CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Luis Arroyo
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Karlheinz Böhm



Date et Lieu de naissance : 16 mars 1928 (Darmstadt, Allemagne)
Date et Lieu de décès : 29 mai 2014 (Grödig, Autriche)
Nom Réel : Karlheinz Böhm

ACTEUR
Image
1953 Le soleil de Saint-Moritz (die sonne von St. Moritz) de Arthur Maria Rabenalt avec Winnie Markus
Image
1956 Sissi impératrice (Sissi : Die junge kaiserin) de Ernst Marischka avec Romy Schneider & Magda Schneider
Image
1959 Le voyeur (peeping Tom) de Michael Powell avec Moira Shearer, Anna Massey & Shirley Anne Field
Image
1975 Maman Kusters s’en va au ciel (mutter Küsters fahrt zum himmel) de Rainer Werner Fassbinder avec Brigitte Mira

Fils unique du chef d’orchestre Karl Böhm et de la soprano Thea Linhard, Karlheinz Böhm naît le 16 mars 1928 à Darmstadt en Allemagne. Il passe sa jeunesse à Darmstadt, Hambourg et Dresde. À partir de 1940, il est étudiant dans un pensionnat de Kufstein en Autriche; en 1942 avec l\'aide d\'un médecin, il obtient un certificat lui permettant de quitter son pays pour la Suisse, où il poursuit ses études au Lyceum Alpinum Zuoz. Après la guerre il revient vivre quelques temps dans la propriété familiale de Baldham dans la région de Munich. En 1946, il emménage chez ses parents à Graz avec l\'envie de devenir pianiste. Mais, conscient qu’il n’égalera jamais son père, et attiré par la comédie, il part prendre des cours de théâtre auprès de Helmut Krausse et de Albin Skoda à Vienne.

En 1948, Karlheinz Böhm débute modestement au cinéma par une apparition auprès de Paula Wessely dans «L’ange à la trompette» réalisé par Karl Hartl. Après quelques rôles secondaires, le beau jeune premier joue son premier rôle en tête d’affiche dans «Mandragore, la fille sans âme» (1952) de Arthur Maria Rabenalt avec Hildegard Knef et Erich von Stroheim. Mais, c’est sous les traits de l’empereur François-Joseph 1er que le séduisant acteur va connaître une renommée internationale dans le triptyque des «Sissi» aux côtés de Romy Schneider. Peu charismatique dans ce rôle, Karlheinz se fait ravir la vedette par son éblouissante partenaire, les trois films vont devenir culte et seront programmés régulièrement à travers le monde, faisant le bonheur de plusieurs générations de téléspectateurs.

Parfait faire-valoir d’actrices comme Sonja Ziemann, Eva Bartok, Johanna Matz ou Bibi Johns, le jeu de Karlheinz Böhm est enfin unanimement reconnu pour son interprétation dans «Le voyeur» de Michael Powell en 1959. Son personnage de jeune assassin de femmes utilisant sa caméra pour filmer leurs expressions de terreur avant la mort, lui ouvre les portes du cinéma international malgré le succès mitigé du film lors de sa sortie. Il travaille en Angleterre pour Terence Young et avec Vincente Minnelli au Etats-Unis; il tourne en France dans «La croix des vivants» (1961) avec Madeleine Robinson, dans «Rififi à Tokyo» (1962) de Jacques Deray avec Charles Vanel et «L’heure de la vérité» (1964) de Henri Calef avec Corinne Marchand. Dans les années 1970, il tourne plusieurs films pour Rainer Werner Fassbinder dont «Maman Kusters s’en va au ciel» en 1975. Confronté à la pauvreté lors d’un voyage au Kenya en 1976, Karlheinz Böhm, il se lance dans l’engagement humanitaire en Afrique délaissant peu à peu sa carrière d’acteur. Il est ainsi à l’origine de l’association «Menschen für Menschen» qui lutte contre la pauvreté et pour l’égalité des femmes en Éthiopie.

De son premier mariage avec Elizabeth Zonewa, Karlheinz Böhm a eu une fille, la future comédienne Kristina Böhm. Avec sa seconde épouse, Gudula Blau, il a deux autres enfants. De son troisième mariage avec l’actrice polonaise Barbara Lass, naît une autre fille, Katharina Böhm, qui elle aussi suivra les pas de ses parents. Il passe les dernières années de sa vie auprès de Almaz, une experte agricole éthiopienne, la mère de ses deux autres enfants dont l’acteur-réalisateur Florian Böhm. En février 2013, le monde apprend que Karlheinz Böhm est atteint de la maladie d’Alzheimer. Il meurt le 29 mai 2014 dans sa propriété autrichienne de Grödig, proche de Salzbourg en Autriche.

© Pascal DONALD

copyright
1948L’ange à la trompette ( der engel mit der posaune ) de Karl Hartl avec Paula Wessely
1949Amour d’enfer / Amour démoniaque ( höllische liebe ) de Géza von Cziffra avec Elfie Mayerhofer
1951Le cri de l’amour ( Wienerinnen / schrei nach liebe / vier frauenschicksale / Wienerinnen im schatten der großstadt ) de Kurt Steinwendner avec Edith Prager
    Segment « Hélène »
1952Le mystère de la vie ( haus des lebens ) de Karl Hartl avec Cornell Borchers
Mandragore / Mandragore, la fille sans âme ( alraune ) de Arthur Maria Rabenalt avec Hildegard Knef
Echange de femmes ( der weitertausch ) de Karl Anton avec Carola Höhn
Der tag vor der hochzeit / Große schwächen : Kleine sünden – de Rolf Thiele avec Elisabeth Flickenschildt
1953Le saut de la mort / Saut mortel ( salto mortale ) de Victor Tourjansky avec Christine Kaufmann
Arlette à la conquête de Paris ( Arlette erobert Paris ) de Victor Tourjansky avec Joanna Matz
Le gueux invétéré / Le gueux immortel ( der unsterbliche lump ) de Arthur Maria Rabenalt avec Ingrid Stenn
Voyage de noces ( hochzeit auf reisen ) de Paul Verhoeven avec Ilse Bally
Le soleil de Saint-Moritz / La faute du Dr. Frank ( die sonne von St. Moritz ) de Arthur Maria Rabenalt avec Signe Hasso
Le pieux mensonge / Mensonge sacré ( die heilige lüge ) de Wolfgang Liebeneiner avec Ulla Jacobsson
La sorcière ( die hexe ) de Gustav Ucicky avec Anita Björk
1954Eternel amour ( …und ewig bleibt die liebe ) de Wolfgang Liebeneiner avec Ingrid Andree
Le beau Danube bleu / Valse éternelle ( ewiger walzer / frauen um Johann Strauss ) de Paul Verhoeven avec Hilde Krahl
La peste dorée ( die goldene pest ) de John Brahm avec Gertrud Kückelmann
Nina ( Romeo und Julia in Wien ) de Rudolf Jugert avec Anouk Aimée
1955Anneliese ( ich war ein häßliches mädchen ) de Wolfgang Liebeneiner avec Sonja Ziemann
Unternehmen schlafsack – de Arthur Maria Rabenalt avec Dorothea Wieck
Rhapsodie suédoise ( sommarflickan / schwedenmädel ) de Håkan Bergström & Thomas Engel avec Maj-Britt Nilsson
Sissi ( Sissi… Und ewig bleit die liebe ) de Ernst Marischka avec Romy Schneider
Le maître de poste ( Dunja / her crime was love / der postmeister ) de Josef von Báky avec Eva Bartok
La faute du Dr. Frank ( die ehe des Dr. Med. Danwitz ) de Arthur Maria Rabenalt avec Marianne Koch
1956Kitty / Kitty à la conquête du monde ( Kitty und die große welt ) de Alfred Weidenmann avec Romy Schneider
Sissi impératrice ( Sissi – Die junge kaiserin ) de Ernst Marischka avec Magda Schneider
1957Rarahu, fille des îles / Rendez-vous à Tahiti ( blaue jungs ) de Wolfgang Schleif avec Maea Flohr
Vacances au Tyrol / Printemps au Tyrol ( das schloß in Tirol ) de Géza von Radványi avec Maria Andergast
Sissi face à son destin ( Sissi – Schicksalsjahre einer kaiserin ) de Ernst Marischka avec Romy Schneider
Le passager clandestin ( the stowaway ) de Ralph Habib & Lee Robinson avec Martine Carol
1958Le cœur a toujours vingt ans ( man müßte nochmal zwanzig sein ) de Hans Quest avec Susi Nicoletti
Un môme sur les bras ( das haut einen seemann doch nicht um ) de Arthur Maria Rabenalt avec Annie Rosar
Chansons d’amour / Sérénade pour trois amours ( das dreimäderlhaus ) de Ernst Marischka avec Johanna Matz
Court martiale ( kriegsgericht ) de Kurt Meisel avec Sabine Sesselmann
1959La Paloma – de Paul Martin avec Bibi Johns
Le voyeur ( peeping Tom ) de Michael Powell avec Moira Shearer
La blonde et les nus de Soho / N’y touchez pas, ça brûle ( too hot to handle / playgirl after dark ) de Terence Young avec Jayne Mansfield
1960Au nom de dieu / Le coquin et le bon dieu ( der grauner und der liebe gott ) de Axel von Ambesser avec Lucie Englisch
1961Les quatre cavaliers de l’apocalypse ( four horsemen of the apocalypse ) de Vincent Minnelli avec Ingrid Thulin
La croix des vivants – de Ivan Govar avec Madeleine Robinson
Les amours enchantées / Le monde merveilleux des frères Grimm ( the wonderful world of the brothers Grimm ) de Henry Levin & George Pal avec Claire Bloom
1962Les filles de l’air ( come fly with me ) de Henry Levin avec Dolores Hart
Rififi à Tokyo / Du rififi à Tokyo – de Jacques Deray avec Barbara Lass
1964L’heure de la vérité – de Henri Calef avec Corinne Marchand
1966Minuit sur le grand canal ( the venitian affair ) de Jerry Thorpe avec Elke Sommer
1972 CM Magic Graz – de Curt M. Faudon avec Marisa Mell
1973Schloß Hubertus – de Harald Reinl avec Eva Garden
Effi Briest ( fontane Effi Briest ) de Rainer Werner Fassbinder avec Eva Mattes
Martha – de Rainer Werner Fassbinder avec Margit Carstensen
1974Le droit du plus fort ( faustrecht der freiheit ) de Rainer Werner Fassbinder avec Christiane Maybach
1975Maman Kusters s’en va au ciel ( mutter Küsters fahrt zum himmel ) de Rainer Werner Fassbinder avec Ingrid Caven
1982Inflation im paradies – de Susanne Blänkner, Wolfgang Rühl, Richard L. Wagner & Nikolai Müllerschön, avec Angelica Böck
1993 DO Ich will nicht nur, daß ihr mich liebt : Der filmemacher Rainer Werner Fassbinder – de Hans Gunther Pflaum avec Andréa Ferréol
    Seulement apparition
2007 DO Mister Karl – de Kurt Mayer avec Katharine Böhm
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1983 )

    Bambi pour ses œuvres de charité aux Prix Bambi, Allemagne ( 1984 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1990 )

    Caméra de la Berlinale au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne ( 2008 )
Fiche créée le 30 mai 2014 | Modifiée le 18 février 2015 | Cette fiche a été vue 2388 fois
PREVIOUSHumphrey Bogart || Karlheinz Böhm || Michael BohnenNEXT