois, USA)
Date et Lieu de décès : 4 mars 2012 (Santa Monica, Californie, USA)
Nom Réel : Rose Marie Emma

ACTRICE

Fille de Joseph Emma, un accessoiriste d’origine sicilienne, et de Amélia Berky, une chanteuse et danseuse de vaudeville venue d’Autriche, Rose Marie Emma, future Joan Taylor, voit le jour le 18 août 1929, à Geneva dans l’Illinois. Peu après sa naissance, ses parents s’installent à Lake Forest, un autre ville de l’Illinois, où son père prend la direction de la salle de cinéma Deerapth Theatre. Après ses études à la «National Association of Dancing Masters» de Chicago d’où elle sort diplômée, elle part en Californie avec la ferme intention de devenir actrice et entre à la Pasasadena Playhouse. À cette époque, elle est également membre de l’USO (United Service Organizations Inc.), une association qui présente des spectacles pour les soldats américains et plus particulièrement dans les hôpitaux militaires.

En 1948, la jeune femme est remarquée par Victor Jory qui lui présente le producteur Nat Holt à la recherche de nouveaux visages pour son prochain western. Elle est choisie et fait ses premiers pas devant la caméra de Edwin L. Marin dans «L’homme de Kansas City» sous le nom de Joan Taylor. Dans ce film, elle décroche d’emblée un rôle conséquent auprès de Randolph Scott, puis sans d’autres propositions immédiates intéressantes, elle retourne à la scène de la Pasadena Playhouse. Elle revient à l’écran, en 1951, pour faire une apparition dans le film noir de Nicholas Ray «La maison dans l’ombre» avec Robert Ryan et Ida Lupino. Cette même année, elle fais aussi son entrée à la télévision dans un épisode de «Lights out» avec Eddie Albert comme covedette.

Joan Taylor est encore la protagoniste d’une dizaine de films, essentiellement des westerns: «Le fils de Geronimo» (1952) avec Charlton Heston, «La loi du scalp» (1953) de Lesley Selander avec Robert Stack, «Femme Apache» (1955) de Roger Corman avec Lloyd Bridges, «Fort Yuma» (1955) de Lesley Selander avec Peter Graves et «Les tambours de la guerre» (1956) de Reginald Le Borg avec Lex Barker. Elle est également la vedette de deux films de science fiction de série B devenus cultes: «Les soucoupes volantes attaquent» (1955) de Fred F. Sears et «À des millions de kilomètres de la terre» (1957) de Nathan Juran. En 1953, Joan Taylor épouse le scénariste et producteur Leonard Freeman. Un an plus tard naît sa première fille Robin, deux autres compléteront la famille. Pour son dernier rôle au cinéma, elle interprète la belle Yaffa aux côtés de Cornel Wilde dans «Les amours de Omar Khayyam» en 1957.

Par la suite, Joan Taylor se consacre uniquement à la télévision. Elle joue dans des épisodes de séries à succès, telles que: «Mike Hammer» (1958) avec Darren McGavin, «Gunsmoke» (1959) avec James Arness, «Rawhide» (1961) avec Clint Eastwood ou «L’homme à la carabine» (1960-62) avec Chuck Connors. En 1963, elle abandonne définitivement sa carrière d’actrice pour se consacrer à sa famille et à l’écriture de quelques scénarios pour le petit écran. En janvier 1974, elle perd son mari après une opération du cœur. Elle se remarie avec le producteur Walter Grauman en juin 1976. Joan Taylor s’éteint le 4 mars 2012 à Santa Monica en Californie où elle vivait depuis de nombreuses années. Bien qu’elle fut belle et dotée d’un talent certain, elle ne connut jamais la carrière de grande star qu’elle rêvait d’être quand, adolescente, elle regardait les films dans le cinéma de son père.

© Pascal DONALD

copyright
1948L’homme de Kansas City / Guerre civile ( fighting man of the plains ) de Edwin L. Marin avec Randolph Scott
1950 CM Last date – de Lewis D. Collins avec Dick York
1951La maison dans l’ombre / L’admirable inspecteur Wilson ( on dangerous ground ) de Nicholas Ray avec Robert Ryan
1952Le fils de Geronimo ( the savage ) de George Marshall avec Charlton Heston
1953Les dégourdis de la MP ( off limits / military policemen ) de George Marshall avec Mickey Rooney
La loi du scalp ( war paint ) de Lesley Selander avec Robert Stack
Rose-Marie ( Rose Marie ) de Mervyn LeRoy avec Fernando Lamas
1955La femme Apache ( Apache woman ) de Roger Corman avec Lloyd Bridges
Fort Yuma – de Lesley Selander avec Peter Graves
Les soucoupes volantes attaquent ( earth vs. the flying saucers / invasion of the flying saucers ) de Fred F. Sears avec Hugh Marlowe
1956Girls in prison – de Edward L. Cahn avec Richard Denning
Les tambours de la guerre / Mangas, chef indien ( war drums ) de Reginald Le Borg avec Lex Barker
1957À des millions de kilomètres de la terre / Les rescapés de la planète Vénus ( 20 million miles to earth ) de Nathan Juran avec William Hopper
Les amours de Omar Khayyam ( Omar Khayyam / the life, loves and adventures of Omar Khayyam / the loves of Omar Khayyam ) de William Dieterle avec Cornel Wilde
1989Split – de Chris Shaw avec Timothy Dwight
    Seulement apparition
Fiche créée le 9 mars 2012 | Modifiée le 9 mars 2012 | Cette fiche a été vue 2770 fois
PREVIOUSEstelle Taylor || Joan Taylor || Kent TaylorNEXT