CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Paul Amiot
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Léon Bélières



Date et Lieu de naissance : 14 décembre 1880 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 10 janvier 1952 (Paris, France)
Nom Réel : Alexandre Léon Bélières

ACTEUR
Image
1930 Lévy et Cie – de André Hugon avec Charles Lamy, Marie Glory, Alexandre Mihalesco & Lucien Baroux
Image
1933 Charlemagne – de Pierre Colombier avec Raimu, Marie Glory, Lucien Baroux & Pierre Piérade
Image
1934 Le père Lampion – de Christian-Jaque avec Félicien Tramel, Christiane Delyne, Germaine Charley & Nita Raya
Image
1935 Moïse et Salomon parfumeurs – de André Hugon avec Meg Lemonnier, Charles Lamy & Albert Préjean

Alexandre Léon Bélières vient au monde le 14 décembre 1880 à Paris. Après son passage au conservatoire, il fait ses débuts sur scène en 1904. Pour son entrée dans le monde du cinéma, en 1910, il a pour partenaire le très populaire Max Linder dans «Max et sa belle-mère».

Dès lors, Léon Bélières va mener de front une prolifique carrière partagée entre le théâtre et le cinéma. Sur les planches, le comédien enchaîne les pièces de boulevard principalement, parmi lesquelles: «L’escapade» (1912) de Gabriel Trarieux, «L’Occident» (1913) de Henry Kistermaeckers, «Un fils d’Amérique» (1913) de Pierre Veber et Marcel Gerbidon, «Monsieur Brotonneau» (1914) de Robert de Flers et Gaston Arman de Caillavet, «Les grognards» (1921) de G. Lenotre et Henri Cain, «La livrée de Monsieur le Comte» (1927) de Francis de Croisset, «Fascicule noir» (1939) de Louis Verneuil ou «Le maître des forges» (1941) de Georges Ohnet.

Après avoir tourné dans quelques films muets, dont une des premières versions des «Misérables» (1911) adapté de l’œuvre de Victor Hugo par Albert Capellani et «La fièvre de l’or» (1912) un sérial en 30 tableaux dirigé par René Leprince et Ferdinand Zecca, Léon Bélières ne commence véritablement son parcours cinématographique qu’en 1929, à presque cinquante ans, dans «Figaro», l’adaptation de la pièce de Beaumarchais par Tony Lekain et Gaston Ravel avec Ernst Van Duren dans le rôle-titre, Marie Bell et Arlette Marchal complétant la distribution. La même année, il incarne le fripier Samuel Ginsberg dans «La route est belle», une comédie musicale de Robert Florey, avec Laurette Fleury et André Baugé.

Léon Bélières enchaîne alors une succession de rôles savoureux qui lui permettent d’acquérir une belle notoriété auprès du public. En 1930, avec Marie Glory et André Burgère, il est tête d’affiche des «Galeries Lévy et Cie» de André Hugon et dans les deux autres volets réalisés en 1935 («Moïse et Salomon parfumeurs») et 1936 («Les mariages de Mademoiselle Lévy»). Il tient aussi le rôle principal dans «L’abbé Constantin» (1933) de Jean-Paul Paulin avec Françoise Rosay et dans «Le voyage de monsieur Perrichon» (1934) de Jean Tarride avec Jeanne Cheirel et Arletty. Parmi les autres personnages qui ont fait de lui un second rôle reconnaissable du cinéma français, nous pouvons rappeler: Sinclair, fidèle second de Joseph Rouletabille dans «Le parfum de la dame en noir» et «Le mystère de la chambre jaune», deux films de Marcel L’Herbier tournés en 1930, où Roland Toutain incarne le jeune reporter. Il joue aussi un docteur aux côtés de Raimu dans «Charlemagne» (1933) de Pierre Colombier; un pickpocket dans «Le billet de mille» (1934) de Marc Didier; un abbé dans «L’amour veille» (1937) de Henry Roussel et dans «Dernière aventure» (1941) de Robert Péguy; l’imprésario dans «L’assassin habite… au 21» (1942) de Henri-Georges Clouzot; le directeur de théâtre dans «Le comédien» (1947) de Sacha Guitry, etc.

Ce sympathique acteur a promené sa jovialité et ses rondeurs dans une soixantaine de films et autant de pièces de théâtre. Indispensable second couteau de l’entre-deux guerres, Léon Bélières meurt dans le quatorzième arrondissement de Paris, le 10 janvier 1952. Il est inhumé au cimetière Parisien de Saint-Ouen en région parisienne.

© Pascal DONALD

copyright
1910 CM Max et sa belle-mère – de Max Linder avec Gabrielle Lange
1910 CM Max et sa belle-mère – de Max Linder avec Gabrielle Lange
1911 CM Les misérables – de Albert Capellani avec Henry Krauss
    Film en 4 parties
    1 : Jean Valjean
    2 : Fantine
    3 : Cosette
    4 : Cosette et Marius
1912 CM La bohême – de Albert Capellani avec Charles Deschamps
CM Les mystères de Paris – de Albert Capellani avec Henri Etiévant
CM La fièvre de l’or : l’oiseau de proie – de René Leprince & Ferdinand Zecca avec Louis Ravet
    Film en 10 parties – + scénario
    1 : Les loups
    2 : Traqué
    3 : Suprême démarche
    4 : Suprême démarche
    5 : Les deux éclairs
    6 : Les aventures de Jimmy Rudge
    7 : Le masque d’argile
    8 : Le destin complice
    9 : La nuit tragique
    10 : Le mot de la science
CM La fièvre de l’or : la hausse – de René Leprince & Ferdinand Zecca avec Stacia Napierkowska
    Film en 10 parties – + scénario
    1 : Le vampire
    2 : Roi du marché
    3 : L’argent des autres
    4 : La voix de la sagesse
    5 : La cassette de fer
    6 : La journée des dupes
    7 : Le dixième million
    8 : Le triomphe du veau d’or
    9 : La dangereuse cambodgienne
    10 : Apogée !
CM La fièvre de l’or : la baisse – de René Leprince & Ferdinand Zecca avec Claude Garry
    Film en 10 parties – + scénario
    1 : Les oiseaux de malheur
    2 : Fatale confiance
    3 : À la bourse
    4 : L’enlisement
    5 : La roue qui tourne
    6 : Le fond du gouffre
    7 : Traînée de poudre
    8 : L’assaut
    9 : La porte qui tremble
    10 : L’absolution du sang
1913 CM Le fils de Lagardère – de Henri Andréani avec Georges Wague
1922Cœur léger – de Robert Saidreau avec Mary Belson
1926Le bouif errant – de René Hervil avec Félicien Tramel
1929Figaro – de Tony Lekain & Gaston Ravel avec Marie Bell
La dame de bronze et le monsieur de cristal – de Marcel Manchez avec Marcelle Barry
La route est belle – de Robert Florey avec Marcel Vallée
1930Atlantis – de Ewald André Dupont & Jean Kemm avec Alice Field
Un trou dans le mur – de René Barberis avec Dolly Davis
Le parfum de la dame en noir – de Marcel L’Herbier avec Huguette Duflos
Le mystère de la chambre jaune – de Marcel L’Herbier avec Roland Toutain
Rondes des heures / La ronde des heures – de Alexandre Ryder avec André Baugé
Lévy et Cie – de André Hugon avec Marie Glory
CM Paroles et musique – de Maurice Champreux avec Raymond Guérin
1931Un soir, au front – de Alexandre Ryder avec Jeanne Boitel
Les Galeries Lévy et Cie – de André Hugon avec Simone Bourday
1932Aux urnes, citoyens ! – de Jean Hémard avec Claude Dauphin
Rouletabille aviateur – de Steve Sekely avec Germaine Aussey
Une petite femme dans le train – de Karl Anton avec Edwige Feuillère
1933Les surprises du divorce – de Jean Kemm avec Maximilienne
L’abbé Constantin – de Jean-Paul Paulin avec Françoise Rosay
Charlemagne – de Pierre Colombier avec Raimu
Le maître de forges – de Fernand Rivers avec Gaby Morlay
Un de la montagne – de Serge de Poligny avec Simone Bourday
Le mari garçon – de Alberto Cavalcanti avec Jeanne Cheirel
1934Le voyage de monsieur Perrichon – de Jean Tarride avec André Roanne
Le père Lampion – de Christian-Jaque avec Germaine Charley
    + scénario
Le billet de mille – de Marc Didier avec Françoise Rosay
La reine de Biarritz – de Jean Toulout avec Marguerite Moreno
1935Moïse et Salomon parfumeurs – de André Hugon avec Meg Lemonnier
Johnny, haute-couture – de Serge de Poligny avec Mona Goya
1936Topaze – de Marcel Pagnol avec Arnaudy
Les mariages de Mademoiselle Lévy – de André Hugon avec Yvette Lebon
1937Le porte-veine – de André Berthomieu avec Lucien Baroux
L’amour veille – de Henry Roussel avec Henri Garat
Le Schpountz – de Marcel Pagnol avec Fernandel
1938Conflit – de Léonide Moguy avec Corinne Luchaire
Trois de Saint-Cyr – de Jean-Paul Paulin avec Hélène Perdrière
Raphaël le tatoué – de Christian-Jaque avec Madeleine Sologne
Vacances payées – de Maurice Cammage avec Suzanne Dehelly
1939Marseille mes amours – de Jacques Daniel-Norman avec Reda Caire
Monsieur Brotonneau – de Alexander Esway avec Josette Day
1940Miquette / Miquette et sa mère – de Jean Boyer avec Liliane Harvey
Ce n’est pas moi – de Jacques de Baroncelli avec Victor Boucher
1941Dernière aventure – de Robert Péguy avec Blanchette Brunoy
1942L’assassin habite… au 21 – de Henri-Georges Clouzot avec Pierre Fresnay
Ne le criez pas sur les toits – de Jacques Daniel-Norman avec Thérèse Dorny
1943Le soleil de minuit – de Bernard-Roland avec Jules Berry
Le bal des passants – de Guillaume Radot avec Annie Ducaux
1945L’affaire du Grand Hôtel – de André Hugon avec Noël Roquevert
Master love – de Robert Péguy avec Colette Brosset
1946La dame de Haut-le-Bois – de Jacques Daroy avec Françoise Rosay
1947Le comédien – de Sacha Guitry avec Lana Marconi
1948Le sorcier du ciel – de Marcel Blistène avec Alfred Adam
CM Les bienfaits de Monsieur Ganure – de André Hugon avec Jacqueline Dor
1949Millionnaires d’un jour – de André Hunebelle avec Jacques Baumer
1950Paris chante toujours ! – de Pierre Montazel avec Raymond Souplex
1951Ils sont dans les vignes – de Robert Vernay avec Line Renaud
Fiche créée le 16 février 2011 | Modifiée le 19 mars 2017 | Cette fiche a été vue 2616 fois
PREVIOUSHarry Belafonte || Léon Bélières || Marie BellNEXT