CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Dawn Addams
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

John Drew Barrymore



Date et Lieu de naissance : 4 juin 1932 (Los Angeles, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 29 novembre 2004 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : John Blythe Barrymore Jr.

ACTEUR
Image
1959 Les cosaques (i cosacchi) de Victor Tourjansky & Giorgio Rivalta avec Giorgia Moll & Edmund Purdom
Image
1960 Les nuits de Raspoutine (l’ultimo zar) de Pierre Chenal avec Gianna Maria Canale & Edmund Purdom
Image
1961 La guerre de Troie (la guerra di Troia) de Giorgio Ferroni avec Steve Reeves & Juliette Mayniel
Image
1962 Par le fer et par le feu (col ferro e col fuocco) de Fernando Cerchio avec Jeanne Crain & Akim Tamiroff

Fils de John Barrymore et de Dolores Costello, neveu de Lionel et Ethel Barrymore et de Helene Costello, John Blythe Barrymore Jr. voit le jour le 4 juin 1932, à Los Angeles (Californie). Après le divorce de ses parents, en 1935, le jeune garçon est confié à la garde de sa mère. Celle-ci le tient éloigné du monde du spectacle et, peu après la mort de son père (en 1942), elle l’envoie étudier à l’Académie Militaire de St. John, dans le Wisconsin.

Le descendant des Barrymore quitte l’école à dix-sept ans et décide de devenir acteur, allant contre la volonté de sa mère. Il signe alors un contrat à Hollywood, avec les producteurs George Templeton et Alan Le May. Il tourne ainsi son premier film, en vedette, en 1950: «Les cavaliers du crépuscule», un western de série B, avec Robert Preston. Il enchaîne ensuite avec trois autres westerns, puis avec un très bon film noir: «La grande nuit», réalisé par Joseph Losey. Les années suivantes, sa carrière stagne et s’enlise dans des productions mineures, à l’exception d’une participation dans «La cinquième victime» (1956) de Fritz Lang. Il se tourne alors vers la télévision. En 1953, il épouse la ravissante actrice Cara Williams.

À la fin des années cinquante, sa nature rebelle lui occasionne de grandes difficultés personnelles et professionnelles. Ses abus d’alcool et de drogues ruinent sa carrière: plus aucun studio ne veut travailler avec lui. Après plusieurs séjours en prison, il modifie son nom en John Drew Barrymore et tente de revenir sur le devant de la scène. Il tient donc la vedette dans trois films: «Jeunesse droguée» avec Jan Sterling, «Racket sur New York» (1958) avec le débutant Steve McQueen et «Le grand damier» (1959) avec Julie London. Hélas, sa carrière ne décolle toujours pas. Par ailleurs, ses frasques et ses beuveries ont finalement raison de son mariage en 1959.

Au cours de cette même année, John Drew Barrymore répond positivement à la demande de Victor Tourjansky pour incarner le Prince Jamal dans sa nouvelle production italienne, «Les cosaques» aux côtés de Edmund Purdom et Giorgia Moll. Il s’installe alors à Rome et se marie avec Gabriella Palazollo, une magnifique créature locale. Il tourne alors, en tête d’affiche, dans quelques péplums ou films d’aventures, parmi lesquels: «La guerre de Troie» (1961) avec Steve Reeves, «Ponce Pilate» (1962) avec Jean Marais et «Par le fer et par le feu» (1962) avec Jeanne Crain. Le vedettariat mélangé à la dolce vita des nuits romaines font retomber rapidement John dans des paradis artificiels. Sa carrière est définitivement brisée, il divorce de sa belle italienne et rentre à Hollywood.

Par la suite, John fait quelques apparitions sporadiques au cinéma et à la télévision. Au début des années soixante-dix, il épouse en troisièmes noces Ikida Jaid Mako, une beauté d’origine slave, qui fera carrière sous le nom de Jaid Barrymore. De cette union naîtra Drew, en 1975. Les dernières années de sa vie, John Drew Barrymore est un homme très diminué. Il vit isolé de tous et souffre de graves troubles physiques et mentaux. En 2003, sa fille Drew se rapproche de lui et subvient à ses besoins. L’enfant terrible de Hollywood s’éteint le 29 novembre 2004, à Los Angeles, dans la plus totale indifférence.

© Philippe PELLETIER

copyright
1950Les cavaliers du crépuscule ( the sundowners / thunder in the dust ) de George Templeton avec Robert Preston
La vallée du solitaire ( high lonesome ) de Alan Le May avec Chill Wills
1951Quebec – de George Templeton avec Corinne Calvet
La grande nuit ( the big night ) de Joseph Losey avec Dorothy Comingore
1952Les diables de l’Oklahoma ( thunderbirds ) de John H. Auer avec Mona Freeman
1956La cinquième victime ( while the city sleeps ) de Fritz Lang avec Rhonda Fleming
The shadow on the window – de William Asher avec Betty Garrett
1958Jeunesse droguée ( high school confidential ! / young Hellions ) de Jack Arnold avec Jan Sterling
Racket sur New York ( never love a stranger ) de Robert Stevens avec Steve McQueen
Le dernier damier ( night of the Quarter Moon / the color of her skin / flesh and flame ) de Hugo Haas avec Julie London
1959Les cosaques ( i cosacchi ) de Victor Tourjansky & Giorgio Rivalta avec Giorgia Moll
1960Ti aspetterò all’inferno – de Piero Regnoli avec Eva Bartok
Les nuits de Raspoutine ( l’ultimo zar / nights of Rasputin / the night they killed Rasputin / giant monster ) de Pierre Chenal avec Gianna Maria Canale
La princesse du Nil ( la donna del faraoni ) de Giorgio Rivalta & Victor Tourjansky avec Linda Cristal
1961La guerre de Troie ( la guerra di Troia ) de Giorgio Ferroni avec Edy Vessel
La bataille de Corinthe ( il conquistatore di Corinto / the centurion / conqueror of Corinth ) de Mario Costa avec Geneviève Grad
Ponce Pilate ( Ponzio Pilato / Pontius Pilate ) de Irving Rapper & Gian Paolo Callegari avec Jean Marais
1962Par le fer et par le feu ( col ferro e col fuocco / daggers of blood / invasion / with fire and sword ) de Fernando Cerchio avec Jeanne Crain
1963Rome contre Rome / Le sorcier de l’Arménie ( Roma contro Roma ) de Giuseppe Vari avec Suzy Andersen
Le sabre de la vengeance ( i diavoli di Spartivento / arms of the avenger / curse of the haunted forest / the devils of Spartivento / the fighting legions / weapons of vengeance / weapons of war ) de Lopoldo Savona avec Jany Clair
L’affaire Chistine Keeler ( the Keeler affair / the Christine Keeler affair / the Christine Keeler story ) de Robert B. Spafford avec Yvonne Buckingham
Les possédés du démon ( delitto allo specchio / sexy party / death on the fourposter ) de Jean Josipovici & Ambrogio Molteni avec Antonella Lualdi
1965Crimine a due / La casa sulla fungaia – de Romano Ferrara avec Luisa Rivelli
1973Clones ( the clones / the cloning of Dr. Appleby / the cloning / dead man running / the mindsweepers ) de Lamar Card & Paul Hunt avec Susan Hunt
1975Baby blue marine – de John D. Hancock avec Glynis O’Connor
Fiche créée le 14 octobre 2005 | Modifiée le 5 juin 2017 | Cette fiche a été vue 8001 fois
PREVIOUSJohn Barrymore || John Drew Barrymore || Lionel BarrymoreNEXT