CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Pierre Cressoy
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

June Travis



Date et Lieu de naissance : 7 août 1914 (Chicago, Illinois, USA)
Date et Lieu de décès : 14 avril 2008 (Chicago, Illinois, USA)
Nom Réel : Dorothea Grabiner

ACTRICE

Dorothea Grabiner nait le 7 août 1914, à Chicago dans l’état de l’Illinois, aux Etats-Unis. Son père, Harry Grabiner, est le vice-président de la «White Sox», l’équipe de Base-ball de Chicago. Il lui donne le goût du sport et des défis. La jeune fille étudie au collège de Parkside puis intègre «l’UCLA» (University of California Los Angeles). En 1933, Dorothea accompagne son père afin de préparer une exposition consacrée à l’équipe de «White Sox», à Miami, en Floride. Elle est remarqué par le vice-président de la Paramount, fervent supporter de cette équipe, qui lui propose de participer à un casting qu’il organise en Californie. Elle refuse, puis devant l’instance des studios, accepte finalement de partir à Palm Springs.

Devenue June Travis, elle fait ses débuts à l’écran pour des figurations ou des petits rôles, souvent non crédités, comme dans «Bureau des épaves» (1935), de Frank Borzage, avec Kay Francis et George Brent et «Don’t bet on blondes» (1935), de Robert Florey avec Warren William et Claire Dodd, où l’on peut l’apercevoir en opératrice téléphonique. En 1936, Howard Hawks la remarque et lui propose un rôle plus conséquent dans «Brumes» aux côtés de James Cagney et Pat O’Brien. Pour incarner Amelia Earhart, librement inspiré de la vie de la première aviatrice américaine à être entrée dans l’histoire, June Travis doit prendre des leçons de pilotage et de saut en parachute. La même année, elle décroche le haut de l’affiche auprès de Barton MacLane pour «Jailbreak» de Nick Grinde, puis elle interprète Della Street, la secrétaire du célèbre avocat Perry Mason, dans «The case of the black cat» de William McGann, avec Ricardo Cortez. Raymond Burr reprendra le rôle bien plus tard à la télévision.

Par la suite, June Travis quitte Universal pour la Warner Bros. L’actrice enchaine des rôles plus ou moins important dans les séries B que tourne la firme, parmis lesquels: «Trois du trapèze» (1937) avec Robert Livingston, «Le gladiateur» (1938) avec Joe E. Brown et «The night hawk» (1938) avec Robert Armstrong. Elle reste sous contrat durant trois ans puis, lors d’une fête de Noël chez ses parents dans sa ville natale, en 1938, elle décide de ne pas revenir vers les studios. June Travis se marie en 1940, avec un certain Fred Friedlob et met au monde deux filles, Cathy et June. Elle se consacre entièrement à sa vie de famille jusqu’en 1952. En effet, Bette Davis souhaite que son amie fasse partie de la distribution de «La star» de Stuart Heisler. June Travis accepte la proposition et revient donc à Hollywood le temps d’un film. Elle y retourne treize ans plus tard, en 1965, pour jouer un rôle secondaire dans une production à petit budget de science-fiction, «Monster a Go-Go» de Bill Rebane avec Phil Morton en vedette.

En 1979, June Travis fait ses premiers pas sur les planches, à l’âge de soixante-cinq ans. Elle avoue que la transition entre le théâtre et le cinéma est très difficile. Elle se retire définitivement de la scène au début des années quatre-vingt-dix. June décède le 14 avril 2008 à Chicago, d’une crise cardiaque presque centenaire. Interviewée quelques années avant sa disparition, à une question que lui pose un journaliste, elle répond que si elle était restée à Hollywood au lieu de s’occuper de sa vie de famille, elle aurait certainement eu son étoile sur le «Walk of Fame». Mais, celle-ci n’aurait jamais remplacé les deux étoiles qu’elle a eues avec son époux.

© Christophe LAWNICZAK

copyright
1935Bureau des épaves ( stranded ) de Frank Borzage avec George Brent
Broadway hostess – de Frank McDonald avec Genevieve Tobin
Don’t bet on blondes – de Robert Florey avec Warren William
Le gondolier de Broadway ( Broadway gondolier ) de Lloyd Bacon avec Adolphe Menjou
Dans le décor ( bright lights / funny face ) de Busby Berkeley avec William Gargan
The case of the Lucky Legs – de Archie Mayo avec Lyle Talbot
Shipmates forever – de Frank Borzage avec Dick Powell
Docteur Socrate ( Dr. Socrates ) de William Dieterle avec Paul Muni
Brumes ( ceiling zero ) de Howard Hawks avec James Cagney
1936Times Square playboy / The gentleman from big bend / His best man – de William C. McGann avec Barton MacLane
Passe-partout ( earthworm tractors / a natural born salesman ) de Ray Enright avec Gene Lockhart
Bengal tiger – de Louis King avec Warren Hull
Jailbreak / Murder in the big house – de Nick Grinde avec Dick Purcell
The big game – de Edward Kelly & George Nichols Jr. avec Bruce Cabot
The case of the black cat / The curse of the black cat – de William McGann avec Ricardo Cortez
1937Join the marines – de Ralph Staub avec Arthur Hoyt
Trois du trapèze ( circus girl ) de John H. Auer avec Charles Murray
Men in exile – de John Farrow avec Victor Varconi
Love is on the air / The radio murder mystery – de Nick Grinde avec Ronald Reagan
Over the goal – de Noel M. Smith avec Raymond Hatton
Exiled to Shanghai – de Nick Grinde & Armand Schaefer avec Wallace Ford
The kid comes back / Don’t pull your punches – de B. Reeves Eason avec Wayne Morris
CM Screen snapshots series 16, No. 7 – de Ralph Staub avec Gene Autry
    Seulement apparition
CM Screen snapshots series 16, No. 8 – de Ralph Staub avec Tom Brown
    Seulement apparition
1938Le gladiateur ( the gladiator ) de Edward Sedgwick avec Joe E. Brown
Faux témoignage ( over the wall ) de Frank McDonald avec Dick Foran
Go chase yourself – de Edward F. Cline avec Richard Lane
The marines are here – de Phil Rosen avec Gordon Oliver
Mr. Doodle kicks off – de Leslie Goodwins avec Jack Carson
The night hawk – de Sidney Salkow avec Robert Armstrong
Little orphan Annie – de Ben Holmes avec Robert Kent
Federal man-hunt / Flight from justice – de Nick Grinde avec Robert Livingston
1952La star ( the star ) de Stuart Heisler avec Bette Davis
1965Monster a Go-Go – de Bill Rebane avec Phil Morton
Fiche créée le 29 avril 2008 | Modifiée le 12 juillet 2013 | Cette fiche a été vue 3490 fois
PREVIOUSAlexandre Trauner || June Travis || Alice TreffNEXT