CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Claude Mercutio
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

King Vidor



Date et Lieu de naissance : 8 février 1893 (Galveston, Texas, USA)
Date et Lieu de décès : 1er novembre 1982 (Paso Robles, Californie, USA)
Nom Réel : Charles King Wallis Vidor

REALISATEUR
Image
1925 La grande parade (the big parade) de King Vidor avec John Gilbert, Renée Adorée & Claire McDowell
Image
1935 Soir de noces (the wedding night) de King Vidor avec Gary Cooper, Anna Sten & Ralph Bellamy
Image
1946 Duel au soleil (duel in the sun) de King Vidor avec Jennifer Jones, Gregory Peck & Joseph Cotten
Image
1955 L’homme qui n’a pas d’étoile (man without a star) de King Vidor avec Kirk Douglas & Jeanne Crain

Fils d’un négociant en bois, King Vidor naît presque en même temps que le septième art, le 8 février 1893, à Galveston, petite ville balnéaire du sud du Texas. Tout jeune, il se fait quelques cents en travaillant dans la première salle de cinéma de sa ville natale. À seize ans, élève à la Peacock Military Academy de San Antonio, il réussit à s’acheter sa première caméra et filme les conséquences d’un ouragan dévastateur sur Galveston. C’est toujours dans cette même ville qu’il réalise quatre ans plus tard un documentaire sur les troupes que le gouvernement nord-américain a concentré à titre préventif le long de la frontière avec le Mexique en pleine révolution.

En 1914, King Vidor, représentant accrédité de la compagnie de production «Mutual Weekly», se rend à Houston et s’associe avec John Boggs. Il s’en suit l’écriture, la production et la réalisation de plusieurs courts métrages de fiction et des documentaires. L’année suivante, King Vidor épouse Florence Arto, plus connue par la suite sous le nom de Florence Vidor, et part tenter sa chance à Hollywood. Il travaille pour David Wark Griffith, William Beaudine et Alfred Santell, puis tourne durant la période du muet, une quarantaine de films. C’est pour la Metro-Goldwyn-Mayer qu’il réalise deux succès et chefs-d’œuvre de la fin des années vingt: «La grande parade» (1925) un film de guerre avec Renée Adorée et John Gilbert et «La foule» (1927) un drame sur le rêve américain et son désenchantement au travers des aventures d’un jeune homme incarné par John Murray. La vedette féminine de cette production n’est autre que Eleanor Boardman, la seconde épouse du cinéaste.

King Vidor aborde le cinéma parlant avec «Hallelujah» (1929), une comédie musicale entièrement interprétée par des acteurs noirs. En 1930, il s’engage dans une nouvelle voie, le western, avec «Billy the kid» Wallace Beery interprétant Pat Garrett et Johnny Mack Brown le rôle-titre. Au cours des trente années suivantes, le très éclectique King Vidor explore tous les genres cinématographiques qui font de lui l’un des plus sincères et crédibles réalisateurs du cinéma américain de son époque. Il excelle dans le drame social: «Scène de la rue» (1931) avec Sylvia Sidney, «Notre pain quotidien» (1934) avec Karen Morley, «Stella Dallas» (1937) avec Barbara Stanwyck, «Souvenirs» (1941) avec Hedy Lamarr et «Le rebelle» (1948) avec Gary Cooper. Il surprend avec le thriller «La garce» (1949) incarnée par Bette Davis et sublime le western dans «Duel au soleil» (1946) avec Gregory Peck et Jennifer Jones puis «L’homme qui n’a pas d’étoile» (1955) avec Kirk Douglas et Jeanne Crain. Il termine sa prolifique carrière avec deux superproductions historiques: «Guerre et paix» (1956) adaptation de l’œuvre de Tolstoï avec Henry Fonda, Audrey Hepburn, Vittorio Gassman, Mel Ferrer, et «Salomon et la reine de Saba» (1958) avec Gina Lollobrigida et Yul Brynner. Par la suite, Vidor ne réalise qu’un court métrage expérimental en 1980 et fait de brèves apparitions dans des films et documentaires. Il enseigne aussi son art à l’Université de Californie, peint, écrit auprès de Elizabeth Hill sa troisième et dernière épouse.

Cinq fois nommés aux Oscars dans la catégorie «meilleur réalisateur», mais jamais récompensé, King Vidor voit enfin sa carrière couronnée d’une statuette d’honneur en 1978. Il meurt dans sa propriété californienne de Paso Robles, de 1er novembre 1982, victime d’une crise cardiaque.

© Philippe PELLETIER

copyright
1909 DO Hurricane in Galveston – de King Vidor
    + montage & production
1913 DO The grand military parade – de King Vidor
    + montage, directeur de la photographie et production
1914 CM In tow – de King Vidor avec Pansy Buchanan
    + interprétation & production
CM Who is Barbara ? – de King Vidor
    Non confirmé
CM Beautiful love – de Edward Sedgwick avec Eileen Sedgwick
    Seulement interprétation, scénario & production
CM The heroes – de Edward Sedgwick avec Eileen Sedgwick
    Seulement scénario & production
1915 CM The sugar industry / Houston sugar refining documentary – de King Vidor & John Boggs avec Florence Vidor
    + scénario & production
DO Insurance business – de King Vidor
DO The upper T / Simulated car theft in Fort Worth – de King Vidor & Clifford Vick
DO Industrial patents – de King Vidor
1916Intolerance – de David Wark Griffith avec Erich von Stroheim
    Seulement interprétation
Intrigue ( the intrigue ) de Frank Lloyd avec Dustin Farnum
    Seulement interprétation
CM When it rains, it pours ! – de William Beaudine avec Mathilde Comont
    Seulement sujet & scénario
1917 CM What’ll we do with uncle ? – de William Beaudine avec Mildred Davis
    Seulement sujet & scénario
CM The fifth boy – de Raymond Wells avec Guy Hayman
    Seulement scénario
CM A bad little good man – de William Beaudine avec Mathilde Comont
    Seulement sujet & scénario
1918 CM Eddie, get the mop – de William Beaudine avec Henry Murdock
    Seulement sujet & scénario
CM There goes the bride – de Roy Clements avec Lee Moran
    Seulement sujet & scénario
CM The pursuing package – de Alfred Santell avec Kathleen O’Connor
    Seulement sujet & scénario
CM The lost lie – de King Vidor avec Ruth Hampton
    + sujet & scénario
CM Bud’s recruit – de King Vidor avec Ruth Hampton
    + sujet & scénario
CM The chocolate of the gang – de King Vidor avec Ruth Hampton
    + sujet & scénario
CM Tad’s swimming hole – de King Vidor avec Ruth Hampton
CM Marrying off Dad – de King Vidor avec Wallis Brennan
CM The preacher’s son – de King Vidor avec Guy Hayman
CM Thief or angel – de King Vidor avec Charles Richards
CM The accusing toe – de King Vidor avec Dale Fath
CM The rebellion – de King Vidor avec Doug Lansing
CM I’m a man – de King Vidor avec Martin Pendleton
1919Le tournant ( the turn in the road ) de King Vidor avec Pauline Curley
    + sujet & scénario
Better times – de King Vidor avec ZaSu Pitts
    + sujet & scénario
The other half – de King Vidor avec David Butler
    + sujet & scénario
Poor relations – de King Vidor avec Charles Meredith
    + sujet & scénario
1920L’honneur de la famille ( the family honor ) de King Vidor avec Roscoe Karns
    + production
L’homme au couteau ( the Jack-Knife man ) de King Vidor avec Harry Todd
    + production & présentation
1921Le pilote ( the sky pilot ) de King Vidor avec Colleen Moore
L’amour ne meurt jamais ( love never dies ) de King Vidor avec Madge Bellamy
    + production, adaptation & scénario
Peg de mon cœur ( Peg o’my heart ) de King Vidor avec Laurette Taylor
1922L’émancipée ( real adventure ) de King Vidor avec Florence Vidor
    + production
Dusk to town – de King Vidor avec Jack Mulhall
    + production
La conquête d’une femme ( conquering the woman ) de King Vidor avec Bert Sprotte
    + production
1923Ames à vendre ( souls for sale ) de Rupert Hugues avec Richard Dix
    Seulement apparition
The woman of bronze – de King Vidor avec Clara Kimball Young
Alice Adams ( foolish daughters ) de Rowland V. Lee avec Claude Gillingwater
    Seulement production
La sagesse des trois vieux fous ( three wise fools ) de King Vidor avec Eleanor Boardman
    + scénario
L’île de la terreur / Capricciosa ( wild oranges ) de King Vidor avec Virginia Valli
    + adaptation & scénario
Le bonheur en ménage ( hapiness ) de King Vidor avec Pat O’Malley
1924La femme de Don Juan ( wine of youth ) de King Vidor avec Ben Lyon
    + production
Son heure ( his hour ) de King Vidor avec Aileen Pringle
    + scénario
La femme du centaure ( the wife of the centaur ) de King Vidor avec John Gilbert
1925Fraternité ( pround flesh ) de King Vidor avec Harrison Ford
La grande parade ( the big parade ) de King Vidor avec Renée Adorée
    + scénario – Non crédité
    Prix OCIC – Mention d’Honneur (Remis en 1983) au festival international du film de San Sebastián, Espagne

Au temps de la Bohême / La Bohême ( la Boheme ) de King Vidor avec Lillian Gish
DO 1925 studio tour – de ? avec Tod Browning
    Seulement apparition
1926Bardelys le magnifique ( Bardelys the magnificent ) de King Vidor avec George K. Arthur
1927La foule ( the crowd ) de King Vidor avec James Murray
    + scénario
1928C’est une gamine charmante ( the patsy / the politic flapper ) de King Vidor avec Marion Davies
Mirages ( show people ) de King Vidor avec William Haines
    + apparition
1929Hallelujah, l’âme noire ( Hallelujah ) de King Vidor avec Harry Gray
    + production, sujet & scénario
Dulcy ( not so dumb ) de King Vidor avec Elliott Nugent
    + production
1930Billy le Kid ( Billy the Kid / the highwayman rides ) de King Vidor avec Wallace Beery
    + production
1931Scène de la rue ( street scene ) de King Vidor avec Sylvia Sidney
Le champion ( the champ ) de King Vidor avec Jackie Cooper
    + production
1932L’oiseau de paradis ( bird of paradise ) de King Vidor avec Dolores del Rio
Cyrana ( I was faithful ) de King Vidor avec Kay Francis
1933Le retour de l’étranger ( the stranger’s return ) de King Vidor avec Miriam Hopkins
1934Notre pain quotidien ( our daily bread / hell’s crossroads / the miracle of life ) de King Vidor avec Karen Morley
    + apparition, production, sujet & scénario
1935Soir de noces / Nuit de noces ( the wedding night ) de King Vidor avec Anna Sten
    Meilleur réalisateur au festival du cinéma de Venise, Italie

Roses de sang ( so red the rose ) de King Vidor avec Margaret Sullavan
1936La légion des damnés ( the Texas rangers ) de King Vidor avec Fred MacMurray
    + production, sujet & scénario
1937Stella Dallas – de King Vidor avec Barbara Stanwyck
1938La citadelle ( the citadel ) de King Vidor avec Rosalind Russell
1939Le magicien d’Oz ( the wizard of Oz ) de Victor Fleming avec Judy Garland
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
Le grand passage ( Northwest Passage ) de King Vidor avec Spencer Tracy
    + scénario – Non crédité
1940Camarade X ( comrade X ) de King Vidor avec Clark Gable
    + production
DO Northward, Ho ! – de Harry Loud avec Myrna Loy
    Seulement apparition
1941Souvenirs ( H.M. Pulham Esq. ) de King Vidor avec Hedy Lamarr
    + production & scénario
1944Romance américaine ( an american romance ) de King Vidor avec Brian Donlevy
    + production, sujet & scénario
1946Duel au soleil ( duel in the sun ) de King Vidor avec Jennifer Jones
1948La folle enquête / Sur notre joyeux chemin ( on our merry way / a miracle can happen ) de King Vidor & Leslie Fenton avec Dorothy Lamour
Le rebelle ( the fountainhead ) de King Vidor avec Patricia Neal
1949Les travailleurs du chapeau ( it’s a great feeling ) de David Butler avec Doris Day
    Seulement apparition
La garce ( beyond the forest ) de King Vidor avec Bette Davis
La chevauchée de l’honneur ( streets of Laredo ) de Leslie Fenton avec Mona Freeman
    Seulement scénario – Non crédité
1951Lightning strikes twice – de King Vidor avec Ruth Roman
1952La furie de désir ( Ruby Gentry ) de King Vidor avec Charlton Heston
    + production
Japanese war bride / East is east – de King Vidor avec Don Taylor
1954 DO Light’s diamond jubilee – de Alan Handley, Christian Nyby, Roy Rowland, Norman Taurog, King vidor, William A. Wellman & Bud Yorkin avec Lauren Bacall
1955L’homme qui n’a pas d’étoile / L’homme sans destin ( man without a star ) de King Vidor avec Kirk Douglas
1956Guerre et paix ( war and peace ) de King Vidor avec Audrey Hepburn
    + adaptation & scénario
1958Salomon et la reine de Saba ( Salomon and Sheba ) de King Vidor avec Gina Lollobrigida
1964 DO Thruth and illusion, an introduction to metaphysics – de King Vidor
1969 DO Hollywood : The Selznick years – de Marshall Flaun avec George Cukor
    Seulement apparition
1972 DO 75 years of cinema museum – de Roberto Guerra & Elia Hershon avec Henry Hathaway
    Seulement apparition
1973 DO The men who made the movies : King Vidor – de Richard Schickel
    Seulement apparition
1980 DO Hollywood – de Kevin Brownslow & David Gill avec Lewis Milestone
    Seulement apparition
CM The metaphor / Metaphore – de King Vidor avec Andrew Wyeth
    + production
1981Les armes du pouvoir ( love and money ) de James Toback avec Ornella Muti
    Seulement interprétation
AUTRES PRIX :
      
    Prix pour l’ensemble de sa carrière par la guilde des réalisateurs américains, USA ( 1957 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière par l’association des critiques de cinéma de Los Angeles, USA ( 1977 )

    Oscar d’Honneur aux Academy Awards, USA ( 1979 )

    Prix d’Honneur au festival international du cinéma de Moscou, URSS ( 1979 )

    Lion d’Or pour sa carrière au festival du cinéma de Venise, Italie (1982 )
Fiche créée le 6 mai 2007 | Modifiée le 28 août 2016 | Cette fiche a été vue 8264 fois
PREVIOUSFlorence Vidor || King Vidor || Oleg VidovNEXT