CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Andrea Checchi
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

José Giovanni



Date et Lieu de naissance : 22 juin 1923 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 24 avril 2004 (Lausanne, Suisse)
Nom Réel : José Giovanni

REALISATEUR

José Giovanni naît le 22 juin 1923, à Paris. Ce corse d’origine, après une scolarité interrompue par la seconde guerre mondiale, pratique plusieurs petits boulots. De 1942 à 1944, sportif accompli, il intègre un groupe d’alpinistes de Chamonix et participe à plusieurs actions de résistance.

Après la guerre, José Giovanni participe à un braquage qui tourne mal et coûte la vie de cinq personnes dont son propre frère, mais aussi son oncle instigateur de l’affaire. José est arrêté, jugé et condamné à mort. Il passe onze années derrière les barreaux. Son père, avec courage et obstination, entame une longue démarche qui aboutit à la grâce du Président de la République Vincent Auriol. Lorsque José sort de prison, il a trente-trois ans. En quête de réhabilitation, il écrit «Le trou», l’histoire autobiographique de l’expérience carcérale. Le livre est porté à l’écran, en 1959, par Jacques Becker qui emploie l’auteur en tant que conseiller technique et scénariste. Après avoir adapté «Du rififi chez les femmes» (1958) pour Alex Joffé et «Classe tous risques» (1959) pour Claude Sautet, ce film l’impose dans le milieu du cinéma. En 1960, il publie «Classe tous risque» et «Le deuxième souffle». En 1961 c’est «L’excommunié», tous des succès adaptés au cinéma.

Au cours des années soixante, José Giovanni «scénarise» plusieurs œuvres pour ses amis Robert Enrico, Claude Sautet et Jacques Deray. En 1966, il passe à la réalisation pour «La loi du survivant» avec Michel Constantin. C’est un succès mitigé. L’année suivante, il persévère avec «Le rapace» interprété par Lino Ventura qui va devenir son plus fidèle ami. En 1969, «Dernier domicile connu » lui gagne la faveur du public, avec un Lino toujours aussi formidable et sa charmante coéquipière Marlène Jobert. Ce film confirme Giovanni comme l’un des plus grands réalisateurs français de films policiers. Il va pouvoir diriger des grandes vedettes françaises dans des succès très commerciaux: Jean-Paul Belmondo pour «La scoumoune» (1972), Jean Gabin et Alain Delon pour «Deux hommes dans la ville» (1973), et de nouveau Delon dans «Le gitan» (1975) et «Comme un boomerang » (1976). En 1979, il adapte le roman de Albert Spaggiari sur le célèbre casse de Nice: «Les égouts du paradis». Francis Huster est le chef de gang.

José Giovanni se partage ensuite entre la réalisation, les adaptations et l’écriture de romans. Des films comme «Le ruffian» (1982) et «Les loups entre eux» (1985) sont réalisés dans des décors extérieurs très difficiles d’accès. Le cinéaste y démontre toute sa maestria. En 1999, il réalise son dernier film «Mon père» avec Bruno Cremer. Ce film très personnel est la transposition de son roman «Il avait dans le cœur des jardins introuvables» (1995). Il raconte sa relation avec son «paternel» pendant ses années d’emprisonnement. En 2000, il apparaît furtivement aux côtés de Isabelle Adjani dans «La repentie», puis il s’éloigne de la vie publique pour se consacrer à ses passions: le sport de montagne et le vélo.

Tout au long de sa carrière, José Giovanni a écrit vingt romans, deux livres de souvenirs, trente-trois scénarios. Il a réalisé quinze films et cinq téléfilms. En 2002, il publie un livre de mémoires «Mes grandes gueules». Un impressionnant parcours pour un petit gars qui aurait vraiment pu mal tourner... Il disparaît le 24 avril 2004, à Lausanne (Suisse), victime d’une hémorragie cérébrale.

© Philippe PELLETIER - Sources «Mes grandes gueules» de José Giovanni ©

copyright
1958Du rififi chez les femmes – de Alex Joffé avec Eddie Constantine
    Seulement adaptation & scénario
1959Classe tous risques – de Claude Sautet avec Sandra Milo
    Seulement roman, adaptation, dialogues & scénario
Le trou – de Jacques Becker avec Michel Constantin
    Seulement roman, adaptation, dialogues & scénario
1960Un nommé la Rocca – de Jean Becker avec Jean-Paul Belmondo
    Seulement roman, adaptation, dialogues & scénario
1961Rififi à Tokyo / Du rififi à Tokyo – de Jacques Deray avec Charles Vanel
    Seulement adaptation, dialogues & scénario
1963Symphonie pour un massacre – de Jacques Deray avec Michèle Mercier
    Seulement adaptation, dialogues, scénario & interprétation
1965Les grandes gueules – de Robert Enrico avec Bourvil
    Seulement roman, adaptation, dialogues & scénario
1965L’homme de Marrakech – de Jacques Deray avec Claudine Auger
    Seulement adaptation, dialogues & scénario
1966Avec la peau des autres – de Jacques Deray avec Marilù Tolo
    Seulement adaptation, dialogues & scénario
Les aventuriers – de Robert Enrico avec Joanna Shimkus
    Seulement roman, adaptation, dialogues & scénario
Le deuxième souffle – de Jean-Pierre Melville avec Raymond Pellegrin
    Seulement roman, dialogues & scénario
La loi du survivant – de José Giovanni avec Alexandra Stewart
    + roman, adaptation, dialogues & scénario
1967Le rapace – de José Giovanni avec Lino Ventura
    + adaptation, dialogues & scénario
1968Ho ! – de Robert Enrico avec Jean-Paul Belmondo
    Seulement roman
1969Le clan des siciliens – de Henri Verneuil avec Jean Gabin
    Seulement adaptation, dialogues & scénario
Dernier domicile connu – de José Giovanni avec Marlène Jobert
    + adaptation, dialogues & scénario
1970Un aller simple – de José Giovanni avec Nicoletta
    + adaptation, dialogues & scénario
1971Où est passé Tom ? – de José Giovanni avec Rufus
    + scénario
1972La scoumoune – de José Giovanni avec Claudia Cardinale
    + roman & scénario
1973Deux hommes dans la ville – de José Giovanni avec Gérard Depardieu
    + scénario
1975Le gitan – de José Giovanni avec Paul Meurisse
    + roman & scénario
1976Comme un boomerang – de José Giovanni avec Alain Delon
    + dialogues & scénario
1977 TV Der akte – Der alte schlägt zweimal zu – de José Giovanni avec Michael Ande
    + scénario – Série
1978Les égouts du paradis – de José Giovanni avec Lila Kedrova
    + scénario
1980Une robe noire pour un tueur – de José Giovanni avec Annie Girardot
    + scénario
1982Le ruffian – de José Giovanni avec Bernard Giraudeau
    + roman & scénario
1984 TV Série noire – Le tueur du dimanche – de José Giovanni avec Sophie Admiral
    + scénario – Série
1985Les loups entre eux – de José Giovanni avec Claude Brasseur
    + roman & scénario
1984 TV La louve – de José Giovanni avec Mimsy Farmer
1987Mon ami le traître – de José Giovanni avec André Dussollier
    + roman, scénario & interprétation
1988See you ( umi e, see you / 海へ See You ) de Koreyoshi Kurahara avec Philippe Leroy
    Seulement roman
1991 TV L’irlandaise – de José Giovanni avec Michel Sardou
1996 TV Crime à l’altimètre – de José Giovanni avec Pascale Rocard
    + scénario
1999Mon père / Mon père, il m’a sauvé la vie – de José Giovanni avec Bruno Cremer
    + roman, dialogues & scénario
    Prix de l’Audience au festival international du cinéma d’action et d’aventure de Valenciennes, France
2000La repentie – de Laetitia Masson avec Isabelle Adjani
    Seulement interprétation
2001 DO Claude Sautet ou la magie invisible – de N.T. Binh avec Jean-Pierre Marielle
    Seulement apparition
Fiche créée le 6 avril 2006 | Modifiée le 19 novembre 2014 | Cette fiche a été vue 8086 fois
PREVIOUSVivi Gioi || José Giovanni || Raymond GirardNEXT