CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jacqueline Huet
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Kerwin Mathews



Date et Lieu de naissance : 8 janvier 1926 (Seattle, Washington, USA)
Date et Lieu de décès : 5 juillet 2007 (San Francisco, Californie, USA)
Nom Réel : Kerwin Mathews

ACTEUR

Kerwin Mathews naît le 8 janvier 1926 à Seattle, sur la côte Pacifique du nord des Etats-Unis. Par la suite, il déménage dans le Wisconsin au bord des grands lacs. À l’université il étudie l’art dramatique et la musique. Il envisage de devenir enseignant mais après avoir fait de la figuration à la télévision dès l’âge de dix-huit ans, il signe un contrat avec la Columbia Pictures Corporation et apparaît dans «On ne joue pas avec le crime» (1954) de Phil Karlson, avec Guy Madison et Kim Novak.

Deux ans plus tard, Kerwin Mathews a un rôle plus important dans un film noir «Racket dans la couture». En 1957, soldat héroïque de la bataille de Guadalcanal, il est confronté à la lâcheté d’un supérieur dans «Tarawa, tête de pont» de Paul Wendkos. Mais c’est grâce au «Septième voyage de Sinbad» de Nathan Juran, avec des effets spéciaux de Ray Harryhausen, que Kerwin Mathews acquiert la célébrité. Et si son nom est aujourd’hui un peu oublié, les images saisissantes et en technicolor de combat contre des monstres restent d’anthologie. L’équipe se reconstituera pour «Les voyages de Gulliver» (1960) d’après Jonathan Swift et «Jack le tueur de géant» (1961) avec des pseudo-ptéranodons de celluloïd vraiment impressionnants. L’acteur retrouvera en fin de carrière encore de méchantes grosses bébêtes dans «Octaman» (1971) de Harry Essex avec Pier Angeli et dans «La malédiction du loup-garou» (1972), de nouveau réalisé par Nathan Juran.

Mais Kerwin Mathews, malgré sa notoriété de héros de bandes dessinée, réussit à changer de registre et interprète notamment un jeune prêtre, collègue de Spencer Tracy, dans un établissement de lépreux sur une île volcanique du Pacifique pour «Le diable à quatre heures» (1961) de Mervyn LeRoy, avec Franck Sinatra. Il travaille aussi avec de nombreux réalisateurs européens comme Pietro Francisci et son péplum, «Sapho, Vénus de Lesbos» (1959); puis le britannique Michael Carreras pour «Le maniaque» (1962) avec Nadia Gray. Il tourne plusieurs films d’espionnage et après Ivan Desny, il reprend le rôle d’Hubert Bonisseur de La Bath, le célèbre espion de Jean Bruce, dans deux adaptations de André Hunebelle dont «Banco à Bangkok pour OSS 117» (1964) avec Robert Hossein. Lui succèderont, heureusement diront certains, des acteurs d’une autre trempe comme Frederick Stafford, John Gavin et Jean Dujardin. Mathews est aussi enquêteur de compagnie d’assurances dans «Le vicomte règle ses comptes» (1966) de Maurice Cloche, avec Jean Yanne et Fernando Rey, une co-production franco-hispano-italienne. Pour compléter sa filmographie qui comprend une vingtaine de longs métrages, ajoutons un drame contemporain, «A boy… a girl / The sun’s up» (1969) de John Derek, et un western, «Barquero» (1970) de Gordon Douglas, avec Lee van Cleef. L’acteur fait encore quelques feuilletons télévisés où il tient notamment le rôle de Johan Strauss fils. Dans un dernier film en 1978, «Nightmare in blood», il est l’inquiétant Prince Zaroff alors que des vampires errent dans les rues de San Francisco!

Puis Kerwin Mathews qui n’a jamais eu la prétention d’être un grand comédien, abandonne le cinéma. Il gère un temps un magasin d’antiquités avec un ami de longue date dont il partage la vie pendant plus de quarante ans, n’en déplaise à ses admiratrices. Il décède à San Francisco d’une crise cardiaque dans sa quatre-vingtième année, le 5 juillet 2007.

© Caroline HANOTTE

copyright
1954On ne joue pas avec le crime ( five against the house ) de Phil Karlson avec Kim Novak
1956Racket dans la couture ( the garment jungle ) de Vincent Sherman avec Gia Scala
1957Tarawa, tête de pont ( Tarawa beachhead ) de Paul Wendkos avec Julie Adams
Le septième voyage de Sinbad ( the seventh voyage of Sinbad ) de Nathan Juran avec Kathryn Grant
1958Espions en uniforme ( the last blitzkrieg ) de Arthur Dreifuss avec Van Johnson
1959Sapho, Vénus de Lesbos / Sapho, déesse de l’amour / Sapho ( Saffo, venere di Lesbo ) de Pietro Francisci avec Tina Louise
Contre-espionnage ( man on a string / confessions of a counterspy / ten years a counterspy ) de André De Toth avec Ernest Borgnine
1960Les voyages de Gulliver ( the three worlds of Gulliver / the worlds of Gulliver ) de Jack Sher avec Grégoire Aslan
1961Le diable à quatre heures ( the devil at four o’clock ) de Mervyn LeRoy avec Spencer Tracy
Jack le tueur de géants ( Jack the giant killer ) de Nathan Juran avec Judi Meredith
1962L’attaque de San Cristobal / Les pirates de la Rivière Rouge ( the pirates of Blood River ) de John Gilling avec Christopher Lee
Le maniaque ( maniac ) de Michael Carreras avec Nadia Gray
1963OSS 117 se déchaîne / OSS 117 – de André Hunebelle avec Irina Demick
La guerre des valses ( the waltz king / Johan Strauss ) de Steve Previn avec Senta Berger
1964Banco à Bangkok pour OSS 117 – de André Hunebelle avec Pier Angeli
1965Battle beneath the earth / Battle beneath the sea – de Montgomery Tully avec Bessie Love
1966Le vicomte règle ses comptes – de Maurice Cloche avec Edmond O’Brien
1967Le tueur aime les bonbons / Face d’ange ( un killer per sua maestà ) de Federico Chentrens & Maurice Cloche avec Marilù Tolo
1969A boy… a girl / The sun’s up – de John Derek avec Karen Steele
1970Barquero – de Gordon Douglas avec Warren Oates
1971Octaman – de Harry Essex avec Pier Angeli
1972La malédiction du loup-garou ( the boy who cried werewolf ) de Nathan Juran avec Susan Foster
1978Nightmare in blood / Horror convention – de John Stanley avec Jerry Walter
1986 DO Aliens, dragons, monsters and me – de Richard Jones avec Ray Bradbury
    Seulement apparition
Fiche créée le 9 juillet 2007 | Modifiée le 10 février 2015 | Cette fiche a été vue 6772 fois
PREVIOUSEdouard Mathé || Kerwin Mathews || Milly MathisNEXT