CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Bernard Fresson
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Julien Carette



Date et Lieu de naissance : 23 décembre 1897 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 20 juillet 1966 (Saint-Germain-en-Laye, France)
Nom Réel : Julien Henri Carette

ACTEUR

Julien Carette voit le jour à Paris le 23 décembre 1897. Réformé pour sa petite taille, il ne participe pas à la première guerre mondiale. Pour vivre, il fait alors un peu tous les petits métiers et par un concours de circonstances devient accessoiriste, souffleur puis figurant au théâtre de l’Odéon. À la fin des années vingt, il fait partie de la distribution de nombreuses pièces de boulevard mais aussi d’opérettes et débute en parallèle au cinéma pour quelques figurations non créditées dans des films muets.

Mais Julien Carette commence véritablement sa carrière cinématographique en 1931 dans «Amour à l’américaine», de Claude Heymann et Paul Féjos, avec André Luguet. Suivent la même année un film de Henri Diamant-Berger et trois courts métrages de Marc Allégret. Carette se fait alors apprécier du grand public notamment avec son côté «titi» parisien à l’accent faubourien particulièrement prononcé. En 1932, il fait la connaissance des frères Prévert dont il a fait la conquête avec sa gouaille toute prolétarienne. Pierre Prévert lui donne un rôle d’importance dans «L’affaire est dans le sac», une histoire de kidnappeurs maladroits avec Jean-Paul Le Chanois. Julien Carette devient alors un incontournable des seconds rôles du cinéma français de la décennie avec plus de soixante-dix films à son actif. Il travaille avec des réalisateurs comme Jean Grémillon, Jean Georgescu, Jack Forrester, Julien Duvivier, Marco de Gastyne, pour ne citer qu’eux. Et il reprend en particulier l’un de ses rôles au théâtre pour «Le greluchon délicat» (1934) réalisé par Jean Choux, avec Harry Baur et Alice Cocéa. Mais il est aussi le soldat qui, acteur dans le civil, monte un spectacle dans «La grande Illusion» (1937) de Jean Renoir, sous les regards amusés de Jean Gabin, Marcel Dalio, Pierre Fresnay et Erich von Stroheim. Jean Renoir le dirigera aussi dans «La Marseillaise» (1937) et «La règle du jeu» (1939) où il joue le braconnier aux côtés de Marcel Dalio, Nora Gregor et Roland Toutain.

Pendant l’occupation Julien Carette apparaît notamment dans «Fromont jeune et Risler aîné» (1941) réalisé par Léon Mathot d’après l’œuvre d’Alphonse Daudet, avec Mireille Balin et Pierre Larquey, et dans «À la Belle Frégate» (1942) avec Michèle Alfa. À la libération, il reste toujours aussi demandé et interprète jusque dans les années soixante une soixantaine de rôles souvent comiques mais pas seulement. Citons notamment «Une si jolie petite plage» (1948) avec Gérard Philipe; «La Marie du port» (1949) de Marcel Carné avec Jean Gabin en propriétaire d’un cinéma à Cherbourg; «L’auberge rouge» (1951) qu’il dirige, à la stupéfaction de Fernandel, d’une étrange manière avec François Rosay. Dans sa filmographie l’on remarque aussi quelques films italiens dont «La maison du souvenir» (1954) de Carmine Gallone avec Marcello Mastroianni et une production franco-hongroise de Jean Dréville et Márton Keleti «La belle et le tzigane» (1958) avec Nicole Courcel et László Márkus.

Julien Carette tourne son dernier film en 1964 aux côtés de Charles Denner, alias Filochard, tandis que Michel Galabru et Jean Rochefort sont respectivement Ribouldingue et Croquignol, dans «Les pieds nickelés», nouvelle adaptation au cinéma par Jean-Claude Chambon de la célèbre bande dessinée. Puis le sympathique acteur prend sa retraite. Devenu presque grabataire, il s’endort en fumant une cigarette qui met le feu à ses vêtements et il meurt carbonisé à son domicile le 20 juillet 1966.

© Caroline HANOTTE

copyright
1930 CM Au coin perdu – de Robert Péguy avec Roger Tréville
1931Amour à l’américaine – de Claude Heymann & Paul Féjos avec Suzet Maïs
Sola – de Henri Diamant-Berger avec Ginette Maddie
CM Le collier – de Marc Allégret avec Marcel Dalio
CM Attaque nocturne – de Marc Allégret avec Madeleine Guitty
CM Les quatre jambes – de Marc Allégret avec Marcel Dalio
1932Les gaietés de l’escadron – de Maurice Tourneur avec Raimu
L’affaire est dans le sac – de Pierre Prévert avec Etienne Decroux
La pouponnière – de Jean Boyer avec Françoise Rosay
Baby – de Pierre Billon & Carl Lamac avec Anny Ondra
Moi et l’impératrice – de Paul Martin & Frederick Hollander avec Lilian Harvey
Passionnément – de René Guissart avec Florelle
CM Seul – de Jean Tarride avec Pauline Carton
1933Je te confie ma femme – de René Guissart avec Jean Aquistapace
Adieu les beaux jours – de André Beucler & Johannes Meyer avec Mireille Balin
Georges et Georgette – de Reinhold Schünzel & Roger Le Bon avec Meg Lemonnier
Gonzague / L’accordeur – de Jean Grémillon avec Germaine Aussey
CM Gudule – de Pierre-Jean Ducis avec Alice Tissot
1934Turandot, princesse de Chine – de Gerhard Lamprecht & Serge Veber avec Pierre Blanchar
Le greluchon délicat / Le valet de cœur – de Jean Choux avec Harry Baur
Mon cœur t’appelle – de Serge Veber & Carmine Gallone avec Mártha Eggerth
Le billet de mille – de Marc Didier avec Gaby Morlay
Quadrille d’amour – de Richard Eichberg avec Pierre Brasseur
Gangster malgré lui – de André Hugon avec Georges Milton
Et moi j’te dis qu’elle t’a fait de l’œil – de Jack Forrester avec Frédéric Duvallès
CM L’école des resquilleurs – de Germain Fried avec Claire Gérard
CM Ces messieurs de la noces – de Germain Fried avec Pierre Larquey
CM Un petit trou pas cher – de Pierre-Jean Ducis avec Jules Berry
CM Les chevaliers de la cloche – de René Le Hénaff avec Alice Tissot
1935Une nuit de noces – de Maurice Kéroul & Georges Monca avec Robert Arnoux
Fanfare d’amour – de Richard Pottier avec Betty Stockfeld
Parlez-moi d’amour – de René Guissart avec Roger Tréville
Ferdinand le noceur – de René Sti avec André Alerme
Dora Nelson – de René Guissart avec Elvire Popesco
Marinella – de Pierre Caron avec Tino Rossi
La marraine de Charley – de Pierre Colombier avec Lucien Baroux
Les sœurs Hortensia – de René Guissart avec Thérèse Dorny
L’heureuse aventure / Les prisonniers de la brousse – de Jean Georgescu avec Tania Fédor
Paris Camargue – de Jack Forrester avec Max Dearly
CM La grande vie – de Henri Diamant-Berger avec Marcelle Monthyl
CM La clé des champs – de Pierre-Jean Ducis avec René Génin
193627, Rue de la Paix – de Richard Pottier avec Suzy Prim
Aventure à Paris – de Marc Allégret avec Arletty
Le Golem – de Julien Duvivier avec Marcel Dalio
La reine des resquilleuses – de Marco de Gastyne avec Suzanne Dehelly
1937Lumières de Paris – de Richard Pottier avec Michèle Alfa
Gribouille – de Marc Allégret avec Michèle Morgan
La grande illusion – de Jean Renoir avec Erich von Stroheim
La fessée – de Pierre Caron avec Marguerite Moreno
Les rois du sport – de Pierre Colombier avec Lisette Lanvin
Les chevaliers de la cloche – de René Le Hénaff avec Simone Cerdan
La Marseillaise – de Jean Renoir avec Lise Delamare
1938La route enchantée – de Pierre Caron avec Charles Trénet
Entrée des artistes – de Marc Allégret avec Odette Joyeux
Le récif de corail – de Maurice Gleize avec Gina Manès
La bête humaine – de Jean Renoir avec Simone Simon
L’accroche-cœur – de Pierre Caron avec Jacqueline Delubac
Je chante – de Christian Stengel avec Janine Darcey
Le monsieur de cinq heures – de Pierre Caron avec Josseline Gaël
Les gaietés de l’exposition – de Ernest Hajos avec Jacqueline Pacaud
Café de Paris – de Yves Mirande avec Simone Berriau
1939Le monde tremblera / La révolte des vivants – de Richard Pottier avec Madeleine Sologne
Derrière la façade / 32, Rue de Montmartre – de Georges Lacombe & Yves Mirande avec Gaby Sylvia
La famille Duraton – de Christian Stengel avec Noël-Noël
La règle du jeu – de Pierre Renoir avec Nora Gregor
Le paradis des voleurs / Avec les chevaux de bois / Escapade – de L.C. Marsoudet avec Paulette Dubost
Sixième étage – de Maurice Cloche avec Pierre Larquey
Tempête / Révolte sur Paris / Tempête sur Paris – de Bernard-Deschamps avec Erich von Stroheim
Battement de cœur – de Henri Decoin avec Danielle Darrieux
Menaces – de Edmond T. Gréville avec John Loder
1940Vingt-quatre heures de perm’ – de Maurice Cloche avec Georges Rigaud
Parade en sept nuits – de Marc Allégret avec André Lefaur
1941Soyez les bienvenus – de Jacques de Baroncelli avec Edouard Delmont
La prière aux étoiles – de Marcel Pagnol avec Pierre Blanchar
    Inachevé
Croisières sidérales – de André Zwoboda avec Madeleine Sologne
Fromont jeune et Risler aîné – de Léon Mathot avec Mireille Balin
1942Lettres d’amour – de Claude Autant-Lara avec François Périer
Une étoile au soleil – de André Zwoboda avec Marcel Pérès
La bonne étoile – de Jean Boyer avec Fernandel
À la Belle Frégate – de Albert Valentin avec Michèle Alfa
Monsieur des Lourdines – de Pierre de Hérain avec Raymond Rouleau
Fou d’amour – de Paul Mesnier avec Micheline Francey
1943Adieu Léonard / La bourse ou la vie – de Pierre Prévert avec Charles Trénet
Service de nuit – de Jean Faurez avec Jacques Dumesnil
Bonsoir mesdames, bonsoir messieurs – de Roland Tual avec Jean Parédès
Coup de tête – de René Le Hénaff avec Gisèle Casadesus
Le bal des passants – de Guillaume Radot avec Annie Ducaux
1944Le merle blanc – de Jacques Houssin avec Marcelle Géniat
CM L’enquête du 58 – de Jean Tedesco avec Line Noro
1945Sylvie et le fantôme – de Claude Autant-Lara avec Jacques Tati
Messieurs Ludovic – de Jean-Paul Le Chanois avec Odette Joyeux
Impasse – de Pierre Dard avec Marie Déa
1946Les portes de la nuit – de Marcel Carné avec Yves Montand
Histoire de chanter – de Gilles Grangier avec Luis Mariano
L’amour autour de la maison – de Pierre de Hérain avec Maria Casarès
1947La fleur de l’âge – de Marcel Carné avec Martine Carol
    inachevé
Le mannequin assassiné – de Pierre de Hérain avec Blanchette Brunoy
Le château de la dernière chance – de Jean-Paul Paulin avec Corinne Calvet
1948Une si jolie petite plage – de Yves Allégret avec Madeleine Robinson
Ronde de nuit – de François Campaux avec Tilda Thamar
1949La Marie du port – de Marcel Carné avec Jean Gabin
Occupe-toi d’Amélie – de Claude Autant-Lara avec Danielle Darrieux
Amédée – de Gilles Grangier avec Robert Arnoux
Branquignols / Les Branquignols – de Robert Dhéry avec Colette Brosset
Premières armes – de René Wheeler avec Paul Frankeur
Le quatre-vingt-quatre prend des vacances – de Léo Joannon avec Yves Deniaud
CM Vedettes en liberté – de Jacques Guillon avec Madeleine Robinson
    Seulement apparition
1950Bertrand Cœur-de-Lion – de Robert Dhéry avec Capucine
    Seulement commentaires
Pour l’amour du ciel ( è più facile che un cammello... ) de Luigi Zampa avec Antonella Lualdi
Sans laisser d’adresse – de Jean-Paul Le Chanois avec Juliette Gréco
1951L’auberge rouge – de Claude Autant-Lara avec Jean-Roger Caussimon
Agence matrimoniale – de Jean-Paul Le Chanois avec Bernard Blier
Drôle de noce – de Léo Joannon avec Mary Marquet
Rome-Paris-Rome ( signori, in carrozza ! ) de Luigi Zampa avec Giovanna Ralli
1952La fête à Henriette – de Julien Duvivier avec Michel Auclair
Au diable la vertu – de Jean Laviron avec Louis De Funès
1953Le bon dieu sans confession – de Claude Autant-Lara avec Ivan Desny
Les hommes sont des fripouilles ! ( gli uomini, che mascalzoni ! ) de Glauco Pellegrini avec Myriam Bru
L’amour d’une femme – de Jean Grémillon avec Micheline Presle
Châteaux en Espagne ( el torero ) de René Wheeler avec Maurice Ronet
1954Sur le banc – de Robert Vernay avec Jane Sourza
La maison du souvenir ( Casa Ricordi ) de Carmine Gallone avec Marcello Mastroianni
Pas de coup dur pour Johnny – de Émile Roussel avec Georgette Anys
1955La môme Pigalle – de Alfred Rode avec Claudine Dupuis
Rencontres à Paris – de Georges Lampin avec Betsy Blair
Ces sacrées vacances – de Robert Vernay avec Pauline Carton
Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Sophie Desmarets
1956Paris, Palace Hôtel – de Henri Verneuil avec Charles Boyer
Coup dur chez les mous – de Jean Loubignac avec Jeannette Batti
Elena et les hommes – de Jean Renoir avec Ingrid Bergman
Crime et châtiment – de George Lampin avec Marina Vlady
Pardonnez nos offenses – de Robert Hossein avec Béatrice Altariba
Je reviendrai à Kandara – de Victor Vicas avec Bella Darvi
1957Le temps des œufs durs – de Norbert Carbonnaux avec Darry Cowl
Les trois font la paire – de Sacha Guitry & Clément Duhour avec Sophie Desmarets
1958Le miroir à deux faces – de André Cayatte avec Bourvil
Le joueur – de Claude Autant-Lara avec Gérard Philipe
Archimède, le clochard – de Gilles Grangier avec Jacqueline Maillan
La belle et le tzigane – de Jean Dréville & Márton Keleti avec Nicole Courcel
1959La jument verte – de Claude Autant-Lara avec Sandra Milo
Pantalaskas – de Paul Paviot avec Albert Rémy
1960La millième fenêtre – de Robert Ménégoz avec Jean-Louis Trintignant
Vive Henri IV… Vive l’amour ! – de Claude Autant-Lara avec Francis Blanche
1962Mon oncle du Texas – de Robert Guez avec Valéry Inkijinoff
1963La foire aux cancres – de Louis Daquin avec René Lefèvre
La confession de minuit / Les aventures de Salavin – de Pierre Granier-Deferre avec Geneviève Fontanel
1964Les pieds nickelés – de Jean-Claude Chambon avec Michel Galabru
Fiche créée le 14 mars 2007 | Modifiée le 22 janvier 2012 | Cette fiche a été vue 10133 fois
PREVIOUSBruno Carette || Julien Carette || Harry CareyNEXT