CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Colette Deréal
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

José Antonio de la Loma



Date et Lieu de naissance : 4 mars 1924 (Barcelone, Espagne)
Date et Lieu de décès : 7 avril 2004 (Barcelone, Espagne)
Nom Réel : José Antonio de la Loma Hernández

REALISATEUR

José Antonio de la Loma Hernández voit le jour le 4 mars 1924, à Barcelone, capitale de la bouillonnante Catalogne. Fils d’un officier de la garde civile, il fait de solides études supérieures de droit et de lettres à l’université de Barcelone, tout en dirigeant le théâtre universitaire. Il est ensuite nommé instituteur dans les quartiers populaires du très fameux «Barrio chino», cadre de prédilection des aventures du détective Carvalho dans les romans de Manuel Vázquez Montalbán.

Dans les années cinquante, José Antonio de la Loma aborde le monde du cinéma en participant à plusieurs scénarii et adaptations pour les productions «Laurus», propriétés de l’acteur Conrado San Martín. Encouragé par ses succès comme scénariste pour plusieurs films réalisés par Antonio Santillán et surtout par l’adaptation de son premier roman «Sin la sonrisa de dios» écrit en 1949 (prix littéraire de la ville de Barcelone) et adapté au cinéma en 1955 par Julio Salvador, avec Conrado San Martin en vedette, il décide de passer derrière la caméra en 1957 pour «Station du désir» avec Amedeo Nazzari. En 1959, il coréalise, avec Robert Vernay, «Le bourreau attendra» avec Claire Maurier. Ce film lui ouvre les portes du cinéma européen.

Dans les années soixante, il participe à l’écriture de plusieurs productions. José Antonio de la Loma réalise quelques films mais également des courts métrages à caractère touristique. Il travaille dans des genres très variés comme le western, les policiers mais aussi des aventures de cape et d’épées: «Le dernier des Mohicans» (1964) de Harald Reinl, «Surcouf, le tigre des sept mers» 1965) de Roy Rowland avec notre sémillant Gérard Barray, «Tonnerre sur l’Océan Indien» (1966) de Sergio Bergonzelli, «Sept colts du tonnerre» (1966) de Romolo Girolami avec Sean Flynn, «Le carnaval des truands» (1967) de Giuliano Montaldo et bien d’autres. En 1970, José Antonio crée sa propre maison de production. Il dirige des acteurs de renommée internationale, parmi lesquels: Carmen Sevilla pour «Hold-up à Sun Valley» (1971), John Saxon et Francisco Rabal pour «Metralleta Stein» (1975), George Peppard et Max von Sydow pour «Target eagle» (1981), Lee Van Cleef et Richard Jaeckel pour «Killing machine» (1985), Stewart Granger pour «Fine gold» (1987), Louis Jourdan pour «Counterforce» (1987) et l’immense Anthony Quinn pour «Pasión de hombre» (1988).

Mais José Antonio de la Loma n’est pas qu’un réalisateur commercial qui produit des films de divertissement. Outre ses qualités d’écrivain, il a à cœur de montrer les problèmes de la société. Dans les années de transition démocratique, il aborde sans tabou la misère et la violence urbaines, en faisant interpréter leur propre rôle à des délinquants avec sa trilogie des «Perros callejeros» (1975), «Los últimos golpes de El Torete» (1979), «Yo, el Vaquilla» (1984). C’est de ce genre de films dont il est le plus fier.

Faute de pouvoir lutter contre les grosses compagnies de production, il ne réalise quasiment plus rien à partir des années quatre-vingt-dix, à l’exception de «Tres días de libertad» (1985) avec Carmen de Lirio. José Antonio de la Loma meurt le 7 avril 2004 dans sa ville natale, après une vie de labeur cinématographique que beaucoup peuvent lui envier.

© Caroline HANOTTE & Philippe PELLETIER

copyright
1952La hija del mar – de Antonio Momplet avec Isabel de Castro
    Seulement adaptation & scénario
1953El presidio – de Antonio Santillán avec Carlos Otero
    Seulement sujet & scénario
1954Une balle suffit ( la canción del penal ) de Juan Lladó & Jean Sacha avec Jacques Castelot
    + Seulement dialogues de la version espagnole
Lo que nunca muere – de Julio Salvador avec Vira Silenti
    Seulement scénario
1955Los agentes del quinto grupo – de Ricardo Gascón avec Mario Gas
    Seulement sujet & scénario
Sin la sonrisa de Dios – de Julio Salvador avec Rafael Bardem
    Seulement nouvelle & scénario
1956El ojo de cristal – de Antonio Santillán avec Beatriz Aguirre
    Seulement scénario
La legión del silencio – de José María Forqué & José Antonio Nieves Conde avec Jorge Mistral
    Seulement sujet & scénario
Hospital de urgencia – de Antonio Santillán avec Armando Moreno
    Seulement dialogues & scénario
Los ojos en las manos – de Miguel Iglesias avec Mercedes Monterrey
    Seulement sujet & scénario
No estamos solos – de Miguel Iglesias avec Diana Mayer
    Seulement scénario
1957Sitiados en la ciudad – de Miguel Lluch avec Luis Induni
    Seulement sujet & scénario
Station du désir ( las manos sucias / la morte ha viaggiato con me ) de José Antonio de la Loma avec Amedeo Nazzari
    + sujet & scénario
1958De l’or dans la vallée ( cuatro en la frontera ) de Antonio Santillán avec Frank Latimore
    Seulement scénario
Rendez-vous impossible ( cita imposible ) de Antonio Santillán avec Philippe Lemaire
    Seulement scénario
Tentations ( un mundo para mí ) de José Antonio de la Loma avec Barbara Laage
    + sujet & scénario
1959Le bourreau attendra ( fuga desesperada ) de Robert Vernay & José Antonio de la Loma avec Claire Maurier
    + dialogues & scénario
1961La travesuras de Morucha – de Ignacio F. Inquino avec Mary Alda
    Seulement sujet & scénario
La ruta de los narcóticos – de José María Forn avec Antonia Oyamburu
    Seulement sujet & scénario
1962Vivir un largo invierno – de José Antonio de la Loma avec Mari Montel
    + sujet & scénario
Un demonio con ángel – de Miguel Lluch avec Juan José
    Seulement sujet & scénario
José María, el tempranillo / José María – de José María Forn avec Mario Bustos
    Seulement dialogues & scénario
Casablanca, nid d’espions – de Henri Decoin avec Sara Montiel
    Seulement scénario
1963Totò d’Arabia – de José Antonio de la Loma avec Totò
    + scénario
1964Le dernier des Mohicans ( der letzte Mohikaner ) de Harald Reinl avec Karin Dor
    Seulement scénario
Les pistoleros de l’Arizona ( los pistoleros de Arizona / cinquemilla dollari sull’asso / five thousand dollars on one ace / die gejagten der Sierra Nevada / el rancho de los implacables / für 1.000 dollar pro tag ) Alfonso Balcázar avec Hans Nielsen
    Seulement scénario
Perché uccidi ancora / ¿ Por qué seguir matando ? – de José Antonio de la Loma avec José Calvo
    + scénario
Aventure à Beyrouth / La dame de Beyrouth ( la dama de Beirut ) de Ladislao Vajda avec Fernand Gravey
    Seulement sujet & scénario
1965Mission dangereuse au Kurdistan ( el salvaje Kurdistán / wild Kurdistan / durchs wilde Kurdistan ) de Franz Josef Gottlieb avec Lex Barker
    Seulement scénario
Tierra de fuego / Vergeltung in Catano – de Jaime Jesús Balcázar & Mark Stevens avec Marianne Koch
    Seulement scénario
L’uomo che viene da Canyon City / Viva Carrancho – de Alfonso Balcázar avec Robert Woods
    Seulement dialogues & scénario
Au royaume des lions d’argent ( im reich des silbemen löwen / el ataque de los kurdos ) de Franz Josef Gottlieb avec Dieter Borsche
    Seulement dialogues & scénario
Surcouf, le tigre des sept mers ( Surcouf, d’eroe dei sette mari / el tigre de los siete mares / the fighting corsair / the sea pirate ) de Sergio Bergonzelli & Roy Rowland avec Antonella Lualdi
    Seulement scénario
L’uomo dalla pistola d’oro / Doc, manos de plata – de Alfonso Balcázar avec Fernando Sancho
    Seulement dialogues & scénario
Texas Kid ( the Texican / el Tejano ) de Lesley Selander avec Audie Murphy
    Seulement scénario – Non crédité
1966Sept colts du tonnerre ( sette magnigiche pistole / siette pistolas para Timoty ) de Romolo Girolami avec Sean Flynn
    Seulement scénario
El primer cuartel – de Ignacio F. Iquino avec Gérard Landry
    Seulement sujet & scénario
Operación Goldman / Operazione Goldman – de Antonio Margheriti avec Folco Lulli
    Seulement scénario
Dinamite Jim / Dinamita Jim – de Alfonso Balcázar avec Rosalba Neri
    Seulement sujet & scénario
Tonnerre sur l’Océan Indien / Tonnerre sur l’océan/ La vengeance de Surcouf / Le retour de Surcouf ( il grande colpodi di Surcouf / tormenta sobre el Pacífico ) de Sergio Bergonzelli avec Gérard Barray
    Seulement scénario
La chica del auto-stop – de Miguel Lluch avec Olga Omar
    Seulement sujet & scénario
Target Frankie ( feuer frei auf Frankie / misión en Ginebra / per 50.000 maledetti dollari ) de José Antonio de la Loma avec Erika Blanc
    + sujet & scénario
Coplan ouvre le feu à Mexico ( entre las redes / Coplan III / Moresque : Obiettivo allucinante ) de Riccardo Freda avec Robert Party
    Seulement dialogues espagnols
1967As de pique ( asso di picche operazione controspionaggio/ as de pic, operación contraespionaje / operation counterspy ) de Nick Nostro avec George Ardisson
    Seulement dialogues espagnols
Typhon sur Hambourg ( con la muerte a la espalda / con la morte alle spalle / Electra 1 / operation taifun ) de Alfonso Balcázar avec Georges Chamarat
    Seulement sujet & scénario
Clint le solitaire ( Clint el solitario / Clint il solitario / Clint the stranger / Clint, the lonely Nevadan / Clint, the Nevada’s loner / Nevada Clint / tal der hoffnung / una tumba para Johnny Ringo ) de Alfonso Balcázar avec George Martin
    Seulement sujet & scénario
Le carnaval des truands ( ad ogni costo / diamantes a gogó / grand slam / top job / um jeden preis ) de Giuliano Montaldo avec Janet Leigh
    Seulement scénario
Professionisti per un massacro / 3 vilda desperados / Los profesionales de la muerte / Professionals for a massacre / Red blood yellow gold / Rojo de la sangre y el amarillo del oro – de Nando Cicero avec George Hilton
    Seulement sujet & scénario
L’homme de Caracas ( il coraggioso, lo spietato, il traditore / acción en Caracas / el hombre de Caracas ) de Juan X. Marchal avec Hélène Chanel
    Seulement dialogues & scénario
Samtpfötchen dreht sein letztes ding – de José Antonio de la Loma avec Gila von Weitershausen
    + scénario
I cinque della vendetta / Los cinco de la venganza / The five adventures / The five giants from Texas / Five for revenge / No drums no trumpets – de Aldo Florio avec Guy Madison
    Seulement scénario
Ramdam à Amsterdam ( el magnífico Tony Carrera / il magnifico Tony Carrera ) de José Antonio de la Loma avec Thomas Hunter
    + sujet & scénario
CM La ciudad flottante – de José Antonio de la Loma
    + sujet & scénario
1968 CM Monza Grand Prix – de José Antonio de la Loma
    + scénario
1970Les enragés du pont de la dernière chance ( golpe de mano [Explosión] ) de José Antonio de la Loma avec Fernando Sancho
    + sujet & scénario
CM Nueva York insólito – de José Antonio de la Loma
    + sujet & scénario
CM Islas Vírgenes: Santo Tomás – de José Antonio de la Loma
    + sujet & scénario
CM Islas del Caribe: Barbados – de José Antonio de la Loma
    + sujet & scénario
CM Indianápolis – de José Antonio de la Loma
    + scénario
CM Las Bahamas Nassau – de José Antonio de la Loma
    + scénario
1970El hombre del puño de oro / L’uomo dal pugno d’oro – de Jaime Jesús Balcázar avec Erika Blanc
    Seulement dialogues espagnols
Destino: Estambul 68 / Agente Z-55, misión Coleman / Occhio per occhio, dente per dente – de Miguel Iglesias avec Ennio Morricone
    Seulement scénario
Teleftaioi tou Ruppel / Los héroes del patíbulo – de Grigoris Grigoriou avec Vera Krouska
    Seulement scénario
1971Razzia ( la redada / Barcelona kid ) de José Antonio de la Loma avec John Justin
    + scénario
Hold-up à Sun Valley ( el más fabuloso golpe del Far-West ) de José Antonio de la Loma avec Carmen Sevilla
    + scénario
1972Timanfaya / Amor prohibido – de José Antonio de la Loma avec Christian Roberts
    + scénario
1973El último viaje – de José Antonio de la Loma avec Gabriel Moll
    + scénario
1974Metralleta « Stein » – de José Antonio de la Loma avec John Saxon
    + scénario
1975La nueva Marilyn – de José Antonio de la Loma avec Marta Flores
    + scénario
Perros callejeros – de José Antonio de la Loma avec Lyn May
    + scénario
1976Las alegres chicas de « El Molino » – de José Antonio de la Loma avec Silvia Solar
    + scénario
1977Nunca en horas de clase – de José Antonio de la Loma avec Inma de Santis
    + scénario
1979Los últimos golpes de « El Torete » – de José Antonio de la Loma avec Ángel Fernández Franco
    + scénario
1981Target eagle / Jugando con la muerte / El mercenario – de Juan Antonio de la Loma avec Max von Sydow
    + production, sujet & scénario
1982Perros callejeros II / Bestias juveniles II – de Juan Antonio de la Loma avec Antonio Maroño
    + scénario
La conquista / Conquest / La conquista de la tierra perdida – de Lucio Fulci avec Andrea Occhipinti
    Seulement scénario
1983Perras callejeras – de Juan Antonio de la Loma avec Sonia Martínez
    + montage & scénario
Killing machine ( la máquina de matar / goma-2 ) de José Antonio de la Loma avec Lee Van Cleef
    + montage, sujet & scénario
El mercenario II / Jugando con la muerte II – de José Antonio de la Loma avec Jorge Rivero
    + sujet & scénario
1984Yo, « El Vaquilla » – de Juan Antonio de la Loma avec Teresa Giménez
    + scénario
1987Counterforce ( escuadrón / escuadrón: Counterforce ) de José Antonio de la Loma avec Louis Jourdan
    + scénario
Fine gold / Oro fino – de José Antonio de la Loma avec Stewart Granger
    + scénario
1988Pasión de hombre / A man of passion – de José Antonio de la Loma avec Anthony Quinn
    + producteur executive & scénario
1990Lolita al desnudo / L’afer Lolita / Deadly deception – de José Antonio de la Loma avec Andrew Stevens
    + scénario
1995Tres días de libertad – de José Antonio de la Loma avec Carmen de Lirio
    + montage & scénario
Fiche créée le 27 avril 2006 | Modifiée le 23 août 2015 | Cette fiche a été vue 8024 fois
PREVIOUSSimon de La Brosse || José Antonio de la Loma || Marguerite De La MotteNEXT