CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Georges Milton
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Kathleen Byron



Date et Lieu de naissance : 11 janvier 1921 (Londres, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 18 janvier 2009 (Northwood, Royaume-Uni)
Nom Réel : Kathleen Byron

ACTRICE
Image
1946 Le narcisse noir (the black narcissus) de Michael Powell & Emeric Pressburger avec Deborah Kerr & Sabu
Image
1949 L’implacable ennemie (madness of the heart) de Charles Bennett avec Margaret Lockwood & Paul Dupuis
Image
1952 Le grand choc (the house in the square) de Roy Ward Baker avec Tyrone Power & Michael Rennie
Image
1997 Il faut sauver le soldat Ryan (saving private Ryan) de Steven Spielberg avec Tom Hanks & Matt Damon

Kathleen Byron naît le 11 janvier 1921 dans le quartier londonien de West Ham. Fille d’un employé des Chemins de Fer qui deviendra maire travailliste du Comté de Borough de West Ham, elle refuse une place à l’Université de Londres, au grand désespoir des ses parents, pour suivre une formation de comédienne à l’école «Old Vic Drama» de Bristol. À dix-huit, elle débute sur scène dans des rôles d’ingénues et fait une figuration dans un film de Carol Reed. Mais la Seconde Guerre Mondiale met momentanément un terme à ses ambitions, sans engagement, elle travaille pour le bureau de la censure.

En 1942, Kathleen Byron retrouve Carol Reed pour une petit rôle dans «Le jeune monsieur Pitt» avec Robert Donat en vedette. L’année suivante, elle épouse Daniel Bowen, pilote de l’US Air Force et part s’installer aux Etats-Unis. Michael Powell et Emeric Pressburger réussissent à convaincre Kathleen de revenir en Angleterre pour interpréter une jeune institutrice auprès de Ralph Richardson dans leur prochaine production, «P.M. contre la Gestapo». Les deux cinéastes ne regretterons pas leur choix et l’engage pour leurs trois prochaines réalisations. Ils font d’elle un ange dans «Une question de vie ou de mort» (1945), un drame romantique et fantastique sur fond de guerre avec David Niven et Kim Hunter; puis elle incarne Sœur Ruth, la nonne jalouse et perturbée face à Deborah Kerr dans «Le narcisse noir» (1946), son meilleur rôle; et enfin la principale protagoniste féminine de «La mort apprivoisée» aux côtés de David Farrar, Jack Hawkins, Michael Gough et Leslie Banks. Son mariage avec le pilote américain ne résiste pas à l’éloignement et au succès de sa femme, le divorce est prononcé en 1950.

Sa performance dans «Le narcisse noir» lui ouvre les portes du cinéma américain. En 1952, elle donne la réplique à Tyrone Power et Ann Blyth dans «Le grand choc» production de la Twentieth-Century-Fox tournée en Angleterre par Roy Ward Baker, puis elle joue Anne Seymour dans «La reine vierge» (1953) reconstitution historique hollywoodienne de George Sidney pour la MGM, sur les jeunes années d’Elisabeth 1ère incarnée par Jean Simmons, avec Charles Laughton en Henri VIII, Stewart Granger en Thomas Seymour et Deborah Kerr en Catherine Parr. Jugeant ces expériences peu convaincantes, l’actrice refuse les autres propositions américaines et poursuit sa carrière dans son pays natal. Jusqu’à la fin des années soixante-dix, elle est à l’affiche de bons nombres de productions à petit budget souvent dans des rôles de femmes névrosées ou au bord de la folie. Elle se produit également sur scène et fait de fréquentes apparitions à la télévision britannique.

En 1953, Kathleen Byron se remarie avec l’écrivain et journaliste Alaric Jacob, père de sa fille et de son fils. Veuve en 1995, elle est à nouveau sollicitée pour interpréter des petits rôles dans trois productions cinématographiques américaines: «Emma l’entremetteuse» (1996) avec Gwyneth Paltrow, «Il faut sauver le soldat Ryan» (1997) de Steven Spielberg et «Les misérables» (1998) du danois Bille August. Affaiblie par la maladie, elle doit refuser la proposition du réalisateur Lars Von trier pour jouer la sœur de Lauren Bacall dans «Dogville» en 2002. À l’aube du XXIème siècle, elle s’éloigne définitivement des plateaux de tournages. L’actrice s’éteint le 18 janvier 2009, à son domicile du quartier nord de Londres de Northwood. Elle avait quatre-vingt-huit ans.

© Pascal DONALD

copyright
1939Robin des bois d’Ecosse ( climbing high ) de Carol Reed avec Michael Redgrave
1942Le jeune monsieur Pitt ( the young Mr. Pitt ) de Carol Reed avec Robert Donat
1943P.M. contre la Gestapo ( the silver fleet ) de Vernon Sewell & Gordon Wellesley avec Ralph Richardson
1945Une question de vie ou de mort ( a matter of life and death / stairway to heaven ) de Emeric Pressburger & Michael Powell avec David Niven
1946Le narcisse noir / Ames en détresse ( the black narcissus ) de Michael Powell & Emeric Pressburger avec David Farrar
1948La mort apprivoisée ( the small back room / hour of glory ) de Michael Powell & Emeric Pressburger avec Michael Gough
1949L’implacable ennemie ( madness of the heart ) de Charles Bennett avec Margaret Lockwood
Prelude to fame – de Fergus McDonnell avec James Robertson Justice
The reluctant widow / The inheritance – de Bernard Knowles avec Jean Kent
1950The scarlet thread – de Lewis Gilbert avec Laurence Harvey
Life in her hands – de Philip Leacock avec Robert Long
1951Hell is sold out – de Michael Anderson avec Herbert Lom
Four days – de John Guillermin avec Hugh McDermott
Mes belles années ( Tom Brown’s schooldays ) de Gordon Parry avec Robert Newton
1952Le grand choc ( the house in the square / I’ll never forget you / man of two worlds) de Roy Ward Baker avec Tyrone Power
My death is a mockery – de Anthony Young avec Donald Houston
The gambler and the lady – de Patrick Jenkins & Sam Newfield avec Dane Clark
1953La reine vierge ( young Bess ) de George Sidney avec Charles Laughton
Night of the silvery moon – de Donald Taylor avec Dermot Walsh
1954Star of my night – de Paul Dickson avec Griffith Jones
Profile – de Francis Searle avec John Bentley
1955Handcuffs, London – de Bernard Knowles avec Bruce Seton
Secret venture – de R.G. Sprinsteen avec Kent Taylor
1960Hand in hand – de Philip Leacock avec John Gregson
1962Brûle, sorcière, brûle ! ( night of the eagle ) de Sidney Hayers avec Peter Wyngarde
1968Les requins volent bas ( hammerhead ) de David Miller avec Michael Bates
1969La légende de Robin des Bois ( Wolfshead : The legend of Robin Hood / the legende of young Robin Hood ) de John Hough avec David Warbeck
1970Private road – de Barney Platts-Mills avec Bruce Robinson
1971Les sévices de Dracula ( twins of evil / the Gemini twins / twins of Dracula ) de John Hough avec Peter Cushing
1973Nothing but the night / The devil undead / The resurrection syndicate – de Peter Sasdy avec Christopher Lee
Craze / Demon master / The infernal idol – de Freddie Francis avec Jack Palance
1974The abdication – de Anthony Harvey avec Peter Finch
1975Un de nos dinosaure a disparu ( one of our dinosaurs is missing ) de Robert Stevenson avec Peter Ustinov
1980L’homme éléphant ( the elephant man ) de David Lynch avec John Hurt
1981From a far country / Z dalekiego kraju – de Krzysztof Zanussi avec Sam Neill
1993 CM Out – de Peter Todd avec Maggie Steed
1996Emma l’entremetteuse ( Emma ) de Douglas McGrath avec Gwyneth Paltrow
1997Il faut sauver le soldat Ryan ( saving private Ryan ) de Steven Spielberg avec Tom Hanks
1998Les misérables – de Bille August avec Liam Neeson
CM Diary – de Peter Todd avec Lee Perkins
2000 DO A profile of black narcissus – de David Lemmon avec Jack Cardiff
    Seulement apparition
Fiche créée le 20 janvier 2009 | Modifiée le 17 avril 2009 | Cette fiche a été vue 5731 fois
PREVIOUSSpring Byington || Kathleen Byron || Susan CabotNEXT