CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Virgile M’Fouilou
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Joseph Cotten



Date et Lieu de naissance : 15 mai 1905 (Petersburg, Virginie, USA)
Date et Lieu de décès : 9 février 1994 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Joseph Cheshire Cotten

ACTEUR
Image
1946 Duel au soleil (duel in the sun) de King Vidor avec Gregory Peck, Jennifer Jones & Lillian Gish
Image
1947 Le portrait de Jenny (the portrait of Jennie) de William Dieterle avec Jennifer Jones & Ethel Barrymore
Image
1952 Niagara – de Henry Hathaway avec Marilyn Monroe, Jean Peters, Max Showalter & Harry Carey Jr.
Image
1972 L’argent de la vieille (lo scopone scientifico) de Luigi Comencini avec Bette Davis & Silvana Mangano

Grand acteur américain, dans tous les sens du terme, Joseph Cotten, dit Jo, est né le 15 mai 1905 dans la petite ville de Petersburg en Virginie. Fils aîné dans une famille de planteurs, il passe une jeunesse heureuse dans sa ville natale et s’y initie au football. Mais le monde sportif n’est pas son avenir. Attiré par le théâtre, il se rêve acteur et part suivre des études d’art dramatique dans une école réputée de Washington. En 1930, sa formation acquise, Jo fait ses bagages pour New York à l’assaut des scènes de Broadway qu’il est convaincu de conquérir très vite. Le réveil est brutal, avec la désillusion, après quelques galères pour subsister, de devoir débuter comme simple régisseur. Mais sa persévérance est récompensée par une rencontre qui exauce son vœu de devenir comédien. Orson Welles, jeune scénariste débutant, décèle la future star dans cet homme plein de charme, à haute stature et au visage sensible. Il lui offre un rôle phare dans son premier long métrage, «Citizen Kane» (1941), chef-d’œuvre encensé par la critique et sésame qui ouvre à Joseph Cotten les portes d’Hollywood et de la célébrité.

Les années 1940 marquent l’apothéose d’une carrière au palmarès impressionnant. Alfred Hitchcock le repère et lui fait jouer un assassin tout à la fois inquiétant, séduisant et cynique dans «L’ombre d’un doute» (1943). Car son physique, sa prestance, ses traits au relief tourmenté lui permettent d’incarner des personnages très contrastés, de l’homme élégant et charmeur, à l’individu énigmatique ou menaçant. Dans «Hantise» (1944) de George Cukor, il sauve Ingrid Bergman des intentions machiavéliques de son époux. Le western de King Vidor, «Duel au soleil» (1946), le confronte à Gregory Peck face à Jennifer Jones. William Dieterle lui offre des rôles subtils dans «Le poids d’un mensonge» (1945) et «Le portrait de Jenny» (1947), seule performance pour laquelle il remporte à Venise un prix du meilleur acteur. Avec «Le troisième homme» (1948) de Carol Reed, Joseph Cotten triomphe dans le film noir. Il y interprète un écrivain médiocre qui enquête sur le décès suspect de son ami, joué par Orson Welles. Mari trompé, il l’est dans «La garce» (1949) de King Vidor, aux côtés de l’impudente Bette Davis, puis dans «Niagara» (1952) de Henry Hathaway, auprès de la volage Marilyn Monroe qu’il tue ainsi que son amant. Le monde politico-militaire se nourrit aussi de son charisme avec, après d’autres, le film nippo-américain de Richard Fleischer, relatant l’attaque de Pearl Harbor, «Tora! Tora! Tora!» (1969), ou «L’ultimatum des trois mercenaires» (1976) de Robert Aldrich, avec Burt Lancaster et Richard Widmark.

Mais les décennies 1960 et 1970 sonnent le déclin progressif de la notoriété de Joseph Cotten, moins tenté par les tournages qu’on lui propose. Pour ses dernières apparitions au cinéma, il cède à la mode des films catastrophe, en se glissant parmi les «Naufragés du 747» (1976) de Jerry Jameson. Il achève son parcours dans l’univers fantastique de David Hemmings, «Le survivant d’un monde parallèle» (1982), aux côtés de Robert Powell. Jo se retire alors dans sa villa à Los Angeles pour s’y consacrer à la rédaction de son autobiographie. Deux femmes ont compté dans la vie de cet homme discret et fidèle. Leonore Kipp Lamont, qu’il épouse en 1931, mais qui meurt d’une leucémie en 1960, et Patricia Medina, actrice anglaise qui devient sa femme la même année. Atteint d’un cancer de la gorge, Joseph Cotten décède d’une pneumonie le 9 février 1994. Il repose, selon ses vœux, au cimetière de sa ville natale. Il trône à tout jamais au panthéon des stars américaines les plus illustres.

© Isabelle MICHEL

copyright
1938 CM Too much Johnson – de Orson Welles avec Ruth Ford
1941Citizen Kane – de Orson Welles avec Ruth Warrick
Lydia ( illusions ) de Julien Duvivier avec Merle Oberon
1942La splendeur des Amberson ( the magnificent Ambersons ) de Orson Welles avec Anne Baxter
    + scénario des scènes additionnelles – Non crédité & chansons
Voyage au pays de la peur / Voyage dans l’épouvante ( journey into fear ) de Norman Foster avec Dolores del Rio
    + scénario
1943L’ombre d’un doute ( shadow of a doubt ) de Alfred Hitchcock avec Teresa Wright
Liens éternels ( hers to hold ) de Frank Ryan avec Deanna Durbin
1944Hantise ( gaslight / murder in Thornston Square ) de George Cukor avec Charles Boyer
Depuis ton départ ( since you went away ) de John Cromwell avec Claudette Colbert
    + chansons
Etranges vacances / Je te reverrai ( I’ll be seeing you ) de William Dieterle avec Shirley Temple
1945Le poids d’un mensonge ( love letters ) de William Dieterle avec Jennifer Jones
1946Duel au soleil ( duel in the sun ) de King Vidor avec Lillian Gish
Ma femme est un grand homme / La fille du fermier ( the farmer’s daughter ) de H.C. Potter avec Loretta Young
1947Le portrait de Jenny ( the portrait of Jennie / tidal wave / Jennie ) de William Dieterle avec Ethel Barrymore
    Coupe Volpi du meilleur acteur au festival du cinéma de Venise, Italie
1948L’étranger dans la cité ( walk softly, stranger ) de Robert Stevenson avec Alida Valli
Le troisième homme ( the third man ) de Carol Reed avec Trevor Howard
1949Les amants de Capri ( september affair ) William Dieterle avec Joan Fontaine
Les amants du capricorne ( under capricorn ) de Alfred Hitchcock avec Ingrid Bergman
La garce / Au delà de la forêt ( beyond the forest ) de King Vidor avec Bette Davis
1950La renarde ( gone to earth / the wild earth / gypsy blood ) de Emeric Pressburger, Michael Powell & Rouben Mamoulian avec Jennifer Jones
    Seulement narration
Les rebelles de Fort Thorn ( two flags West ) de Robert Wise avec Linda Darnell
1951Madame sort la nuit / Madame sort à minuit ( half angel ) de Richard Sale avec Loretta Young
Pékin Express ( Peking Express ) de William Dieterle avec Corinne Calvet
L’homme au manteau noir ( the man with a cloak ) de Fletcher Markle avec Barbara Stanwyck
1952Passage interdit / La révolte gronde ( untamed frontier ) de Hugo Fregonese avec Shelley Winters
Othello ( the tragedy of Othello : The moor of Venice ) de Orson Welles avec Suzanne Cloutier
    Seulement apparition
Niagara – de Henry Hathaway avec Marilyn Monroe
Le piège d’acier ( the steel trap ) de Andrew L. Stone avec Teresa Wright
Egypt by three – de Victor Stoloff avec Ann Stanville
    Seulement narration
1953Meurtre prémédité ( a blueprint for murder ) de Andrew L. Stone avec Jean Peters
1954L’affaire Baby / Un envoyé spécial ( special delivery / vom himmel gefallen ) de John Brahm avec Eva Bartok
1955Le tueur s’est évadé / Le tueur s’est échappé ( the killer is loose ) de Bud Boetticher avec Rhonda Fleming
1956Le fond de la bouteille ( the bottom of the bottle / beyond the river ) de Henry Hathaway avec Ruth Roman
Le despote ( the Halliday Brand ) de Joseph H. Lewis avec Viveca Lindfors
1958De la terre à la lune ( from the earth to the moon ) de Byron Haskin avec Debra Paget
La soif du mal ( touch of evil ) de Orson Welles avec Marlene Dietrich
1960L’ange pourpre ( the angel wore red ) de Nunnally Johnson avec Ava Gardner
1961El Perdido ( the last sunset ) de Robert Aldrich avec Kirk Douglas
1964Chut… chut… chère Charlotte / Berceuse pour un massacre ( hush…hush, sweet Charlotte / what ever happened to cousin Charlotte ? / cross of iron ) de Robert Aldrich avec Olivia de Havilland
1965Le massacre des Sioux ( the great Sioux massacre / the Custer massacre / the great Sioux raid / massacre at the Rosebud ) de Sidney Salkow avec Darren McGavin
Le corrompu / La statue en or massif ( the Oscar ) de Russell Rouse avec Stephen Boyd
Les forcenés ( gli uomini dal passo pessante / showdown / the tramplers ) de Albert Band & Mario Sequi avec Gordon Scott
1966Piège au grisbi ( the money trap ) de Burt Kennedy avec Rita Hayworth
Diamant d’as / Valets de carreau ( jack of diamonds ) de Don Taylor avec George Hamilton
Les cruels ( i crudeli / the cruel ones / the hellbenders / los despiadados ) de Sergio Corbucci avec Norma Bengell
1967Some may live / They also kill – de Vernon Sewell avec Martha Hyer
Brighty ( Brighty of Grand Canyon ) de Norman Foster avec Dick Foran
Gangster’ 70 ( un giorno di fuoco / days of fire ) de Mino Guerrini avec Milly Vitale
1968Petulia – de Richard Lester avec Julie Christie
Rio Hondo ( Comanche blanco / hour of vengeance / white Comanche / Comancho bianco e venne l’ora della vendetta ) de José Briz Méndez avec William Shatner
1969Latitude zéro ( ido zero daisakusen / kaitei daisenso – Ido zero daisakusen / latitude zero military tactics / latitude zero: Big military operation / 緯度0大作戦 ) de Ishirô Honda avec Cesar Romero
La sauterelle ( the grasshopper / the passing of evil / passions ) de Jerry Paris avec Jacqueline Bisset
Tora ! Tora ! Tora ! – de Richard Fleischer, Toshio Massuda & Kinji Fukasaku avec Jason Robards Jr.
Doomsday voyage / Questions – de John Vidette avec Charles Durning
DO Hollywood : The Selznick years – de Marshall Flaun avec King Vidor
    Seulement apparition
1970L’abominable docteur Phibes ( the abominable Dr. Phibes / the curse of Dr. Phibes / Dr. Phibes ) de Robert Fuest avec Vincent Price
1971Lady Frankenstein, cette obsédée sexuelle / Madame Frankenstein ( lady Frankenstein / la figlia di Frankenstein / daughter of Frankenstein ) de Aureliano Luppi & Mel Welles avec Rosalba Neri
Baron vampire ( gli orrori del castello di Norimberga / baron blood / the baron blood / chamber of tortures / the thirst of baron blood / the torture chamber of baron blood ) de Mario Bava avec Elke Sommer
1972L’argent de la vieille ( lo scopone scientifico ) de Luigi Comencini avec Silvana Mangano
Soleil vert ( soylent green ) de Richard Fleischer avec Edward G. Robinson
Timber tramps / The big push / The timber tramp – de Tay Garnett avec Eve Brent
1973A delicate balance – de Tony Richardson avec Katharine Hepburn
Vérité et mensonges ( F for fake ) de Orson Welles & François Reichenbach avec Oja Kodar
    Seulement apparition
1975Bracelets de sang ( il giustiziere sfida la città ) de Umberto Lenzi avec Tomas Milian
Un sussurro nel buio / A whisper in the dark – de Marcello Aliprandi avec Nathalie Delon
1976Piège pour un président / L’ultimatum des trois mercenaires ( twilight’s last gleaming / nuclear countdown ) de Robert Aldrich avec Burt Lancaster
Les naufragés du 747 / SOS… 747… triangle des Bermudes ( airport’ 77 ) de Jerry Jameson avec James Stewart
1977L’ordre de la sécurité du monde – de Claude d’Anna avec Bruno Cremer
Caravanes ( caravans ) de James Fargo avec Jennifer O’Neill
1978Indagine su un delitto perfetto / The perfect crime – de Giuseppe Rosati avec Janet Agren
Le continent des hommes poissons ( l’isola degli uomini pesce / screamers / the fish men / island of mutations / island of the fishmen / something waits in the dark ) de Sergio Martino avec Barbara Bach
S.O.S. Concorde ( Concorde affaire’ 79 / affare Concorde / the Concorde affair ) de Ruggero Deodatto avec James Franciscus
1979La secte de l’enfer ( Guyana, el crimen del siglo / Guyana : Crime of the century / Guyana : Cult of the damned ) de René Cardona Jr. avec Yvonne De Carlo
Le corbillard ( the hearse ) de George Bowers avec Trish Van Devere
1980La porte du paradis ( heaven’s gate / Johnson County wars ) de Michael Cimino avec Isabelle Huppert
La maison du cauchemar ( delusion / the house where death lives ) de Alan Beattie avec Patricia Pearcy
1982Le survivant d’un monde parallèle ( the survivor ) de David Hemmings avec Robert Powell
Fiche créée le 22 février 2012 | Modifiée le 15 août 2017 | Cette fiche a été vue 4076 fois
PREVIOUSLou Costello || Joseph Cotten || Kitty CourboisNEXT