CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ann Blyth
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

John Bentley



Date et Lieu de naissance : 2 décembre 1916 (Sparkhill, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 13 août 2009 (Petworth, Royaume-Uni)
Nom Réel : John Bentley

ACTEUR
Image
1948 Son dernier crime (calling Paul Temple) de Maclean Rogers avec Dinah Sheridan & Margaretta Scott
Image
1953 La route de l’ivoire (golden ivory) de George P. Breakston avec Susan Stephen & Robert Urquhart
Image
1956 La fuite dans la jungle (escape in the sun) de George P. Breakston avec Vera Fusek, Martin Boddey & Alan Tarlton
Image
1956 Istamboul (Istanbul) de Joseph Pevney avec Errol Flynn, Cornell Borchers, Torin Thatcher & Leif Erickson

John Bentley naît à Sparkhill, district de la ville de Birmingham dans les Midlands de l’Ouest, au centre de l’Angleterre. Rien ne prédestine le jeune homme à une carrière artistique mais un concours de chant, organisé par la «BBC Midland», va bouleverser sa vie. Remarqué par le producteur Martyn C. Webster, il signe son premier contrat en 1936 pour jouer un jeune premier romantique dans une comédie musicale. Surpris de sa toute fraiche notoriété, il décide de poursuivre cette expérience inespérée et enchaine les rôles dans les émissions radiophoniques et sur les scènes de théâtre du pays.

C’est tout naturellement que John Bentley fait ses débuts au cinéma en 1947 dans «The hills of Donegal», une comédie romantique avec Dinah Sheridan et Tamara Desni. L’année suivante, le séduisant jeune acteur décroche le rôle-titre pour «Calling Paul Temple». Il succède ainsi à Anthony Hulme pour le second volet cinématographique des aventures du jeune détective privé amateur tirées de l’imagination de Francis Durbridge. John retrouve son personnage dans deux suites: «Paul Temple’s triumph» (1950) et «Paul Temple returns» (1952). Entre-temps, Frank Launders lui offre un petit rôle auprès de Margaret Rutherford et Alastair Sim dans «Cette sacrée jeunesse» (1949). Désormais consacré vedette outre-manche, il poursuit sa carrière dans des productions destinées au public britannique ou il incarne avec une certaine classe des officiers coloniaux, des journalistes, d’élégants aventuriers ou des détectives. En 1951, il interprète l’aristocratique enquêteur Richard Rollison, dans «Salute the toff» et «Hammer the toff», deux films réalisés par Maclean Rogers, son réalisateur des «Paul Temple». John Bentley est également la tête d’affiche de «Men against the sun» (1951) tourné au Kenya par Brendan J. Stafford, «La route de l’ivoire» (1953) de George P. Breakston et «Piège pour une canaille» (1955) de Ken Hughes.

Après un bref passage à Hollywood peu remarquable où il donne la réplique à Errol Flynn dans «Istanboul» (1955) et à Brett Halsey dans «Submarine Seahawk» (1956), John Bentley tourne dans une production allemande de Alfred Weidenmann, «Les eaux saintes» (1960), joue les faire-valoir de Dirk Bogarde, Mylène Demongeot et John Mills dans «Le cavalier noir» (1960) et apparait dans un dernier long-métrage réalisé par Lawrence Huntington en 1962. Par la suite, l’acteur s’oriente vers la vers la radio et la télévision. Sur les ondes hertziennes, il présente notamment «Movie-go-round», un programme sur le cinéma pour la BBC, et commente l’émission «Meet Mr. Pepys» pour Capital Radio. Le petit écran lui apporte un relent de popularité avec, entre-autres, son interprétation de l’inspecteur-chef Paul Derek pour une quarantaine d’épisodes de la série «African patrol» entre 1958 et 1959, et surtout son rôle de Hugh Mortimer dans «Crossroads», la télésuite phare de la chaîne ATV, avec Noele Gordon en vedette, où il apparait dans vingt-et-un épisodes entre 1965 et 1976.

Après la fin de son contrat sur la série «Crossroad», John Bentley reprend le chemin de la scène et participe à plusieurs pièces à succès, telles que: «Equus» au Grand Théâtre de Swansea, en 1978, et «L’éducation de Rita» sur les planches du Connaught à Worthing, en 1984. L’acteur britannique décède à quatre-vingt-douze ans, le 13 août 2009, à Pelworth dans le Sussex de l’Ouest, entouré par sa seconde épouse Patricia et de son fils Roger, né de son premier mariage.

© Pascal DONALD

copyright
1947The hills of Donegal – de John Argyle avec Dinah Sheridan
1948Son dernier crime ( calling Paul Temple / Paul Temple and the Canterbury Case ) de Maclean Rogers avec Margaretta Scott
1949Bait – de Frank Richardson avec Diana Napier
Cette sacrée jeunesse ( the happiest days of your life ) de Frank Launder avec Margaret Rutherford
1950Torment / Paper gallows – de John Guillermin avec Rona Anderson
Paul Temple’s triumph – de Maclean Rogers avec Dinah Sheridan
She shall have murder – de Daniel Birt avec Beatrice Varley
1951Men against the sun – de Brendan J. Stafford avec Zena Marshall
Salute the toff / Brighthaven Express – de Maclean Rogers avec Carol Marsh
Hammer the toff – de Maclean Rogers avec Patricia Dainton
1952The woman’s angle – de Leslie Arliss avec Lois Maxwell
The lost hours / The big frame – de David MacDonald avec Jean Kent
Paul Temple returns / Bombay waterfront – de Maclean Rogers avec Christopher Lee
Tread softly – de David MacDonald avec Frances Day
Black orchid – de Charles Saunders avec Olga Edwardes
1953La route de l’ivoire ( golden ivory ) de George P. Breakston avec Susan Stephen
The scarlet spear – de George P. Breakston & C. Ray Stahl avec Martha Hyer
Double exposure – de John Gilling avec Rona Anderson
1954River beat – de Guy Green avec Phyllis Kirk
Profile – de Francis Searle avec Kathleen Byron
Final appointment / The last appointment – de Terence Fisher avec Eleanor Summerfield
The flaw – de Terence Fisher avec Donald Huston
1955Count of twelve – de Paul Dickson avec Genine Graham
Piège pour une canaille / Le secret qui tue ( confession / the deadliest sin ) de Ken Hughes avec Audrey Dalton
Stolen assignment – de Terence Fisher avec Hy Hazel
Dial 999 / The way out – de Montgomery Tully avec Mona Freeman
Flight from Vienna / Escape from the iron curtain – de Denis Kavanagh avec Theodore Bikel
1956La fuite dans la jungle ( escape in the sun ) de George P. Breakston avec Vera Fusek
Istamboul ( Istanbul ) de Joseph Pevney avec Errol Flynn
1957Submarine Seahawk / Submarine X-2 – de Spencer Gordon Bennet avec Brett Halsey
1960Les eaux saintes / Les eaux saintes du Valais / De l’eau au prix de leur sang ( an heiligen wassern ) de Alfred Weidenmann avec Gisela von Collande
Le cavalier noir / Le fléau de Quantana ( the singer not the song ) de Roy Ward Baker avec Mylène Demongeot
1961Mary had a little – de Edward Buzzell avec Hazel Court
1962The fur collar – de Lawrence Huntington avec Nadja Regin
Fiche créée le 4 septembre 2009 | Modifiée le 11 mars 2017 | Cette fiche a été vue 3153 fois
PREVIOUSJoan Bennett || John Bentley || Lamont BentleyNEXT